Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Jeu 2 Juin - 19:44



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

La nuit commençait à tomber au fur et à mesure que l’après-midi s’achevait, et Gavriil, appuyé contre le mur d’une maison du Chemin de Traverse, regardait tous ces sorciers se hâter pour retrouver leur domicile. Ils étaient tous différents, avaient des vies diverses, des activités variées, pourtant tous, ou du moins la plupart, ne pensaient sûrement qu’à une chose : rentrer chez eux après une nouvelle journée de travail. Et lui était là, à les observer, en se demandant quel effet ça pouvait bien faire. Il n’avait certes pas d’horaires, mais ça ne voulait pas dire qu’il était libre de rentrer quand il voulait. Enfin si bien sûr, mais la cruelle réalité était là : plus il rentrait tôt, moins il avait de chance de gagner de l’argent. Or sa famille en avait besoin pour se nourrir. Alors il restait à errer dans Londres souvent jusque tard dans la nuit, à chercher dans les bars, ou des infos, ou des clients -ou les deux car souvent les infos étaient lâchées sur l’oreiller, c’était bien connu.

Le russe soupira et se décida à quitter son poste d’observation. Ce n’était pas ainsi qu’il pourrait trouver du boulot, quel qu’il soit. Ordinairement, c’était l’heure à laquelle il rejoignait Eden au Helly Heaven et où il enfilait son joli tablier de serveuse, mais aujourd’hui, comme tous les mardis, le bar était fermé. Dommage, passer du temps avec sa soeur de coeur lui avait toujours fait du bien. Et puis ça lui permettait de piquer en douce -ou pas d’ailleurs- de la vodka cerise.

Gavriil hésita un instant quant à la direction à prendre. Il savait que la Résistance était à l'affût de la moindre petite information concernant ses adversaires, aussi s’il en trouvait il pourrait les revendre chères, sauf que le meilleur endroit pour entendre les gens parler, c’était l’Allée des Embrumes, en particulier un certain bar que le blond se prenait à préférer éviter, même s’il y allait quand même régulièrement pour son “travail”. Bah tant pis, pensa-t-il, ça ne le tuerait pas.

Il se dirigea donc vers le fameux bar en coupant par des ruelles sordides que la plupart des sorciers aurait jugé bon d’éviter, mais Gavriil était connu par ici, aussi ne risquait-il pas grand chose -et de toute façon il se moquait du danger, ce n’était pas pour la vie qu’il menait… Un rapide coup d’oeil lui indiqua que Keith était fidèle à son poste. Ce n’était pas qu’il ne l’aimait pas. Non. En d’autres circonstances, il se serait probablement beaucoup amusé à essayer de le faire râler ou de l’exaspérer. Sauf que voilà, dès qu’il l’avait vu, il avait su. Il n’aurait pas su dire comment, mais d’une quelconque manière, il avait senti qu’ils étaient pareils. Et ça ne lui plaisait pas du tout. Il refusait d’admettre qu’au fond de lui vivait un monstre qui avait failli tuer sa soeur, et qui n’attendait qu’une seule seconde d’inattention pour recommencer. Il refusait de s’associer à ça, refusait même d’y penser, or voir Keith lui mettait la vérité qu’il peinait tant à repousser sous le nez, de manière assez violente et brutale. Car le brun ne cherchait apparemment pas à cacher la sauvagerie qu’il dégageait, ce qui ne laissait aucun doute sur ce qu’il était.

Or ça le mettait terriblement mal à l’aise. Il avait un regard perçant qui lui donnait l’impression d’être passé au véritasérum et chaque fois qu’il croisait ses prunelles il ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’il savait. Qu’il était loup-garou ? Clairement oui. Mais encore ? Le russe détestait se dévoiler, il ne parlait jamais à personne, ou très rarement, de sa vie, de ses problèmes ou même de ses vraies émotions, qu’il préférait enfouir sous des grands sourires. Savait-il qu’il était un homme ? Il avait horreur que des gens le devinent. Évidemment dans le cadre de son métier ça finissait forcément par se savoir, mais il préférait qu’un minimum de personnes soient au courant. Oui, se dévoiler était pour lui quelque chose de trop dur et de trop effrayant. C’était exactement pour ça qu’il évitait Keith. Par peur de comprendre que son masque n’avait aucun effet sur lui.

L’établissement était, comme toujours, sombre et assez lugubre, mais aujourd’hui il y avait plus de clients qu’à l’ordinaire, et Gavriil se rendit vite compte qu’il ne pourrait pas ignorer Keith cette fois pour la simple et bonne raison que les autres serveurs semblaient avoir déserté leur poste. Et bon, on n’allait pas dans un bar pour ne rien boire. Se forçant à coller son éternel sourire enjoué sur ses lèvres, il s’approcha donc du comptoir et l'interpella.

-Salut Keith ! Tu me sers une vodka s’il te plait ?

Bon elle ne valait pas la vodka que ses grands parents leur envoyaient de Russie mais, ça restait de la vodka. Histoire de ne pas paraitre trop peu naturel, il continua :

-Ben dis donc y’a du monde ce soir. ‘S’passe quoi ?

Bon c’était certes très banal mais il n’était pas vraiment en état de réfléchir à plus développé.




© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Sam 23 Juil - 15:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Dim 12 Juin - 12:26


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Je le ferais plus promis mais lâche moi !!!

Le pauvre gars se débattait tant bien que mal alors qu'il se faisait à moitié traîner sur le sol par un Keith de tirant par le col de sa veste jusqu'à la sortie. Dans la salle, tous les regards étaient tournés vers eux. Certains ricanaient légèrement mais aucun n'osaient vraiment croiser le regard du serveur qui ouvrait la porte à la volée avant de littéralement balancer le client dehors.

24 heures..., grogna Keith en guise d'au revoir. Traduction, il était hors de question que le client se repointe avant 24 heures s'ils ne voulaient pas passer un plus sale quart d'heure.

Dans la salle, le silence se fit pesant alors que Keith retournait derrière son bar. Ce ne fut qu'une fois le serveur de retour à son poste que les discussions reprirent, certains regards se posant de temps à autre vers lui mais Keith n'en n'avait cure et se contentait de tracer la dat du jour sur le calendrier lunaire qu'il avait suspendu au bar mural derrière lui. Contrairement à beaucoup d'autre, Keith ne cachait pas sa nature de loup-garou. Au contraire, cela lui servait même pas mal pour effrayer d'avantages certains clients trop violents.

Il était encore entrain de l'essuyer quand il vit du coin des yeux une silhouette blonde familière se pointer, traverser la salle et se planter devant lui.Keith ne fit cependant aucun geste pour le saluer. Ce n'était pas contre Gavriil, il était toujours ainsi. Niveau service clientèle sympathique et chaleureux, il était difficile de faire pire que lui. N'importe quel établissement l'aurait déjà viré depuis longtemps mais ici, la clientèle n'était pas du genre à attendre des courbettes de la part du personnel. Et puis Keith avait surtout l'avantage de pouvoir être un videur efficace en cas de besoin et dans ce genre de bar, c'était un atout clairement non négligeable.

En entendant la commande, Keith ne répondit rien mais il se tourna, attrapa un shot qu'il remplit de vodka et le posa sur le comptoir face à Gavriil qu'il daigna enfin regarder alors qu'il le questionnait sur le nombre de personnes présentes. Le serveur jeta un coup d'oeil dans la salle qui était bien remplie pour un mardi soir, c'était vrai.

J'sais pas... Pas d'mandé, répondit-il en haussant des épaules. Keith s'en fichait un peu tant qu'ils ne posaient pas de problèmes. Les recettes du bar ne le concernait pas. Lui, tant qu'il avait sa paie à la fin du mois, c'était tout ce qui lui importait.

Alors le caniche, tu te décide à revenir par ici ?

La question n'avait rien d'anodine et le petit sourire moqueur de Keith en disait long. Il avait bien remarqué que le travesti semblait évité soigneusement de venir ici et Keith était presque sûr qu'il en était l'une des raisons. Gavriil ne lui avait jamais clairement dit être un loup-garou lui aussi mais il n'en n'avait pas eu besoin. Ça devait être un truc de loup, Keith l'avait tout de suite su, comme c'était généralement le cas quand il en croisait. Cela devait être dû à une question d'odeur ou quelque chose dans ce genre-là.

Ils avaient encore largement de la marge avant la prochaine pleine lune. Elle n'aurait lieu que vers la fin du mois mais Keith était toujours surpris de voir à quel point le simple sujet pouvait déranger son client.
   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Dim 17 Juil - 16:11



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Gavriil ne se formalisa pas du semblant de réponse de Keith. Il avait l'habitude et savait pertinemment qu'il ne fallait pas attendre des monologues de dix minutes avec lui. Et d'ailleurs ça lui allait très bien. Il n'avait pas spécialement envie de faire ami-ami avec lui et plus la conversation serait courte mieux il s'en porterait. Sa simple présence suffisait à lui faire se dresser tous les poils de ses bras et il n'avait qu'une envie, s'éloigner. Mais malheureusement, le bar n'était pas le genre d'établissement assez grand pour pouvoir échapper à quelqu'un et mettre beaucoup de distance entre eux. Et de toutes façons s'il voulait avoir quelques informations de valeurs il valait mieux ne pas trop s'écarter du bar, ou les langues se déliaient plus vite grâce à l'alcool. Ce qui voulait dire ne pas trop s'écarter de Keith hélas.

Ne répondant rien -après tout il avait posé la question par simple soucis de paraître à peu près naturel- il se contenta de prendre son verre et de faire tourner le liquide transparent pensivement, faisant attention à ne pas relever les yeux vers le brun à la carrure impressionnante. S'il n'avait pas été loup-garou, Gavriil aurait sans doute pu le trouver à son goût. Il était musclé, était plutôt sexy dans son genre et il avait des fesses d'enfer. Sauf que pour tout les gallions du monde, le blond n'aurait pas flirté avec lui.

Tiré de ses réflexions par Keith, il releva malgré lui ses yeux vers l'autre lycanthrope avec un air courroucé. Il ne pensait pas que ce dernier lui reparlerait et constater qu'il avait repris la parole ne lui plaisait pas. Surtout pour entendre ça. Le caniche ? Pour qui se prenait-il ? Il plissa les yeux, ne pouvant empêcher la colère qui s'était soudainement mise à gronder en lui de se voir sur son visage malgré ses efforts. Il était au courant. Sa main au feu qu'il avait dit ça exprès parce qu'il savait ce qu'il était, et s'il y avait bien une chose que Gavriil ne supportait pas, c'était qu'on évoque le monstre qui dormait au fond de lui. Alors qu'en plus on l'évoque en se moquant de lui... Non, ça ne plaisait pas du tout. Les dents serrées, il lança un regard froid et furibond à son interlocuteur. Peut-être que pour lui, il ressemblait à un inoffensif chien de bonne femme, mais le russe se savait assez dangereux pour infliger des dommages à sa famille et ça le rendait fou. Pour Keith, c'était peut être un sujet de plaisanterie, mais pas pour lui. C'était un sujet de malheur et il refusait d'en parler.

Prenant une grande inspiration, il se força au calme. Il ne devait surtout pas s'énerver. La dernière chose qu'il souhaitait, c'était que d'autres personnes autour puisse comprendre qu'il était loup garou et s'il se mettait à hurler ça ne serait que trop suspect. Sans compter que se mettre en colère contre Keith n'était certainement la meilleur idée qu'il puisse avoir. Gavriil était mince, délicat et aussi peu doué au corps à corps qu'en magie. Sauf qu'une fois qu'il s'énervait il ne répondait plus de rien. Alors autant se raisonner avant de voir rouge et de se mettre à faire n'importe quoi qu'il pourrait regretter plus tard. Se forçant à faire un sourire atrocement crispé et froid, il répondit sur un ton qui oscillait entre le glacial et le faussement aimable :

-Je ne suis pas un caniche, alors merci de changer de surnom.

Toujours crispé, il vida d'un trait son verra pour se changer les idées mais le shooter était bien trop petit pour qu'il sente le goût.

-Et oui, ça m'arrive de changer d'air de temps en temps, mais c'est pas comme si ça t'intéressait, pas vrai ?

Il doutait que Keith soit du genre à s'intéresser aux allées et venues des clients du bar. Alors pourquoi fallait-il qu'il se soucie de lui ?! Il aurait préféré qu'il l'ignore...



© Aelyne


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Dim 17 Juil - 20:55


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Au regard courroucé du machin blond face à lui, Keith n'avait jamais vraiment su s'il devait parler de Gavriil en tant que IL ou ELLE, il était évident que Gav n'appréciait pas vraiment le surnom. En même temps, à le voir ainsi – après tout techniquement c'était un mec alors autant opter pour le LUI – il ne semblait pas des plus évidents qu'il puisse se changer en un loup dangereux les soirs de pleines lunes. Gavriil avait tout de la princesse bling-bling, pas de la bête sauvage. Contrairement à Keith qui, lui, portait presque le nom « lycan » tatoué au milieu du front.

Remarquant que Gavriil le regardait droit dans les yeux d'un air furieux, Keith se planta face à lui. Il posa ses mains bien à plat sur le bar et, arquant légèrement les bras, il se pencha un peu en avant son regard rivé à celui du blond. Un sourire moqueur étirait ses lèvres de manières plutôt peu rassurante et une lueur de défi brillait clairement dans son regard fauve. Malgré le mauvais éclairage des lieux, les cicatrices de son visage étaient parfaitement visible, ses cheveux étant retenu en arrière et ne les masquant donc pas. A aucun moment Keith ne détourna le regard. A aucun moment il perdit son sourire inquiétant et aucun moment il ne cligna même des yeux. Son seul geste fut de faire passer rapidement le bout de sa langue sur ses lèvres à un moment.

La scène ne dura pas plus de quelques courtes secondes mais pourtant, elle aurait tout aussi bien pu durer des heures. Quand Gavriil reprit la parole, Keith émit un son à mi-chemin entre le rire et le grognement tout en se reculant.

Tu préfère que je t'appel la louve ?, demanda-t-il sur un ton sarcastique tout en attrapant un verre pour l'essuyer avec un torchon rangé sous le bar.

Keith devait probablement être l'un des seuls barman de la région qui lavait la vaisselle à la main et à l'eau. Le fait était qu'il n'utilisait presque jamais sa baguette depuis des années. Alors oui, quand il était pressé il y allait à coup de récurvit mais la majorité du temps, il préférait la vieille méthode manuelle. Cela lui permettait de rester occuper entre deux commandes. Il n'aimait pas rester planté derrière son bar à ne rien faire.

T'as raison, ça m'intéresse pas, répondit-il en rangeant le verre sec avant d'en prendre un second humide. Ça doit être une question de territoire, un réflexe instinctif. Mais tant que tu te met pas à pisser contre le bar et à chercher à me renifler les fesses, j'ai pas d'raisons de te virer d'là.

Le second verre sec partit rejoindre le premier et Keith posa le torchon sur son épaule. Il vînt récupérer le shooter de Gavriil, le remplit à nouveau et le reposa devant lui. Il mettait un point d'honneur à ce que les clients au bar ne restent pas le verre vide. Mais au lieu de retourner essuyer des verres ou autre, Keith se pencha de sorte à poser ses bras croiser sur le bar juste devant le blond qu'il ne quittait plus du regard, comme s'il tentait un sort de légilimens pour entrer dans sa tête.

C'est quoi l'problème exactement ? Les transformations ruinent ta manucure et ton brushing ?
   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Sam 23 Juil - 15:04



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Keith s'approcha du blond et Gavriil voulu reculer. Il n'avait pas envie de cette proximité, tout ce qu'il souhaitait c'était s'éloigner de lui, mettre le plus de distance possible entre eux et ne plus jamais la réduire. Mais il fut incapable de bouger ne serait-ce que d'un millimètre. Les yeux du lycan solidement plantés dans les siens le retenaient immobile aussi sûrement qu'un sortilège. Leur lueur sauvage et dure semblait être une promesse de danger, une menace qui le faisait se hérisser et qui lui faisait froid dans le dos. Pas parce qu'il craignait les coups, ou tout ce que pourrait lui infliger le barman. Il n'avait plus peur de la douleur depuis longtemps, même s'il n'avait jamais pu s'y habituer complètement.

En réalité, sa grande terreur était de devenir comme lui un jour, une bête indomptable et dangereuse. Toutefois, à cet instant, ce n'était pas la crainte qui grondait en lui, mais une colère sourde qu'il peinait de plus en plus à refréner. Le sourire gouailleur de Keith avait remué le couteau dans la plaie et sans s'en rendre compte, il se mit à serrer ses poings si forts que ses jointures, déjà pâles, devinrent blanches comme neige. S'enjoignant tant bien que mal au calme, Gavriil ne s'aperçut qu'il avait retenu sa respiration durant tout ce temps que lorsqu'il reprit la parole. Mais celles-ci n'eurent pas l'effet escompté, bien au contraire.

-Mon nom c'est Gavriil, si t'es pas capable de le retenir alors m'appelle pas !! se hérissa-t-il.

Ordinairement il n'avait rien contre les surnoms, il était même accoutumé à être associé à des qualificatifs divers et il aimait ceux que lui donnaient les gens qu'il appréciait, mais pour le coup il ne supportait pas ceux-là. Il répondit distraitement et sur le même temps renfrogné en tentant de penser à autre chose. Il fallait qu'il ignore la rage qui bouillonnait en lui. Le souffle court, tous les muscles de son corps crispés par la colère, le russe essayait de se convaincre qu'il n'y avait aucune de s'énerver. Après tout, il se fichait bien de ce que les autres pouvaient penser de lui. Il avait abandonné l'idée d’apparaître comme étant une personne bien aux yeux des autres le jour où il avait compris que rien ne serait plus jamais comme avant pour lui. Et il avait appris à se moquer de l'avis des gens. Alors les moqueries de Keith ne devraient pas lui faire d'effet. Ça n'aurait pas dû et pourtant chacun de ses mots allait attiser sa souffrance et ça le rendait fou de rage.

De quel droit parlait-il de lui alors qu'il ne savait rien de rien ?! S'apliquant à ne surtout rien répondre à ses propos qu'il prit comme une insulte, il vida de nouveau d'un trait le verre que son interlocuteur venait de lui resservir. Avec un peu de chance, s'il l'ignorait, il finirait par se taire et ainsi, Gavriil pourrait peut être se calmer, même si, au fond de lui, une petite voix lui soufflait que sa hargne ne s'envolerait pas si facilement. Fixant Keith avec une telle intensité que si les regard avaient pu tuer, ce dernier serait étendu raide mort sur le sol, il peinait à respirer tant il était tendu sous l'effet de la rage.

-TA GUEULE !!!!! Hurla-t-il en se levant soudainement, sa colère éclatant brusquement. Arrête de parler de ça !! J'ai rien à voir avec ça ! Je suis pas comme toi !!! Je s'rai JAMAIS comme toi !!!

Aveuglé par son ressentiment et son courroux, il n'avait même plus la présence d'esprit de tenter d'éviter une confrontation avec Keith, contre qui il n'avait clairement aucune chance. Mais il s'en fichait totalement. Il voulait qu'il se taise, c'était tout ce qu'il souhaitait, il ne pouvait entendre un mot de plus qui lui rappelle ce qu'il était, et ce qu'il tentait si désespérément d'oublier chaque jour.

-J'ai aucun problème et même si j'en avais, ça te regarde pas !!

Tremblant de rage, les lèvres pincées, il avait l'atroce sentiment d'impuissance de ceux qui se retrouvaient face à plus fort qu'eux, mais il refusait de se taire pour autant. Il n'était même plus capable de réfléchir raisonnablement de toutes façons.



© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Lun 8 Aoû - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Mar 2 Aoû - 17:05


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Keith jouait avec le feu, il le savait. Il repoussait Gavriil dans ses limites mais aussi étrange que cela pouvait sembler – et surtout aussi impensable que cela puisse être pour Gavriil à priori – c'était bel et bien pour son bien qu'il faisait ça.

S'il y avait bien une chose que Keith avait fini par apprendre en près de 20 ans de lycanthropie, c'était que cette rage enfouie en eux était bien plus dangereuse que la bête en elle-même. Le loup ne faisait qu'extérioriser ce qui se trouvait en eux. Keith lui aussi avait longtemps lutté contre, s'en était caché, avait usé de potion tue-loup et pour quel résultat ? A la première occasion, la bête s'était déchaînée, se retournant contre celle qu'il avait tellement aimé. Et donc, aussi fou que cela puisse paraître, ce n'était que depuis qu'il acceptait pleinement ce qu'il était que Keith n'était plus impliqué dans des incidents. Le loup se contentait de se défouler en forêt, chassant et se nourrissant d'animaux sans jamais chercher à retourner auprès des humains.

Bon après, du coup même en dehors de la pleine lune il restait plus proche de la bête que de l'humain mais ça, c'était sa nature. Enfin, ce qu'était devenue sa nature après des années de terribles souffrance plus exactement. Keith avait beau avoir apprit à vivre ainsi, en étant à l'opposé de celui qu'il avait été avant, cela ne voulait pas dire qu'il voulait voir les autres loup-garou partager son sort pour autant.

Quand Gavriil lui fit comprendre qu'il ne voulait pas de surnom de sa part, Keith haussa des épaules.

Et je fais quoi si je dois plus t'appeler ? Je te siffle ?


L'explosion soudaine de Gavriil prit les clients par surprise. Plusieurs sursautèrent et tout les regards se tournèrent vers le bar. Au final, le seul qui restait impassible, c'était bien Keith lui-même. Il se contentait de fixer sur Gavriil son regard perçant jusqu'à ce que le blond se taise.

Lorsque le silence retomba, car oui aussi bondé que soit les lieux, ils étaient soudainement silencieux, Keith contourna le bar en quelques grandes enjambées, attrapa vivement Gavriil par la nuque et le traîna à sa suite en poussant un grognement jusqu'à la porte donnant sur l'escalier descendant à la cave, derrière le bar. Sans lâcher Gav, il descendit les marches et ne lui rendit sa liberté qu'une fois en-bas.

Tu sais c'est quoi qui nous rend si dangereux les soirs de pleine lune ?, lui demanda-t-il de sa voix rauque. C'est pas la bête en nous... C'est l'humain...

Tout en parlant, Keith avait contourné Gavriil pour venir se planter devant lui, sa lourde silhouette se détachant dans la cave très mal éclairée.

Tu veux te défouler ? Vas-y ! Frappes-moi !, lui lança-t-il avec une lueur de défi dans le regard. Je te promet de ne pas me défendre le caniche, ajouta-t-il dans le but non dissimulé de le faire sortir de ses gonds.

Cela n'avait rien d'un jeu toutefois. Si Keith faisait ça c'était bien dans le but de pousser Gavriil à se défouler une bonne fois afin de lâcher un peu prise et d'évacuer sa peur au moins pour un moment. Après, de là à ce que Gavriil comprenne que Keith faisait cela pour son bien et non pas pour se foutre de sa gueule ou pour le remettre à sa place une bonne fois pour toute, c'était encore autre chose et de toutes manières, il pouvait bien en penser ce qu'il voulait, Keith s'en fichait tant que le résultat était là.


   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Lun 8 Aoû - 20:11



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Gavriil avait les mâchoires tellement serrées que ses dents étaient douloureuses mais c'était bien la dernière chose dont il se préoccupait. Keith était en train de se foutre royalement de sa gueule et il n'appréciait pas du tout ça. Il avait envie de lui faire ravaler ses paroles et de le lui faire regretter, mais il n'avait clairement pas la carrure adaptée, ni même le talent en magie pour lui faire mordre la poussière. L'espace d'un instant il fut tout de même presque tenté d'essayer quand même. Après tout qu'est ce que ça pouvait faire si le barman le réduisait en charpie ? Pour le peu de personne qui le pleureraient... Ce n'était pas sa mort qui changerait la face du monde et au moins ainsi il n'aurait plus à supporter sa condition ni les railleries de Keith. S'il voulait l'appeler il n'avait faire comme tout le monde et utiliser son prénom !

Alors qu'il peinait de plus en plus à réprimer sa colère, la dernière remarque du brun fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase et le russe se mit à voir rouge. C'était facile pour lui ! Il avait juste accepté sa nature et il se fichait que tout le monde puisse le voir comme une bête mais, Gavriil se refusait à accepter qu'au fond de lui, il y avait un monstre qui avait envie de sang. Il ne se supportait déjà pas lui-même en temps normal et Keith continuait à l'enfoncer encore davantage ! De quel droit pouvait-il lui infliger ça ?! Il tentait suffisamment souvent de se persuader qu'il était encore humain, c'était déjà assez dur sans qu'on vienne ne lui rappeler sa véritable nature !

Tremblant de rage et toujours debout, le silence qui suivit son accès de hargne lui sembla aussi pesant qu'une enclume tant la différence entre ses hurlements et le calme plat était flagrante. Il avait conscience d'avoir un peu trop attiré l'attention sur lui mais il s'en moquait. En revanche lorsque le loup-garou s'approcha de lui pour le saisir à la nuque et le traîner derrière lui, là, il ne s'en moqua pas. Se débattant comme un diable enragé en lui hurlant des insultes et des « lâche moi !! » le blond essayait en vain de se dégager de son emprise. Il redoubla d'efforts en constatant qu'il l'emmenait vers la cave de l'établissement. Non mais qu'est-ce qu'il comptait faire ? Le tuer et laisser son cadavre pourrir ?! En tous cas vu la tête des clients c'était probablement ce qui l'attendait, mais il était hors de question qu'il se laisse faire. Balançant de toutes ses forces un coup de talon de presque 15cm dans le tibia du brun, il eut l'espoir de le voir flancher mais rien n'y fit.

Ce ne fut qu'une fois arrivés en bas que la pression sur son cou se relâcha et aussitôt le blond s'éloigna de Keith d'un bon mètre toujours en le foudroyant du regard. Il était peut être imposant mais Gavriil était trop en colère pour se laisser intimider.

-Te fous pas de ma gueule ! Un humain pourra jamais t'arracher le bras d'un simple coup de mâchoire ou te transformer en monstre d'un claquement de dents !!

Il n'y avait qu'une bête pour vouloir blesser comme ça. Si elle n'était pas dangereuse il n'aurait pas besoin d'être enfermé dans une pièce chaque nuit de pleine lune, et il n'aurait pas presque tué sa sœur ! S'il avait pu rester n'était-ce qu'une parcelle d'humanité en lui pendant ces moments là, il ne s'en serait jamais pris à sa sœur qu'il adorait.

Grinçant des dents en entendant l'injonction de Keith, il écarquilla cependant des yeux étonnés et méfiants lorsque celui-ci lui affirma qu'il ne répliquerait pas. Qu'est-ce qui pouvait le lui prouver ? Non, de toutes façons il s'en fichait, la douleur ne lui faisait plus peur. Il pouvait bien le passer à tabac, ce ne serait pas la première fois pour lui. Comme ce devait être facile pour lui ! Il était grand et fort, il clamait haut son statut et semblait même heureux d'être un monstre ! Grand bien lui fasse mais lui n'avait jamais demandé à l'être ! Il était simplement resté trop longtemps dehors un soir et voilà ce qui était arrivé et c'était injuste ! Depuis sa vie avait prit un tournant et il n'avait jamais réussi à retrouver un chemin plus droit alors qu'il n'aspirait qu'à la normalité ! Ivre de rage il se jeta sur le barman qui ne bougea pas d'un pouce, ce qui eut pour effet de l'énerver encore plus. Savoir que tout ce qu'il pourrait faire ne l'atteindrait pas l'enrageait et le frustrait terriblement. Mais sa colère l'empêchait de réfléchir rationnellement et plutôt que de se calmer pour trouver un moyen efficace de lui faire mal il se contentait de donner des coups de coude ou de pieds n'importe où il pouvait l'atteindre. Conscient de sa force presque nulle, il finit par arrêter avec un cri de frustration, le laissant tremblant et les yeux brillants de larmes de colères retenues. Qu'il reste juste sans rien faire était même limite encore pire que de se faire frapper en retour.

-Mais réplique ! Hurla-t-il désespéré. Tu vas te laisser frapper sans rien faire ?!

Se sentant affreusement vulnérable et les nerfs à vifs, il constatait avec horreur que sa colère le quittait peu à peu pour laisser une terrible de pleurer et mais il ne pouvait pas fondre en larmes devant lui. C'était hors de question. Dans un vain espoir de faire remonter sa colère pour refouler son envie de pleurer, il lâcha :

-Pourquoi tu fais ça au juste ?! Ça t'amuse tant que ça de me faire sortir de mes gonds ?!




© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Jeu 11 Aoû - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Mer 10 Aoû - 13:33


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Le coup de talon ne fit pas vraiment du bien et Keith se retint de pousser un grognement de douleur. Ce genre de chaussures devait être interdites, sérieusement ! C'étaient de vraies armes ces foutus talons aiguilles ! Pour le reste, heureusement que Gavriil était aussi épais qu'une allumette mais Keith se méfiait quand même. Il avait des talons, des ongles et des dents. Pour avoir déjà séparé un nombre impressionnant de bagarre dans le bar, Keith avait vite découvert que les femmes, quand elles se battaient, étaient en vérité bien pire que les hommes. Et comme il ne pouvait clairement pas mettre la grande gigue blonde qui s'agitait sous sa main dans la catégorie des hommes, Keith se méfiait du coup des ongles vernis qu'il pouvait voir s'agiter.

Quand Gavriil lui répondit, Keith bloqua une seconde avec un air interloqué avant de lever les yeux au plafond.

Ah ouais quand même... C'est vraiment ta couleur naturelle en fait...

Visiblement, Gavriil n'avait pas comprit ce qu'il avait voulu lui dire. Ou alors il avait comprit ce qu'il voulait bien comprendre. Mais dans un cas comme dans l'autre, Keith avait bien conscience que le blondinet était pour le moment bien trop en pétard pour tenter de se lancer avec lui dans une longue explication philosophique sur la nature profonde des lycans.

Mais il y avait une chose que Keith comprenait mieux que quiconque et c'était la rage, la colère bouillonnant à l'intérieur de quelqu'un et n'attendant que la moindre petite occasion pour exploser ce qui pouvait avoir des répercutions désastreuses chez ceux de leur espèce. C'est pourquoi il savait que le seul moyen d'avoir enfin une vraie conversation sur leur nature avec Gavriil était de commencer par lui faire évacuer cette rage au moins pour un moment.

C'est pourquoi il se laissait faire après avoir plus ou moins ordonné à Gavriil de le frapper. Il avait juste pas pensé que la crevette pouvait lui mettre certains coups bien placé et douloureux mine de rien. Mais il restait stoïque malgré tout car il lui avait dit qu'il ne répliquerait pas. Keith était peut-être 1m93 de défauts mais il savait tenir parole.

Quand Gavriil commença enfin à se calmer, Keith eut un petit soupire de soulagement. C'est qu'il allait lui laisser des bleus l'air de rien l'autre andouille !

J'avoue..., lui répondit-il tranquillement. Mais pas seulement...

Il posa alors sa main sur l'épaule de Gavriil et appuya dessus pour le forcer à s'asseoir sur le tabouret qui se trouvait non loin.

Pose tes fesses, on en a pour un moment, lui dit-il avant de le relâcher. Il se dirigea alors vers l'une des étagères de la réserve, prit deux bièraubeurre et en refila une dans les mains de Gavriil après les avoir décapsulées.

J'ai pas de chocolat alors faudra faire avec.

Tout en parlant, Keith attrapa une caisse qu'il tira de sa main libre avant de venir s'asseoir devant la furie blonde.

Si tu veux chialer c'est le moment... Parce que si tu craque là haut, même moi je pourrais plus te défendre tellement ils seront à te tomber dessus. Et en attendant j'vais te raconter une histoire.

A priori, de savoir le bar sans serveur ne semblait pas le stresser plus que cela. En même temps, Keith savait que si jamais un client avait tout à coup le courage de tenter de voler une bouteille, les autres n'hésiteraient pas une seule seconde à le dénoncer quand il poserait la question. Et s'il le savait, c'était parce que c'était déjà arrivé. La dernière fois qu'il avait déserté son poste plus de 5 minutes, il avait même retrouvé un client faisant son boulot derrière le bar. Comme quoi, cela avait du bon de traumatiser les clients.

Il y avait un gamin que tout le monde avait prit l'habitude d'appeler Noam. Un jour, alors qu'il avait 16 ans et qu'il rentrait chez lui avec sa mère, un loup les a attaquer. La mère est décédée mais le garçon a survécu. Malheureusement le loup n'était pas un loup ordinaire et à la pleine lune suivante, Noam a subit sa première transformation. Son père a eut la trouille de sa vie et voyant son fils comme un monstre, il l'a emmené loin de chez lui pour l'enfermer dans une vieille école sombre et humide. Là-bas, le gamin a commencé à prendre de la potion tue-loup en s'efforçant d'oublier sa nature parce que tout le monde autour de lui n'arrêtait pas de lui rappeler en quel monstre il se changeait tout les mois. Pendant longtemps, il a cru que c'était simplement aussi facile que ça. Une potion, on ferme les yeux et tout va pour le mieux mais tapis dans l'ombre, le loup attendait son heure en se nourrissant de sa colère enfouie. Et un jour, alors que Noam était adulte, le loup profita d'une petite brèche, d'une seule petite erreur, d'une petite inattention de rien du tout... Et il se déchaîna !

Keith s'arrêta, avalant une longue gorgée sans quitter Gavriil du regard avant de reprendre.

Noam a été anéantit. Il ne pouvait plus se supporter et voulait juste en finir une bonne fois pour toute. Il s'est lâché, a laissé la bête en lui prendre le dessus pendant un moment mais ensuite, sa colère c'est fait moins explosive, juste plus sourde. Noam s'était résigné a être ce qu'il était... il avait fini par accepter l'idée qu'il ne serait jamais plus celui qu'il avait été avant d'avoir été mordu et cette différence, il en a fait sa force. Et tu sais ce qu'il s'est passé ? A partir de ce moment-là, le loup en lui a trouver la sérénité lui aussi. Noam n'a plus jamais reprit de potion et pourtant, il n'y a plus jamais eu d'incidents... Enfin hormis quelques lapins et chevreuils.


Keith ponctua son histoire en reprenant une gorgée toujours en fixant Gavriil.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Jeu 11 Aoû - 0:13



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

La remarque de Keith à propos de sa couleur de cheveux tira un grondement de colère à Gavriil. Il savait très bien pourquoi il disait ça avec ce ton, mais ça l'irritait encore plus que sa précédente phrase. Au fond il avait très bien compris où il voulait en venir mais il refusait juste cette éventualité. Pour lui il n'y avait jamais eu qu'un seul ennemi, c'était la part animale en lui, et c'était tout. Comment lui-même aurait-il pu être une menace pour sa famille alors qu'il avait toujours fait passer le bien de ses frères, de ses sœurs et de ses parents avant lui ? Ou plutôt comment pouvait-il accepter  cette idée ? Il ne le pouvait pas. Il rejetait en bloc les insinuations de Keith. C'était juste trop dur de comprendre, trop dur d'admettre qu'il avait raison et qu'il devait cesser de haïr cette partie de lui. La colère causait les accidents. Et après quoi ? Il aurait dû faire la paix en lui ? Hors de question. Quand bien même il l'aurait souhaité, le russe en aurait été incapable. Pour lui, cette créature avait ruiné sa vie. A cause d'elle, il avait dû subir des injures, souffrir le martyr à sa première transformation, être enfermé à chaque pleine lune avant de rencontrer Eden parce qu'il n'avait alors pas les moyen de s'acheter de potion tue-loup, il avait dû quitter son village en Russie pour venir s'installer dans un nouveau pays avec le reste de sa famille, qui était partie pour lui. C'était sa faute si ses parents avaient dû abandonner tout ce qu'ils connaissaient pour venir ici. Ce monstre avait rendu son existence invivable et maintenant il était supposé juste l'accepter ? Impossible. Comment pouvait-il s'accepter lui-même ? Personne n'accepterait un loup-garou. Bon dans le cas présent, il y avait le barman, mais pour Gavriil, qu'un lycan accepte un autre lycan ça n'avait rien d'exceptionnel.

Alors qu'il évacuait sa colère en frappant tout ce qu'il atteignait, peu à peu sa rage se remplaçait en désespoir. Personne ne voudrait jamais de lui ! Et d'ailleurs c'était normal. Les gens auraient tous bien raison de l'éviter. Il n'apportait que des ennuis depuis cette fameuse nuit, quand il avait 14 ans. Il aurait aimé que Keith lui serve une nouvelle réplique cinglante qui aurait pu faire revenir sa colère, ainsi il n'aurait pas eu à se montrer aussi vulnérable devant lui, mais au lieu de ça, il se contenta d'un énigmatique « pas seulement » qui décontenança le blond. Que devait-il comprendre ? Lui se targuait d'être très clairvoyant n'avait jamais pu savoir ce qui se passait dans la tête du loup-garou.

Il se laissa faire lorsqu'il sentit les mains du brun le pousser à s'asseoir d'une pression sur les épaules. Il n'avait pas la force de résister, ni l'envie, et de toutes façons ses jambes commençaient à peiner à le porter. Il attrapa la bouteille qu'il lui tendait en ne comprenant toujours pas où il voulait en venir. Il l'amenait là, le laissait le frapper, et maintenant il voulait discuter ? Gavriil était déjà étonné lorsqu'il l'entendait parler plus de trois phrases longues alors engager la discussion ? Là maintenant, alors qu'il était à bout de nerf, qu'il tentait tant bien que mal de rassembler ce qui restait de sa dignité en miettes et qu'il avait une affreuse envie de fondre en larmes.

Toutefois lorsque Keith mentionna son envie de pleurer, le russe se garda bien de le faire. Il avait horreur qu'on le voit en position de faiblesse, horreur que l'on comprenne qu'il n'était pas si joyeux que ce qu'il essayait de faire croire et horreur qu'on puisse voir sous le masque qu'il se forçait à porter tout le temps. Il n'avait pas besoin qu'on lui dise ce qui se passerait s'il versait des larmes là-haut, il connaissait l'Allée des Embrumes depuis des années mais ce n'était pas pour autant qu'il comptait commettre l'erreur de croire qu'il y était en sécurité juste parce qu'il connaissait tout le monde ou presque. Bien au contraire.

-J'ai pas envie de pleurer, marmonna Gavriil en ravalant ses larmes et en se forçant même à faire une espèce de sourire avant de réaliser une autre partie de la phrase de son interlocuteur. Même toi tu pourrais pas me protéger ? Pourquoi est-ce que tu essaierais seulement ?

Après tout il n'avait rien à y gagner, et il n'avait absolument rien à perdre si on s'en prenait à lui. Il ne comprenait vraiment plus Keith. Ou alors c'était juste parce qu'il avait passé tellement de temps à l'éviter qu'il s'était carrément trompé sur toute la ligne sur son compte. Désarçonné par cette attitude et ne sachant pas vraiment comment réagir, il attendit pour voir ce qui allait passer. Il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre. Il avait parlé d'une histoire, mais il ne savait même pas à quel genre d'histoire s'attendre avec lui... Aussi fut-il réellement médusé lorsqu'il comprit à quoi cette fameuse faisait référence. Il était peut-être blond mais pas encore totalement crétin. Il ignorait si Noam était son vrai nom ou juste une couverture pour ne pas dire Keith mais toujours était-il que Gavriil restait juste là, à l'écouter parler, incapable de faire le moindre mouvement.

Il ne comprenait pas pourquoi le barman lui racontait tout ça. Ou plutôt si justement, il ne comprenait que trop bien. Mais il n'avait pas envie de savoir. Il avait l'impression de revivre sa propre expérience au travers de son récit il détestait ça. Il savait où il voulait en venir. Et ça ne manqua pas. Mais lui ne voulait pas de tout ça ! Il n'avait pas envie d'accepter sa différence, tout bêtement parce qu'il ne voulait pas être différent. Il avait une peur atroce de ce qui se passerait si tout le monde savait ce qu'il était. Il était déjà en marge de la société pour beaucoup de raisons, il ne souhaitait pas rajouter en plus cette raison, qui était presque la pire de toutes.

-Mais... J... Je... Je veux pas de tout ça moi ! S'écria-t-il avec une voix qui frôlait le désespoir alors qu'il sentait ses yeux lui brûler à cause des larmes qu'il peinait à refouler. Je veux pas de cette différence ! Je veux pas trouver la sérénité, je veux pas accepter ça !!! Je... Je peux pas...

Et de toutes façons c'était normal qu'il ne l'accepte pas, les monstres n'avaient pas leur place dans ce monde. Le loup en lui pouvait tuer. Gavriil abritait une bête sauvage en lui et il ne pouvait juste pas accepter ça.
[/b]



© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Sam 13 Aoû - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Jeu 11 Aoû - 14:04


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Une fois assit avec sa bière, Keith se pencha en avant pour appuyer ses avant-bras sur ses cuisses sans quitter Gavriil du regard ce qui, généralement, n'avait pas grand chose d'engageant. Mais malgré tout il ne semblait pas être en colère et pour cause, il ne l'était pas le moins du monde. En fait, il n'était que rarement vraiment énervé dans le fond malgré ce que son regard de tueur pouvait laisser supposer environ 20h sur 24. Il s'en amusait un peu, il fallait le dire même s'il n'était pas prêt de l'admettre. Et puis franchement, cela lui était bien utile que tout le monde le croit sur le point d'exploser à tout moment. Combien de barman de l'Allée des Embrumes pouvaient se vanter de pouvoir quitter leur bar des yeux aussi longtemps sans avoir à craindre le vol de toutes les bouteilles qui s'y trouvait ainsi que de la caisse ? Pas beaucoup, il devait même probablement être le seul. Il avait expliqué un jour, d'une voix bien forte, à un client que si un jour quelqu'un osait le voler, son odorat de lycan lui permettrait de retrouver le voleur sans difficulté les soirs de pleine lune et que le criminel le regretterait largement quand il se ferait arracher la gorge d'un coup de crocs. Cela avait du bon de faire peur aux gens mine de rien.

Quand Gavriil annonça qu'il n'avait pas envie de pleurer, Keith ricana. Il était sérieux là ? Il avait tellement de larme dans les yeux que ses orbites ressemblaient à des piscines. Mais quand il lui demanda pourquoi est-ce qu'il le protégerait, Keith poussa un soupire. C'était l'inconvénient d'avoir la tête d'un tueur à gage finalement. Tout le monde le prenait pour un espèce de monstre d'égoïsme sans la moindre once de compassion pour son prochain. Bon d'accord, il avait tout fait pour que l'on pense ça de lui aussi, c'était un fait. Mais aussi fou que cela puisse paraître, il se reconnaissait un peu en Gavriil et il était sincère dans sa démarche pour lui venir en aide.

C'est pourquoi il lui avait raconté, enfin en résumé, son histoire. Il avait exprès utilisé le nom de Noam non pas par soucis d'anonymat mais juste parce que c'était en vérité son prénom Haïtien. Tout le monde l'appelait ainsi quand il vivait sur son île d'origine. Il ne mentait donc pas en commençant son histoire par « Il y avait un gamin que tout le monde avait prit l'habitude d'appeler Noam. « .

La réaction de Gavriil la Drama Queen n'étonna pas Keith plus que cela et il restait simplement assit à boire sa bière en l'écoutant paniquer.

Ça va respire... Personne te demande de devenir comme moi non plus.

Keith avait quand même conscience qu'il était du genre extrême lui dans son mode de vie.

Moi j'dis juste que la bête est beaucoup plus docile quand on est en paix avec ce que l'on est. Tu crois quoi ? Que j'avais envie de cette vie moi aussi ? Tu sais ce que je faisais avant d’atterrir dans ce trou à rats ? J'étais Ethnologue... J't'assure ! J'étudiais les communautés magique à travers le monde.


Et oui, aussi hallucinant et incroyable que cela pouvait paraître, ce type aux airs de bête sauvage qui se tenait face à lui avait fait de longue études et était donc cultivé et intelligent. C'était sûr que cela ne sautait pas aux yeux au premier coup d'oeil. Ni aux suivants...

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith

Revenir en haut Aller en bas
Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: L'Allée des Embrumes :: Le Dragon Enflammé-