Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Une petite souris au milieu des loups ~ Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Lun 27 Juin - 12:01



Une petite souris au milieu des loups


Dimanche 3 avril 2016


Ce fut une Eden contrariée qui quitta son appartement. Elle était retournée en vitesse chez elle pour se changer après avoir été dans la ville souterraine. L’un des membres de la résistance lui avait signalé qu’un imbécile d’ivrogne s’était vanté d’appartenir à la résistance et de connaître tous les secrets de cette organisation dont il ne savait pourtant rien. Sans compter que l’imbécile en question était le fils de l’un des ministres partisans de ce crétin d’O’Connor, l’une des dernières personnes donc qu’on verrait dans la résistance. Eden ne disait pas, avoir le fils d’un partisan d’O’Connor serait un atout pour eux, surtout si le fils en question était dans les petits papiers de son père et qu’il avait accès à ses secrets, mais ce n’était pas le cas. S’approcher de ce genre de personnes était délicat et pour le moment, la brune n’était pas parvenue à un résultat concluant. Du coup, elle se contentait de séduire ceux qui détenaient des informations pour essayer de leur extorquer.

Toujours fulminante, elle transplana sur le Chemin de Traverse, se rapprochant du lieu du crime. En effet, le fameux vantard avait crié haut et fort au Dragon Enflammé qu’il faisait parti de la résistance. Résultat, Eden se retrouver obliger de se rendre chez son concurrent le moins bien fréquenté pour vérifier ces dires. Heureusement qu’elle n’avait pas peur de se rendre dans l’allée des Embrumes ! Vérifiant une dernière fois sa tenue d’un coup d’œil à son reflet dans la vitrine d’un magasin, Eden s’engagea ensuite dans la petite rue sinistrement célèbre pour ses boutiques de magie noire. D’un pas sûre d’elle, elle se dirigea vers le bar de cette allée dans lequel elle entra comme une habituée, ce qu’elle était plus ou moins d’ailleurs. La brune avait conscience que dans cette allée, si on n’affichait pas une assurance à toute épreuve, on risquait de se faire bouffer à tous les coins de rue. Heureusement pour elle, elle était, justement, pourvue d’une assurance sans faille, du moins en apparence.

Quand elle pénétra dans le bar, le regard d’un certain nombre d’hommes se tourna vers elle, lui arrachant un petit sourire satisfait. Bien, au moins elle avait eu l’attention qu’elle voulait, et elle n’avait pas soigneusement sélectionné sa tenue pour rien donc. Tenue qui était composée d’un jean moulant, qui mettait ses fesses en valeurs, ainsi que ses jambes qui étaient rehaussées par une paire de talons aiguilles, elle portait un corsage au décolleté affriolant mais néanmoins décent. Pour agrémenter le tout, elle s’était maquillée de manière à faire ressortir ses yeux foncés et ses cheveux étaient libres sur ses épaules. Ainsi, si elle n’obtenait pas les renseignements qu’elle voulait de la personne qu’elle était venue voir, elle pourrait toujours interroger les habitués de ce taudis.

Du coin de l’œil, elle vit que Keith, la personne qu’elle voulait interroger, se trouvait au bar. Impossible de le louper avec sa carrure, son air renfrogné et sa crinière. Avec un sourire aguicheur, elle se dirigea vers le bar, sur lequel elle s’accouda, juste en face de l’homme qui avait son attention pour le moment.

-Bonjour Keith, le salua-t-elle sans se défaire de son sourire. Il paraît que tu as eu une soirée agitée hier soir, continua-t-elle sur un petit ton taquin.

En effet, la personne qui lui avait rapporté l’incident lui avait dit que le menteur s’était fait virer du bar à cause du tapage qu’il causait. Enfin bon, entrer directement dans le vif du sujet n’était pas forcément la meilleure des choses avec Keith, mieux valait jouer tout en finesse.

-Et si tu me servais un double whisky-pur-feu mon beau ? demanda-t-elle en prenant place sur l’un des tabourets du bar. Au fait, comment vas-tu ?

En tout cas, il avait l’air d’aller bien, ou plutôt, il avait l’air d’aller comme d’habitude, parce qu’il était difficile de cerner ce que penser Keith, et, même si elle ne le montrait pas le moins du monde, ça agaçait légèrement Eden. Il faut dire qu’elle n’aimait pas les personnes insondables.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Sam 30 Juil - 17:50


 
Une petite souris au milieu des loups
Eden & Keith

3 avril

La journée était calme. Appuyé derrière le bar, Keith était tranquillement occupé à terminer de coudre une poupée d'une trentaine de centimètres et très rudimentaire semblant faite en toile de jute. La poupée avait une entaille au niveau du coeur qui laissait apercevoir le fourrage. L'étrange poupée avait deux boutons cousus au visage pour figurer les yeux et se tenait les bras écartés et dépourvues de mains.

Keith ne quittait pas son ouvrage des yeux même lorsqu'il entendit un premier ricanement dans son dos. Un vague coup d'oeil par-dessus son épaule lui fit constater qu'un client venait de prendre place au bar.

Tu joue à la poupée le loup ?, demanda le type avec un nouveau ricanement agaçant.

La nature de Keith n'était pas un secret, et encore moins ici. Lui-même ne cherchait pas à s'en cacher d'ailleurs. Il avait même affiché un calendrier lunaire à la vue de tous sur une poutre derrière le bar.

Et comment tu vas l'appeler ton petit doudou ? Tu vas dormir avec pour pas avoir peur du noir ?
, continuait le client moqueur tout en cherchant du soutien autour de lui, s'attendant probablement à faire rire les autres clients avec ses remarques. Mais les quelques autres clients ne rirent pas. Bien au contraire, ils restaient focalisé sur leurs boissons, n'osant pas relever le regard vers le bar et restant étrangement silencieux.

De son côté, Keith avait fini par se retourner, surprenant le client qui en s'y était pas attendu et qui resta un peu figé comme un abruti, semblant commencer à comprendre son erreur. Avec un sourire des plus terrifiant, Keith tandis la main et arracher d'un geste sec plusieurs cheveux gras de la tête du type. Tranquillement, sans rien dire, il enfonça les cheveux dans l'entaille de la poupée puis la referma de quelques coups d'aiguilles. Quand ce fut fait, il alluma une bougie, le tout sous le regard de plus en plus inquiet du client. Il chauffa l'aiguille à blanc et, sans plus de cérémonie, la planta dans l'épaule de la poupée.

Immédiatement, le client poussa un cri de douleur en se relevant d'un bon, clairement surprit. Visiblement, c'était la première fois qu'il avait à faire à ce genre de magie. Sans se défaire de son sourire glacial, Keith approcha lentement la poupée de la flamme de la bougie. Plus exactement l'espace entre les deux jambes en tissus arqués. Il s'arrêta juste à quelques centimètres devant le regard horrifié du client qui, par réflexe, se tenait déjà les bijoux de familles.

T'as 10 secondes pour foutre le camp, dit enfin Keith d'une voix rauque et il n'eut pas à le redire deux fois. Dans un petit cri tout sauf viril, le client partit au pas de course, faisant tomber une chaise sur son passage. Cela n'empêcha pas Keith de tout à coup attraper la partie sensible de la poupée entre deux doigts et de pincer d'un coup, émettant un léger rire en entendant le cri de jouvencelle venant de l'extérieur.

Après quoi, il laissa la poupée sur le comptoir le temps de se servir un verre. Il allait en avoir besoin vu qu'Eden était entrain de rappliquer vers lui avec un air aguicheuse.

Quand elle lui parla de sa soirée agitée de la veille, Keith lui adressa en guise de réponse un regard traduisant facilement « si peu ». en même temps, ici il en avait l'habitude à force.

J'allais bien jusqu'à ce que tu m'appel mon beau, répondit-il froidement tout en lui servant son whisky qu'il déposa face à elle. Tu veux quoi ?

Autant lui poser directement la question. Il doutait qu'Eden soit du genre à venir chez la concurrence juste pour ses beaux crocs.
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Mer 3 Aoû - 12:17



Une petite souris au milieu des loups


En s’approchant du bar et en abordant la conversation avec Keith, il ne fallut pas plus de trois secondes à Eden pour comprendre que ça n’allait sûrement pas être facile. Déjà, elle n’arrivait jamais à savoir ce que pensait ce type et ça l’agaçait. Ensuite, il avait toujours cette tête de sauvage bourru qui a l’air prêt à bouffer la première personne qui aurait le culot d’oser venir l’emmerder, et elle était sûre que ce n’était pas loin de la vérité. Sans compter son air aimable et son ton froid qui rendrait la banquise du pôle sud presque tropicale. Comment elle allait faire pour découvrir ce qu’avait raconté l’autre con de la veille sans que ça ne soit suspect franchement ? Déjà le regard qu’il lui avait lancé quand elle avait parlé de la soirée « mouvementée » d’hier soir lui indiqué que ce n’était rien de plus que ce dont il avait l’habitude. Bon, c’était toujours ça de pris, elle avait obtenu une mini information de Keith, le loup-garou blasé et glacial. Sauf que maintenant, il fallait faire un peu fondre l’iceberg justement, pour avoir une conversation normale avec lui. Enfin, aussi normale qu’une conversation avec Keith puisse l’être en tout cas.

-Pourquoi tu te vexes ? demanda-t-elle sur un ton amusé, presque insolent. C’est un fait, tu es plutôt bel homme, et tu le serais sans doute encore plus sans cette tête de…loup à qui on a volé son repas. Enfin, je suppose que le côté sauvage doit plaire à certaines…

Comme on dit, il faut de tout pour être un monde, mais Eden doutait qu’il ait vu ce qui se cachait sous les vêtements d’une femme dernièrement. Peut-être serait-il moins renfrogné justement s’il avait de quoi se satisfaire sexuellement. Pas sûre qu’il trouve chaussure à son pied dans cet établissement par contre, à en juger par la manière dont les clients la reluquaient, l’endroit n’avait pas l’air d’être souvent fréquenter par des belles femmes. En observant le barman, la brune se demanda comment il était au lit, à tous les coups, il était bestial et passionné, mais ça avait du bon de temps en temps. Encore fallait-il qu’il trouve quelqu’un qui soit prêt à passer outre son air peu aimable.

-Je viens passer le temps et voir du monde, répondit-elle sur un ton nonchalant après avoir bu une gorgée de whisky. Les clients ici sont différents de ceux du Helly Heaven, et c’est intéressant de changer son environnement de temps en temps.

Bon en vrai elle n’était pas du tout là pour ça mais elle se voyait très mal balancé « bon, qu’est-ce qu’il a raconté sur la résistance le petit con d’hier que je puisse me barrer rapidement et terminer mon livre ». Ça manquait quelque peu de diplomatie et de finesse à son goût et les méthodes de bourrins n’étaient pas vraiment son genre.

-Qu’est-ce que tu racontes de beau ? Ou de pas beau d’ailleurs. Il s’est passé des choses intéressantes ici dernièrement ? Je suis sûre que tu dois en voir des belles, je me trompe ?

Son principal problème pour le moment résidait dans le fait que Keith était tout sauf bavard et qu’elle risquait de s’arracher les cheveux – au sens figuré, il ne fallait pas abuser non plus – pour obtenir les renseignements qu’elle voulait. Heureusement, elle était patiente et elle préférait s’en charger plutôt que d’envoyer Liam dans ce coupe-gorge.



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Ven 5 Aoû - 18:48


 
Une petite souris au milieu des loups
Eden & Keith

3 avril

Ce qui était probablement le pire avec le boulot de barman, c'était qu'on ne lui foutait jamais la paix en fait. Bon en même temps, c'était le principe même du boulot qui voulait ça mais quand même. C'était pourtant pas faute de la part de Keith de tout faire pour dissuader les clients de venir se poser directement au bar pour commencer à papoter. Merde, s'ils voulaient un psy au rabais, ils avaient qu'à aller dans un autre pub. Pareil s'il cherchait un compagnon avec qui s'offrir pour une heure l'illusion d'avoir une vie sociale. Keith s'en fichait royalement de leurs problèmes de couple, des ragots et des blagues lourdingues sous la ceinture.

Et tu veux que j'aie une tête de quoi d'autre ?, lui demanda-t-il avec une petite pointe d'agacement dans la voix. Bien sûr qu'il avait une tête de loup pas commode, il en était un !

Quant à savoir s'il était bel homme et qu'il pouvait avoir un certain succès... Après tout tous les goûts étaient dans la nature. Personnellement, il ne cherchait pas autrement à se mettre en valeur mais après, que ça plaise que ça plaise pas, il s'en fichait royalement. Il savait qu'il avait du succès auprès de certaines sorcières hors-la-loi qui traînaient parfois au bar et avec qui il lui arrivait de rentrer le soir mais rien de plus. Il avait eu une maîtresse « officielle » quelques temps auparavant mais aux dernières nouvelles, elle s'était fait attrapée et n'était pas prête de sortir d'Azkaban. Chose qui ne l'avait pas attristé plus que cela. Elle était jolie et il l'appréciait mais sans avoir plus de sentiments que cela. Mais pour ce qui était de trouver vraiment une relation sérieuse et stable, il ne cherchait pas plus que cela non plus. Non pas qu'il soit fermé à l'idée c'était juste... Qu'il ne cherchait pas.

Il voulait bien croire que la clientèle était différente. En même temps, on ne pouvait pas trop comparer le gentil bar sur la prestigieuse place de Nicolas Flamel et le bar coincé dans une ruelle sombre de l'Allée des Embrumes reconnu pour être un des plus grands repaires pour les créatures, les mages noirs et les criminels recherchés. C'était exactement le genre d'endroit où venaient les femmes comme Eden pour se faire vulgairement débaucher contre un mur au détour d'une ruelle sale par un criminel portant le surnom de Snake... ou un loup-garou portant le nom de Keith.

En écoutant les questions d'Eden, Keith fronça les sourcils. L'endroit était un repère de criminels connus et reconnus et même si le Ministère y faisait rarement des défenses, il n'était pas rare de voir des enquêteurs venir grimé en «clients du coin » pour glaner des informations l'air de rien. Y comprit pour les journalistes. Manque de bol, ils n'étaient jamais bien discret et éveillaient bien vite les soupçons avec leurs questions. Ici, personne n'aimaient les questions. Alors forcément le « Il s’est passé des choses intéressantes ici dernièrement ? Je suis sûre que tu dois en voir des belles, je me trompe ? «  était des plus louches. Restait à savoir pour qui elle bossait. Non pas que ce soit important aux yeux de Keith cela dit.

Qui c'est qui t'envoie ?
, demanda-t-il de but en blanc. Pas le Minsitère... Ils enverront jamais de civils. La Gazette peut-être ? Ou la Résistance ?

Keith l'avait questionnée en plantant son regard dans le sien, les mains posées sur le bar pour se pencher un peu sur elle alors qu'il évoquait la Résistance. Il ignorait tout des activités d'Eden, il se savait même pas comment elle se positionnait dans cette histoire mais c'était quand même une étrange coïncidence qu'elle se pointe la bouche en coeur en le questionnant sur les derniers événements en date à peine 2 minutes après avoir posé son postérieur sur un tabouret la veille même du jour où un abruti avait agité les lieux en prétendant être de l'organisation secrète.

Les Aurors sous couverture ont moins on l'intelligence d'attendre exactement entre 19 et 23 minutes avant de commencer à poser des questions en faisant croire qu'ils veulent juste faire la conversation.

 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Mar 9 Aoû - 17:54



Une petite souris au milieu des loups


Génial, les choses commençaient merveilleusement bien ! songea la barmaid en constatant – presque avec horreur – qu’elle était en train d’agacer Keith. Bon, d’un autre côté, il n’avait pas tort, c’était effectivement un loup-garou pas commode qu’il valait mieux ne pas chercher, mais ce n’était pas une raison pour avoir la tête de l’emploi bon sang ! Enfin bon, préférant ne pas s’attarder sur le sujet, l’agaçait davantage ne lui apporterait rien, si ce n’était se faire virer de l’établissement à la limite, la brune haussa les épaules avec un sourire en coin qui voulait presque dire « excuse-moi ». Presque seulement parce que, dans le fond, voir la facilité avec laquelle le lycanthrope s’énervait avait quelque chose d’amusant. Mais étant donné qu’Eden n’avait pas envie de donner dans le masochisme – ce n’était absolument pas son genre, elle préférait encore tenir le fouet que d’être fouettée – elle resta sage et ne parla plus de son apparence. Ce qui ne l’empêchait pas de penser – très fort – que le brun serait beaucoup plus aimable s’il s’envoyait en l’air de manière plus ou moins régulière, mais il ne fallait pas compter sur elle pour donner de sa personne.

Du coup, Eden préféra s’atteler directement à la raison de sa venue dans ce bar sordide – Merlin qu’elle préférait le sien d’ailleurs – parce qu’elle n’avait pas vraiment envie de s’attarder ici. Le barman n’était pas aimable – pour rester correct – l’alcool n’était pas exceptionnel et les clients étaient tous louches les uns que les autres. Elle en avait même vu un lui faire des gestes obscènes lorsqu’elle était entrée, c’était d’un charmant. Comme si ce type édenté avait la moindre chance avec elle tiens, d’ailleurs aucuns hommes ici n’avaient sa chance avec elle. Il était vrai que, parfois, elle n’était pas très regardante sur ses amants, mais il ne fallait pas exagérer non plus ! Elle n’était pas comme ces femmes qui s’aventuraient dans l’allée des embrumes afin de vivre une « aventure grisante » avec l’un des criminels du coin.

Résultat, elle se retrouva à discuter avec Keith essayant de l’interroger sur ce qui s’était passé la veille…sans aucune discrétion apparemment. Bon, il fallait reconnaître aussi que la finesse, ce n’était pas à proprement parlé son truc, ça lui arrivait d’en user, mais ce n’était pas naturel et elle avait du mal. Par contre, que le loup-garou lui demande de but en blanc qui l’envoyait surprit Eden – qui le masqua naturellement. En entendant ses propositions – gazette ou résistance – la brune décida qu’il était temps de changer de sujet et de mettre son plan B en marche. Du coup, elle éclata de rire à ses questions, comme pour lui montrer qu’elles étaient ridicules.

-Personne ne m’envoie voyons ! répondit-elle toujours amusé. Qu’est-ce que la résistance pourrait bien tirer d’une barmaid étrangère qui n’en a rien à faire du gouvernement ? Et pour info, je tiens un bar, je bosse pas pour la Gazette et je suis nulle en écriture.

Après son éclat de rire, tout sourire disparut sur son visage et elle eut l’air attristé et inquiète. Et pour cause, elle venait de repenser à l’état dans lequel elle avait trouvé Gavriil la veille. Avec des bleus et sûrement pire, à cause d’un de ses clients. Même si elle ne devrait pas se servir de son ami comme issu de secours, c’était bel et bien ça, son plan B.

-En fait, je suis effectivement venue pour te poser des questions, avoua-t-elle sur un ton piteux. Et je voulais discuter un peu avant, question de politesse tu comprends ?

Quoique, elle n’était pas tout à fait sûre que Keith ait quelque chose à faire du concept de « politesse ». Sûrement qu’il avait dû l’appliquer à un moment ou un autre dans sa vie, mais plus maintenant sans doute, ou alors il avait une façon bien à lui de le faire.

-En fait, je m’inquiète pour Gavriil, soupira-t-elle d’un ton un peu désespéré. Il est venu bosser dans un sale état hier, c’était pas très beau à voir entre nous, et généralement, quand il revient dans cet état, c’est qu’il a été traîné dans l’allée des embrumes. Tu saurais pas avec qui il était par hasard ? Même si tu l’as pas croisé, tu as peut-être entendu quelque chose…

Malgré tous ses efforts, elle n’avait pas réussi à obtenir le nom du salopard qui avait frapper le russe – d’ailleurs, il ne lui donnait jamais le nom de ses clients – donc même si elle ne découvrait pas ce qu’avait dit l’imbécile de la veille mais qu’elle obtenait le nom du client de Gavriil, elle ne serait pas venue pour rien. Ce serait toujours ça de pris.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Mer 10 Aoû - 14:07


 
Une petite souris au milieu des loups
Eden & Keith

3 avril

Quand on bossait dans ce genre d'endroit, on apprenait vite à repérer ceux qui venaient à la pêche aux renseignements. Après, certains étaient plus discrets que d'autre. Ou plus doué aussi, au choix. Mais la plupart du temps, ils mettaient les deux pieds dans le plat en un temps record et se faisaient griller à peine la porte passée. Ici, personne ne donnait d'infos au gouvernement ni au journalistes, c'était comme ça. Une sorte de gage de confiance. Après tout, sur les 5 clients qui se trouvaient dans le champ de vision de Keith, 3 étaient activement recherchés, 1 était un criminel reconnu et le 5ème un espèce de paumer qui monnayait sa protection contre son silence.

Qu'est-ce que tu viens faire dans notre Cour des Miracles alors ?, lui demanda-t-il en faisant référence à Notre-Dame de Paris, un roman qu'il avait adoré et relu plusieurs fois. Car oui, même si la plupart des gens pensaient de Keith qu'il n'était qu'un tas de muscles sans vraiment de cervelle, ce dernier s'avérait être particulièrement cultivé en vérité. Après tout, il n'avait pas été à Serdaigle sans raison. Et pour en revenir à la référence, ce qui avait justement toujours le plus plû à Keith dans ce roman, c'était la Cour des Miracles. Ce repaire de criminels en tout genre qui cohabitaient en restant solidaire malgré leurs différences. D'une certaine manière, c'était un peu ce qu'il avait retrouvé en étant engagé au Dragon Enflammé. En un peu moins romanesque certes. J'sais pas pour qui tu bosse ma jolie et franchement, je m'en fous. Mais ici, quand quelqu'un vient fouiner ça fini mal pour lui, même si elle a de longues jambes.

Ce n'était en rien une menace mais plutôt une mise en garde. Ce n'était pas Keith qui irait l'agresser pour quelques questions maladroitement posées mais il ne pouvait pas en dire autant de ses clients.

Quand il fut question de Gavriil, Keith n'eut pas autrement de réaction. À dire vrai, les mésaventures du machin blond lui importait bien peu. Il pouvait faire ce qu'il voulait de sa vie du moment qu'il emmerdait pas ses clients... Ni lui accessoirement.

Je l'ai pas vu depuis 2 ou 3 jours, répondit-il en fouillant dans sa mémoire. Il n'était pas autrement surprit d'apprendre qu'il avait fini dans un sale état. Il était un mec qui se faisait passer pour une femme pour aller se prostituer parmi la pire fange du monde magique anglais. Pas étonnant que la découverte de la... supercherie que cachait Gavriil en déplaise à certains. Et j'ai rien entendu... J'écoute pas ce que se disent les clients. Tu sais ici moins tu en sais...

Mais il n'y avait plus de sarcasme ou de moquerie dans le ton de Keith alors qu'ils parlaient de Gavriil. A priori, le sujet était tout de même assez grave pour rendre son sérieux au barman.

Tout ce que je peux te dire c'est que s'il continue comme ça... ça va mal finir pour lui un jour. C'est d'jà un miracle qu'il soit encore en vie. Un jour, on trouvera son cadavre dans une ruelle et le Ministère fera comme avec toutes les prostituées trouvées morte dans l'Allée des Embrumes. Ils poseront 2-3 questions pour le dossier puis passeront à quelque chose de plus important à leurs yeux. Il n'y aura même pas un petit article dans la Gazette, rien. Avec un peu de bol, la fille a un frère ou autre qui décide de la venger en tuer son tueur. Sinon quoi... Elles finissent oubliées de tous.

[/b]
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Mer 10 Aoû - 23:47



Une petite souris au milieu des loups


La cour des miracles ? Complètement inconsciente de la référence moldue que venait de faire Keith, Eden était en train de se demander ce que ce bar miteux et mal famé avait pour que le barman le qualifie de « cour des miracles ». Aux yeux de la brune en tout cas, l’établissement tenait plus de la « cour des minables ». Le seul miracle, c’était que le dragon enflammé soit toujours ouvert, et encore. L’endroit était fréquenté par des criminels plus ou moins doués et/ou recherchés ou par des sorciers paumés qui venaient chercher du frisson, ou encore par des personnes dont on se demandait ce qu’elles faisaient là, sûrement des allumés d’ailleurs. Autant dire que ce bar de l’Allée des Embrumes n’était pas vraiment le lieu de prédilection de la métamorphomage, même si elle venait y boire un verre de temps à autre. Plus pour écouter ce qu’il se disait que pour savourer l’alcool d’ailleurs.

Quand le brun l’appela « ma jolie », elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, presque exagérément. Bin tiens, quand elle l’appelait « mon beau », il montrait les crocs mais lui se permettait ce genre de familiarité sans se gêner. Ah, les hommes ! Enfin bon, ce n’était pas comme si elle en avait quelque chose à faire au final. Quand il parla de ses longues jambes, elle lui adressa un sourire qui voulait clairement dire « elles te plaisent mes jambes, hein ? » avant de retrouver son sérieux.

-Je ne travaille pour personne, si ce n’est moi-même et la seule chose qu’on pourrait me reprocher, ce serait de venir espionner la concurrence. Et encore, ajouta-t-elle avec un léger regard autour d’elle.

N’arrivant pas à obtenir des informations sur le sorcier soi-disant résistant de la veille, Eden choisit de se rabattre sur sa deuxième – et non des moindres – source de préoccupations actuelles : Gavriil. En apprenant que Keith ne l’avait pas vu depuis deux ou trois jours, elle poussa un petit soupir ennuyé. Si le blond n’avait pas été pêcher ce client dans l’Allée des Embrumes, d’où le sortait-il ? La brune était loin d’être naïve, elle savait bien que certains aristocrates aiment se montrer violent sexuellement parlant ou que d’autres se montrer violent tout court en découvrant les bijoux de famille du russe, mais elle aurait préféré que ce client-ci soit un renégat du coin le plus mal famé du Londres sorcier. Ainsi, elle aurait pu le retrouver et passer ses nerfs sur lui – à défaut de Gavriil qu’elle avait vraiment envie de secouer comme un pruneau parfois.

-Dommage, soupira-t-elle en appuyant sa tête dans sa paume. Même si tes oreilles traînent pas, si jamais t’entends quoique ce soit, fais-moi signe d’accord ? demanda-t-elle en plantant ses yeux dans ceux du lycanthrope.

En entendant la suite des propos de Keith, Eden sentit son moral descendre encore d’un cran – ce qu’elle ne croyait même pas possible. Bien sûr, elle savait déjà tout ce qu’il était en train de lui dire, elle savait que Gavriil déconnait et que la route qu’il suivait le conduirait directement vers sa tombe, et de manière prématurée en plus. Elle savait aussi que sa disparition attristerait sa famille et que ça la rendrait tellement folle de rage qu’elle irait massacrer de ses mains le salopard qui avait fait ça. Mais entendre tout ça sortir de la bouche de Keith donnait à ces faits une dimension plus réaliste, mais aussi plus sinistre. Par Merlin, comme elle aurait aimé avoir les arguments nécessaires pour faire arrêter la prostitution à Gavriil. Cet imbécile était en train de se détruire à petit feu.

-Parce que tu crois que je le sais pas ? répondit-elle d’un ton las. Ça fait trois ans que je connais Gavriil, et ça fait trois ans que j’essaies de le faire arrêter ses conneries. J’ai beau le payer une somme astronomique pour un simple serveur, il continue sur sa lancée, à croire qu’il aime ça. Bon, en vrai je sais bien qu’il aime pas ça et qu’il fait ça pour sa famille, mais s’il pouvait juste mettre sa fierté ou que sais-je encore de côté et accepter mon aide, ça rendrait service à tout le monde !

Elle ne savait pas pourquoi elle déballait tout ça à Keith, peut-être parce qu’elle avait besoin de se plaindre à quelqu’un finalement, mais cette situation la rendait vraiment folle. En devenant Eden, elle avait emporté une bonne partie de la fortune des Clayne, le reste ayant été donné à sa cousine, Hélynah si elle ne se trompait pas. Et cet argent dormait sagement dans un coffre à Gringotts en attendant d’être utilisé. Alors d’accord, elle en utilisait une partie pour la résistance, pour payer le matériel nécessaire ou encore verser un salaire à Noah – même si Liam était contre le fait qu’elle utilise son argent personnel pour ça, mais elle s’en moquait – mais il y en avait bien assez pour mettre la famille Ivanovski à l’abri du besoin et qu’elle puisse encore vivre confortablement jusqu’à la fin de ses jours. Mais non, Gavriil était trop bouché pour accepter son aide ! L’imbécile !



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Jeu 11 Aoû - 14:57


 
Une petite souris au milieu des loups
Eden & Keith

3 avril

De toutes évidences, Eden n'avait pas comprit sa référence et Keith soupira. Il n'y avait sans doute rien de plus exaspérant au monde qu'un foutu sorcier de sang-pur vivant dans son petit monde magique sans se soucier le moins du monde de ce qui pouvait être intéressant chez les moldus. Keith était pourtant lui aussi un sorcier de sang-pur et cela ne l'avait pas empêcher de s'intéresser aux arts moldus qu'il avait trouvé bien souvent bien plus poignants que les arts magiques.

Le sourire aguicheur d'Eden quand il mentionna ses jambes n'échappa pas le moins du monde à Keith qui avait l'habitude de ce genre de comportement de la part de femmes dans ce bar. Il adressa alors un sourire torve à la jeune femme.

Tu ressemble à Gavriil un samedi soir comme ça...


Oui, ce n'était pas un compliment et oui, il sous entendait bel et bien qu'Eden lui faisait penser à une prostituée transsexuelle en plein travail. Si elle croyait qu'il suffirait d'agiter ses arguments physique sous son nez pour obtenir de Keith ce qu'elle voulait, elle faisait fausse route. Keith privilégiait toujours l'intellect au physique chez les femmes. Sauf quand il s'agissait de juste les coincer dans la réserve en vitesse. Et si c'était ça qu'Eden réclamait et bien... il suffisait de demander.

La concurrence ?

Sérieusement ? Keith n'y croyait pas un seul instant là. Il était clair qu'ils n'étaient de loin pas concurrent pour la simple et bonne raison qu'ils n'avaient pas du tout le même type de clients. Et même à la limite, Keith s'en fichait. Ce bar, il y était employé, ce n'était pas le sien. Lui tant qu'il touchait son salaire à la fin du mois.

Quant à Gavriil, Keith ne s'était pas posé de questions en le voyant pas pendant plusieurs jours. Ce n'était pas la première fois que cela arrivait et ce n'était pas comme s'il se souciait de lui en même temps.

Ouais, d'accord..., répondit-il en haussant des épaules. Après de là à ce qu'il le fasse... Il n'était pas du genre à se mêler de la vie des autres. Mais Eden avait vraiment l'air de s'inquiéter pour Gavriil alors, il pouvait bien faire un effort.

C'est p't'être sa façon de s'autoflageler pour ce qu'il est devenu...
, répondit-il en haussant vaguement des épaules. Certains se prostituaient, d'autres devenaient des brutes bossant dans des bars. Chacun son truc.

Et sinon, pourquoi tu tiens tant à en savoir plus sur le guignol de hier soir ?


Parce que Keith n'était pas stupide, il se doutait bien que la présence d'Eden concernait l'idiot de prétendu Résistant de la veille. Elle ne venait juste pour papoter et encore moins pour juger une concurrence imaginaire entre les deux établissements. Et le seul événement marquant des derniers jours était l'autre idiot donc en toute logique... Si au moins elle avait attendu un jour ou deux avant de se pointer, Keith n'aurait probablement pas fait le rapprochement mais là, c'était un peu gros quand même comme coïncidence.
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Lun 15 Aoû - 12:31



Une petite souris au milieu des loups


Quand Keith la compara à Gavriil un samedi soir après qu’elle lui ait adressé un sourire aguicheur, Eden comprit immédiatement l’insulte sous-jacente. Elle avait beau adorer Gavriil comme s’il était son propre petit-frère, elle n’appréciait pas du tout, mais alors pas du tout, de se faire traiter de pute de la sorte ! Si elle n’avait pas eu besoin de renseignements, elle lui aurait très certainement balancé son verre à la figure et décollait une bonne gifle en prime ! Sauf que si elle faisait ça, elle se ferait mettre dehors par cet espèce de grosse brute insensible et insultante et elle pourrait dire adieu à ses renseignements ! Sérieusement, Liam allait le lui payer ! C’était l’un de ses informateurs qui lui avait fait part de la mésaventure de la veille et c’était plus ou moins Liam qui l’avait envoyée ici, se faire traiter de pute ! Elle n’en revenait toujours pas ! Pourtant, loin de s’énerver, ce fut un sourire glacial qu’elle adressa au loup-garou.

-Mon cher Keith, si j’étais une prostituée en manque d’argent, je serais très certainement déjà à genoux derrière le bar en train de t’administrer la meilleure fellation de ta vie, lui susurra-t-elle sur un ton doucereux mais avec un regard glacial. Alors ne m’insulte pas s’il te plaît, je pourrais mal le prendre.

Bien sûr, la brune était loin d’être bête et elle savait que ça ne suffirait pas à faire taire cette armoire à glace sans cervelle, mais ça valait tout de même le coup d’essayer. Elle, une prostituée ? Elle n’avait jamais rien entendu d’aussi ridicule et d’aussi insultant ! Enfin bon, il valait mieux se calmer sinon elle allait perdre son sang-froid et frapper cet imbécile qui lui faisait face. Mieux valait changer de sujet, ce serait plus sage.

-C’était ironique Keith, soupira-t-elle quand il répéta « la concurrence » avec un air pas crédule du tout.

Ah ces grosses brutes, incapables de comprendre la subtilité d’une plaisanterie. Il était pourtant clair que le Dragon enflammé ne faisait pas du tout de concurrence au Helly Heaven ! Elle tenait un bar correct elle, un bar où les employés du ministère venaient se détendre en fin de journée et parler de leurs petits tracas aux gentilles serveuses qui les écoutaient avec des sourires.

Ne parvenant pas à abordé le sujet de l’ivrogne qui avait clamé haut et fort qu’il faisait partie de la résistance, Eden changea de sujet en parlant de Gavriil, l’une de ses grandes sources d’inquiétudes en réalité. Quand Keith lui dit qu’il la préviendrait s’il entendait quelque chose, la brune eut comme un doute quant à la véracité de ses propos ? Le ferait-il vraiment ? Ou bien se contentait-il de lui dire ça pour se débarrasser d’elle ? Elle n’en savait rien, mais au final, peu importe. Elle n’allait pas se mettre à compter sur Keith pour sortir Gavriil de ses problèmes, elle n’était pas encore totalement folle – contrairement à ce que pensaient certaines personnes.

-Bien sûr qu’il fait ça pour s’auto-flageller ! répondit-elle avec lassitude. Enfin, pour ça et pour nourrir sa famille aussi, mais il y a bien d’autres moyens de rapporter de l’argent, mais cette andouille ne veut rien entendre, c’est désespérant à la fin.

C’était la stricte vérité, elle passait parfois des nuits entières à chercher des moyens de convaincre Gavriil d’arrêter ses conneries, mais rien à faire. Souvent, la possibilité d’aller tout avouer aux parents du russe lui effleurait l’esprit, mais elle savait qu’elle tuerait sa famille si elle faisait ça, alors elle gardait ce lourd secret pour elle. Se surprenant même parfois à prier pour que son blond adorait sorte de cet enfer personnel dans lequel il s’était enfermé.

Quand le barman parla alors de l’énergumène de la veille, celui qui l’intéressait depuis le départ, Eden feignit une parfaite surprise, se retrouvant à froncer les sourcils en regardant le lycanthrope comme si elle ne comprenait pas où il voulait en venir.

-De quoi tu parles ? demanda-t-elle avec une surprise parfaite. Je suis venue pour Gavriil, pas pour autre chose. Je ne savais même pas qu’il s’était passé un truc hier ? C’est quoi cette histoire ?

Bon, la brune avait conscience qu’il y avait peu de chance qu’elle obtienne ses réponses de cette manière, mais il était hors de question qu’elle se grille auprès du barman. Au pire, elle enverrait un autre membre de la résistance interrogeait un des habitués ou Keith lui-même dans quelques jours.



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith Lun 15 Aoû - 20:25


 
Une petite souris au milieu des loups
Eden & Keith

3 avril

Keith n'aimait pas qu'on lui fasse perdre son temps en ce foutu de sa gueule et à ses yeux, c'était exactement ce que Eden et son numéro d'aguicheuse était entrain de faire. Il ne savait pas – encore – pour quoi elle était-là mais il se doutait bien que ce n'était pas pour l'agréable ambiance des lieux ou par amitié pour lui. Si au moins elle était franche et allait droit au but au lieu de jouer son petit jeu qui en prime ne fonctionnait absolument pas sur lui, il se serait montré plus clément. Mais vu qu'il en était ainsi, il ne comptait pas faire d'efforts.

Je ne doute pas un seul instant que tu serais à genoux derrière ce bar
, lui répondit-il en reprenant exactement le même ton qu'Eden. Mais si tu étais aussi douée en fellation que tu le prétend, tu ne serais pas une prostituée en manque d'argent.

Parce que qu'elle le prenne mal ou pas, très franchement il s'en foutait mais alors royalement. C'était certainement pas ça qui allait l'empêcher de dormir le soir et lui donner mauvaise conscience. Ni même de lui faire peur. Il ne comptait même plus les sorciers criminels qui l'avaient déjà menacé. Il n'était plus à un près et ce n'était certainement pas Eden qui allait faire le poids face à eux.

Et il ne s'inquiétait pas plus du sort de Gavriil à vrai dire. Pourquoi est-ce qu'il devrait se faire du soucis pour le machin blond franchement ? Ils n'étaient même pas amis ! Au contraire, Keith était persuadé que Gavriil l'aimait à peu près autant qu'Eden en cet instant.

Bon d'accord, ce n'était pas totalement vrai. Il ignorait pourquoi mais il y avait une petite partie de lui qui s'agaçait de voir Gavriil se laisser partir en vrille de la sorte et franchement, Keith ne savait vraiment pas pourquoi il s'en souciait même vaguement. Mais ça, il ne comptait pas l'avouer à qui que ce soit, et encore moins à Eden !

Bah p'têtre bien qu'il aime ça aussi, ajouta Keith en haussant des épaules. Après tout Gavriil était majeur et vacciné et s'il s'obstinait à continuer alors qu'Eden lui offrait un salaire décent, c'était que dans le fond il aimait pouvoir joindre l'utile à l'agréable. Bon, Keith en doutait quand même mais on ne savait jamais. Il voyait passer bien assez de tordus dans ce bar pour que cela ne l'étonne même pas dans le fond.

Et voilà qu'Eden le reprenait pour un con en jouant l'innocente. Ça en devenait insultant à la longue quand même. Keith s'en foutait qu'elle travail pour quelqu'un cherchant à en savoir plus sur l'incident de la veille, il voulait bien lui lâcher des infos s'il n'y avait que ça mais se foutre ainsi de sa tronche ça, ça l'agaçait au plus haut point.

Arrête de me prendre pour un con. Tu veux me faire croire que tu es vraiment ici pour me parler à moi de Gavriil ?

C'était pas vraiment crédible à ses yeux.

Si tu veux des infos demande... Mais arrête de me faire perdre mon temps.

Qu'elle soit là pour la Résistance, pour le Ministère, pour la Gazette ou pas pure curiosité, Keith s'en fichait et ne comptait pas lui poser la question.

Mais si vraiment tu ne t'intéresse pas à cette histoire alors ok, l'incident d'hier et clos et oublié pour de bon.

 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une petite souris au milieu des loups ~ Keith

Revenir en haut Aller en bas
Une petite souris au milieu des loups ~ Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Journal de bord d'une petite souris ♥ ~
» Il était une fois... La petite souris
» Rachel, la petite humaine [ASTERIDE]
» Quizz (mon animal preferer)
» [with Mike] That tonight’s gonna be a good night ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: L'Allée des Embrumes :: Le Dragon Enflammé-