Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Dim 28 Fév - 16:36






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

Ruby profitait du premier rayon de soleil de la saison. Enfin, le premier qui durait en tous cas. Assis sur un banc du jardin, un livre entre les mains, il était là depuis presque trois heure et n'avait pas vu le temps passer. Une fâcheuse habitude qu'il avait lorsqu'il se mettait à lire... Mais après tout c'était une manie très répandue chez les amateurs de lecture. Ayant terminé son chapitre, il se décida toutefois à quitter son banc. Il n'avait pas grand chose à faire, mais le tri de la bibliothèque n'allait pas se faire tout seul. Et la pièce en avait grand besoin, de ce tri. Sa grand-mère et lui étaient tout deux férus de livres, tant et si bien qu'il y en avait toujours de nouveau. Or comme tous les ouvrages étaient -à la base- rangés par ordre alphabétique, parfois les nouveaux livres étaient abandonnés sur des tables en attendant d'être placés dans les étagères... Et ils attendaient toujours. Sauf que, de quelques vieux grimoires gisant par ci par là, ils étaient passés à des piles entières d’œuvres en tout genre qui patientaient sagement pour être classés.

Du coup, Ruby avait décidé d'utiliser son weekend pour faire du rangement. Sa grand-mère était absente pour deux jours, et elle serait sûrement ravie de trouver sa bibliothèque en ordre à son retour. D'ailleurs le jeune n'avait pas l'habitude d'être seul dans cette grand maison, et ça lui faisait étrange de ne pas entendre le tintement des tasses que lavaient toujours celle qui l'avait élevé. Mais bon, il était content qu'elle bouge un peu, et être seul ne le dérangeait pas plus que ça.

Le jeune homme monta donc les escaliers et ouvrit la porte de la pièce en question. Devant l'étendue des dégâts, il ne put retenir un sourire amusé. Décidément, il se demandait comment ils avaient pu laisser leur bibliothèque devenir un tel champs de bataille, alors qu'ordinairement, ils étaient tous les deux soignés et ordonnés. Ce devait dû au nombre incalculable de livres qu'ils avaient amassés... Décidé à mettre un terme à tout ça, il attrapa donc le premier ouvrage de la pile la plus proche et le fit léviter jusqu'à la partie des étagère qui lui correspondait. Et ainsi de suite jusqu'à venir à bout du premier tas.

Il s'accorda tout de même une petite pause au bout d'une heure et demie. Il avait fait plus de la moitié, et à présent on voyait la surface de la table. Ce qui était déjà un grand exploit en soi. Il se dirigea donc vers la cuisine où il entreprit de cuisiner des petits gâteaux à l'amande qu'il adorait. Avec du thé, c'était délicieux. Il en fit une vingtaine, qu'il mit dans une boite de fer pour ne pas qu'il rancissent. Ainsi ils se conserveraient quelques jours...

Il allait remonter lorsque quelqu'un frappa à la porte. Étonné, Ruby laissa sa boîte sur le comptoir pour aller ouvrir. Ça ne pouvait décemment pas être un vendeur ambulant, étant donné que la maison était perdue au fin fond de la campagne irlandaise... Ce devait donc être une personne venue exprès pour le voir ou sa grand-mère mais il ne voyait vraiment pas qui ça pouvait être. Elaeh peut-être ? Elle passait de temps en temps à l'improviste, et puisqu'elle savait qu'il était seul elle avait peut être décidé de lui tenir compagnie. Avec un sourire, il ouvrit donc le battant de bois.

Toutefois la personne derrière la porte n'avait rien de comparable avec la jeune fille. Au contraire, c'était même son parfait opposé. C'était un jeune homme blond, avec des yeux bleus glaces magnifiques, de haute taille, qui dégageait une aura imposante. Ses habits participaient pour beaucoup à son charisme, mais Ruby était prêt à parier qu'il était le genre d'homme à être charismatique même en sortant de son lit le matin. Il n'eut pas le temps de le saluer que déjà, il se présentait.

-Bonjour, je suis Ruby Caminary, répondit-il, surpris qu'un auror vienne dans un endroit aussi reculé.

A peine avait il refermé la bouche qu'il se fit la réflexion que la seule raison qui pousserait un auror à venir dans un coin aussi reculé, c'était parce qu'il voulait parler à sa grand-mère ou lui, auquel cas il devait déjà se douter de son identité. Tant pis, de toutes façons il préférait tout de même s'être présenté aussi, c'était une question de politesse. Se reprenant, le brun adressa un sourire au nouveau venu et s'écarta afin qu'il puisse rentrer.

-Entrez, nous serons mieux dans le salon que sur le pas de porte.

Il le conduisit dans la pièce attenante à l'entrée. Pourquoi donc un auror passait-il ici ? Peut-être était-il arrivé quelque chose à sa grand-mère ? A cette pensée, le cœur de Ruby rata un battement. Non, impossible. Il aurait quand même eu une vision pour quelque chose d'aussi important... En tous cas il l'espérait. Sa grand-mère était celle qui l'avait élevé pendant des années et il tenait à elle plus qu'à n'importe qui. Mais il ne voulait pas manquer à ses devoirs, aussi se tourna-t-il vers le blond. Il devait être vers la fin de sa journée, et s'il travaillait depuis le matin il serait sûrement content de pouvoir boire ou manger quelque chose. Ruby avait entendu dire que les gens faisant ce métier avaient des journées très éprouvantes parfois.

-Je peux vous servir quelque chose, M. Blake ?

Heureusement qu'il avait des petits gâteaux, ainsi s'il avait faim il pourrait toujours lui en donner quelques uns.



© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...



Dernière édition par Ruby Caminary le Mar 1 Mar - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 193

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Lun 29 Fév - 13:40


 
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité
  Alek & Ruby
6 mars

 
 


 
La journée n'était toujours pas terminée et pourtant Alek avait déjà l'impression d'avoir toute une semaine derrière lui.

C'était sa première vraie enquête en tant qu'Auror à part entière. Il terminait tout juste sa formation et c'était la première fois qu'il était lâché seul. Il n'était pas particulièrement nerveux, cela pouvait sembler gonflé mais Alek avait une parfaite confiance en ses compétences et ne doutait pas d'être capable de gérer sa toute première enquête, même s'il s'agissait d'une délicate affaire de meurtre.

Après avoir quitté le Procureur, Alek s'était lancé dans l'audition primaire des voisins. C'est ainsi qu'il était tombé sur une vieille femme vivant juste en face de la boulangerie et qui lui expliqua en  long en large et en travers que le boulanger mort avait eu des soucis avec le fleuriste. Juste des tensions selon elle venant du fait que le mort n'avait clairement pas été quelqu'un de facile à vivre et qu'il cherchait souvent des noises aux autres commerçants. Mais le fleuriste, il était trop gentil et poli, c'était louche toujours selon elle.

Elle avait retenu Alek pendant plus d'une demi-heure avec ses suppositions et quand enfin l'Auror avait réussit à prendre congé, il l'entendit très clairement expliquer à l'une de ses amies et voisine que « cet Auror n'inspire pas confiance. Non, vraiment pas avec ses tatouages et sa tenue. Ils prenaient vraiment n'importe qui maintenant ». il était clairement tombé sur une vieille commère mais il ne pouvait malheureusement négliger aucune piste.

C'est pourquoi, quelques heures plus tard, il transplana  devant la maison du fameux Ruby trop-gentil-pour-être-honnête Caminary qui, du haut de ses 25 ans, vendait des petites fleurs et vivait encore chez sa grand-mère. La vieille commère avait peut-être raison, il y avait presque quelque chose de louche là et cela rappelait à Aleksanteri les livres qu'il avait pu lire sur les serial killeur moldus avant la mise en place de la loi.

Sérieusement, comment on pouvait encore vivre avec mémé à 25 ans ? Alek avait 20 ans et il vivait seul depuis ses 17 ans. Bon on l'avait un peu foutu dehors en guise de cadeau de 17ème anniversaire mais quand même.

Mais si Alek s'attendait à se retrouver face à un sorcier à l'air limite malsain avec cheveux gras, lunettes et une 20aines de kilos en trop, il eut droit à une sacrée surprise quand la porte s'ouvrit. Ruby avait l'air un peu trop doux pour Alek mais il devait se rendre à l'évidence qu'il était vraiment séduisant. L'Auror commençait à comprendre ce que la vieille commère voulait dire par trop gentil pour être honnête.

Sur l'invitation du fleuriste, il entra et lui suivant tout en détaillant la décoration des lieux. Au moins il n'y avait pas de la dentelle, de la tapisserie vieux rose et des chats partout, vivants ou artistiques. Les lieux étaient plutôt normaux.

Arrivés au salon, Ruby lui demanda s'il voulait quelque chose. Généralement, Alek avait pour habitude de refuser mais là, la fatigue commençait doucement à se faire ressentir et donc, il décida de faire une petite entorse à ses habitudes.

Je prendrais bien un café merci mais avant... Vous ne voulez pas savoir pourquoi je suis là ?

Voilà qui était étrange. Un auror débarquait chez lui et il ne semblait pas se poser de questions, comme si cette visite ne l'étonnait pas. Planté au milieu du salon, Aleksanteri ne le quittait pas du regard, le détaillant longuement.

Il y a eu un meurtre cette nuit, le boulanger voisin à votre boutique
, annonça-t-il sans plus de cérémonies tout en observant attentivement la réaction de Caminary.
 
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Mar 1 Mar - 0:12






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

Un peu décontenancé, Ruby regardait l'auror debout dans le salon sans comprendre. Il ne voyait absolument pas ce que pouvait bien faire un représentant du Ministère si loin de Londres... Et il refusait de croire que ça pouvait avoir un quelconque rapport avec sa grand-mère. Elle avait été sa seule famille pendant de longues années, et si jamais il lui été arrivé quelque chose... Et bien, il se retrouverait probablement dans le même état qu'Elaeh lorsqu'elle avait perdu Garrick Ollivander. Peut-être avait-il simplement besoin de renseignements basiques ? Ruby se força au calme. Non, sa grand-mère allait bien, il en était absolument persuadé. Il aurait vu un événement de cette importance. Ce devait être la première fois qu'il était heureux d'être voyant, mais pour le coup, ça le rassura. Oui, l'aurait su. Rasséréné, il se reprit donc.

Tout à ses cogitations, il en oubliait la plus élémentaire des politesses... Il se rattrapa donc bien vite et proposa à boire au jeune homme. Après tout, il avait pris la peine de venir jusqu'ici pour son travail, un petit remontant ne lui ferait certainement pas de mal.

-Eh bien... J'imagine que je ne vais pas tarder à l'apprendre.

Parce que s'il était ici, il y avait forcément une bonne raison. Ce n'était pas comme si le coin était touristique ou réputé : en pleine campagne, on ne trouvait jamais de visiteurs égarés, et certainement pas des agents du Ministère... Il n'allait pas recouvrir le pauvre homme de questions alors qu'il comptait sûrement lui expliquer la situation et qu'il devait déjà avoir travaillé toute la journée... Il n'allait pas en plus l'assaillir avec ses petites inquiétudes.

-Je vous prépare ça tout de suite, sourit le brun, heureux de pouvoir être utile. Mais je vous en prie, asseyez-vous.

Il sa hâta vers la cuisine où d'un coup de baguette, il fit bouillir de l'eau. Ne voulant pas faire trop attendre le blond, il se dépêcha de servir le café et se prit du thé pour lui, avant d'emporter la petite boite en fer qui contenait les gâteaux. Il avait à peine posé le plateau sur la table basse que la nouvelle tomba. Choqué et confus, Ruby releva la tête vers son interlocuteur. Un meurtre ? Le boulanger ? Il parlait bien de Kennett ? Mais pourquoi l'aurait-on tué ? Il était certes bourru et ronchon mais l'assassiner n'apportait rien à personne... Il n'était pas riche... Il avait du mal à croire qu'on ait pu s'en prendre à lui. D'accord, il y avait des commerçants qui ne l'appréciaient pas trop, et lui-même ne le portait pas spécialement dans son cœur, mais de là à lui ôter la vie... Il n'arrivait pas à y croire. Un meurtre... Juste en face de sa boutique. Contre une personne qu'il voyait tous les jours... Il lui était même déjà arrivé de vouloir acheter son pain chez lui une fois. Il n'y était plus revenu par la suite car l'homme avait refusé de lui vendre quoi que ce fût sous prétexte qu'il était sang-pur, mais tout de même... Il avait du mal à réaliser.

-Quoi ? Souffla-t-il faiblement, sous le coup de l'émotion. Mais... Pourquoi ?

Les jambes faibles, il s'assit sur le fauteuil en face de l'auror. Comment pouvait-on assassiner ainsi quelqu'un ? Il ne comprenait pas. Il n'avait jamais compris ce que pouvait apporter la violence gratuite à par de la douleur et des regrets, mais savoir qu'une personne qu'il voyait tous les jours avait été victime de cette violence... ça le bouleversait. Et il n'avait rien vu... Son don était vraiment inutile ! Il ne servait qu'à s'introduire dans la vie privée des autres pour voir leur avenir et à lui faire mal à la tête lorsqu'il y avait trop de monde autour de lui ! C'était rageant... Si seulement il avait ou le voir... Peut-être aurait-il pu empêcher ce drame ? Mais il ne pouvait pas tout savoir... Il ferma les yeux un court instant. Il ne pouvait pas faire perdre son temps à l'auror qui se trouvait là, il devait encore avoir beaucoup de travail ! Se forçant à respirer pour retrouver ses esprits, Ruby releva la tête vers Aleksanteri.

-Est-ce qu'on sait qui a fait ça ?


Trop perturbé pour réfléchir, le brun avait posé sa question naturellement, sans y penser. Mais l'idée que le meurtrier soit tranquillement chez lui après commit un tel crime lui faisait froid dans le dos.



© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...



Dernière édition par Ruby Caminary le Dim 6 Mar - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 193

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Jeu 3 Mar - 13:23


 
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité
  Alek & Ruby
6 mars

 
 


 
Ok, la carrière qu'Alek était encore vraiment très jeune et récente mais il pouvait quand même dire qu'il n'avait encore jamais vu un truc pareil. Même en soulevant la question de sa présence, Caminary ne posait pas de question et se tirait bien tranquillement faire du café. Et pourquoi pas les petits gâteaux aussi tant que l'on y était ?

Ah bah... Il suffisait de demander.

Pendant l'absence de Ruby, Alek ne s'était pas assit. Il avait arpenter la pièce un peu au hasard, posant son regard sur un cadre photo ou sur un meuble pour s'imprégner des lieux. Un salon des plus normal. Il n'y avait rien pour attirer particulièrement le regard. En comparaison, le studio même d'Alek avait tout d'un repaire de tueur en série.

Au retour de son hôte, Alek le regarda, suivit de son regard de glace la trajectoire de la boite de gâteau et arqua un sourcil avec une expression traduisant magnifiquement bien un « non mais sérieusement ? ». D'après ses renseignements Caminary était célibataire... Alek n'en n'était plus si surprit que cela.

Quand Ruby lui demanda pourquoi le boulanger avait été tué, Alek releva son regard sur lui, le sourcil toujours arquer. Si c'était aussi facile que cela, il n'y aurait plus besoin d'aurors.

C'est ce que j'aimerai bien savoir..., répondit-il en se penchant vers la boite de biscuits avec en fronçant les sourcils, inspectant les petits gâteaux comme s'il craignait qu'ils soient empoisonnés et s'en fichait visiblement du type qui venait de s’effondrer sur un fauteuil non loin de lui.

Cependant, il ne prit aucun biscuit mais, par politesse, prit tout de même sa tasse de café qu'il porta à ses lèvres pour en boire une gorgée. Il n'était pas vraiment friand de caféine généralement mais il devait avouer que c'était efficace lors des longues journées de boulot interminables. D'autant que parti comme ça l'était, il n'était pas près de retrouver son lit.

Sans oublier qu'il s'agissait quand même de sa première enquête officielle en solo en tant qu'auror à part entière et qu'il avait la ferme intention de faire ses preuves. Toute sa vie était une compétition à ses yeux. De part son origine, Alek avait toujours été persuadé qu'il était obligé de travailler deux fois plus que les autres, de faire son possibles pour obtenir les meilleurs résultats et ainsi prouver qu'il méritait sa place dans le monde des sorciers.

La nouvelle question de Ruby était du niveau de la première et bien qu'Alek n'eut pas la moindre petite réaction, intérieurement, il venait de s'étouffer avec son café. Mais maître de lui, Alek bu un nouvelle gorgée sans quitter Caminary du regard.

Bien sûr, répondit-il avec le plus grand sérieux. Pourquoi je suis là à votre avis ?

Sous entendu, je suis venu te mettre en état d'arrestation mais avant je vais finir ce café si gentiment fait. Mais après 2 longues et interminables secondes où Alek s'amusait à s'imaginer Ruby paniquer à Azkaban, l'auror secoua la tête avec un air largement dépité.

Qu'est-ce que vous pouvez me dire sur lui ?
, demanda-t-il finalement après avoir reposé la tasse et sorti de la poche intérieur de sa veste en cuir un calepin et une plume.
 
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Dim 6 Mar - 9:59






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

Ruby fut surpris de trouver l'auror encore debout lorsqu'il revint de la cuisine. Il n'aimait peut-être rester à ne rien faire ? Les moldus appelaient ça l'hyperactivité s'il se souvenait bien... Ou alors il n'osait pas ? Il devait avoir ses raisons. Suivant le regard du blond, il remarqua que ce dernier fixait la boite contenant les gâteaux avec un air dubitatif. Sans comprendre, il examina à son tour le récipient de fer, qui lui sembla parfaitement normal. Cela était-il si étrange d'accueillir un représentant du Ministère avec des gâteaux ? Ça lui semblait être la moindre des politesses... Après tout les aurors étaient en quelque sorte les gardiens de la paix du monde sorcier, les remercier en les recevant bien était tout de même la moindre des choses... Ou alors ça ne se faisait pas ? Il devait avouer qu'il n'avait jamais eu l'occasion d'avoir un tel hôte chez lui avant ça.

La réponse d'Alek le détourna de ses interrogations. Quel idiot il faisait... La question lui avait échappé avant qu'il ait pu réfléchir à la gravité de la situation, et, choqué par la déclaration qu'il venait d'entendre, il n'avait pas fait attention à la pertinence de ce qu'il demandait. Évidemment qu'il ignorait pourquoi si le crime venait d'avoir lieu ! L'intense regard bleu glace de son interlocuteur, qui ne laissait rien entrevoir, fit monter le rouge aux joues de Ruby, gêné de s'être montré si stupide. Il se sentait comme ses anciens élèves lorsqu'ils levaient la main trop vite et qu'ils n'avaient pas la réponse. En plus il n'arrivait pas à se détacher des yeux du blond. Le magnétisme incroyable qu'ils dégageaient était aussi efficace qu'un aimant.

Finalement il parvint à s'en arracher lorsqu'il avisa du coin de l’œil Alek qui, après avoir inspecté un gâteau, l'avait reposé. Manifestement il n'aimait pas l'amande... il préférait peut-être des sablés au chocolat ? Mais Ruby n'osait pas trop lui en proposer. Peut-être devrait-il tout de même tenter ? Il en était là de ses hésitations quand l'auror reprit la parole, glaçant le sang du jeune homme.

En une seconde, il réalisa qu'il avait été particulièrement naïf. Il n'avait pas pensé une seconde que le blond pourrait être ici pour lui... Il avait cru qu'il devrait répondre à des questions pour aider l'enquête à avancer, même s'il doutait que sa contribution aide, mais puisqu'il n'y avait aucune piste... Il semblait logique que des soupçons pèsent sur lui. Complètement décontenancé, Ruby ne savait absolument pas comment il devait agir. Lui affirmer qu'il ne l'avait pas tué ? Évidemment, quel assassin dirait l'inverse ? Mais comment aurait-il pu faire une chose pareille ? Il avait toujours détesté la violence... Malheureusement étant donné qu'il ne sortait pas beaucoup, peu de gens pourraient témoigner. Il était vrai qu'à bien y penser, il devait sans doute paraître étrange... Son cœur se serra. Il avait toujours été perçu comme bizarre parce que son don l'isolait des autres, mais de là à être soupçonné d'un crime...

Perdu, il leva les yeux vers Alek quand ce dernier reprit la parole. Peu habitué aux procédures d'enquête, le brun était un peu confus. Pensait-il réellement qu'il avait fait ça ? Mais il n'avait rien pour le prouver... Non, ça n'allait pas, il devait se calmer. Il était innocent, il n'avait qu'à répondre aux questions et tout irait pour le mieux. La justice était là pour ça, et les aurors avaient un entraînement réputé long et difficile, ils étaient parfaitement entraînés pour ce genre de situations, alors le vrai coupable serait sans nul doute retrouvé bientôt. Reprenant son calme, Ruby réfléchit à la question. S'il voulait être un tant soit peu utile, il devait trouver les bons mots.

-Il était connu de beaucoup de monde dans le quartier. Il passait parfois dans les boutiques voisines... Il venait régulièrement dans celle où je travaille. Il ne mâchait pas ses mots, et il râlait souvent mais je pense plutôt qu'il devait se sentir un peu seul. Je crois savoir qu'avec la fermeture de la frontière il ne pouvait plus voir sa famille.

Etant donné qu'il ne le connaissait pas bien, il ne préférait pas trop parler de son caractère. Après tout certes il était bourru mais il devait avoir ses raisons... Que pouvait-il bien dire de plus ?

-Je crois qu'il ne m'appréciait pas vraiment...

Là encore, il ne pouvait pas en être absolument sûr, mais son comportement avec lui n'était en tous cas pas amical. A moins que ce ne fût un grand timide, mais même Ruby qui était pourtant très tolérant et compréhensif avait du mal à croire à cette hypothèse.



© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...



Dernière édition par Ruby Caminary le Mer 16 Mar - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 193

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Dim 6 Mar - 12:07


 
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité
  Alek & Ruby
6 mars

 
 


 
Caminary ne semblait pas très causant. Ou plus exactement, mal à l'aise et Alek ne faisait volontairement rien pour apaiser les choses. Il avait beau sembler quelque peu nonchalant, il ne perdait pas un détail des gestes et expressions du fleuriste. Il scrutait le moindre détail, prenant mentalement note de tout. Son attention était d'ailleurs focalisée au maximum alors qu'il regardait la réaction de Ruby quand il laissa entendre qu'il était soupçonné de ce meurtre.

Il semblait sous le choc et au bord de la panique. Alek en vînt même à craindre qu'il ne fasse un malaise et fronça des sourcils sans le quitter du regard et sans même ciller. Il était mal, cela se voyait, mais il n'avait aucun réaction qu'on généralement les sur le point d'être démasqué. Il ne cherchait pas à s'enfuir ni à se défendre avec véhémence en hurlant son innocence avec trop de conviction pour être crédible.

En fait, en arrivant, Alek n'avait pas de certitude mais maintenant qu'il observait Ruby, il lui semblait évident qu'il n'était pas un suspect. Comment un type pareil aurait-il pu trouver assez de rage pour balancer un avada kedavra ? Bien sûr, Alek n'était pas à l'abri de se faire berner mais les rougissement et les regards de gibiers paniqués, cela ne se simulait pas si facilement que cela, à moins d'être atteint d'un sérieux trouble psychologique. Ruby avait absolument tout du garçon doux et gentil qui ne ferait pas de mal à une mouche. Combiné au fait que même Alek le demi-vélane était obligé d'admettre qu'il était particulièrement séduisant avec son immense regard et ses cheveux lui retombant négligemment devant les yeux. Alek n'avait pas envie de se retrouver un jour en compétition de séduction face à ce type !

Ruby ayant visiblement retrouvé ses esprits, il se mit alors à lui parler de la victime. Il ne lui apprenait malheureusement pas grand chose de nouveau pour le coup. Cela, on le lui avait déjà dit. C'était à croire qu'aucun commerçants des environs ne l'avait vraiment connu dans le fond. Quant à la famille, c'était effectivement le cas, ils vivaient de l'autre côté de la frontière. Ce qui posait un sérieux problème à alek qui du coup ne pouvait pas les interroger.

Ça va respirez, dit Alek avec ce fameux petit sourire en coin qui était sa marque de fabrique. Et  arrêtez de me regarder comme ça, j'ai l'impression que je vais devenir votre nouvel épouvantard.

Ça dit, Alek prit enfin l'un des fameux petits gâteaux et mordit dedans, réalisant qu'il n'avait encore rien mangé depuis la veille au soir.

Pourquoi est-ce qu'il ne vous appréciait pas ? Vous ne lui aviez jamais offert de biscuits ?
, demanda-t-il avec une ironie qu'il ne cherchait pas à cacher. Toutefois, on pouvait deviner que malgré le ton employé, il n'avait pas cherché à se montrer blessant ou insultant. C'était juste sa manière à lui de faire de l'humour, rien de plus. Vous saviez s'il s'était fait des ennemis ? Un concurrent peut-être ? Vous avez peut-être vu ou entendu quelque chose depuis votre boutique ?

C'est alors qu'un mouvement furtif passant la porte du salon attira son regard. Un mouvement bas, rapide et gracieux suivit d'un sifflement qu'Alek ne connaissait que trop bien. Mais la bête, fourbe, avait profité de l'élément de surprise pour se cacher.

Vous avez un chat... ? Demanda Aleksanteri en cherchant la bestiole du regard, prenant sur lui mais pas vraiment à l'aise. Il n'avait pas peur des chats mais il savait malheureusement que trop bien comment les choses avaient tendances à se finir entre eux et lui.

 
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Mer 16 Mar - 15:07






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

Essayant d'aider pour le mieux l'auror qui lui faisait face, Ruby chercha d'autres choses à dire du boulanger, mais il ne savait pas trop quoi ajouter. Il ne l'avait pas bien connu, pourtant la moindre information aurait pu être utile à Alek... Mais il avait beau réfléchir il ne voyait vraiment pas d'autres choses à dire. Il fut tiré de ses pensées par la voix du blond, et lorsqu'il leva les yeux, il en oublia presque de respirer. Le petit sourire en coin qui était né sur les lèvres de l'agent du ministère avait transformé tout son visage, éclairant ses traits et les rendant plus doux. Il se dégageait de lui une aura totalement différente de celle qu'il arborait une seconde avant. Une aura qui faisait fondre un peu la glace de son regard. Il y avait quelque chose de magnétique chez lui qui faisait qu'on avait du mal à s'en détourner. Même si, à ce moment là, le jeune homme ne cherchait même pas à le faire. Il lui fallu une seconde pour se reprendre et pour se concentrer sur les paroles d'Alek.

Il devait le trouver bizarre à le regarder fixement... Il espérait que son court silence et son passage de contemplation ne s'étaient pas remarqués, tout comme ses joues, rosies par la gêne d'avoir trop fixé son interlocuteur.

-Il faudrait déjà que j'aie peur de vous pour ça...


Amusé par sa remarque et reconnaissant à l'auror de le mettre à l'aise, Ruby se sentit plus léger et lui adressa en retour un joli sourire. C'était gentil de sa part de ne pas vouloir l'effrayer, mais il ne souhaitait pas non plus que le blond pense qu'il l'avait mis mal à l'aise. C'était juste la situation qui avait joué en sa défaveur, lui ne faisait que son travail. Et puis il était normal qu'il vienne lui poser des questions vu qu'il connaissait la victime ! Il ne pouvait que comprendre. Il appréciait toutefois la prévenance d'Alek.

-Non en effet... Répondit-il avec un petit rire. Je ne sais pas trop pourquoi il ne m'appréciait pas. Il m'a dit un jour qu'il ne voulait pas servir les sang-purs c'est peut-être à cause de ça...


Ce qui était vraiment triste, songea-t-il un instant. S'éloigner des sang-pur sous prétexte que certains étaient mauvais, c'était se priver d'occasion de rencontrer des gens bien. Elaeh, sa meilleure amie, était de ceux là. D'ailleurs lui-même était sang-mêlé. Il ne savait pas pourquoi le boulanger s'était mis dans la tête qu'il était sang-pur... Peut être parce que sa grand-mère en était une. Ou alors parce qu'il avait appris que ses parents étaient des Clayne ? Mais il voyait mal comment, ces derniers s'assuraient tellement fort que l'information ne filtre pas que cette hypothèse lui semblait peu probable.

-Je ne sais pas vraiment... Il y avait régulièrement un homme qui lui rendait visite et ça se terminait souvent par des cris mais je n'en sais pas plus. Je suis désolé de ne pas pouvoir vous aider...

Si à la limite son don lui permettait de voir le passé, il aurait pu proposer cette solution mais il ne voyait que l'avenir, et les morts n'en avaient pas. Pour une fois qu'il aurait pu être utile, il ne savait rien...

Un sifflement le fit tourner la tête. Apparemment, le chaton venait d'entrer dans la pièce. Ruby l'avait laissé errer dans la maison en attendant d'aller rendre visite à Elaeh pour le lui offrir, car il semblait sage, aussi fut il surpris de constater que la toute petite boule de poils changeait d'attitude comme ça.

-Un chaton oui, fit en remarquant le malaise d'Alek. Je peux l'enfermer dans une pièce s'il vous gêne ?

Il savait que certaines personnes étaient allergiques aux poils de chats, et il ne désirait pas que le blond se retrouve à gérer une crise d’éternuements ou des boutons. Ou alors, tout comme Hélynah, il avait peur des animaux ? Il se leva dans le but d'attraper le chaton noir et blanc, mais alors qu'il se dirigeait vers lui, ce dernier fit un bond sur le côté pour l'éviter, les poils hérissés.





© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...



Dernière édition par Ruby Caminary le Sam 19 Mar - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 193

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Ven 18 Mar - 21:39


 
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité
  Alek & Ruby
6 mars

 
 


 
Ainsi donc il ne lui faisait pas peur. En apprenant cela, Alek eu un nouveau petit sourire en coin sans trop lui-même savoir pourquoi dans le fond. Après tout, qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire qu'un témoin dans une enquête aille peur de lui ou pas ? Il n'était pas censé sans soucier plus que cela. Et d'ailleurs, jusqu'à maintenant, il ne s'en était effectivement pas soucié plus que cela. Alors pourquoi est-ce que dans le cas présent cela le faisait sourire ? Bonne question à laquelle Alek ne prit pas la peine de chercher la réponse. Après tout, il n'était pas chez Caminari pour ça mais pour avancer dans son enquête.

Et donc le boulanger n'aimait pas trop les sang-purs ? Cela concordait avec ce que l'auror avait déjà pu noté concernant la victime. Était-ce un règlement de compte ? Quand même, en arriver au meurtre pour de stupides histoires de sang quand même. C'était un peu dans ce genre de moment qu'Alek en arrivait a regretter ses gènes humaines.

Quelqu'un a noté sang-de-bourbe sur la façade de son commerce, expliqua Aleksanteri avec un haussement d'épaules. Ceci expliquait peut-être cela mais Alek continuait d'avoir quelque chose qui le perturbait depuis qu'il avait observé la scène de crime. Cela ne collait pas. L'auror avait l'impression que tout cela n'était qu'une mise en scène finalement, créée par quelqu'un connaissant les tendances bougonnes du boulanger et son aversion pour les sang-purs.

Mais Aleksanteri se laissa déconcentrer par un autre sujet n'ayant rien à voir avec sa mission. Un chaton donc ? C'était petit un chaton, il ne risquait pas grand chose n'est-ce pas ? Enfin c'était ce dont il voulait se convaincre en tout cas.

Pas trop sûr de lui, il regardait Ruby qui tentait d'attraper la petite boule de poil. Aucun doute que n'importe qui aurait trouver cette petite chose adorable mais Alek ne voyait que les griffes et les crocs. Et la petite chose s'échappa d'ailleurs, filant entre les mains de Ruby pour foncer droit sur Alek !

L'auror tenta de l'éviter mais il ne fut pas assez rapide et avant même de comprendre, il se retrouvait avec le chaton suspendu par les crocs à sa main ! Alek sursauta si violemment que la petite chose lâcha prise et retomba au sol avant de filer dans un feulement, laissant Alek observer sa main en sang. Le chaton n'avait pas fait les choses à moitié. Il avait planté ses crocs profondément dans la chair et les plaies saignaient bien.

Alek tenait sa main dans sa main valide et regardait le sang, très rouge, qui gouttait alors qu'il s'appliquait à le recueillir dans sa paume de peur de tâcher les sols.

Perkele..., soupira-t-il avec une grimace alors que, la surprise passée, la douleur commençait à se faire ressentir dans sa main, battant de manière sourde au rythme des battements de son coeur. J'ai toujours autant de succès avec ces machins...

Quelle chance que ce soit un chaton et non pas un chat adulte quand il voyait déjà les dégâts fait par ce si petit truc.

 
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Sam 19 Mar - 16:18






Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité


 


Dimanche 6 mars 2016

Ruby ne comprenait définitivement pas. Pourquoi aller jusqu'à tuer un homme simplement parce qu'il sang-de-bourbe ? Ça lui échappait... D'ailleurs le simple fait de tuer quelqu'un était, selon lui, une aberration. Personne ne devrait pouvoir décider de la vie ou de la mort d'un autre... Il se demanda quelles horreurs l'auror avait u voir dans sa carrière. Il fallait être courageux et avoir le cœur bien accroché pour se lancer dans ce métier, deux choses qu'il était admirable de mettre au service de la justice.

Le brun remarqua que son interlocuteur semblait un peu mal à l'aise à la vue du chat. Un peu surpris, il entrepris d'essayer d'attraper la boule de poils afin de la mettre dans une autre pièce. A part son hibou, il n'avait habituellement aucun animal chez lui, et évidemment il fallait qu'il ait une visite le jour où il hébergeait un chaton avant de pouvoir l'offrir à sa meilleure amie... Sauf que le chaton n'avait pas l'air de l'entendre de cette oreille. Dès que le jeune homme se pencha pour l'attraper, il esquiva sournoisement ses mains, et sauta vers Alek sous le regard impuissant du fleuriste.

Avant qu'il n'ait pu faire quoique ce fut, le petit animal noir et blanc s'était jeté sur l'auror pour lui mordre violemment la main. Ruby voulu le décrocher de la paume à laquelle il était suspendu, mais le temps qu'il approche, la boule de poils qui aurait dû être inoffensive avait déjà pris la poudre d'escampette. Il sortir sa baguette et la pointa vers la porte du salon afin qu'elle se referme. Ainsi, ça éviterait un nouvel assaut si le chaton décidait de revenir dans la pièce... Ensuite il reporta son attention sur Alek.

En voyant tout le sang, son cœur rata un battement. La scène lui rappelait douloureusement une vision qu'il avait eu des années plus tôt, quand il avait vu que sa jeune sœur allait se faire attaquer par un hippogriffe. La petite fille s'était fait lacérer le dos, et lui n'avait pu que regarder le sang et les larmes d'Hélynah. Bien sûr il avait instantanément cherché à prévenir ses parents pour empêcher cet avenir de se réaliser, mais il avait eu la vision seulement quelques secondes avant qu'elle ne se déroule, et il avait donc été trop tard. Aujourd'hui, il n'avait carrément rien vu du tout. Certes il fermait son esprit au maximum justement pour ne pas avoir de visions mais même ainsi il continuait d'en voir alors pourquoi ne pouvait il jamais s'en servir pour aider son prochain ? Pourquoi devait-il toujours être si inutile ?

Dissimulant son trouble, il se dépêcha de faire apparaître une petite serviette douce et moelleuse qu'il tendit à Alek pour éviter qu'il ne se vide de son sang.

-Je suis désolé, il n'est pas comme ça d'habitude...


Mortifié, Ruby se força à paraître calme. Ça n'allait pas aider l'auror qu'il se mette dans tous ses états et puis... Il gardait toujours à l'esprit, quelque part au fond de lui, l'agacement qu'avaient ses parents lorsqu'il se sentait mal, alors qu'il était enfant, et il redoutait de voir cette même expression sur le visage de qui que ce fut d'autre.

-Vous devriez aller à l'hôpital...

En entendant sa réflexion, il ne put s'empêcher d'être surpris. Apparemment la réaction excessive du chaton n'avait pas l'air de l'étonner plus que ça... Soudainement il comprenait mieux pourquoi Alek n'avait pas paru à l'aise en voyant la petite bête, même s'il ignorait que les chats pouvaient avoir ce genre de comportement. C'était un peu étrange.

-Ça vous arrive souvent ?


Savoir qu'il n'avait pas de succès avec les chats n'aidait tout de même pas Ruby à se sentir mieux, alors que ce n'était pourtant pas lui qui saignait...  



© Aelyne




I see what will be
Without you, I feel broke, like I'm half of a whole. Without you, I've got no hand to hold. Without you, I feel torn like a sail in a storm. Without you, I'm just a sad soul...



Dernière édition par Ruby Caminary le Jeu 24 Mar - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 193

MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek Lun 21 Mar - 20:46


 
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité
  Alek & Ruby
6 mars

 
 


 
Aleksanteri avait le regard même du type blasé. Il n'avait pas le regard de celui qui souffre ni les traits figé de celui qui était furieux. Juste le visage de celui qui était résigné depuis déjà bien longtemps à se faire régulièrement agresser de la sorte.

Quand Caminary s'excusa, Alek se contente de hausser les épaules. Combien de fois avait-il déjà entendu ça ? Il avait même arrêté de compter tellement c'était régulier.

Oh j'en doute pas, répondit-il tranquillement et avec sincérité.

A dire vrai, de eux deux, c'était encore Ruby qui avait l'air le plus mal. En même temps, son chaton venait d'attaquer un auror venu chez lui pour l'interroger au sujet d'un meurtre. Il y avait mieux pour se sentir à l'aise comme situation.

Merci, dit-il avec une légère surprise quand Ruby lui donna une serviette. Il enroula alors le tissus autour de sa main ensanglanté tout en rejoignant le canapé pour s'y asseoir. Il sentait toujours les élancement mais en dehors de cela, il se sentait pas trop mal. Il ne saignait pas assez pour avoir un malaise. La blessure était juste désagréable, rien de plus. Surtout aux endroits où les petits crocs s'étaient le plus enfoncé.

Ce ne fut que quand il fut question d'hôpital qu'Alek fit finalement une grimace. Ce n'était pas qu'il avait peur des hôpitaux c'était juste qu'il n'aimait pas ça. La faute à une vieille tante qu'il avait été obligé de veiller avec sa famille quand il était tout gamin et qui avait mit un temps fou à mourir. Pour passer le temps, il avait décidé de partir en exploration et avait prit peur en arrivant aux soins intensifs des blessures magique. Il était alors tombé sur un gars dans un sale état et avait été marqué à vie.

Ça arrive tout le temps même, avoua-t-il dans un soupire en tentant de bouger doucement sa main enveloppée. Je vous raconte même pas l'enfer quand je tombe sur un nid de Doxy.

Un souvenir qu'il préférait oublier. Enfin lui et son mollet plus exactement.

Je me suis fais poursuivre sur plus de la moitié du parc de Poudlard par une Acromantula qui m'avait repéré dans la forêt.

Ok, il n'avait rien eu à faire dans la forêt pour commencer mais pour qu'une araignée géante poursuive un élève jusque dans le parc, c'était bien la preuve qu'il y avait un soucis.

Il y a que les chiens qui m'aiment bien, j'ai jamais compris pourquoi.

Fallait croire que les chiens aimaient vraiment tout le monde sans faire de différence. C'était une belle preuve de tolérance d'un côté.

Alek ne savait même pas pourquoi il racontait tout cela à Ruby en fait. Ils n'étaient pas potes, c'était juste un témoin potentiel rien de plus. Mais il était tellement palot qu'il se sentait presque obligé de le calmer un peu.

C'est moi qui saigne et c'est vous qui semblez à deux doigts de tourner de l'oeil
, affirma-t-il d'ailleurs en le regardant avec un air un peu inquiet. Ça va aller ?

 
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek

Revenir en haut Aller en bas
Une fois l'impossible éliminé, seule reste la vérité ~ Alek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» " La vie est un ballet; on ne le danse qu'une fois. " (PV Anna Wall' Stood)
» L'avenir dira le reste.
» Il était une fois... Carrefour!
» En a marre de rester seule tous les soirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: Loin de Londres :: Habitations-