Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Jeu 24 Mar - 11:40






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

Un peu gêné que son chaton ait ainsi agressé un agent du Ministère, Ruby se mordillait la lèvre en observant Alek pour vérifier qu'il allait bien. La blessure ne semblait pas assez profonde pour qu'il s'évanouisse, et d'ailleurs même si ça avait été le cas, il doutait que le blond soit du genre à tourner de l'oeil pour si peu, s'il était auror il devait être entraîné... Toutefois en voyant qu'il n'avait pas l'air de souffrir le martyre et qu'il ne semblait pas lui en vouloir, le fleuriste se détendit. Heureusement qu'il était tombé sur une personne compréhensive. D'autres auraient pu lui en tenir rigueur...

Il comprit mieux pourquoi Alek n'était pas surpris par le comportement de la boule de poils lorsqu'il lui expliqua que ce genre de mésaventures lui arrivaient régulièrement. Ce ne devait pas être évident à vivre... et c'était surprenant. Pourquoi les animaux le prenaient ils ainsi en grippe ? Généralement on se faisait poursuivre lorsque l'on représentait une menace mais il voyait très mal le blond en persécuteur d'animaux.

-C'est étrange qu'ils agissent tous comme ça sans raison...

Étrange et embêtant. Parce qu'un chaton qui mordait, ça pouvait passer mais qu'en était-il d'un animal plus imposant ? Ça pouvait être dangereux ! A l'idée que l'auror subisse le même genre de traumatisme que sa sœur, Ruby sentit son cœur se serrer. Il ne souhaitait ça à personne... Relevant les yeux en entendant l'anecdote sur l'Acromantula, il ne put s'empêcher d'avoir un petit rire amusé. C'était sans doute un peu déplacé mais imaginer Alek, qui était pourtant si charismatique, se faire courser par une araignée géante... Il devait avouer que ça avait un côté comique. Même si pour lui ça n'avait sûrement pas été le cas.

-Désolé, fit-il en réprimant son rire du mieux qu'il put mais sans pour autant réussir à s'empêcher de sourire. C'est juste que j'ai un peu de mal à vous imaginer poursuivi... J'espère qu'elle ne vous a pas rattrapé au moins !

Parce que si ça avait été le cas il avait sans doute passé un mauvais quart d'heure. Non vraiment, être ainsi la bête noire des animaux devait être très dur à gérer... Il ne méritait pourtant pas ça. Enfin il n'avait pas l'air.

-Je vous aime bien moi.


A peine avait-il prononcé ces mots qu'il se mit à rougir. C'était sorti tout seul avant même qu'il ne puisse s'en rendre compte, alors qu'il avait très bien compris que le blond parlait d'animaux et pas d'être humains. Parce qu'évidemment qu'il devait être apprécié par beaucoup de gens... Et puis il allait le trouver idiot de lui dire une chose pareille alors qu'ils venaient de se rencontrer.

-Enfin je veux dire... Même si ça n'a rien à voir bien sûr...

Heureusement ce fut moment là que choisit Alek pour lui demander s'il allait bien. Surpris par la question, Ruby fut touché qu'il pense à lui alors que c'était le blond qui était blessé. Pourtant il aurait dû se préoccuper d'abord de sa blessure ! C'était bien plus important que de savoir si lui allait bien.

-Oui oui, tout va bien,
fit le brun avec un sourire. Je vais juste chercher de quoi désinfecter.

Apparemment, l'auror n'aimait pas vraiment les hôpitaux, vu la grimace qu'il avait faite un peu plus tôt... La blessure n'avait pas l'air si importante, mais il préférait s'assurer qu'elle ne s'infecte pas, et il avait des potions désinfectantes alors autant s'en servir. Il se hâta de monter dans la salle de bain, où il récupéra une petite fiole et du coton, avant de redescendre et de s'asseoir aux côtés d'Alek. Doucement, il prit la main endommagée et retira le tissu, avant d'imbiber un coton et de le passer sur les petits trous rouges délicatement. Sous ses doigts, la main du blond était tiède et il pouvait sentir ses muscles sous sa peau.

Alors qu'il nettoyait la plaie, une marque noire qui dépassait de la manche d'Alek attira son attention. Intrigué, il repoussa la manche de quelques centimètres et constata qu'il s'agissait d'un tatouage. Effectivement maintenant qu'il y pensait il lui semblait avoir entraperçu des marques sombres près de son cou un peu plus tôt... Il se demanda fugacement s'il en avait sur tout le torse avant de se dire que ça ne le regardait pas. Mais il devait avouer que ça lui allait bien... Il ignorait si le signe qu'il avait au bras avait une signification particulière, et il ne put s'empêcher de se demander laquelle si elle en avait une. Il effleura la marque de son pouce. Il avait entendu dire que c'était douloureux mais à voir comme ça... ça semblait tellement faire partie de lui qu'on avait l'impression que ça y avait toujours été.

Se rendant compte que son comportement était bizarre, Ruby lâcha la main de l'auror en s'empourprant.

-Hum... Voilà comme ça il n'y a plus de risques d'infections...

Maintenant il n'y avait plus qu'à espérer que ça s'arrête de saigner, sinon il lui faudrait vraiment aller à Sainte Mangouste.



© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...



Dernière édition par Ruby Caminary le Mer 30 Mar - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 193

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Mar 29 Mar - 15:37


 
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité
  Alek & Ruby
6 mars

 
 


 
Ils n'agissent pas comme ça sans raison, répondit Alek du tac-au-tac tout en observant les dégâts à sa main. Caminary devait limer les canines de son mini fauve, ce n'était pas possible autrement à en croire le sang qui ne cessait de s'écouler des petites plaies.

Le « désolé » de Ruby lui fit relever les yeux vers lui et il ne lui échappa pas qu'il se retenait de rire. Alek ne s'en vexait pas, il était sûr que raconté ainsi, il y avait de quoi filer le fou rire à n'importe qui. Sauf à lui en fait ! Il avait vraiment eu la foutue trouille de sa vie avec cette satané araignée géante !

Elle m'aurait attrapé, je serais pas là pour vous faire rire en vous en parlant, répondit-il en levant un sourcil avant de reporter son attention sur sa main qui continuait de lui faire un mal de chien. Les chatons étaient presque les pires, leurs petites dents acérées pénétraient très bien la partie charnue de la main visiblement. Voilà pourquoi il était hors de question qu'il ai un animal un jour. Même si sa mère s'était obstinée pendant des années à lui dire qu'un animal qu'il aurait adopté et donc habitué depuis tout bébé s'acclimaterait à sa particularité. Alek aimait les tatouages, pas les cicatrices. Il n'avait donc pas vraiment envie de tester cette théorie. De plus, à force de se faire assaillir, il avait de la peine à trouver un chat « mignon ». pour lui, c'était surtout des espèces de démons tout droit évadés de l'enfer.

Au moment où Ruby reprit la parole, Alek crû d'abord avoir mal entendu. Et pourtant, à en croire le teint écarlate que prenait tout à coup son interlocuteur, il avait visiblement bien comprit ce qu'il venait de lui dire. Les déclarations du genre, il avait l'habitude venant des filles mais de la part de gars, il devait avouer que c'était déjà nettement plus rare. Et surtout, c'était bien la première fois qu'on le lui sortait alors qu'il travaillait.

Ça n'a pas grand chose à voir, je confirme..., répondit lentement Alek en détaillant Ruby comme s'il cherchait à juger de sa stabilité mentale avant que, finalement, un léger et à peine visible soupçon de sourire en coin n'étire un côté de ses lèvres. Il y a qu'aux animaux que je fais cet effet répulsif. Pour les humains, comme vous pouvez le constater, c'est totalement inverse..., ajouta-t-il avec, cette fois-ci, un peu plus d'humour. Il ponctua même sa phrase d'un clin d'oeil charmeur.

Qu'est-ce qu'y avait bien pu lui prendre de faire ça ? Alors là mystère. Mais c'était sans son tempérament. Alek ne s'était jamais trouvé plus séduisant qu'un autre mais à en croire le monde autour de lui, son côté vélane était en sa faveur alors il avait apprit à en jouer. Sauf que d'habitude, il ne le faisait pas en interrogeant un éventuel témoin de meurtre.

Quand Ruby disparu, Alek en profita pour prendre une profonde inspiration. Le manque de sommeil lui jouait des tours, cela devait être ça. Et bon, n'importe qui pouvait affirmer que ce Ruby avait un regard hallucinant, cela ne venait pas que de lui tout de même ! Le fait qu'il se fasse se genre de constatations au sujet d'un homme ne l'étonnait pas plus que cela. Certes, il n'était toujours sortit qu'avec des filles mais il avait toujours été plutôt large d'esprit à ce niveau-là et ce n'était pas la première fois qu'il trouvait un autre homme attirant. Sauf que là, ce n'était pas vraiment le moment ni l'endroit !

Quand Ruby revint, Alek se laissa faire. Après tout, c'était son foutu chaton qui l'avait attaquer, il pouvait bien au moins s'assurer qu'il attrape pas une infection. Tout comme il se laissa faire quand il sentit le pouce de Ruby courant le long d'un des symboles descendant presque jusqu'au poignet. Il avait l'habitude que les gens s'interrogent au sujet de ses étranges tatouages et il fallait bien avouer qu'il y avait de quoi se poser de sérieux questions. Sauf que généralement, cela le fatiguait. Il avait passé ses 2 dernières années à Poudlard à endurer la curiosité de ses camarades – qu'il s'était fait un malin plaisir de laisser sur leur faim d'ailleurs – et encore maintenant, il avait tendance à refuser de répondre quand on lui posait la question. Alors ce fut pourquoi il fut le premier étonné d'entendre le son de sa propre voix.

Des runes... Des vélanes scandinave..., dit-il en restant quand même lacunaire mais mine de rien, Ruby en savait désormais bien plus que le 99% des gens entourant Alek.

Sans relever le regard sur Ruby, il observa son pansement. Il était bien fait mais malgré tout, une petite tâche de sang commençait déjà à se faire voir.
 
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Mer 30 Mar - 22:15






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

La réponse d'Alek intrigua Ruby. Il y avait donc une raison au fait que les animaux s'attaquent à lui ? Il ignorait que c'était possible. Se faire détester des bêtes à ce points là était étrange... Bien sûr il y avait toujours des personnes qui avaient plus ou moins la main avec, mais au point de se faire courser par une araignée géante sortie de nulle part ? Il examina le blond mais il ne voyait vraiment pas ce qui clochait avec lui. A part qu'il était vraiment beau... Il n'osa toutefois pas lui demander quelle était cette raison, par peur d'être indiscret. Après tout ça ne le regardait... Et puis à la base c'était l'auror qui posait les questions, pas lui. Ordinairement il ne cherchait pas spécialement à en savoir plus sur ses interlocuteurs, parce qu'il ne ressentait pas le besoin de les questionner pour apprécier les moments passé avec eux, mais pour le coup il se sentait bizarrement curieux. Il n'avait pas vraiment l'habitude des hommes aussi remarquables alors ce devait être pour ça...

Un peu gêné d'avoir voulu rire trop vite, Ruby adressa un petit sourire d'excuse à Alek. Heureusement qu'il ne semblait pas susceptible... D'autant plus qu'effectivement, le fleuriste se doutait que ça n'avait pas dû être agréable...

Finalement il finit par parler trop vite et il se sentit particulièrement idiot. Il fallait vraiment qu'il côtoie plus souvent des gens parce qu'il commençait vraiment à agir bizarrement ! Il faisait n'importe quoi... Le regard du blond lui rappela ceux qu'avaient les quelques personnes devant qui il avait déjà eu des visions. Dans ces moments là, il voyait des images que personne d'autre n'apercevait alors forcément, pour son entourage, il fixait un point dans le lointain avec un regard vide... Pendant parfois juste quelques secondes, d'autres fois pendant plusieurs minutes. Ce n'était pas la première fois qu'il passait pour un simple d'esprit mais en revanche, c'était la première fois que c'était réellement de sa faute... Fixant le bout de ses pieds, il n'osait pas relever la tête. Il ne voulait pas voir cet air qui disait « oh, ce type est trop bête pour lui accorder de l'attention » sur le visage d'Alek. Il ne voulait pas être encore mis de côté...

Quand il constata que l'auror avait l'air de complètement se moquer de savoir s'il était simple d'esprit ou non, Ruby fut tellement soulagé qu'il en oublia de fixer le sol et qu'il releva la tête... Pour voir le blond lui faire un clin d’œil. Il savait qu'il n'aurait pas dû rosir parce que ce n'était qu'un geste fait pour souligner ses propos, pas pour faire passer un quelconque message mais il ne put rien faire en sentant la chaleur lui monter aux joues involontairement. L'auror allait finir par s'imaginer des choses à ce rythme là... D'ailleurs le fleuriste ne comprenait pas vraiment pourquoi il n'arrivait pas à retrouver le calme qu'il éprouvait la plupart du temps.

-Oui je me doute que vous devez avoir du succès, fit-il avec un sourire mignon.

Parce qu'effectivement, il voulait bien croire qu'il avait du succès auprès de la gente féminine. Alek était le genre d'homme qui ne passait pas inaperçu, mais dans le bon sens du terme. Il attirait les regards et il devait y avoir beaucoup de filles qui espéraient attirer son attention... Ruby alla ensuite dans la salle de bain pour aller chercher de quoi soigner le blond et en profita pour se reprendre un peu. Il avait l'impression de se comporter comme une adolescente, c'était vraiment perturbant... Et ça ne lui ressemblait pas du tout. A croire qu'il passait trop de temps enfermé chez lui avec ses livres, même s'il rendait régulièrement visite à Elaeh.

Il descendit ensuite nettoyer la plaie d'Alek, et fut surpris de l'entendre ensuite expliquer ce qu'étaient ses tatouages. L'espace d'un instant, il crut que sa curiosité l'avait emporté sur son bon sens et qu'il s'était interrogé sur la signification des marques à haute voix... Mais pourtant non, il n'avait rien dit. Toutefois il était content qu'il le lui ait expliqué... Il comprenait mieux ce qu'ils faisaient là maintenant. Ils devaient tous avoir un sens précis. Mais pourquoi vélane ? Se demanda-t-il avec un très léger froncement de sourcil. Peut-être avait-il ces créatures parmi ses ancêtres. Il savait qu'il arrivait, rarement, qu'elles se mélangent aux humains. Il n'eut cependant pas le loisir de s’appesantir plus que ça sur la question car déjà du sang venait tâcher le bandage d'Alek.

-Vous êtes sûr de ne pas vouloir aller à Sainte Mangouste ? Se permit d'insister un peu le brun. Vous êtes un peu pâle...

Ce qui n'était pas très étonnant vu tout le sang qu'il avait perdu.



© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...



Dernière édition par Ruby Caminary le Mar 5 Avr - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 193

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Jeu 31 Mar - 20:58


 
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité
  Alek & Ruby
6 mars

 
 


 
Ruby n'insista pas suite à la réponse d'Alek et cela l'arrangeait à peu près autant que cela le surprenait. Car oui, malheureusement en général les gens avaient plus tendances à insister et à le noyer de questions pour savoir le pourquoi du comment. Du coup, le fait que Caminary ne le fasse pas prenait presque le blond de court. Mais au moins sil n'aurait pas à l'envoyer se faire voir avec ses questions comme il le faisait habituellement justement avec les autres. Il n'était même pas sûr qu'il l'aurait fait étrangement... il ne savait pas de quoi ça venait vraiment. Il se dégageait quelque chose de Ruby qui semblait calmer quelque chose en lui et le rendre moins virulent. Bien sûr, cela ne l'avait pas empêché de ce montrer sarcastique avec lui mais de manière étonnamment soft. Enfin, soft pour lui en tout cas. Mais quoi qu'il en soit, il se sentait étonnement à l'aise dans ce salon avec celui qu'il était quand même venu interroger pour le rayer ou le souligner dans sa liste des suspects. Sauf qu'il n'y avait pas besoin d'être psychomage pour comprendre que ce type était bien incapable de tuer d'un Avada Kedavra en peignant des propos racistes. En tout cas, cela semblait assez évident pour qu'Alek ne se reproche pas de se montrer soudainement et mystérieusement un peu trop partial à ce sujet.

Alek avait l'habitude de faire rougir, les filles principalement. Comme pour les compliments, cela concernait un peu moins souvent les hommes même si cela arrivait aussi parfois. Généralement, ce genre de réaction faisait ni chaud ni froid à Alek. Pas qu'il s0en fichait c'était juste que la majeure partie du temps, il ne le remarquait même pas. C'était comme lorsqu'il plaisait à quelqu'un, la personne devrait presque se trémousser devant lui avec un panneau lumineux pour qu'il comprenne le message. Mais dans le cas Ruby, cela ne lui échappa pas pour une rare fois. Et le moins que l'on pouvait dire était que Caminary n'y allait pas dans la demi-mesure avec les compliments. Pour peu, il aurait presque cru qu'il tentait de le draguer. Et alors qu'il lui expliquait vaguement ce qu'était les tâches sur sa peau, Alek réalisa que cela ne le dérangeait pas comme idée.

Mais ce n'était pas vraiment le moment idéal pour ce genre de chose. Alek était ici pour son boulot, pas pour folâtrer avec le premier inconnu séduisant venu. Et il y avait une seconde chose dont il fallait qu'il s'occupe avant aussi : sa fichue main !

Quand Ruby lui fit remarquer qu'il était un peu pâle, Alek releva la tête vers lui, les yeux un peu écarquillés, la bouche entrouverte avant d'agiter un peu les épaules.

Je suis à moitié scandinave... Je suis pâle de nature..., dit-il comme si ses origines coulaient de source. Mais il était vrai qu'Alek n'avait jamais été bien bronzé. Au soleil, entre les gènes finnoises et les gènes anglaises, il brûlait. Littéralement. Un vrai vampire. Il avait depuis longtemps abandonné l'idée de passer ses vacances sur les plages ensoleillée. Mais ouais, je crois que je vais avoir besoin qu'on referme les plaies... Avec un chat avec des canines pareils, vous craignez pas les voleurs vous.
 
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Mar 5 Avr - 20:45






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

En entendant le blond parler de ses origines, Ruby comprit mieux d'où venait le mot dont le sens lui avait échappé lorsqu'Alek s'était fait mordre par le chat. Sur le moment, il avait simplement pensé avoir mal entendu... Mais à présent il se doutait qu'il avait dû employer de son pays d'origine. Enfin, à moitié. Décidément, pensa le jeune homme avec un sourire, il n'était pas comme les autres, entre son attitude, son style et ses racines... Et ses yeux. Ils avaient vraiment un beau bleu et le regard du fleuriste revenait toujours sur eux même quand il tentait de regarder ailleurs, aussi sûrement qu'un aimant.

Toutefois même s'il était pâle par nature pour le coup il l'était encore plus que lorsqu'il était entré dans la pièce, il en aurait mis sa main aux scrouts. Il avait effectivement perdu pas mal de sang... Et il en perdait encore. Le brun se débrouillait pour ce qui concernait les premiers soins, mais a priori il aurait besoin de plus que ça, puisque le pansement qu'il lui avait fait ne suffisait déjà plus à endiguer le sang. Comment faire pour le convaincre d'aller à Sainte Mangouste ? Il en avait clairement besoin... Et Ruby ne souhaitait pas le laisser repartir chez lui dans cet état. Il allait insister lorsqu'Alek estima qu'en effet, il avait besoin qu'on s'occupe de sa plaie. Enfin, que l'on s'en occupe mieux que le bandage primaire qu'il lui avait improvisé...

-Je le pense aussi... J'espère qu'ils ne vous retiendront pas trop longtemps.

Parce qu'autant le service des urgences pouvait être rapide, autant lorsqu'on estimait que la blessure pouvait attendre... Cela pouvait prendre des heures entières. Enfin... D'après ce qu'il avait entendu. Il n'avait encore jamais été à l'hôpital pour des affaires graves. D'ailleurs la seule fois où il y avait mis les pieds, ça avait été lors de la naissance d'Hélynah. Il espérait que cette chance durerait... Même s'il aurait préféré que son chat l'ait attaqué lui plutôt qu'un auror. Ruby avait du temps à revendre, ça aurait été plus juste. Mais bon, on ne décidait pas de ces choses là.

Il eut un rire amusé. Chat féroce ou non, Ruby ne craignait pas les voleurs non. D'ailleurs la maison n'était protégée par aucun sort. Juste une serrure et une clé, mais ni lui ni sa grand-mère ne prenaient la peine de verrouiller la porte quand l'un ou l'autre était présent. Il n'y avait que peu d'objets de valeurs, ou du moins, peu auxquels ils étaient attachés. Si ça pouvait faire plaisir à quelqu'un... C'était aussi bien, finalement.

Il raccompagna Alek vers la sortie, se demandant s'il devait l'accompagner ou non. Et s'il s’évanouissait en court de route ? Mais il avait l'air plutôt bien... Il se contenta donc de le regarder transplaner avant de regagner le salon. Bon... Il devait retrouver le chat qui avait filé il ne savait-où maintenant... Sinon il ne pourrait jamais l'offrir à Elaeh. D'ailleurs il espérait vraiment qu'il ne l'agresserait pas ainsi ! Il le garderait quelques jours de plus pour s'assurer qu'il n'avait pas de poussées de violence régulières. Le blond avait beau lui avoir dit qu'il avait l'habitude, il préférait rester prudent.

Peu habitué à être seul dans la maison, car sa grand-mère ne s'absentait que rarement, Ruby se sentait un peu vide... Il secoua néanmoins la tête. Il devait terminer de ranger la bibliothèque avant que sa grand-mère ne revienne, ainsi elle serait très contente. Il remonta s'affairer à ce travail, sans pouvoir s'empêcher de se demander si Alek avait arrêté de saigner.



© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek

Revenir en haut Aller en bas
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» " La vie est un ballet; on ne le danse qu'une fois. " (PV Anna Wall' Stood)
» L'avenir dira le reste.
» Il était une fois... Carrefour!
» En a marre de rester seule tous les soirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: Loin de Londres :: Habitations-