Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas
Partagez
C'est la fête feat Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lincoln Newman
Voir le profil de l'utilisateur

Mari (presque) fidèle

ϟ Parchemins : 93

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyDim 10 Avr - 15:31



❝Sous le ciel
la grandeur de tes yeux❞
Toi & Moi

19 Mars

Je devrais être content qu’une fête soit organisée aujourd’hui, oui mais les fêtes n’ont jamais été vraiment mon fort. Toutes celles auxquelles j’ai participé se sont finies … disons de façon similaires et ça ne m’amuse plus vraiment. Je ne serais pas surpris de voir la famille de Lana finir par débarquer à la maison avant d’aller au bal du ministère. Je déteste son père, j’ai toujours fait tout ce qu’il me demandait et il me prend encore pour un idiot. Heureusement que je sais pourquoi je suis là. J’aime Lana, c’est indéniable. Il y a quelque chose de fort entre nous, même si la plupart des gens ne nous croient pas, mais peu importe ce qu’ils peuvent penser.

Je me balade donc sur la place flamel histoire de voir les festivités. Tout bon sorcier se doit d’être présent. Nous montrer à cette fête nous donne une certaines images et ce bal organisé ce soir ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais étant du côté du gouvernement il serait inconvenant de ne pas y aller et puis la fête de la magie vaut quand même le détour. Je suis fier d’être sorcier, ce n’est pas une réelle corvée d’y aller et puis il y aura des jolies femmes … Et d’ailleurs … j’aperçois rapidement l’une d’elle que je reconnais pour avoir été quelques fois dans son bar. Je ne sais pas son nom cela-dit. Je ne l’ai encore jamais abordé, mais elle est brune et à des yeux magnifiques. Je souris et m’avance vers elle. Elle a l’air d’être venue seule ce qui m’étonne grandement alors une fois à sa hauteur je lui dit :

« Votre cavalier mériterait une bonne correction pour vous avoir laissé seule. »

Linc dans toute sa splendeur. Je lui souris, lui montrant mon assurance. Je ne sais jamais comment les femmes réagissent à mes paroles, certaines prennent la fuite, d’autres entrent dans mon jeu, mais c’est plutôt rare. La seule personne qui est entrée dans mon jeu, excepté Lana évidement, mais c’était différent à vrai dire c’est plutôt moi qui suis entré dans son jeu, c’est Valandra qui a su tout de suite quel genre d’homme j’étais. Quand bien même nous en sommes toujours au même point, j’apprécie sa compagnie et le fait qu’elle se fasse désirer n’est absolument pas un problème. Je dois sans doute être un peu cinglé, mais c’est comme ça que je fonctionne à présent. Je ne peux pas m’empêcher d’aller voir d’autres femmes, même si ça m’amuse moins qu’avant depuis que je suis marié, peut-être qu’au fond je crains que l’on ne me pardonne pas mon comportement une fois que je serais mort. Je sais que c’est encore tôt pour y penser et de toute manière, je suis persuadé que mon âme est déjà perdu, après tout j’ai tué quelqu’un. Ce n’est pas qu’un petit péché, pas que je sois croyant, mais quand même, ces questions restent un mystère à mes yeux et parfois j’aimerais me racheter avant de me rappeler qu’il est sans doute trop tard pour ça.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyJeu 14 Avr - 21:21



C'est la fête


La fête de la magie…C’était donc ça la brillante idée d’O’Connor pour s’attirer la sympathie du peuple sorcier et faire oublier au monde les méthodes cruelles et inhumaines qu’il appliquait ? C’était une honte et le pire, Eden était prête à le parier, c’était que la fête serait pleine et qu’elle rencontrerait un franc succès. Durant les jours qui avaient précédés la fête, elle avait entendu les sorciers discutaient de cet événement à venir et spéculaient sur ce qui allaient être proposé ce jour-là. Et le vendredi, elle avait vu les sorciers du ministère se pointer sur la place Nicolas Flamel pour monter leurs cabanons et les stands qui allaient accueillir les exposants pour la journée. Elle avait vu l’estrade prendre forme et un carrousel magique était arrivé en pleine nuit, elle l’avait remarqué en fermant son bar et en rentrant chez elle. Tant de dépense pour espérer remonter dans l’estime du peuple sorcier, quel gâchis de temps et d’argent !

Bien sûr, la brune n’avait pas prévu de mettre les pieds à la fête, surtout pas en sachant qu’elle était donnée par le ministère ! Mais comme elle savait que Gavriil voulait y aller avec sa famille, elle lui avait accordé une « prime » pour cette occasion sans lui expliquer le pourquoi du comment de ce surplus d’argent. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ce genre de choses et ce ne serait certainement pas la dernière. Sauf que, ce qu’elle n’avait pas vu venir, c’était que Gavriil l’inviterait à venir à la fête avec le reste de sa famille. Si au début, elle avait pensé à refuser, elle avait finalement accepté de les accompagner. Certes, se rendre à cette fête allait à l’encontre de ses principes, mais c’était quand même mieux que de rester seule chez elle à se morfondre.

Le samedi, elle avait donc rejoint la tribus Ivanovski sur la place Nicolas Flamel et avait vagabondé de stand en stand avec eux. Elle avait passé un bon moment, s’était amusée et avait bien ri, pour finir, elle avait emmené Nikita et Sonia, les deux petits derniers, faire un tour de carrousel. Si la demoiselle avait été ravi, Nikita avait un peu bougonné qu’il était trop grand pour ça, mais avait fini par la suivre. Il avait même partagé son dragon avec une ravissante petite blonde souriante. Elle avait ensuite laissé la petite famille russe partir de son côté et elle avait continué à arpenter les stands sans vraiment réfléchir à sa destination finale. Elle était occupée à regarder un assortiment de jouets pour enfant sorcier, se demandant si elle aurait, ou non, un jour l’occasion d’acheter ce genre de chose quand une voix l’interpella et la fit se retourner. En se tournant, elle tomba sur Lincoln Newman, le mari de son ami Lana et cette constatation, associée à son accroche de drague à deux noises, lui attira un sourire un coin, indéchiffrable.

-Oh, alors une femme n’a pas le droit d’arpenter une fête seule ? demanda-t-elle sur un ton taquin sans se défaire de son sourire.

Elle se doutait fortement de ce qui allait suivre, et le savoir l’amusait beaucoup. Elle était curieuse de découvrir le petit numéro de Lincoln, tout en sachant qu’il n’arriverait pas à ses fins. Après tout, Lana était une femme qu’elle appréciait énormément, et jamais, ô grand jamais, elle ne s’amuserait à coucher avec l’homme qu’elle aimait.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Newman
Voir le profil de l'utilisateur

Mari (presque) fidèle

ϟ Parchemins : 93

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyLun 2 Mai - 16:56



❝Sous le ciel
la grandeur de tes yeux❞
Toi & Moi

19 Mars

Je ne sais pas au fond pourquoi je suis venu à cette stupide fête. Toutes ces conneries pour espérer mettre le peuple de leur côté, à franchement le gouvernement parfois … enfin c’est comme ça. Je ne pouvais pas ne pas y aller et puis qui sait, peut-être que j’y croiserais Valandra … en fait il vaut mieux que je ne la croise pas, surtout que je ne sais pas encore quand Lana arrivera. Je n’ai pas envie qu’elle me voit avec quelqu’un d’autre quand elle est là, comme je n’aimerais pas la voir non plus avec un autre. Je pense que je serais capable de mettre mon poing dans la gueule à un de ses amants si l’envie m’en prenait et si elle s’affichait avec en ma présence, tout comme je sais qu’elle serait furieuse si c’était l’inverse. C’est étrange peut-être mais c’est comme ça.

Je me suis avancée vers une femme que je trouve très belle. Une femme que je connais de nom, Eden si je ne me trompe pas. Elle tient le Heally Heaven. Je suis déjà allé quelques fois, même si je traîne plus souvent dans l’allée des embrumes où sur le chemin de traverse. Je lui ai souris avant de lui faire du charme. Elle est bien comme on me l’avait décrite, effrontée et je dois dire que ça me plaît beaucoup. Je lui souris encore avant de lui répondre :

« Si mais c’est beaucoup mieux d’avoir le privilège de pouvoir accompagner une jolie femme et de se montrer sous son meilleur jour. »

Je fais le paon, c’est souvent comme ça que je m’approche des femmes. Soit ça leur plait, soit non. C’est quitte ou double et quelque chose me dit que ça risque d’être compliqué avec elle. Elle a l’air d’être de celles qui ne se laissent pas faire, pile ce que j’apprécie au fond. Je me trouve une distraction, moi qui n’étais pas tellement partant pour venir à cette fête, tout devient beaucoup plus amusant.

« Nous pourrions apprendre à nous connaître qu’en dites vous ? Juste quelques minutes … »

Je lui souris espérant qu’elle finisse par accepter de faire un tour avec moi. Je n’ai rien à perdre en essayant de la convaincre, même si discuter n’est pas tellement mon fort. J’espère juste qu’elle entrera dans mon jeu. J’ai le sentiment qu’elle ne se laissera pas convaincre facilement. C’est un vrai défi et j’ai toujours aimé qu’on me dise non. C’est tellement plus amusant de réessayer et de finir par avoir ce que je veux. C’est un peu masochiste ? Peut-être et là encore c’est comme ça que je fonctionne à croire que j’aime me faire du mal. En réalité je sais très bien pourquoi je fais tout ça, mais sans doute que je ne l’accepterais jamais. Je n’ai plus envie de me sentir si faible, de me laisser faire. C’est à moi de décider et de convaincre, à moi de faire ce qu’il me plait, quitte à passer pour un salaud, de toute manière il parait que j’en suis un et ça me convient, peu importe ce que les autres pensent. Je sais ce que je vaux.




© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyMar 3 Mai - 17:47



C'est la fête


L’avantage quand on travaillait dans un bar, c’était qu’on pouvait observer les clients, particulièrement ce qui venaient dans l’espoir de ne pas finir leur soirée tout seul. Or, Eden aimait beaucoup observer les sorciers qui venaient dans son bar, ainsi, elle avait été témoin – ou victime parfois – de nombreuses techniques de dragues, parfois grotesque, mais quelques fois inventives et plaisantes. Ainsi donc, elle pouvait dire que Lincoln n’était pas spécialement un bon dragueur, ou plutôt, il ne se foulait pas pour trouver une manière originale d’aborder les femme. Par contre, quand on ne le prenait pas vraiment au sérieux – ce qu’Eden était précisément en train de faire, après tout, elle n’allait pas se taper le mari de Lana –  il était très amusant. Aussi laissa-t-elle échapper un rire amusé quand il lui sortit son baratin sur les hommes qui se montraient sous leur meilleur jour lorsqu’ils étaient accompagnés.

-Parce qu’une belle femme ne sert qu’à permette à un homme de se montrer sous son meilleur jour ? Mais quel macho ! s’exclama-t-elle en continuant à rire. Heureusement que les hommes ne servent qu’à satisfaire nos caprices, il y a un semblant de justice comme ça, reprit-elle sur un ton très sérieux et sans plus aucune trace d’amusement.

En vérité, elle ne pensait pas un traitre mot de ce qu’elle venait de sortir, mais ça, elle se gardait bien de le faire remarquer. De toute façon, elle connaissait suffisamment les hommes comme Newman pour savoir qu’il en fallait plus pour le décourageait. Peut-être que s’il n’avait pas été le mari de son ami et qu’il était un peu plus original, elle lui aurait laissé une chance. Elle devait reconnaître que Lana avait bon goût en matière d’hommes, enfin ça elle le savait déjà, mais son mari était franchement pas trop mal. Il avait juste des habitudes particulières, mais si ça convenait à Lana et qu’elle était heureuse ainsi, c’était le principal. Elle n’était franchement pas du genre à juger les autres, surtout pas quand ces derniers recherchaient juste le bonheur.

Quand Lincoln proposa d’apprendre à se connaître, la brune prit un air pensif, comme si elle était réellement en train de songer à sa proposition. Ce qui était à des kilomètres de la vérité. En réalité, elle savait pertinemment ce qu’il avait en tête par « faire connaissance ». Et même si cette activité nécessité effectivement une bouche de préférence – car ce n’était pas obligatoire – elle ne désignait clairement pas une longue discussion ! Surtout en « quelques minutes » pour reprendre ses termes. Quoique, s’il n’avait que quelques minutes devant lui, il voulait peut-être effectivement discuter avec elle pour ensuite lui proposer de se revoir plus tard, elle ne savait pas trop.

-Pourquoi pas, répondit-elle avec un sourire avant de froncer légèrement les sourcils, mais…qu’est-ce que j’y gagne au juste ?

Un sourire gentiment moqueur s’étalait sur ses lèvres tandis qu’elle posait la question. Elle aurait pu lui faciliter la tâche, le laisser lui déballer son petit numéro de séducteur qui devait certainement être très bien rôdé mais…Ce serait trop facile comme ça.

-Après tout, ajouta-t-elle avec un air innocent, j’étais tranquillement en train de profiter de la fête, mais peut-être que j’y gagnerais à faire connaissance avec vous.

Bon d’accord, elle était clairement en train de se payer sa tête là, mais elle le cachait bien ! De toute façon, elle savait très bien qui il était, ce qu’il cherchait et surtout, ce qu’il n’aurait pas, mais elle pouvait toujours l’occuper quelques minutes, ou plus. Ça serait toujours du temps qu’il ne passerait pas à essayer de tromper Lana après tout.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Newman
Voir le profil de l'utilisateur

Mari (presque) fidèle

ϟ Parchemins : 93

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyDim 22 Mai - 14:08



❝Sous le ciel
la grandeur de tes yeux❞
Toi & Moi

19 Mars

Un sourire s'est affiché sur mon visage, elle a de la répartie, c'est le moins qu'on puisse dire. Je ne suis pas sur que ce soit une bonne chose pour moi, même si j'adore ça. J'aime ce genre de réponses, elle ne se laisse pas faire. C'est typiquement le genre de femme que j'apprécie. Je préfère quand elles mordent. C'est toujours bien plus amusant. Je me demande bien comment je vais répondre à ça. Je suis un peu vexé qu'elle puisse imaginer que je suis macho. Ce n'est pas vraiment ce que j'ai voulait montrer. Je suis plutôt pour que les femmes règnent, enfin quand ça m'arrange évidement. J'ai soupiré et j'ai répondu :

« Je ne suis pas macho. Je pense juste que les femmes on ce petit quelque chose que nous n'avons pas et que nous avons beaucoup de chances de vous avoir. C'est ce que je voulais dire.»

J'espère que ça lui rendra son sourire. Je n'ai pas envie de me disputer maintenant et puis en terme général, les disputes je les réserves pour ma femme, parce qu'elles se finissent presque toujours de la même façon. Je ne veux pas que les choses changent, sinon je me perdrais. Ils y a quelques règles à respecter tout de même.

«Je suis désolé si je vous ai offensé. Ce n'était pas le but.»

Je voulais lui faire un compliment, mais il semblerait que je ne sois pas aussi doué que je le pensais. C'est toujours le risque avec des femmes comme elle. Celles qui sont sures de soient, sont beaucoup moins facile à avoir et c'est bien pour ça que je les aimes, même si au fond j'aime toutes les femmes. J'ai haussé les épaules lorsqu'elle m'a demandé ce qu'elle gagnait à passer un moment avec moi. Il y a une part de risque dans chaque décision que le prend ou de récompense, c'est comme ça pour tout et pour le coup elle risquait juste soit de passer un bon moment, soit de s'ennuyer à mourir, ce que je n'espère pas.

« Vous ne risquez pas grand-chose. Soit de passer un bon moment, soit de perdre votre temps et dans ce cas là, je m'en excuse d'avance.»

J'ai posé une main sur la poitrine, m'inclinant légèrement, tel un gentleman. Je lui souris lorsqu'elle fini par accepter de passer un moment avec moi. Je suis persuadé qu'elle ne sera pas déçue. J'ai déjà passé énormément de temps avec des femmes pour savoir comment agir et pour comprendre leur fonctionnement et quelque chose me disais que tout ça n'était qu'un jeu pour elle. Je ne l'imaginais pas du tout comme ça, mais soit, peut-être que je me suis trompé.

«Cette fête de la magie est plutôt réussie. Je n'avais jamais vu autant de monde sur la place Flamel.»

C'était à moitié ironique évidement. Il y avait certes un peu plus de monde que d'habitude, avec tous les stands, mais le ministère aurait sûrement aimé voir plus de monde, son manque de popularité était flagrante et ça me faisait bien rien. Au fond je ne suis du côté du gouvernement que pour plaire au père de Lana. Si j'avais mon mot à dire, je me ficherais pas mal de toutes ces conneries, bien que se soit toujours plus sur et que le gouvernement joue en ma faveur. Ma boutique n'a pas été contrôlé une seule fois depuis qu'ils sont là. Je ne vais sûrement pas m'en plaindre.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyDim 17 Juil - 21:33



C'est la fête


En réalité, Eden trouvait presque Lincoln mignon a essayé de se rattraper après qu’elle l’ait qualifié de mignon. Le pauvre, il ne se doutait pas du tout qu’elle était en train de se payer sa tête et qu’il n’obtiendrait pas d’elle ce qu’il voulait. A comprendre, coucher avec elle. Pour le coup, il lui aurait presque fait de la peine. Presque seulement, parce que Eden restait avant tout l’amie de Lana, et de ce fait, elle était de son côté, hors de question donc qu’elle couche avec son mari. Et si, au passage, elle pouvait s’amuser et dégonflé les chevilles de Lincoln – qui semblait croire qu’il avait ses chances avec elle – elle n’allait pas s’en plaindre. Elle préféra donc continuer le petit jeu et afficha un sourire amusé sur son visage.

-Laisse-moi te révéler un secret, ce petit quelque chose que nous avons, nous les femmes, et dont vous êtes dépourvus, ça s’appelle une poitrine, lui confia-t-elle sur le ton de la confidence avant d’éclater de rire.

Bon, en réalité, elle pensait surtout que la plupart des hommes étaient dépourvus de bon sens et de cerveau et qu’ils réfléchissaient avec leurs entre-jambes, mais elle n’allait pas non plus se mettre à l’insulter, ce n’était pas son but. Elle ne remarqua qu’après coup qu’elle était passé, sans s’en rendre compte, au tutoiement. Bah tant pis, elle était à peu près sûre que le brun ne s’en formaliserait pas. Remise de son éclat de rire, elle lui adressa de nouveau un sourire, mélange d’amusement et de provocation, avant de lui répondre.

-Rassure-toi, tu ne m’as pas offensée du tout, en réalité, je te taquinais juste, avoua-t-elle d’un ton calme mais malicieux.

Eden connaissait suffisamment ce genre d’homme pour savoir qu’ils aimaient le jeu et le challenge, et la taquinerie faisait, justement, partie du jeu, donc autant en profiter. Sans compter que, si ça ne lui plaisait pas, elle n’avait absolument rien à perdre elle, autant faire les choses comme elle en avait envie donc. Aussi accepta-t-elle de passer un moment avec lui, même si l’adage disait que les plaisanteries les plus courtes étaient les meilleures, elle préférait faire durer le plaisir.

La manière dont Lincoln posa sa main sur sa poitrine avec une légère courbette en s’excusant fit lever les yeux au ciel d’Eden. Bah tiens ! Voilà qu’il donnait dans le théâtral maintenant. Enfin bon, ça ne changea en rien sa décision première : à savoir passer un peu de temps avec lui pour voir jusqu’où irait ce petit jeu. Enfin, Eden savait très bien comment ça se finirait, par une douche froide pour l’époux Newman en l’occurrence.

En entendant la remarque du brun sur la fête de la magie et le fait qu’il y avait du monde sur la place Nicolas Flamel, Eden regarda autour d’elle comme pour vérifier ses dires. En effet, la fête avait l’air réussi et semblait plaire aux personnes présentes, les enfants s’amusaient, les couples batifolaient, en somme, ce n’était pas différent de d’habitude.

-Moui, concéda-t-elle, ce n’est pas trop mal, mais avec un peu de musique et de l’alcool, ça serait bien mieux ! rajouta-t-elle avant de se tourner vers Lincoln pour le regarder. Qu’est-ce que tu proposes de faire ?

Oui, elle avait accepté de lui accorder un peu de temps et de faire connaissance avec lui, pas de lui faciliter la tâche.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Newman
Voir le profil de l'utilisateur

Mari (presque) fidèle

ϟ Parchemins : 93

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyMer 20 Juil - 18:31



❝Sous le ciel
la grandeur de tes yeux❞
Toi & Moi

19 Mars

Je lui souris, elle a du répondant, c'est ce que j'aime chez les femmes. Je ris lorsqu'elle m'avoue que le plus des femmes sont leur poitrine. Certains pourraient le dire, mais je ne suis pas de ce genre là, même si c'est sur que ça aide. Je ne suis pas un pervers non plus, même si j'en ai parfois l'air. Je suis bien plus chic que ça, enfin ça dépend des moments mais j'aime les femmes pour ce qu'elles sont, pas juste pour leur poitrine. Il est évident que je ne pourrais jamais aimé les hommes, pas après ce que j'ai vécu, mais ça ne concerne que moi. Je me fiche de ce que font les autres même si je ne les comprendrais sans doute jamais vu les circonstances. Il y a tant de chose d'aimable chez les femmes, je ne vois pas pourquoi il faudrait aimer les hommes.

«Il y a une part de vérité dans ce que tu dis, mais personnellement il n'y a pas que ça qui m'attire, si cela peux te rassurer. J'aime particulièrement les femmes intelligentes et je suis persuadé que tu en es une.»


Je lui fais du charme, je lui sors mon grand jeu, comme je le fais toujours. Je pensais l'avoir offensé mais visiblement elle ne l'est pas et je suis finalement surpris qu'elle avoue me taquiner. J'ai haussé un sourcil. Elle joue donc avec moi quelque part. Un sourire s'affiche sur mon visage. Je commence à la cerner et j'apprécie énormément ce que je vois. Ce n'est pas tous les jours que je rencontre des femmes qui entrent dans mon jeu, parce qu'au fond ce n'est que ça, un jeu. Il n'y a rien de sérieux dans mes recherches de conquêtes, ça ne sera jamais que des histoires d'un soir. J'ai déjà une femme, je devrais m'en contenter, mais pour tout avouer, j'ai besoin de montrer que je peux plaire, j'ai besoin de se sentiment de pouvoir leur faire plaisir. Lorsqu'elle m'avoue qu'avec de l'alcool et de la musique ça serait bien mieux. J'acquiesce, je n'imaginais pas qu'elle était de ce genre là. Elle a l'air si … sérieuse, mais je sais pourtant que les apparences sont trompeuses.

« Ont peut aller au bar-café. Je ne sais pas s'il est ouvert, mais sur le chemin de traverse il y a quelques bars et café. Je suppose que vous connaissez.»


Tout les sorciers connaissent le chemin de traverse, tous les sorciers ne connaissent pas les bars et les cafés qui s'y trouvent, mais ils en ont au moins entendus parler, du moins j'imagine. Je ne sais pas si boire avant le bal est une bonne idée, mais au final peu m'importe. Je tiens assez bien l'alcool. Et puis il faut bien s'amuser c'est la fête après tout autant en profiter. Je fini par lui demander me rendant compte que je ne connais pas son nom:

«Je m'appelle Lincoln.»

Je sais qu'elle s'appelle Eden, pour avoir été plusieurs fois dans son bar, mais je ne m'étais pas présenté avant, alors autant qu'elle sache à qui elle a à faire.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyMar 26 Juil - 14:20



C'est la fête


Une part de vérité dans ce qu’elle disait ? Certes, mais c’était plutôt indéniable ça, toutes les femmes avaient une poitrine – plus ou moins développée c’est vrai mais une poitrine tout de même – tandis que les hommes avaient un service trois pièces composés, pour la plupart, d’un pénis, de testicules et d’un cerveau. Mais bon, c’était ce qui faisait leur charme pour la plupart, et qui les rendait aisément manipulable, ainsi, elle pouvait récupérer des informations juste parce qu’un crétin de pro-gouvernement face à elle était occupé à regarder son décolleté plutôt qu’à faire attention à ce qu’il racontait. Enfin, là n’était pas le propos et pour le moment, elle était occupée avec monsieur Newman, non pas pour des informations, mais par simple distraction. Ainsi donc, elle avait l’air d’être une femme particulièrement intelligente ? Et bien, c’était flatteur pour elle, elle n’allait pas s’en plaindre, mais Lincoln ferait peut-être mieux de se méfier des femmes intelligentes. Bien souvent, c’était les plus sournoises malheureusement.

-Vraiment ? Tu trouves que j’ai l’air intelligente ? demanda-t-elle sur un ton flatté. Qu’est-ce qui te fait dire ça ?

En réalité, Eden avait bien une petite idée de ce qui faisait dire ça au brun : il lui sortait le grand jeu voilà tout. Il était en pleine séduction, même s’il pensait qu’elle avait l’air complètement cruche et aussi vive d’esprit qu’un botruc écrasé sous le sabot d’un centaure, il n’allait pas lui dire. Enfin si, il aurait pu lui dire, mais dans ce cas-là, il pouvait dire adieu à la partie de sexe torride qu’il avait en tête – et qu’il n’aurait pas de toutes manières. Finalement, elle fit remarquer que la fête de la magie serait mieux avec de la musique et de l’alcool et, sans surprise, Lincoln lui proposa alors d’aller ailleurs. Sa proposition du bar café du Chemin de Traverse lui arracha un sourire en coin. Oui, ils auraient pu aller là-bas, mais elle n’avait pas envie de retomber sur ce sale gamin qui se voiler la face et refuser d’accepter l’aide qu’on lui proposait. Sans compter qu’elle avait une bien meilleure idée en tête. Une idée qui, elle n’en doutait pas, ferait plaisir à Lincoln.

-Oui, on pourrait aller voir si le bar-café est ouvert, ou en chercher un autre sur le Chemin de Traverse…

Elle laissa sa phrase en suspens quelques secondes, pour rajouter un petit effet de surprise, puis elle reprit avec un air de chipie séductrice :

-Ou bien on pourrait aller au Helly Heaven et profitait qu’il soit fermé pour passer un bon moment tous les deux.

Eden n’était pas cruelle, elle n’allait pas lui infliger une humiliation dans un lieu public alors qu’ils étaient entourés. Par contre, le remettre à sa place alors qu’ils étaient tous les deux seuls dans le Helly Heaven…elle n’allait pas s’en priver ! Malgré sa proposition, elle ne bougea pas, attendant l’avis du brun pour se mettre en mouvement. Brun qui se souvint d’ailleurs qu’il ne s’était pas présenté et qui lui donna alors son nom.

-Je sais, répondit-elle avec un sourire confiant après avoir entendu son prénom. Moi c’est Eden.

La brune était prête à parier que Lincoln ne saurait pas qu’elle connaissait son nom parce qu’elle était amie avec Lana, la femme de ce dernier. Il penserait sûrement qu’elle l’avait entendu dans le bar ou qu’elle s’était renseignée parce qu’il lui plaisait.



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Newman
Voir le profil de l'utilisateur

Mari (presque) fidèle

ϟ Parchemins : 93

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyLun 1 Aoû - 19:49



❝Sous le ciel
la grandeur de tes yeux❞
Toi & Moi

19 Mars

J'ai souris après l'avoir complimenté. Je ne doute pas une seule seconde qu'elle est intelligente. Je le sors à chaque fois que drague mais souvent je le pense. Je ne le dirais pas sinon. Je ne suis pas ce genre d'homme, mais si on pourrait croire le contraire. Il est vrai que je n'ai pas forcément toutes les qualités qu'il faudrait, mais je n'en reste pas moins honnête. J'ai toujours aimé mettre en avant les femmes, parce qu'elles sont belles et qu'elles ont parfois besoin d'entendre des mots gentils. Je n'ai jamais aimé qu'on s'en prenne à elles, mais je me garde bien de le dire à haute voix, certains autres hommes sont beaucoup plus macho que moi. Je laisse parfois croire ma femme que je le suis, mais au fond elle sait très bien que je n'ai rien de ce genre d'homme, que j'ai toujours été honnête avec elle malgré le fait que j'aille voir ailleurs, ce qui je l'admet très étrange malgré tout. J'ai juste besoin de me sentir aimé, après ce qui m'est arrivé, c'est un besoin d'aller coucher avec toutes les femmes que je croire, ou presque, c'est comme si ça m'aidait un peu à laver ce sentiment de honte.

« L'intuition et tes yeux.»

Je lui souris. Je ne serais pas surprise qu'elle m'en demande plus, qu'elle essaie de trouver un piège dans mes mots ou qu'elle essaie de me faire dire autre chose, de me faire cracher finalement le morceau, la raison de ma présence auprès d'elle. Ce ne serait pas la première fois et ça ne m'effraie pas. Je lui ai proposé le bar café, mais elle n'a pas l'air d'aimer ce bar. Je hausse un sourcil intrigué lorsqu'elle me propose d'aller dans son bar. Elle en est la patronne. Il a quelque chose d'étrange dans tout ça. Je préférerais largement qu'il y a du monde autour de nous, je n'ai pas l’intention de lui sauter dessus tout de suite et j'ai comme l'impression qu'elle a très bien compris ce que j'essaie de faire. Je suis persuadé qu'elle me test. Je ne m'étais pas trompé, elle est intelligente. Je lui souris de nouveau et lui répond subtilement :

«Je ne sais pas, c'est tentant évidement, mais j'avais imaginé un endroit qui soit ouvert … je ne sais pas ce que je tu as en tête et j'imagine que tu as deviné mes intentions, ça n'empêche pas que je préférerais te connaître un peu mieux quand même avant de passer du bon temps. Je ne suis pas un rustre, même si beaucoup de monde pense le contraire.»

Je ne sais pas si elle sera surprise, ni même si elle me croira, mais je ne saute pas sur la première venue juste pour le plaisir, certains le voient comme ça, mais ce n'est pas tout à fait ce que j'ai dans la tête. J'aime savoir quel genre de femme je fréquente. Je n'ai pas envie de me rendre compte qu'elle est mariée et que son mari et très jaloux et pourrait me retrouver pour me casser la gueule. Je n'ai pas envie de détruire quelque chose. J'attends toujours de savoir si ça en vaut la peine ou pas. Je hausse un sourcil lorsqu'elle me dit qu'elle sais que je m'appelle Lincoln. Je ne m'étais pas attendu à ça. C'est peut-être pour ça qu'il y a quelque chose d'étrange. Intrigué je lui demande :

« Vraiment? Tu sais comment je m'appelle? Je savais ton nom aussi cela dit. Je suis déjà venu dans au Heally Heaven, j'ai entendu un de tes employé t’appeler. Mais toi, comment me connais tu ? »

Je ne suis pas quelqu'un de spécialement connu, enfin la famille de Lana l'est, mais moi je ne suis que la mauvaise graine qu'on laisse de côté et qu'on voudrait voir partir. Je tiens une boutique sur l'allée des embrumes c'est pour dire. Peut-être qu'elle me connaît à cause de ça, je ne sais pas à quoi je dois m'attendre alors j'attends sa réponse.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  EmptyMar 9 Aoû - 15:50



C'est la fête


« L’intuition et tes yeux » telle était la réponse que lui avait fourni Lincoln lorsqu’elle lui demanda ce qui lui faisait dire qu’elle était intelligente. Pour la coup, Eden se retint – de justesse il fallait l’avouer – d’éclater de rire en levant les yeux au ciel. Elle était curieuse de savoir à combien de sorcières il l’avait sortie celle-là ! Et surtout, avec combien ça avait marché. Parce qu’il fallait l’avouer, ça ne marchait pas du tout sur la brune. Sauf si le but était de la faire rire bien entendu, là tout marchait comme sur des roulettes, par contre, elle était loin d’être séduite. D’un autre côté, il fallait aussi reconnaître qu’elle savait très bien que l’homme qui était en train de la draguer était le mari d’une de ces amies. Dans ces conditions, la séduction pouvait difficilement marcher, surtout quand on refusait de coucher avec le mari d’une amie. Mais qui acceptait ce genre de choses franchement ?

-Tu me vois flattée, répondit-elle sur un ton enjôleur en se montrant, effectivement, touchée par le compliment.

Heureusement qu’elle était une bonne actrice ! Enfin, sans ça, Eden Winfield aurait depuis longtemps volé en éclat et le monde sorcier aurait découvert le pot aux roses donc oui, heureusement que le mensonge et la comédie étaient loin de la déranger.

Le moins que l’on puisse dire, c’était que la brune fut décontenancée quand Lincoln refusa d’aller au Helly Heaven. Pour le coup, il remonterait presque un peu dans son estime – presque seulement. Néanmoins, c’était tout à son honneur de vouloir faire plus ample connaissance avec elle avant de lui demander d’enlever ses vêtements – ou pas d’ailleurs, ça dépendait de ses préférences – mais s’il était partisan des coups d’un soir, qu’il la connaisse ou non ne changerait rien. Enfin bon, là n’était pas la question et elle n’allait pas se vexer parce qu’il refusait sa proposition.

-Mais je n’ai rien en tête, se défendit-elle sur un ton innocent alors qu’un sourire séducteur s’étalait sur ses lèvres. Allons au bar-café dans ce cas, et s’il est fermé, on pourra toujours se rabattre sur le Chaudron Baveur, je doute qu’il ait jamais fermé un jour celui-là, ajouta-t-elle avec une pointe d’amusement dans la voix.

Sincère pour le coup, l’amusement. Le Chaudron Baveur était, en effet, toujours ouvert, quel que soit le jour ou l’heure à laquelle elle y était passé, elle ne l’avait jamais vu fermé, si bien qu’elle en était venue à se demander si ça arrivait, ou non, parfois que l’établissement soit clos. En entendant la surprise dans la voix de Lincoln quand elle lui indiqua qu’elle connaissait son prénom, Eden ressentit une pointe de satisfaction, qu’elle masqua bien entendu. Par contre, il était hors de question qu’elle lui explique pourquoi elle connaissait son prénom. Elle n’allait pas lui dire que Lana lui avait montré une photo de son mari et qu’elle en parlait assez régulièrement pour qu’elle ait retenu son nom, ça ferait tomber tous ses plans à l’eau.

-Oui je sais que tu es déjà venu, confia-t-elle en capturant sa lèvre inférieure entre ses dents, pour se donner un côté sexy. Je t’ai déjà vu là-bas et comme tu m’intriguais, je me suis renseignée pour savoir qui tu étais, et voilà que tu es face à moi maintenant, il faut croire que j’ai de la chance !

Odieux mensonge ? C’était bien le cas, mais la brune s’en moquait royalement ! Ce n’était pas le genre de mensonge qui causait du tort et, même si ça avait été le cas, elle s’en moquait. Le mensonge faisait partie intégrante d’elle désormais, elle s’était juste faite à l’idée de ne plus dire la vérité – ou presque. Bien entendu, il lui arrivait d’être honnête, mais elle donnait plus dans le mensonge que dans la sincérité. C’était le risque quand on changeait brutalement d’identité malheureusement.


Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


C'est la fête feat Eden  Empty
MessageSujet: Re: C'est la fête feat Eden C'est la fête feat Eden  Empty

Revenir en haut Aller en bas
C'est la fête feat Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii
» Eden Dream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Place Nicolas Flamel-