Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas
Partagez
I can't escape this now feat Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Christopher Perkins
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  EmptyJeu 18 Aoû - 22:24

15 avril

J'avais travaillé tard ce soir-là, comme beaucoup d'autres fois en réalité. Le bar était calme, ce n'était pas étonnant, les habitués n'étaient pas nombreux et depuis l'infiltration au ministère beaucoup de monde restaient sur leur gardes. C'était souvent calme et j'avoue que ça me convenait. Je pouvais rester seul dans le bar et être un peu tranquille, sans avoir personne sur mon dos. Enfin c'était sans compter sur mon père qui débarquait quand ça lui chantait. Il était le patron mais il n'avait jamais d’horaire fixe. C'était moi qui avait toujours tout fait. J'ouvrais et je fermais le bar, je m'occupais des clients, des commandes, de l'approvisionnement, bref de tout, heureusement que la magie m'aide beaucoup, sinon je ne m'en serais jamais sorti. Je déteste quand il est là. Il me regarde de haut et ne cesse de corriger ce que je fais en beuglant des ordres. Ces derniers temps il a prit l'habitude de venir boire en fin de soirée et de finir totalement soûl et encore plus dangereux qu'à son habitude. Je ne dis jamais rien. J'ai bien trop peur de ce qu'il pourrait faire. Il m'a envoyé à sainte mangouste l'autre fois, même si c'était plus un accident qu'autre chose, mais ça m'avait fait repenser à ce que m'avait dit Eden. Je n'en ai toujours pas parlé à qui que se soit, enfin si il y a Hélynah qui est au courant.

Ce soir je suis donc une fois de plus seul et mon père est là depuis plus de deux heure à gronder et râler que mes sortilèges ne sont pas efficaces, que je ne suis pas doué pour faire léviter les choses, que le rangement se fait mal et que je n'ai pas fini de ranger les tables. Le dernier client vient de sortie, je ne suis pas surpuissant, je ne peux pas non plus faire tout en une seule fois et il a du mal à le comprendre. Il en est à sont dixième verre au moins. Je soupire et lui dit que je m'occuperais de la table dans deux minutes, le temps de finir ce que j'étais entrain de faire à savoir la vérification des stocks. C'est toujours un travail pénible ou la magie ne m'est pas tellement d'utilité. Il grogne et me dit de faire ce que je lui demande. Je soupire et laisse l'arrière du bar entrouvert. Je me demande vraiment ce qu'il a dans la tête parfois. Le sentir m'observer me stress et je fais tout de travers. Il me déstabilise et je fais tomber un verre qui se casse en mille morceau sur le sol. Il en profite pour me traîter d'idiot et pour m'ordonne de réparer ça. Je prend ma baguette et essaie de lancer un reparo, les bris de verres se rejoignent mais le sortilèges n'est pas assez puissant. Je sais que c'est à cause de lui, que sa présence me perturbe et que mes émotions m'empêchent de faire des bons sortilèges. Je suis sur qu'il le sait aussi. Il me dit de me pousser et ne se prit pas pour me dégager brusquement de là d'un coup de bras dans l'estomac. Il me montre comment faire et répare le verre. Je serre les dents et me retient de dire quoi que se soit mais il s'en aperçoit. Il a bien vu ma réaction et me demande ce que je voulais dire. Je ne sais pas si c'est vraiment le moment mais je fini par lui dire: « C'est toi qui me rend nerveux.» Il rit et me lance « Tu es juste incompétent.» Je ne supporte plus ces moqueries et ses rabaissant. Une voix grandit en moi et me ronge, j'ai l'impression qu'un monstre rugit en moi et il ne va pas tarder à s'exprimer. Je fini par dire « C'est faux! Je ne suis pas incompétent. Tu ne veux voir que ce qui te plaît. C'est toi qui est nul! Tu as toujours été nul avec moi!» C'est la première fois que je me rebelle ainsi et il est surpris et noir de colère. Je vois ses yeux qui m'ont toujours effrayé. Il s'avance et me gifle avant de me pousser à nouveau. « Espèce de petit idiot. Comment oses-tu me parler sur ce ton?! Sale morveux!». J'en ai tellement assez de tout ça, le monstre en moi se réveil et les mots sortent de ma bouche sans que je ne puisse les empêcher« Tu n'est qu'un ivrogne et je te déteste ! ». Mon cœur bat à tout rompre dans ma poitrine. Il me frappe une nouvelle fois au visage et me pousse avant de sortir sa baguette et de m'envoyer un sortilège qui m'envoie sur le mur du fond. Ma tête se cogne et je vois des étoiles devant mes yeux, mais je sais qu'il ne s'arrêtera pas là. Il s'avance avec un petit sourire inquiétant et sinistre « Si tu as encore quelque chose à dire vas-y je t'écoute mon garçon. » Il tenait sa baguette vers et j'ai senti qu'il valait mieux que je ne dise rien mais ça a été plus fort que moi. Je n'en pouvais plus de ne jamais rien dire. Alors j'ai lâché « Tu n'as jamais été là pour moi. Tu es toujours au petit soin pour Kira mais pour moi jamais et je ne sais pas pourquoi tu me déteste autant. Tu ne pense qu'à toi, jamais aux autres. Même à maman tu n'y penses jamais, elle n'a jamais eu un mot gentil de ta part. Tu es un salaud ! » Il est vert de rage. Je ne l'ai jamais vu si énervé. Il s'avance lentement et s'accroupi avant de prendre le visage et de m'en coller son poing dans la figure. Je vois la haine dans ses yeux et il me dit « Tu crois que c'est moi le salaud, alors qu'elle n'a pas été honnête avec moi et qu'elle m'a trahie ? Son fils chéri qu'elle aime tant, bien plus que moi, bien plus que son propre mari? Et je devrais supporter de savoir que tu n'es pas mon fils? Hahahaha. Endoloris!» J'ai hurlé en recevant le sortilège. Ce n'était pas la première fois qu'il m'en jetais un main cette fois il était bien pire. Je n'arrivais pas à croire ce qu'il me disait. Pourquoi ne serait-il pas mon père? Il a continué « Elle préférait tellement ton idiot de père, ce crétin de moldu qui l'a laissé quand elle su qu'elle était sorcière. Tu n'es rien du tout Chris et tu ne sera jamais un Perkins … Endoloris!» Le deuxième sortilège était tout aussi douloureux, ma baguette était tombé quand il m'avait propulsé. J'avais les larmes aux yeux. Je ne pouvais pas croire ce qu'il était entrain de me dire. Pourtant c'était évident. Je n'étais pas son fils et il allait me torturé jusqu'à ce que je meurs pour se venger. C'était la fin. Je n'avais pas de doute là-dessus. Lorsqu'il leva sa baguette pour me lancer un troisième sortilège impardonnable j'ai fermé les yeux espérant que ça serait peut-être moins douloureux, mais c'était faux. J'ai gardé les yeux fermé et j'ai entendu quelqu'un entrer dans le bar avec fracas, quelqu'un qui allait sûrement l'aider à m'achever. C'est idiot, pour une fois que je disais quelque chose … au bout de quelques seconde n'entendant plus rien j'ai ouvert les yeux et j'ai aperçus Eden accroupie à mes côtés tandis que j'étais toujours étendu sur le sol. Mon père était à terre lui aussi, sans doute inconscient. Je l'ai regardé et j'ai dis d'une voix faible:

«Qu'est-ce que … comment avez-vous vu …»

Mais c'était inutile de poser des questions maintenant alors j'ai fini par dire:

« Merci.»

Je suis fatigué, j'ai mal partout et je voudrais sortir d'ici au plus vite. J'essaie de me mettre assis et je m'adosse au mur. Une fois que j'ai repris un peu mes esprits je demande:

« Comment vous avez su?»
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  EmptyDim 21 Aoû - 11:38

Après avoir fermé le Helly Heaven, Eden avait décidé de faire un tour à pieds pour rentrer chez elle. Bien qu’elle aimât son travail, parfois elle avait besoin de s’aérer les esprits à la fin d’une soirée et ce soir-là était un soir comme cela. L’esprit envahit par des pensées concernant Gideon, la brune marchait sans faire attention à ce qui l’entourait. De toute façon, à cette heure-ci, il ne se passait rien sur le Chemin de Traverse. Les boutiques étaient fermées, seul le Chaudron Baveur accueillait encore des clients, mais il s’agissait principalement de couples souhaitant terminer la nuit dans l’intimité d’une chambre. La grande avenue était donc quasiment déserte, ce qui laissait tout le loisir à la brune d’être plongée dans ses pensées et de ne pas faire attention à ce qui l’entourait. Occupée à se demander ce que faisait Gideon ce soir – d’ailleurs il était très probablement en train de dormir à l’heure qu’il était – elle fut brusquement arrachée à ses pensées en entendant les bruits d’une dispute. Surprise, elle s’arrêta. Il lui semblait reconnaître cette voix et elle en eut le cœur net quand elle remarqua qu’elle venait de s’arrêter devant le Bar-Café. Christopher… Le gamin avait beau lui avoir assuré que son père ne le frappait pas, ce dernier semblait avoir complètement dépassé les bornes ce soir. En entendant le père Perkins lancer un doloris, le sang de la barmaid ne fit qu’un tour et elle pénétra dans l’établissement, par la porte de derrière qui était mal fermée et qui avait laissé fuiter la dispute.

Arrivée du côté du bar, il ne lui fallut que quelques secondes pour évaluer la situation. Chris était à terre, subissant l’impardonnable de son père, tandis que ce dernier – visiblement ivre – passait sa colère sur son rejeton. Non content de lancer des sortilèges interdits à son fils, il avait en plus levé – à nouveau – la main sur lui. Folle de rage qu’un père puisse ainsi traiter son enfant, Eden se précipita vers le vieux Perkins et d’un coup de pied dans le poignet fit voler la baguette magique de ce dernier.

-Ça te plaît de cogner sur ton fils connard ?! demanda-t-elle avec colère.

Avisant que le connard en question était en train de se redresser et qu’il allait sûrement répliquer, elle lui asséna un violent coup de poing dans la mâchoire – se faisant méchamment mal au passage – avant de lui lancer un petrificus totalus pour qu’il ne bouge plus. Si ça n’avait tenu qu’à elle, elle lui aurait rendu coup pour coup, mais Perkins père n’était pas le plus urgent, il fallait qu’elle s’occupe de son fils. Elle s’approcha alors de lui, s’accroupissant à ses côtés pour évaluer les dégâts. Pour le moment, il avait les yeux clos et la brune espéra qu’il n’avait pas perdu connaissance. Heureusement, comme si Merlin l’avait entendu, il ouvrit les yeux à ce moment-là et elle essaya d’esquisser un sourire rassurant bien que ses yeux soient toujours glacials et plein d’éclairs.

-Chut, tais-toi, lui intima-t-elle quand il commença à ouvrir la bouche. C’est pas le moment de parler, faut laisser les effets du sortilège disparaître.

Elle n’en revenait toujours pas qu’il ait utilisé le sortilège doloris sur son propre fils ! Sentant la colère recommencer à monter en elle, elle préféra penser à autre chose sinon elle retournerait près de cette ordure pour le ruer de coups. Du coup, elle préféra se concentrer sur les blessures apparentes de Chris tandis que ce dernier la remercier, lui faisant hausser les épaules au passage.

-Me remercie pas, j’allais pas laisser une enflure te passer encore à tabac et te tuer à coup de sortilèges non ? lâcha-t-elle d’une voix un peu radoucie en passant sa main – gauche, la droite la faisant toujours souffrir – sur le bleu de la joue de Chris. Il t’a pas loupé, je crois que tu viens de gagner un passage par Sainte-Mangouste… Comment tu te sens ?

Oui, elle lui avait demandé un peu plus tôt de ne pas parler mais puisqu’il ne voulait pas lui obéir, autant qu’il réponde à des questions intelligentes. Ainsi, elle pourrait penser à autre chose et se calmer, surtout se calmer. Et ne pas faire de parallèle entre Chris qui se faisait battre par son père et Gavriil qui se faisait maltraiter par ses clients. Sinon, elle massacrerait Perkins pour passer ses nerfs et ça ne serait pas beau à voir – et en plus, ça lui apporterait des ennuis. Quand le brun lui demanda comment elle avait su, elle lui adressa un regard surpris avant de hausser, une fois encore, les épaules.

-Je crois que t’as juste eu de la chance en fait. Je viens de fermer le Helly Heaven et en rentrant, je vous ai entendu vous disputer. T’as beau avoir répété pendant des plombes qu’il te cognait pas, je savais bien que c’était le cas, alors quand j’ai entendu un doloris, je suis venue t’aider. Je te l’ai dit non ? J’allais pas laisser ce connard te tuer.

Et grâce à Merlin, elle était arrivée à temps pour intervenir avant que les choses n’aillent trop loin. Sinon, elle ne savait pas dans quel état Christopher aurait été retrouvé le lendemain.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Christopher Perkins
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  EmptyMer 24 Aoû - 19:58

Je suis sonné. Je n'avais pas vu les doloris venir. Je ne pensais pas qu'il irait jusque là. Je me suis trompé. Je comprend maintenant pourquoi il me déteste et je le hais encore plus. Je les hais tous les deux. Pourquoi est-ce qu'on ne m'a rien dit? Pourquoi suis-je le dernier au courant alors que je méritais de savoir qu'il n'était pas mon père? Et pourquoi ma mère ne m'a jamais rien dis ? Pourquoi st-ce qu'elle s'est autant éloignée? J'ai tellement de questions en tête. J'essaie de reprendre mon souffle. Tout mon corps me fait mal. C'est encore pire qu'une chute de balais. J'en ai pourtant eu de belles, tout joueur de quidditch s'expose au risque de se faire propulser de son balais, à cause des cognards. La douleur est plus forte cette fois. L'arrivée d'Eden est une aubaine. Je ne penserais jamais dire ça un jour mais je suis heureux de la voir. Notre dernière entrevue m'avait laissé fâché et je l'avais rapidement expédié pour qu 'elle ne me pose plus de questions. J'ai été idiot. Elle avait bien deviné et elle doit me prendre maintenant pour le plus crétin des trolls. Elle a beau me dire que ce n'est pas le moment de parler je la remercie comme je peux. Je grimace quand elle me parle de Sainte Mangouste.

« Non … je ne veux pas aller … Là-bas ...»

C'est évidement idiot de continuer à vouloir garder tout ça secret alors qu'il est un peu éventré et que de toute manière je n'ai pas l'intention de revenir ici, mais aller à sainte mangouste c'est admettre ce qui m'est arrivé et pourtant je devrais sûrement y aller, j'ai mal. Ma tête à claquée tellement fort contre le mur, je suis encore un peu sonné. Je lui ai demandé comment elle était arrivée là. J'ai encore du mal à réaliser ce qu'il vient de se passer. J'ai l'impression que le ciel m'est tombé sur la tête.

« C'était stupide de mentir. Je ne voulais juste pas … qu'on ai pitié ...»

C'est sans doute un peu raté. Je dois avoir l'air bien misérable. Je me sens sali, vidé aussi. Je n'arrive même pas a retenir les larmes qui arrivent aux bords de mes yeux. Je baisse la tête, j'ai toujours un peu de dignité quand même, je n'ai pas envie qu'elle me voit pleurer ou qu'elle me prendre encore pour un gamin. Je suis majeur, je suis adulte même si je n'ai que dix-huit ans. Je n'ai plus envie qu'on me prenne pour un gosse. J'ai eu trop de choses en même temps, j'estime donc que j'ai le droit de craquer même si je ne veux pas qu'on le voit. Je fini par lui dire en gardant la tête baissé :

« Ce n'est pas mon père ...»

Je ne sais pas ce qu'elle comprendra, ni même si elle me demandera plus d'informations, pour l'instant ça m'est égal. Je laisse mes larmes couler le long de mon visage, toujours la tête baissé. Je suis tellement fatigué. Je voudrais juste avoir non pas un retourneur de temps mais un avançeur de temps, je sais pourtant que c'est impossible, mais c'est beau de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  EmptyMar 30 Aoû - 14:57

Ce gamin n’était quand même pas croyable. Et impossible en plus de ça ! Il venait de se manger des doloris, plusieurs même, et il s’était fait cogner par son père, mais non ! Monsieur ne voulait pas aller à Sainte-Mangouste ! Pourquoi faire après tout ? C’était pas comme s’il avait besoin de soin voyons ! Non, il n’avait pas des traces de coups, des blessures antérieures et le sortilège doloris était connu pour être agréable, soigner le corps et procurer une légère odeur de pêche sucrée. Soit il était stupide à vouloir continuer à cacher qu’il se faisait battre, soit il avait pris un sacré coup sur la tête qui ne lui avait pas du tout réussi. Quelle que soit l’explication, le résultat était le même, Eden refusait de laisser Christopher sans l’avoir emmené à l’hôpital. Il pourrait avoir de sérieux dommage et, de toute façon, il n’était pas en état de prendre des décisions sur sa santé pour le moment. Le fait qu’il se fasse battre par son père depuis un temps indéterminé sans jamais n’avoir rien dit le prouver suffisamment.

-Oui bien sûr, je vais te laisser gisant par terre, dans tes blessures, réveiller ton père au passage et partir comme si je n’avais rien vu pour qu’il puisse continuer de te tabasser, répliqua-t-elle sur un ton sarcastique avant de se reprendre. Tu crois vraiment que c’est le moment de le protéger ?! Je te laisse pas le choix de toute façon, je t’emmène à Sainte-Mangouste !


Sans lui laisser le choix ni même lui demander son avis, la brune aida le jeune homme à se redresser en position assise. D’un rapide coup d’œil, elle évalua l’étendue des dégâts, ce qui confirma que, effectivement, Christopher avait besoin d’un passage à Sainte-Mangouste, qu’il le veuille ou non. Maintenant qu’elle l’avait trouvé dans cet état, elle se sentait un tant soit peu responsable de lui et elle refusait de le laisser dans cet état sans qu’il ne reçoivent de soins. En entendant la raison pour laquelle le jeune homme avait menti et gardé le silence sur ce qu’il subissait avec son père, Eden le regarda, les yeux écarquillés, en se demandant très sérieusement si elle ne ferait pas mieux de lui en foutre une, là tout de suite maintenant. Mais elle n’en fit rien, des coups, il en avait assez reçu comme ça, elle n’allait pas en rajouter une couche.

-Oui c’était stupide de mentir, surtout si ta seule motivation était de ne pas attirer la pitié. Alors maintenant, il est temps de rétablir la vérité, tu crois pas ? Surtout que tes mensonges l’ont quand même pas mal protégé pendant que toi, tu morflais.


En voyant Christopher pleurait, Eden se souvint alors qu’il n’était, au final, qu’un gamin et qu’elle y avait peut-être été un peu trop fort avec lui. Il se faisait battre par son père, ce n’était peut-être pas judicieux de lui affirmer qu’en effet, c’était stupide d’avoir menti et de l’avoir protégé. Chris aurait pu se sortir de cette situation s’il avait parlé, mais il avait choisi de garder le silence. Par contre, quand elle l’entendit dire que ce n’était pas son père, elle fronça les sourcils. Qu’il soit son père ou non, ça ne changeait rien à ce qu’il lui avait fait, non ?

-Ecoute Christopher, que ce soit ton père ou pas, ce n’est pas le problème pour l’instant. Pour le moment, il faut t’emmener à Sainte-Mangouste pour que tu te fasses soigner et prévenir la brigade de police magique pour qu’ils arrêtent ton père. Et ne me dit pas que tu veux pas que ça se sache ! Si tu le laisses en liberté, il pourra toujours te chercher pour te nuire ou s’en prendre à ta mère, et je doute que ce soit ce que tu veux, je me trompe ?

Par contre, si c’était ce qu’il voulait, elle le laisserait se débrouiller, parce qu’elle ne voulait pas perdre du temps pour quelqu’un qui n’avait pas envie de s’en sortir. Elle voulait bien l’aider à se tirer de là, à lui trouver un endroit où aller, mais pour ça, il fallait qu’il soit prêt à quitter son père.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Christopher Perkins
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  EmptyJeu 15 Sep - 18:20

Je ne voulais pas aller à sainte mangouste, même si j'en ai sûrement besoin parce que j'ai mal partout. Ma tête à cognée fort contre le mur et je suis certain que je dois avoir plus qu'un coup derrière la tête. Les coups habituels font moins mal et m'inquiètent moins que les sortilèges que j'ai reçu, mais si je vais à sainte mangouste je sais que je vais devoir expliquer ce qui s'est passé et que peut-être des agents de la brigade magique vont me demander ce qui est arrivé et pourquoi je suis dans cet état. Je n'ai pas envie que mon père … enfin que celui qui a prétendu être mon père soit arrêté. Il risque d'être encore plus en colère contre moi si c'est possible. Je sais pourquoi qu'il vient de tenter de me tuer. Elle ne me laissa pas le choix. Elle était remonté et je pouvais bien le comprendre alors j'ai fini par dire pendant qu'elle m'aida à me relever :

« D'accord …»


Je ne peux pas dire grand chose d'autre, je suis épuisé. J'ai l'impression d'être passé sous un broyeur enfin je suppose que ça doit faire autant de mal. Je grimace en me relevant. Je passe une main derrière la tête, ça me lance depuis tout à l'heure et je me rends compte en voyant ma main que je ne m'étais pas trompé, je saigne. Le sang m'a toujours donné le tourni. Je crois que je vais vomir. Elle me confirme que mentir n'était pas la meilleure des solutions, mais elle ne comprends pas ce que j'ai vécu. Elle n'était pas à ma place. Je lui dis donc :

« Je ne voulais pas qu'on sache que je n'étais qu'un minable petit sorcier. Je n'avais pas envie qu'on se moque de moi. Ce n'est pas comme si j'avais pu faire quelque chose. J'étais presque paralysé quand il s'énervait …»

Je n'ose pas avouer à Eden que j'étais mort de peur. Elle avait déjà une piètre image de moi. Je ne voulais pas non plus qu'elle pense que je suis un trouillard en plus d'un pleurnichard. Ce n'est vraiment pas le bon jour. Lorsqu'elle me dit que la brigade magique doit savoir ce qui se passe je change de couleur, si ce n'était pas déjà fait. Je regarde mon père toujours assommé sur le sol. Je ne sais pas ce qu'il convient de faire mais peut-être que tout ça va m'aider à m'avoir une meilleure vie, à avoir une existence quelque peu normal. Je soupire et lui réponds :

« Je n'ai pas tellement le choix de toute manière. Je sais que tu ne gardera pas ça pour toi et … je n'ai pas envie que ça me recommence. Si tu n'avais pas été là … je serais peut-être mort à l'heure qu'il est. Alors tant pis s'il doit me détester encore plus. Je n'ai plus envie de subir tout ça.»

Je n'aurais jamais cru qu'un jour je puisse trouver une issue de sortie. J'avais véritablement besoin d'un sauveur mais je ne pensais pas que mon sauveur serait une sauveuse et jamais je n'aurais pu imaginé qu'il s'agirait d'Eden. Elle m'aide à marcher jusque la porte et je lui demande en jetant un dernier coup d'oeil à mon père :

« Tu crois qu'il restera assommé combien de temps?»


Je ne voudrais pas que mes espoirs de liberté s'envolent avec lui. Il serait capable du pire je le sais maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  EmptyVen 16 Sep - 22:18

Visiblement, le gamin avait reçu un méchant coup sur la tête, constata Eden quand Christopher passa une main derrière son crâne et que cette dernière réapparue tâchée de sang. Son père n’y avait vraiment pas été de main morte cette fois-ci ! On pouvait dire qu’elle était arrivée à temps mais ce n’était pas pour autant qu’elle irait se vanter pour ça, ni même le rappeler au rejeton Perkins. Ce qu’elle venait de faire pour lui ce soir lui semblait naturel, elle n’allait pas laisser un pauvre gosse entre les griffes de son père qui le battait quand elle pouvait intervenir. Certes Chris lui avait menti en lui assurant que son père ne le battait pas, mais ce n’était pas une raison pour le laisser dans une situation merdique. Enfin bon, là n’était vraiment la question, pour le moment le plus urgent était de convaincre le brun de se laisser sagement conduire à Sainte-Mangouste. Apparemment, constater qu’il saignait fit capituler Christopher, au grand soulagement d’Eden qui en était venue à se demander si elle ne ferait pas mieux de l’assommer lui aussi pour le conduire de force à l’hôpital.

-Sage décision, t’as vraiment besoin de soin Chris, c’est pas pour t’alarmer, mais t’as vraiment une sale tête là, renchérit Eden, un sourire désabusé au coin des lèvres.

Avec un peu de chance, il sera complètement remis de ses blessures d’ici quelques jours. Du moins physiquement, parce qu’il garderait très probablement des séquelles psychologiques. Eden était bien placée pour savoir que certaines blessures internes mettaient du temps à guérir…quand elles guérissaient. Elle espérait vraiment, pour lui, que Christopher parviendrait à retrouver une vie normale après ça. Elle ne savait pas depuis combien de temps il subissait les coups de son géniteur, mais la brune lui souhaitait de ne pas avoir à vivre dans la peur. En tout cas, à l’entendre, il ne semblait pas avoir une très bonne opinion de lui-même. Peut-être qu’en arrivant à l’hôpital, elle demanderait discrètement au médicomage ou à l’infirmière qu’une psychomage vienne le voir. Il avait l’air d’avoir besoin de parler à quelqu’un pour vider son sac.

-T’es pas un minable petit sorcier, arrête de raconter des conneries ! répliqua un peu brusquement Eden. C’est normal d’être mort de peur quand celui qui est supposé prendre soin de toi se met à te cogner. Je sais pas ce que t’as l’air de croire, mais peu de gens auraient eu le cran de frapper leur père.

Pour le moment malheureusement, le plus urgent n’était pas soigner l’estime de soi de Christopher mais plutôt de foutre le camp de ce bar-café de malheur et le conduire à l’hôpital. De préférence avant que papa Perkins ne sorte de sa torpeur. Parce que Eden était prête à parier qu’il ne serait pas du tout, mais alors vraiment pas, content de se réveiller par terre et de voir son fils prendre la fuite. Aussi préféra-t-elle aider le brun à se relever pour le soutenir vers la sortie.

-Non en effet, je garderais pas ça pour moi, t’as raison, concéda-t-elle. Même si tu me le demandais d’ailleurs je le ferais pas. Ce type est violent, et ivrogne de surcroît, un mélange explosif si tu veux mon avis, et t’auras une vie bien plus tranquille quand il sera derrière les barreaux. En plus, vu l’état dans lequel tu vas débarquer à Sainte-Mangouste, les médicomages appelleront eux même la brigade magique de police si je le fais pas.

Ils étaient presque arrivés à la porte du bar quand Christopher posa une question pertinente, faisant ainsi se retourner la brune vers le tas vaguement humain qui gisait par terre. Pour le moment, il était parfaitement inerte, un filet de bave coulait même de sa bouche entrouverte et un cadavre de bière gisait non loin de sa tête. Le père Perkins ressemblait à un ivrogne qui s’était endormi après avoir trop bu. Enfin si on faisait abstraction de la bosse qu’il avait sur la tête. Toujours était-il que non, Eden ne savait pas dans combien de temps il se réveillerait. Pour plus de sécurité, elle sortit sa baguette et lança un incarcerem, ainsi à son réveil, il se retrouverait saucissonné et incapable de s’enfuir. Il n’aurait plus qu’à attendre que la brigade magique vienne le cueillir.

-Aucune idée, mais au moins maintenant, il sera toujours là quand les tireurs d’élites débarqueront pour l’emmener. Quant à toi, direction Sainte-Mangouste maintenant !

Comme pour appuyer ses dires, ils finirent par atteindre l’entrée du bar café et se retrouvèrent aussitôt sur le Chemin de Traverse, désert à cette heure.

-Accroche-toi bien, ordonna la brune en attrapant la main de Chris.

Puis, sans autre forme de procès, elle transplana pour atterrir à l’accueil de Sainte-Mangouste, où le standardiste leva vaguement les yeux vers eux en les voyant apparaître.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Christopher Perkins
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 57

I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  EmptyLun 24 Oct - 11:51

J'ai souris à Eden pourtant elle me disait que j'avais une sale tête. Je n'en doute pas une seconde. C'est juste que comparé à d'habitude c'est sans doute pire. C'est la première fois qu'elle voit ça. Je le vois dans ses yeux. En même temps ce n'est pas tout le tous les jours qu'on voit un fils se faire battre par son père. Je vois bien dans ses yeux que c'est l'horreur pour elle. Ce n'est pas pareil pour moi parce que j'ai l'habitude, c'est surtout ça qui est horrible à dire.

« Oui je me doute, je suis moins beau que d'habitude.»

Une petite blague pour détendre l'atmosphère passe toujours bien. Je n'ai que ça me pour défendre. Je sais bien que je ne suis pas un excellent sorcier. Je ne l'ai jamais été. J'apprends encore parce qu'on a toute la vie pour s'améliorer et pour apprendre mais je me suis toujours senti inférieur aux autres mais j'aurais pu me servir de la magie, me défendre trouver un moyen d'esquiver mon père, de lui montrer que je n'avais pas peur. Je n'ai jamais réussi à l'affronter à part ce soir et vu ce que ça à donner, je n'aurais pas supporté de vivre ça tous les jours. Je ne supportais déjà pas qu'il me frappe alors les sorts … je ne suis pas fou. J'ai levé les yeux et j'ai répondu :

« C'est faux. Je sais que je ne suis pas un excellent sorcier. Il n'a pas été un bon père c'est vrai aussi, mais je crois que d'autres ne se seraient pas laisser faire. Je n'ai pas eu la force, je suis trop vulnérable.»

Je suis trop sensible, trop accroché à ce que les gens pensent. Je ne veux pas le montrer évidement et c'est pour ça qu'à poudlard personne ne savait. J'ai toujours très bien caché mon jeu. Je ne voulais pas parler de ça. Je n'en ai même pas parler à la seule personne qui comptait le plus pour moi. Olivia ma meilleure amie, c'est sans doute pour ça qu'on a fini par ne plus se voir, enfin ça venait de moi aussi. Je ne lui ai jamais dis ce que je ressentais vraiment et j'ai laissé le temps nous éloigner.

J'ai été contrarié en apprenant ce qui allait arriver à mon père. Je lui en veux évidement, mais je ne voulait pas qu'il soit puni de cette manière. Il va m'en vouloir encore plus et je redoute le moment où l'on se croira à nouveau mais je sais aussi que c'est peut-être la seule solution qui l'aidera à comprendre.

« D'accord, il va me haïr encore plus … mais je comprends que tu n'ai pas le choix. Et je n'ai pas envie qu'il recommence.»

Elle m'a annoncé qu'on allait à sainte mangouste et que je n'avais pas à craindre qu'il s'en aille. Elle m'a attrapé la main et nous avons transplané. C'était horrible. J'avais déjà transplané avant mais j'étais en meilleur état que maintenant. Au moins je savais que j'allais être pris en charge et que tout ça serait terminé.

« Merci» ais -je murmuré.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


I can't escape this now feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: I can't escape this now feat Eden I can't escape this now feat Eden  Empty

Revenir en haut Aller en bas
I can't escape this now feat Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii
» Eden Dream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: Le Chemin de Traverse :: Bar - Café-