Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
I try to be perfect feat Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

MessageSujet: I try to be perfect feat Eden Lun 4 Avr - 21:04



21 mars

Il est presque midi lorsque j’arrive au bar-café. Mon père est furax. Je n’ai pas besoin de le voir pour le comprendre. Je suis légèrement en retard sur l’horaire. Dix petites minutes ce n’est pas grand choses, mais pour lui c’est une éternité, surtout que je suis sensé rangé le bar avant l’arrivé des clients de l’après midi et qu’il me reste donc une heure pour tout remettre en ordre. Mon père à la chic de tout laisser en plan de croire que ça se rangera tout seul et il compte toujours sur moi pour faire le travail. Il m’attend devant la porte les bras croisé. « Qu’est-ce que tu foutais Chris ? Je t’attends, si tu veux vraiment m’impressionner va falloir faire mieux que ça. »Je lève les yeux au ciel. Je ne cherche plus à l’impressionner depuis que j’ai cinq ans, ce n’est pas maintenant que ça va changer. Je marmonne quelque chose entre mes dents et passe devant lui. Il a du entendre la moitié de ce que j’ai dis parce qu’une fois à l’intérieur il me crie dessus. « Je te rappelle que c’est moi qui décide ici et que si tu n’es pas content c’est le même prix. C’est bien clair dans ta petite tête. » Il est si près de moi que je vois le blanc de ses yeux. Je fais moins le malin. Je ne serais pas étonné que les boutiques voisines regrettent le temps ou le bar-café été dirigé par l’ancien patron, mais c’était il y a très longtemps. Je pensais que c’était terminé qu’il m’aurait laissé tranquille et je pouvais repartir comme il n’a rien dit de plus, mais je n’ai pas vu venir la gifle qu’il m’a donné. La porte à grincé, sans doute ouverte à cause du vent. Mon père à du s’imaginer que quelqu’un nous avez vu, puisqu’il a tout de suite changé d’attitude et m’a laissé enfin tranquille. J’ai soupiré et j’ai commencé à ranger le bar-café. Les livraisons toutes effectuée ce matin attendent encore pour certaine d’être déballées. Il y a des bouteilles dehors près de l’entrée et je m’affaire à les rentrer pour les mettre au frigo. Je pensais qu’en sortant de poudlard j’aurais eu ma vie à moi et que tout ça aurait cessé mais je me trompais.

Je suis allé faire un tour après avoir lancé un sort sur la vaisselle pour qu’elle se lave et se range toute seule. Je ne sais pas ou mon père est parti mais ça m’est égal. Il ne pense qu’à lui de toute manière. J’ai refermé le bar et je me suis laissé quelques minutes d’évasion à regarder le magasin de balais de quidditch. C’est mon rêve de devenir joueur professionnel. Je ne pourrais jamais l’être. Je suis retourné au bar et me suis assis sur les marches de l’entrée, mon père est revenu, je me suis relevé rapidement en manquant de me casser la figure. « Qu’est-ce que tu fou encore là à ne rien faire aller dégage de l’entré et bouge toi un peu. » Je l’ai laissé passé le premier et je me suis rendu compte qu’on nous observait. Une jeune femme nous observait. Je ne sais pas depuis quand elle est là, mais ça ne me dit rien qui vaille. Je fini par lui demander en prenant le reste des caisses de wisky pur feu dans le bras :

« Je peux faire quelque chose pour vous ? »

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden Lun 11 Avr - 18:44



I try to be Perfect


On était lundi, or Eden n’aimait pas les lundis. Déjà, parce que le dimanche soir, le Helly Heaven n’était pas ouvert, et il n’ouvrait pas non plus le lundi ! D’ailleurs, il fallait sérieusement qu’elle songe à changer tout ça, ou plutôt à mettre son idée en pratique, et à ouvrir le dimanche ! Même s’il y aurait probablement peu de monde, au moins ça l’occuperait. Sans compter que ça lui donnerait une bonne excuse pour rester dans son lit, le lundi, jusqu’à au moins midi. Sauf que pour le moment, le bar n’était pas ouvert le dimanche et donc, elle ne pouvait traîner au lit et aller s’occuper des livraisons et du bar. Non, pour l’instant, lundi rimait avec ennui, dans tous les sens du terme, du moins pour Eden. Surtout qu’elle s’était réveillée à 9h ! Neuf heures quoi ! Ca faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé de se lever si tôt un lundi ! A présent, elle devait trouver de quoi occuper sa journée.

Elle s’était rabattue sur le ménage du coup, cherchant une meilleure idée en faisant la poussière de son appartement. Ce qui ne dura pas bien longtemps car elle avait failli fondre en larmes en tombant sur une photo de la famille Clayne… Merlin comme tout ça lui manquait parfois ! La vie avait été tellement plus simple du temps où elle était encore Kendra Clayne… Cette époque lui semblait lointaine, comme appartenant à une autre vie – ce qui était le cas d’ailleurs – mais il subsistait toujours un écho douloureux qui résonnait en elle chaque fois qu’elle pensait à elle… Pourtant Kendra n’était pas une étrangère, c’était une partie d’elle-même, de ce qu’elle avait été, qui devait sûrement sommeiller, quelque part, enfoui au fond d’elle.

Sentant les larmes lui monter aux yeux, Eden avait abandonné son chiffon à poussière, sur le comptoir qu’elle était en train de nettoyer et était partie se changer. Contrairement aux jours où elle travaillait, elle n’avait pas mis de petit haut sexy qui la mettait en valeur et faisait tourner la tête des hommes qu’elle croisait. Non, de toute manière, elle n’avait pas envie de plaire, elle se sentait seule, seule et laide. Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, ce qui était un comble pour une métamorphomage. Mais c’était justement ça le problème : en cet instant, elle voulait retourner trois ans en arrière, quand elle n’avait à se soucier de rien d’autre qu’à son prochain rendez-vous avec son frère. Penser à son frère lui fit soudainement prendre conscience qu’elle n’était pas seule. Non, elle avait Gavriil !

Alors, elle était allée le voir, sans enfiler de veste par-dessus le pull blanc qu’elle portait sur une jupe noire. Trouver Gavriil n’était pas chose aisé étant donné qu’il avait la bougeotte, heureusement, elle savait où le cherchait ! Elle réussit donc à le trouver, et le dérangea en plein travail, mais elle s’en moquait bien en vérité et le blond n’avait pas l’air de lui en tenir rigueur d’ailleurs. Pour se faire pardonner de l’avoir empêché de bosser, elle l’avait invité à déjeuner puis elle l’avait quitté. Elle se sentait mieux après avoir discuté avec lui. Elle avait essayé de lui cacher son état, mais elle savait que Gavriil n’était pas dupe, elle lui était d’ailleurs reconnaissante de lui avoir remonté le moral.

A présent qu’elle était seule, elle n’avait pas envie de rentrer chez elle, elle resta donc à flâner sur le Chemin de Traverse. Elle se baladait, regardant les vitrines des boutiques devant lesquelles elle passait jusqu’à ce qu’elle tombe sur une scène singulière, devant le bar-café. Un gamin, qui ne devait même pas avoir vingt ans, était assis sur les marches de l’établissement et se fit méchamment remonter les bretelles par ce qui semblait être un vieux con. La brune regardait la scène d’un air mécontent et allait se détourner, pour reprendre son chemin, quand le brun – le gamin en question – la remarqua et lui demanda s’il pouvait l’aider. Bah tiens ! Il devrait déjà commencer par s’aider lui-même avant de proposer de l’aide aux autres !

-Oui, tu pourrais m’expliquer pourquoi tu ne remets pas cette enflure à sa place pour commencer ! demanda-t-elle sur un ton involontairement froid. Non mais sérieusement, t’as vu comment il te traite ?!

Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi il se laissait traiter comme un chien ! Si c’était du boulot qu’il voulait, il pourrait en trouver avec des patrons bien moins chiant !


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden Lun 18 Avr - 21:06

Christopher Perkins a écrit:


21 mars

Quand j’ai vu cette jeune femme arrivé vers moi je ne me suis pas attendu à ce qu’elle se mette en colère, ni à ce qu’elle ait entendu ce que mon père avait pu me dire. Je m’arrange toujours pour que personne ne sache ce qu’il se passe dans ma vie. C’est la mienne et ils la plus part du temps ils ne comprennent pas pourquoi je reste. Ce n’est pas parce que j’aime me faire crier dessus, loin de là. C’est juste que je connais mon père et qu’il pourrait de toute manière très bien me retrouver et puis c’est mon père. Je ne peux pas l’abandonner. C’est un peu mon rôle de l’aider aussi. Je crois reconnaître cette femme, elle tient le Heally Heaven, des concurrent pour mon père, pour moi nous faisons juste le même travail. Je ne sais pas où me mettre tant je suis gêné qu’elle ait pu voir ça.

« Parce que c’est mon patron et accessoirement mon père. Il me traite de la manière dont il veut et puis il avait raison. Je suis là pour l’aider, pas pour rester assis les bras croisés. »

Je retourne la situation dans le sens qui me plaît. Ce n’est pas lui qui à tort et j’ai fais une erreur. Ce serait tellement plus crédible si ça avait été vrai. Je ne suis pas un très bon menteur, un occlumens n’aurait pas besoin de lire mes pensées pour savoir si je mens ou pas. Tant pis, tout ce que je veux c’est qu’on passe à autre chose. Je ne la connais pas assez bien pour savoir ce qu’elle pourrait faire ou dire à mon père et je n’ai pas envie que ça me retombe dessus.

« Il n’est pas tout le temps comme ça, il a juste besoin d’aide. »

C’est de mieux en mieux, je m’enfonce tout seul. Je ferme les yeux et soupire. Je pourrais très bien m’échapper, m’enfuir et laisser tout ça derrière moi, mais à quoi bon ? Je n’ai pas vraiment d’autres endroits où aller et puis je ne sais même pas ce que je ferais. Je travail peut-être mais je n’ai pas vraiment de salaire. J’ai déjà beaucoup de chance d’être hébergé, je sais de quoi il est capable et il vaut mieux de ne pas le contrarier. Une chance qu’il n’utilise pas souvent la magie comme représailles.

«Ce n’était pas si grave je vous assure. Eden c’est ça ? Moi c’est Chris. »

Je reste poli et courtois et serviable, après tout il y a sans doute des sorciers et sorcières qui sont encore plus mal loti que moi alors je n’ai pas tellement à me plaindre. Je sais que ça peu paraître très étrange, mais c’est ce qui me fait tenir, de me dire que mes problèmes ne sont pas si grave, que ça finira par lui passer. Je me rends bien compte que ça ne marche pas à tous les coups, mais pour l’instant je survis alors je continue de me bercer d’illusions et de positiver, peut-être qu’un jour tout ira mieux, mais en attendant je fais avec.


(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden Dim 1 Mai - 22:10



I try to be Perfect


En entendant ce que racontait le petit brun en face d’elle, ou plutôt le ramassis de connerie qu’il débitait, Eden éclata de rire. Mais pas un rire joyeux et amusé, non, un rire froid, glacial et cynique. Le père de ce gamin devait être fier de lui ! Pour qu’il sorte, de lui-même, que son paternel pouvait le traiter comme il le voulait, c’était soit qu’il était très con, soit qu’il s’était fait laver le cerveau par son vieux, ou alors, il voulait lui assurer qu’il ne se passait rien de grave. Manque de chance pour lui, il se plantait lourdement sur ce dernier point, car Eden ne comptait pas le laisser s’en tirer comme ça. Certes, elle ne connaissait pas ce gamin et elle n’était même pas sûre de le recroiser un jour, alors elle aurait pu laisser tomber et passer son chemin, mais ce petit brun avait besoin d’une bonne claque dans la tronche – au sens figuré bien sûr, il en avait suffisamment comme ça au sens littéral – pour réagir et avancer. Il ne devait pas avoir plus de 19 ans, et il était temps qu’il comprenne que s’il ne prenait pas les choses en main, la situation ne s’arrangerait pas d’elle-même.

-Oh, c’est ton père donc il te traite comme il veut ? reprit-elle sur un ton étonnamment amusé, ce qui n’avait rien de rassurant. Donc si demain il a envie de te vendre à une bande de trouffions pour qu’ils t’attachent dans une cave et te fassent subir les pires exactions il a le droit ? Ou s’il a envie de te frapper tellement fort que tu passerais trois semaines à Sainte-Mangouste, il peut ? Et s’il a soudainement un besoin malsain de tester des impardonnables sur toi, tu lui serviras gentiment de cobaye ? Demanda-t-elle, sa voix se faisant de plus en plus tranchante et froide à mesure qu’elle parlait, pour bien accentuer l’horreur qu’elle décrivait.


Elle laissa volontairement passer quelques secondes sans rien dire, se contentant de toiser le brun, les bras croisés sur sa poitrine. Laissant ainsi le gamin lui dire que son père n’était pas toujours ainsi, qu’il avait juste besoin d’aide. Bin tiens ! Bien sûr oui, et elle, elle flottait sur un petit nuage de bonheur coloré aussi ! Elle reprit donc la parole, sur un ton beaucoup plus brusque et bourru qu’au préalable, mais également pourvue d’une certaine pointe de cynisme.

-Et il est comment d’habitude ? Du genre à te taper dessus et à hurler sans s’arrêter ? demanda-t-elle sur un ton presque cruel, dans le seul but de le faire réagir. Mais ouvre les yeux gamin !! C’est pas comme ça qu’un père doit traiter son fils et je suis sûre que tu le sais très bien !!! Arrête de te voiler la face bordel ! Tu comptes te laisser encore combien de temps ?! Depuis combien de temps ça dure ?! T’as des couilles non ? Sers t’en et casse toi ! C’est bien le meilleur conseil que je peux te donner. En plus, je suis prête à parier qu’il te paye une misère pour ce que tu fais, s’il te paye bien entendu.

Aux yeux du gosse qui lui faisait face, elle n’avait vu que la dispute à laquelle elle avait assisté, elle n’en savait pas plus. Sauf qu’elle avait entendu parler, au Helly Heaven, du propriétaire du bar-café. Certains des clients de cet établissement avaient changé leurs habitudes pour venir dans son bar parce que le propriétaire empesté l’alcool selon eux, et exploité son fils de surcroît. Fils qui se trouver présentement devant elle d’ailleurs. Quand il lui assura que ce n’était pas si grave, sur un ton pas vraiment convaincant, elle poussa un gros soupir avant d’enregistrer l’information suivante : Chris, le nom du gamin.

-Ecoute Chris, soupira-t-elle, je vais te donner un précieux conseil, alors tâche de le retenir. Si tu tiens vraiment à ce que personne ne t’embête sur ce qui se passe avec ton père…apprends à mentir, lâcha-t-elle un peu sèchement.

Oui, mentir ça s’apprenait, et ce n’était pas si compliqué que ça d’ailleurs. Elle était bien placée pour le savoir puisque sa vie n’était qu’un mensonge depuis deux ans. Il n’y avait bien que Liam et Gavriil qui savaient la vérité à son sujet, tous les autres se laissaient duper. Ce qui était bien la preuve qu’elle était devenue une excellente menteuse, non ?



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden Lun 16 Mai - 17:32



21 mars

Je ne m'étais pas attendu à ce qu'Eden se mette à rire et son rire me froid dans le dos. Je ne comprenais pas ce qui lui prenait et je commençais à appréhender ce qu'elle allait me dire. Je me suis senti tellement mal à l'aise lorsqu'elle a fini par déverser ses paroles. Cela peut-être paraître ridicule mais je sais qu'il ne fera pas ça, en tout cas il ne paierait jamais quelqu'un pour me faire du mal et il ne m'a encore jamais envoyé à st mangouste. Il n'est pas aussi cruel que ça, du moins je garde toujours l'espoir qu'il ne le soit pas. Ces paroles sont exactement celles que je redoutais. C'est bien pour ça que j'ai toujours gardé tout ça secret. Je n'avais pas envie d'entendre ces mots. Je reste pourtant calme, même si intérieurement tout ça me chamboule.

« Ça n'arrivera jamais. Je le connais tout de même. Je sais comment il est. Il était seulement de mauvaises humeur et je ne fais pas tellement d'effort pour qu'il ne le soit pas.»

J'essaie encore de minimiser les choses, ce sera mieux comme ça, même si au fond je sais qu'il y a quelque chose d'autre. Ce n'est pas seulement de la mauvaise humeur. Il m'a déjà frappé, à chaque fois je me dis qu'il ne recommencera, que je l'éviterais, que je pourrais lui lancer un sort, mais ça serait exactement ce qu'il cherche, que je m'énerve. Cela risquerait de vraiment mal se finir si je devais à chaque fois me mettre en colère. Je préfère largement que ça ne prenne pas cette ampleur. Je me braque lorsqu'elle me demande comment il est habituellement. Pourquoi est-ce que ça l'intéresse? Je me suis toujours arrangé pour qu'on ne sache pas. Je n'ai pas forcément envie d'en parler. Je ne sais même pas comment je pourrai expliquer ça. Je n'aime pas du tout le ton qu'elle emploie avec moi, même si je la comprend au fond. Je fini par répondre :

«Non. Il n'est pas comme ça et de toute manière je n'ai nulle part où aller. Je ne peux pas partir comme ça, même si je le voudrais.»

Je voudrais bien, mais c'est plus compliqué qu'il n'y paraît. Je ne me voyais pas finir au bar avec mon père. Je me voyais plutôt joueur professionnel, mais je ne pourrais jamais l'être. Je ne suis sans doute pas assez doué, c'est ce que mon père m'a toujours répété et j'ai fini par le croire. J'ai écouté son conseil, elle ne sait pas à quel point je le fais déjà. Elle était là par hasard, elle n'aurait pas du voir ça, enfin la plupart des clients savent comment est mon père, qu'il parle fort et qu'il cris un peu, mais je suis persuadé qu'ils ne s'imaginent pas le pire. Je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un petit sourire sarcastique :

«Merci, je le sais déjà. »

Ce n'est pas aujourd'hui qu'il faut me dire ça. Je mens à tout le monde depuis longtemps au fond. Quand ils me demandent si ça va, je réponds toujours oui, alors que je voudrais dire non, même à ma mère. Je ne voudrais pas qu'elle voit l'image de l'homme qu'elle aime s'effriter. Elle serait tellement déçue. C'est pour ça aussi que je reste, pour elle.


(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden Lun 27 Juin - 16:08



I try to be Perfect


Ce gamin méritait une paire de claques, enfin bon, d’après ce qu’avait compris Eden, il s’en prenait à intervalle plus ou moins régulier. Mais elle ne parlait pas d’une paire de claques physiques, mais d’une bonne paire de claques mentales. Il avait besoin que quelqu’un lui ouvre les yeux, ou plutôt, qu’il arrête de se voiler la face. Il prétendait le connaître, il affirmait que ça n’arrivera jamais ? Qu’il était naïf ! Bien qu’elle ne connaisse pas son père, Eden pouvait affirmer, avec certitude qu’il ne s’arrêterait pas là et qu’il deviendrait plus violent encore. Et si c’était vraiment dû à sa « mauvaise humeur » alors Chris ferait mieux de disparaître de son champ de vision tant qu’il le pouvait.  Aussi se contenta-t-elle de lui adresser un sourire narquois quand le gamin eut fini de lui répondre.

-Oh s’il était seulement de mauvaise humeur alors, railla-t-elle avec un air clairement ironique. Tu viendras pas te plaindre quand tu finiras à Sainte-Mangouste alors.

Non seulement Chris essayait de faire croire à tout le monde que rien ne se passait, de manière pas vraiment efficace aux yeux de la brune d’ailleurs, mais en plus, quand on découvrait le pot aux roses, il essayait de faire comme si de rien n’était. Sauf qu’elle n’était pas dupe, le résultat était bien là : il se faisait frapper par son père, les choses étaient loin de s’améliorer, elle était même prête à parier que ça s’empirer, et en plus de cela, il se trouvait des excuses pour rester dans son enfer personnel. Peut-être que ça le réconfortait cette situation, parce que c’était son équilibre à lui, Eden comprenait parfaitement ce genre de raisonnement, elle-même trouvait son équilibre dans le chaos qu’était son existence, mais ce genre de situation était malsaine. Plus pour Chris que pour elle-même d’ailleurs puisque lui en souffrait physiquement et psychologiquement. Il était encore jeune, ce genre de traitement pouvait avoir des conséquences désastreuses sur son avenir, mais non, monsieur ne faisait rien pour se sortir de là. Qu’il ne lui fasse pas croire qu’il n’avait aucun moyen de quitter son boulot et la maison familiale, il pouvait se trouver du boulot, et une colocation, ce n’était pas si compliqué que ça. Elle, elle était bien repartie de zéro quand Kendra s’était faite assassinée. Certes, elle avait un compte en banque fourni, mais tout de même.

Bien sûr, il y avait la solution de facilité : se voiler la face et attendre que quelqu’un le prenne par la main pour le sortir de cette situation sordide. Si elle avait été une âme charitable, Eden aurait même pu lui proposer un emploi dans son bar, ce qui lui aurait permis de quitter son père violent le mois d’après, mais elle ne le ferait pas. Premièrement parce qu’elle n’avait besoin de personne, Gavriil et elle s’en sortaient très bien comme ça, ensuite parce qu’elle ne voulait pas qu’une autre personne s’immisce dans sa vie privée. Mais la raison principale restait que ça n’aiderait pas Chris à se reprendre en mains et à agir par lui-même. Il était dans une situation merdique, il devait s’en sortir par lui-même.

-Si tu le voulais vraiment Chris, tu ferais ce qu’il faut pour. Tu ne connais donc pas l’expression « quand on veut, on peut » ?

Un petit rire amusé s’échappa de ses lèvres quand Chris lui assura qu’il savait qu’il devait apprendre à mentir. Bah tiens, cette assurance et son sourire sarcastique lui arracha un sourire froid, presque cassant, et ce fut à son tour de prendre un ton sarcastique.

-Si tu le sais, tu devrais peut-être songer à prendre des cours. A moins que ce ne soit pour ça que ton père te frappe ? Parce que tu es un piètre menteur ? Je devrais peut-être aller lui poser la question moi-même ?

Oui, elle le provoquait, c’était volontaire. Peut-être que si elle le poussait dans ses derniers retranchements, il prendrait enfin conscience de la situation dans laquelle il était réellement.



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden Jeu 18 Aoû - 21:19

Je levé les yeux au ciel à sa remarque. Sainte mangouste … si elle savait. Ce n'est pourtant pas ça qui me fera démordre. Elle n'a rien vu de grave. Elle ne peut pas vraiment savoir ce qu'il se passe et même si elle le savait elle ne pourrait pas le comprendre. Beaucoup pensent comme elle, mais c'est différent quand on le vit. Je suis persuadé que si quelqu'un se faisait frapper autour de moi je lui dirais de s'en aller, mais quand on vit la chose c'est pas pareil. Il faut se faire à l'idée que fuir n'est pas si simple même en étant sorcier. C'est comme s'il me privait de tout mes moyens. Je sais qu'au fond je ne suis qu'un lâche. Je n'ai pas besoin de l'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre. Les gens doivent sûrement croire que cette situation me convient, mais ils se trompent. Je ne sais pas comment faire pour partir, pour imaginer que c'est possible. Ils ne s'imaginent pas à quel point c'est compliqué.

« N'importe quoi. Je n'ai jamais été à Sainte Magouste. Votre mère ne vous a jamais donné de claque peut-être? Les parents font ça quand on dépasse les bornes. Ce n'est pas dramatique.»

Je suis persuadé qu'en partant sur cette voix elle finira par laisser tomber, par comprendre que ce n'était rien, même si c'est évidement un gros mensonge. Ce n'est pas irrégulier ou occasionnel, avec mon père c'est tout le temps, dès que quelque chose le contrarie c'est moi qui prend, mais allez savoir pourquoi je refuse de l'avouer à qui que se soit. Je lève de nouveau les yeux au ciel, j'ai entendu tellement de fois cette expression. Quand on veut on peut, oui mais je ne suis pas d'accord. C'est pas aussi simple qu'on le croit, tout est une question de confiance en soit et moi je n'ai jamais eu confiance en moi.

«Vous n'êtes pas à ma place. Vous verriez que c'est différent. Peut-être même que vous comprendriez, mais visiblement ce n'est pas le cas. Et comme vous le dite c'est mon choix de rester. C'est mon père, il reste ma famille. De toute manière comme je ne cesse de le répéter ce n'était rien du tout.»

Je continue de nier, comme si tout ça n'était pas plus grave. J'espère juste qu'elle finira par me laisser tranquille et par arrêter de me prendre pour un idiot. J'essaie juste de préserver le peu de dignité qu'il me reste, c'est dramatique à seulement dix-huit ans. Mon regard s'arrête sur ses yeux lorsqu'elle me dit que je devrais apprendre à mieux mentir, que c'est peut-être pour ça qu'il me frappe. Je serre les dent intérieurement. Je ne veux pas qu'elle voit qu'elle a comprit certaines choses. Elle n'a pourtant pas tous les éléments. Je n'ai jamais compris pourquoi il me frappait et peu m'importe. Ce n'est pas vraiment important, ce qui l'est c'est qu'elle chauffe et qu'il faut que je fasse quelque chose pour qu'elle arrête ça.

« Il ne me frappe pas. Je ne sais pas ce que vous allez vous imaginer. J'aurais bien continué à discuter avec vous, mais je dois retourner travailler maintenant. Je vais vous demander de vous en aller.»

J'ai repris la caisse de bouteille que je tenais avant qu'elle n'arrive, je préfère la congédier plutôt que de continuer cette conversation absurde. Je préfère me taire plutôt que d'avouer que je me fais battre. J'ai ma fierté tout de même. J'ai posé la caisse de bouteille sur le bar et j'ai sorti ma baguette. J'ai lancé un sortilège pour que les bouteilles se rangent dans la réserve avant de m’occuper des verres à laver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden Jeu 18 Aoû - 22:44



I try to be Perfect


Visiblement, Christopher ne voulait rien entendre et continuer de jouer à l’autruche. Si c’était ce qu’il voulait, grand bien lui passe ! Après tout, ce n’était pas son problème à elle, qu’il se fasse battre ou non, qu’il l’assume ou non, qu’il essaie de se sortir de cette situation ou non, ça ne l’empêcherait pas de dormir le soir. Par contre, quand il fit mention de « sa mère » aussi brusquement et sans prévenir, Eden se retrouva prisonnière d’une myriade de souvenirs incluant sa génitrice. La brune essayait la plupart du temps de tenir les souvenirs de sa famille éloignés de son esprit, parce qu’à chaque fois, une furieuse envie de pleurer la saisissait. Elle ne s’autorisait à y penser que lorsqu’elle était seule, certains soirs, et qu’elle ouvrait ses vieux albums photos, soigneusement cachés dans son appartement. Malgré elle, des larmes lui montèrent aux yeux, mais elle parvint à les repousser au prix d’un effort incommensurable. Il ne fallait pas qu’elle pense à tout ça, il fallait qu’elle se concentre sur Chris et non sur ses parents.

-Ton père ne t’y a peut-être pas encore envoyé, mais ça viendra à jour. Quant à moi, ma mère ne me frapper pas souvent parce que j’étais une enfant sage, contrairement à d’autre, souligna-t-elle avec un sourire clairement moqueur.

Non en effet, elle n’était pas à sa place, elle ne savait pas avec précision ce qu’il vivait, ni pourquoi il restait. Par contre, elle comprenait qu’il soit attaché à sa famille et qu’il ne veuille pas la quitter. Elle-même avait été attachée à sa famille, à l’époque où elle en avait encore une, même quand elle avait fait ses études aux Etat-Unis, elle était rentrée régulièrement pour voir ses parents. Oui mais elle, elle n’était pas victime de violence familiale alors les choses différentes.

-Tu fais comme tu veux gamin, c’est pas mon problème. C’est peut-être ton père, mais s’il te cogne trop souvent, c’est surtout un monstre.

Cette conversation ne menait vraiment à rien ! Le gosse soutenait encore et toujours que son père ne le frappait pas. Grand bien lui fasse ! S’il voulait se voiler la face et vivre dans le mensonge, tant mieux pour lui ! Elle n’allait pas perdre davantage son temps pour un gamin bouché comme lui. Sans compter qu’il la congédiait comme si c’était une cliente et qu’elle le dérangeait, il ne manquait vraiment pas d’air tiens ! D’un autre côté, cette conversation tournait en rond et n’aboutirait à rien, autant partir plutôt que de perdre son temps.

-Tu parles, cette conversation t’ennuie, tu veux juste pas l’admettre. Mais soit, je m’en vais, tu viendras pas te plaindre le jour où il sera trop tard et que ton père aura été trop loin.

Et sur ces mots, Eden s’éloigna, laissant le jeune homme avec sa caisse de bouteille et son bar à gérer. Peut-être qu’un jour, il se rendrait compte qu’il avait besoin d’aide pour s’en sortir. En attendant, la brune espérait malgré tout que les choses n’iraient pas trop loin pour lui.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I try to be perfect feat Eden

Revenir en haut Aller en bas
I try to be perfect feat Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» They are so perfect ! feat. Jinhyun
» picture perfect memories - nolà
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Perfect night ♪
» Mickaël Eden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: Le Chemin de Traverse :: Bar - Café-