Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 151

MessageSujet: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 12:05



« Benoît Florian Fortarôme »
Sourire trois fois par jour rend inutile tout médicaments



Informations
AGE › 25 ans
DATE DE NAISSANCE › 17 décembre 1990
LIEU DE NAISSANCE › Dans la boutique Fortarôme
ORIGINES › Anglaises
SANG › mêlé
BAGUETTE › Bois de pommier, crin de licorne, 24 centimètres 78
PATRONUS › Panda
EPOUVANTARD › Se faire violer
METIER › Propriétaire de Fortarôme, glacier, pâtissier
STATUT › En couple avec une arme de séduction massive
CARACTERE › Gentil - Altruiste - Gourmand - Candide - Rêveur - Fleur bleue - Boudeur - Serviable - Souriant - Joyeux - Loyal - Fidèle - Manque de confiance en lui
DON PARTICULIER › Le glaçage des gâteaux
GROUPE › Chemin de Traverse
AVATAR › Ben Barnes
CREDITS › Aelyne

MA PERSONNALITE › D’une certaine manière, Benoît, ou Beny pour un certain Crowford, a conscience du monde qui l’entoure, et c’est précisément pour cette raison qu’il s’enferme dans son propre monde. Un monde composé de pandas, de crèmes glacées, de pâtisseries…et d’Ezéchiel. Il préfère ne pas juger les gens avant de les connaître et partir du principe que tout le monde a un minimum de bonté en soi plutôt que de se méfier de tout le monde. Même si, bien sûr, il lui arrive de se méfier de certaines personnes, de part ce qu’il a vécu. Son caractère généreux et altruiste fait qu’il se soucie du bonheur des autres et, lorsque cela concerne les gens qu’il apprécie, le bonheur de ces derniers passe même avant le sien. Il est prêt à se couper en quatre pour eux si ça peut leur être utile. Malheureusement, comme il manque cruellement de confiance en lui, il a toujours peur de mal faire et d’ennuyer son entourage. De ce fait, il a parfois besoin d’être rassuré.

D’un naturel sensible, Benoît se laisse facilement atteindre, il n’est donc pas difficile de le blesser, mais il s’efforce, la plupart du temps, de garder ses sentiments négatifs pour lui et il essaie de tout contenir derrière un sourire. Même s’il a du mal à tromper le monde, n’étant pas très bon acteur.

Exaspérant ? Il l'est sans doute, mais il sait se faire pardonner, soit avec sa petite bouille adorable, soit avec l'une des sucreries dont il a le secret !


PSEUDO › Aelyne AGE ›    LOCALISATION › PI OU SCENARII? › PI DOUBLE COMPTE? › COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM? › UN DERNIER MOT? ›



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 151

MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 12:05




« Histoire »
L'histoire de Benoît Florian Fortarôme commence curieusement puisque, en effet, il vit le jour chez le célèbre glacier Florian Fortarôme – son père donc. En ce 17 décembre 1988, Madame Fortarôme avait accompagné son mari sur son lieu de travail, bien qu'étant enceinte de bientôt huit mois, elle avait tenu à donner un coup de main au glacier pour les commandes de bûches glacées qu'il avait reçu pour noël. La journée avançait plutôt bien, les bûches avançaient et une atmosphère détendue régnait dans la cuisine de la petite boutique, enfin jusqu'à ce que l'heureuse future maman n'entreprenne de faire un gâteau au chocolat. Les contractions commencèrent pendant qu'elle préparait la pâte, mais elle ne s'inquiéta pas outre mesure, après tout, elle en avait déjà eu, mais à peine le gâteau fut-il sorti du four qu'elle perdit les eaux. Son pauvre mari, quelque peu dépassé par les événements, n'eut même pas le temps de l'emmener dans un hôpital – moldu puisque sa femme était une moldue – que le travail avait commençait. Benoît vit donc le jour dans le magasin familial, heureusement ses parents – de grands optimistes tous les deux – prirent ça à la rigolade et à chacun de ses anniversaires, Benoît a le droit à un gâteau au chocolat mais aussi aux commentaires de ses parents sur cette naissance quelque peu particulière. « Tu voulais à tout prix sortir pour manger le gâteau » s'amusait souvent à le charrier son père tandis que sa mère répliquait « Au moins il a eu la décence d'attendre qu'il sorte du four pour pointer le bout de son nez ! ».

A l’image de sa naissance, la vie de Benoît a été pleine d’amour, de joie, mais aussi de gâteau et de glace. Il faut dire qu’avec des parents aimants comme les siens, il était choyé ! Petit déjà, il avait ce sourire adorable qui faisait craquer aussi bien sa mère que son père. Avec ses grands yeux curieux, il observait le monde qui l’entourait et passait la plupart de son temps avec un sourire collé aux lèvres. Dans les premières années de sa vie, il avait l’habitude mignonne de suivre ses parents partout, un panda en peluche collé dans ses bras. Parce oui, son amour pour les ursidés bicolores date bien de son enfance, lorsque sa mère lui avait offert une peluche blanche et noire qu’il amenait partout avec lui. Une autre de ses particularités avaient également fait son apparition dans son enfance : sa gourmandise. Il adorait le chocolat, cela crevait les yeux, et un grand sourire gourmand s’affichait sur son visage chaque fois que ses parents préparaient des gourmandises. C’était un enfant plein de fantaisie qui se réjouissait des histoires pleines de fées et de lutins que lui racontait sa mère ou encore des histoires que lui racontait son père sur Poudlard ou quand il lui faisait des tours de magie.

Son père lui assurait d’ailleurs souvent que lui aussi était un sorcier, mais Benoît, même s’il l’espérait très fort, n’était pas convaincu. Après tout, il ne faisait jamais rien d’extraordinaire, pas comme son père. Ce dernier avait beau lui assuré que ça viendrait avec le temps, il restait néanmoins sceptique. Jusqu’à l’été de ses neufs ans. Ce jour-là, il fait particulièrement chaud et le petit Benoît faisait les yeux doux pour que son père le laisse manger une glace pour le goûter. Bien que son père ait accepté de le lui préparer, il avait décidé d’embêter son enfant en posant la coupe de glace au-dessus d’un placard, juste pour l’entendre protester. Si le petit brun se mit en effet à protester, cela ne dura pas longtemps puisque, comme par magie, la coupe de glace s’envola du placard, devant les yeux ébahis du garçon, pour se poser devant lui. Cette prouesse lui fallut les félicitations de ses parents, mais également un gâteau au chocolat comme dessert.

Deux ans plus tard, l’été de ses onze ans, Benoît reçut une lettre l’invitant à se rendre à l’école de sorcellerie de Poudlard. Son père l’avait donc emmené acheter toutes ses fournitures scolaires, et plus important encore, sa baguette magique qu’il garda précieusement jusqu’à ses 24 ans. Le premier septembre cette année-là, il prit donc place pour la première fois à bord du Poudlard Express afin de se rendre à l’école, où il fut réparti dans la maison des poufsouffles. Si sa première se passa relativement bien, ce ne fut pas le cas pour celles qui suivirent. En effet, Benoît finit par devenir le souffre-douleur d’un groupe d’élèves de l’école. Pourquoi ? Parce qu’il était naïf, un peu niais et qu’il n’était pas doué en magie, ça faisait donc de lui une cible de choix : parce qu’il ne se défendait pas. L’un d’eux décida même d’aller plus loin un jour, alors qu’il était en septième, créant ainsi la plus grande peur de Benoît. Alors qu’il retournait à son dortoir, un soir après le repas, il se fit coincer dans un couloir désert par l’une des brutes qui s’en prenait continuellement à lui. La brute en question s’était montrée très claire sur ses intentions : il voulait profiter de la faiblesse du poufsouffle pour abuser de lui, sexuellement. Benoît ne sut jamais comment il avait réchappé à cette histoire, mais le sale type avait été neutralisé et lui avait couru jusqu’à son dortoir, d’où il n’était pas ressorti du week-end.

A cause de cette expérience, Benoît décida, une fois qu’il eut fini ses études à Poulard, de partir en France pour étudier la pâtisserie. Il resta dans ce pays deux ans, comme apprenti d’un célèbre pâtissier français et il fit la connaissance de Florian, son premier amour, qu’il quitta à la fin de ces deux années. Suite à ces deux années en France, il regagna l’Angleterre pour deux mois avant de repartir, pour l’Italie cette fois, où il devait rester trois ans, pour devenir un glacier d’exception. Malheureusement, suite à un incident, il rentra en Angleterre plus tôt que prévu, à un peu plus de vingt ans, et il rentra…Couvert de bleus. Une amie à lui, rencontrée sur place, l’avait invité à une soirée qui avait été particulièrement arrosée. Si Benoît n’avait pas pu lui, ce n’était pas le cas des autres invités, et l’un d’eux en particulier, s’était énervé à cause de l’anglais qui, selon lui, le regardait bizarrement. Sans que le jeune homme ne comprenne ce qu’il lui arrivait, il s’était fait rouer de coups jusqu’à ce que quelqu’un vienne les séparer. Suite à cette soirée traumatisante, il s’était rendu au ministère italien pour prendre un portoloin qui le ramena à Londres, auprès de ses parents qui le soignèrent.

De retour au pays, son père acheva de lui apprendre le métier de glacier, mais il lui apprit également tout ce qu’il y avait à savoir sur la gestion d’une boutique. Ensemble, ils entreprirent d’agrandir Fortarôme, afin de proposer aussi des pâtisseries et des boissons, froides ou chaudes. Tout se passait pour le mieux, la collaboration père/fils était une réussite et Benoît était très heureux ainsi, mais malheureusement, toutes les meilleures choses ont une fin.

Un homme nommé Orion O’Connor arriva au pouvoir et décréta que les sorciers et les moldus ne pourraient plus vivre ensemble. Cette simple nouvelle révolta Florian Fortarôme, le père de Benoît, et il le fit bien entendre, s’attirant ainsi les foudres des partisans du nouveau ministre. A cause de ça, et de la nouvelle politique en place, Benoît perdit ses parents, qui choisirent de fuir l’Angleterre ensemble plutôt que de subir ce gouvernement tyrannique. Le départ de ses parents fut un véritable choc pour le brun, d’autant plus que ses débuts tout seul comme propriétaire ne furent pas tout rose. Il devait faire face aux commérages et aux réactions parfois virulentes à cause du départ de son père, mais il essayait de garder le moral et de cacher sa tristesse derrière des pâtisseries ou des sourires. Pourtant, Merlin savait le nombre de fois où il avait pleuré, en rentrant seul chez lui le soir venu. Heureusement, il trouva un allié, et un ami, pour l’aider dans toutes ces épreuves, un jeune papa qu’il engagea comme serveur pour l’aider au magasin. Il ne remplaçait certes pas ses parents, mais il représenter un soutien bienvenu pour le pâtissier.

Puis un évènement vint chambouler sa vie, un soir, après avoir fermé le magasin, alors qu’il rentrait chez lui, il se fit agresser par deux types mal famés qui en profitèrent pour lui casser sa baguette magique. Heureusement, il fut sauvé par un grand brun aux yeux bleus magnifiques qui le soigna, le ramena chez lui et l’accompagna plus tard acheter une nouvelle baguette magique. Il s’avéra que l’agression dont il avait été victime était en fait orchestrée par le fameux brun qui l’avait sauvé : Ezéchiel Uriel Crowford. Ce dernier avait eu recourt à cette méthode pour se rapprocher du glacier, et si ça avait marché, quand Beny l’apprit, il fut tellement en colère qu’il alla retrouver l’aristocrate pour lui mettre son poing dans la figure. Néanmoins, ça ne l’empêcha pas de tomber amoureux du brun et de le lui avouer. Par contre, il fut clairement surpris quand il apprit que ses sentiments étaient réciproques. Surpris, mais très heureux. Depuis cette mésaventure, Beny est donc le petit ami très officieux de l’héritier Crowford. Car oui, ce dernier ne veut, pour le moment, pas ébruiter leur relation, et si le pâtissier ne comprend pas très bien pourquoi – et se remet parfois en question – il l’accepte. Après tout, il est incapable de refuser quoique ce soit à son brun.




Dernière édition par Benoît F. Fortarôme le Dim 21 Fév - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 153

MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 12:08

Salut beau gosse Tu sais que t'as de beaux yeux toi ? Je me demande qui est la personne aux goûts raffinés qui t'as pour petit ami

Ah oui... C'est moi Cool Ravie de compter une nouvelle forme à ta schizophrénie !!







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 151

MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 12:24

Merciiiii mon petit chou à la crème


If they hurt you, they hurt me too
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Faiseur de cookies

ϟ Parchemins : 219

MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 12:49

Benyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 68

MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 14:16

Bienvenue à toi , ça me rassure de voir que tu es plus schizo que moi ici xD :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 151

MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 14:17



Ravie de te rassurée

Noooooooooooooooooaaaaaaaaaaaaaah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement Dim 21 Fév - 19:08

Tu es validé(e)!

Bravo, tu as franchi l'étape de la validation ! A présent, tu as la possibilité de jouer avec les autres membres validés, de flooder et de pouvoir t'intégrer pleinement au forum!
Tu peux :
Faire ta fiche de liens pour pouvoir insérer ton personnage parmi les autres.
Demander un rp pour pouvoir jouer avec les autres membres si tu n'en as pas de prévu.
Créer un scenario si tu as un personnage à proposer.
Recenser ton avatar, ça c'est obligatoire!
Recenser ton patronus, parce que c'est aussi obligatoire XD
→ Viens nous faire part de ton anniversaire qu'on puisse te le souhaiter comme il se doit

Soit le/la bienvenu(e) et amuse toi bien parmi nous


Je file te mettre ta couleur


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement

Revenir en haut Aller en bas
Beny ~ Parfois il suffit d'un peu de couleur pour voir les choses autrement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Parfois il suffit d'une seul personne pour changer ta vie : Kaley A.Wilson (je pense avoir finit)
» Parfois, il suffit de consoler un ami pour être un héros. | Ft. Scott.
» Parfois, il suffit seulement d'un regard [Mozenrath/Nikolai]
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» Parfois, il suffit juste d'un ami • |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Administration :: Bureau d'enregistrement d'identité :: Identités enregistrées-