Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez
Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Liam Rosenbow
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyDim 7 Fév - 22:38



Scène de ménage


     




Vendredi 4 mars 2016

Assis à son bureau, Liam rassemblait ses documents. Rentrer chez lui, rentrer chez lui... Il était bien gentil, son patron, de lui affirmer qu'il avait assez travaillé pour les 50 prochaines années et qu'il ferait mieux de prendre un peu de repos, mais lui n'avait absolument pas envie de retrouver son appartement. D'accord, il avait tendance à bûcher un peu trop sur ses dossiers, mais de là à le renvoyer chez lui... Bon, ça partait d'un bon sentiment. Maximilian, son supérieur, voulait juste qu'il lâche un peu prise pour cet après-midi car il s'inquiétait pour lui, mais il allait bien ! C'était son choix de se donner corps et âme dans son boulot. Quand il était plus jeune, ça avait surtout été pour être au même niveau que sa sœur, qu'il avait toujours admiré et qu'il voulait égaler. Maintenant... C'était différent. Mais même s'il avait ses raisons, être bosseur était dans sa nature, il devait l'avouer.

Il retint un soupir. Tout était devenu si compliqué... Avant, il avait Louise, sa jumelle, avec qui il partageait ses secrets, mais maintenant... Il avait bien Théo. Son meilleur ami était un vrai soutien, et le voir lui faisait réellement du bien, d'autant plus qu'il voyait toujours quand ça n'allait pas, et qu'il pouvait tout lui dire... Ou presque. Si l'ancien serpentard savait que Liam était en réalité un né-moldu qui se faisait passer avec brio pour un sang-pur, il ignorait qu'il faisait parti de la résistance... Et qu'il était celui qui l'avait fondé -pas tout seul certes mais bon. Or... Il se trouvait que Théo avait eu la merveilleuse idée d'être contre la résistance ! Pourquoi fallait-il qu'il approuve la séparation sorciers et moldus ? D'accord, n'aimait pas que l'on sépare des familles, mais le fait qu'il soit pro-gouvernement ne lui facilitait pas vraiment la tâche. Sans compter que certains résistants désapprouvaient cette amitié... Ce qu'il ne pouvait que comprendre. Si lui-même n'avait pas eu une confiance aveugle envers lui, il se serait méfié. Après, c'était tout de même son rôle de copiner avec le gouvernement en se faisant passer pour un des leurs afin d'obtenir des informations...

Heureusement qu'il avait des amis au courant pour ses petites activités rebelles ! En même temps, étant résistants eux aussi... Ils pouvaient difficilement l'ignorer. Sauf que ses deux amis en questions, eux, ne se doutaient pas qu'il avait des origines moldues. Il hésitait encore régulièrement à le dévoiler à Noah et Eden, mais ne parvenait jamais à s'y résoudre. Lui qui était si avide de justice estimait qu'il leur devait bien la vérité, après tout ce qu'ils faisaient pour lui -après tout, ils le supportaient et arrivaient à lui redonner confiance dans les moments où il se mettait à douter- mais il avait beaucoup de mal à se mettre à nu. Finalement, il n'avait autour de lui personne qui connaissait ses deux secrets les mieux gardés. Avant il y avait Louise... Mais depuis sa disparition, il devait porter ça tout seul. Pas que ça le dérangeât ! Il avait lui-même choisi de vivre ainsi, pas question de s'apitoyer sur son sort. C'était juste que... La perte soudaine de sa sœur avait laissé un grand vide en lui, un manque qu'il n'arrivait pas à combler. Il avait cherché partout, fait tout ce qui était en son pouvoir pour la retrouver, mais rien. A présent il ne pouvait qu'espérer qu'elle revienne un jour...

Il fut interrompu dans ses réflexions par son meilleur ami -quand on parle du pitiponk...- qui ne comprenait pas pourquoi il n'était pas encore parti et qui le priait avec toute la délicatesse du monde d'aller se reposer. Hésitant entre l'exaspération et l'amusement, Liam termina d'ordonner son bureau -il avait horreur d'arriver à son travail et de trouver des papiers dessus- avant de prendre ses dossiers et de sortir du Ministère. Rentrer chez lui... Il en venait toujours au même problème. Il n'avait pas envie de rentrer. Il n'y avait plus Louise pour l'accueillir depuis maintenant presque deux ans, et cette solitude, qu'il n'avait jamais connu auparavant, lui pesait affreusement. Il la comblait en restant le plus souvent possible au quartier général de la résistance, mais parfois il fallait bien qu'il passe par chez lui, sinon ce serait trop suspect...

Mais bon, pour le moment, il fallait vraiment qu'il y passe au QG souterrain. Il avait vraiment du pain sur la planche : brouiller les pistes du Ministère, valider la rédaction du journal, chercher de nouveaux moyens de diffusion, décider des prochains manœuvres... Et puis trier les archives ! Ça, il le faisait régulièrement, mais il fallait toujours les mettre à jour... S'il ne s'en occupait, les compte rendu de réunions, les reçus, les comptes et tout le tralala se perdaient dans le fouillis et c'était terminé ! Au moins avec lui, tout était bien rangé et quand on voulait trouver quelque chose, on y parvenait instantanément !

Il s'attela donc à la tâche, avant de se rabattre sur son rapport. Chaque semaine il écrivait un rapport détaillé de ce qu'il avait appris au Ministère, qu'il classait ensuite. C'était très utile, mais un peu long. Il entreprit donc de se rasseoir à son bureau d'attraper une de ses plumes parfaitement alignées et de se mettre au travail. Il avait à cœur de tout retranscrire dans les les moindres détails -la moindre information pouvait se révéler vitale!- aussi se concentrait-il toujours un maximum pour ne rien oublier. Il avait presque fini de décrire les informations de la semaine -il en était à jeudi- lorsqu’une main fit brusquement irruption dans son champs de vision et lui arracha sa plume des mains. Une main féminine qu'il ne connaissait que trop bien, et qui alla lui asséner une tappe derrière la tête.

-Mais !! Protesta-t-il. Je viens juste de commencer !

Qu'elle l'arrête dans son travail lorsqu'il avait bossé plusieurs heures, passe encore, mais là ? Il jeta un coup d'oeil à sa pendule... Pour constater que ça faisait justement plusieurs heures qu'il était là. Déjà ? Mais il avait l'impression qu'il ne s'était écoulé que quelques minutes ! A moins qu'Eden ait ensorcelé son horloge pour le plaisir de l'arrêter ? Mais il doutait qu'elle aille jusque là... Décidément, le temps était vraiment traitre... Voilà qu'il était déjà presque dix heure du soir. Il remercia rapidement Merlin que son patron ne sache pas à quoi il passait ses heures de repos avant de s'occuper d'un problème plus urgent, qu'il savait, par expérience, qu'il avait intérêt à traiter dans les plus bref délais -un problème qui arborait un regard noir et qui, il en était certain, n'attendait qu'un seul faux pas pour proférer des menaces peu agréables.

Il prit soin de remettre la plume, qu'elle avait posé sans ménagement sur son bureau, parfaitement parallèle aux autres, avant de se tourner vers elle pour lui faire face -pas question de la laisser lui asséner une autre tape, il avait passé l'âge !

-Quoi ? Fit-il l'air sérieux, prenant le parti de jouer à celui qui n'avait rien à se reprocher. Je n'ai plus le droit de travailler maintenant ? Tu sais bien que c'est important pour la résistance.

Bon d'accord, il avait oublié le repas. Il avait même oublié l'heure, mais ça elle n'était pas obligée de le savoir ! Et il n'avait pas besoin qu'on le couve, il était assez grand pour manger s'il avait faim. Il préférait faire passer la résistance avant son simple appétit ! C'était autrement plus important...





© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth


Dernière édition par Liam Rosenbow le Lun 14 Mar - 17:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyLun 8 Fév - 20:48



Scène de Ménage



On était vendredi et exceptionnellement, le Helly Heaven était fermé, parce que Gavriil était malade et que Natasha ne pouvait pas le remplacer. Certes, Eden aurait pu trouver un serveur de dernière minute, mais elle n’aimait pas travailler avec des amateurs, et encore moins avec des inconnus. Sans compter que, le bar sans son petit russe, c’était vraiment une toute autre ambiance et qu’elle trouvait ça moins drôle de travailler sans lui. Au final, c’était donc plus simple de fermer pour un soir, même si c’était un vendredi soir. Elle était riche, elle pouvait bien survivre en fermant son bar une soirée, sans compter qu’elle aurait de la main d’œuvre le lendemain et que donc, les activités reprendraient leur cours normal. Cette fermeture inattendue suscitait néanmoins un problème à la brune : comment allait elle occuper sa soirée ?

Finalement, après avoir trier les bouteilles de son bar et rangé ce dernier toute l’après-midi, elle trouva une solution qui s’imposa d’elle-même à vrai dire : elle passerait la soirée au quartier général de la résistance ! Peut-être même y croiserait-elle Liam ou Noah. Une fois sa dernière bouteille d’hydromel vieillit en fût par des gobelins en 1876 dépoussiérée et rangée dans le bar, elle quitta ce dernier et se rendit dans la ville souterraine par l’un des passages secrets qu’elle connaissait. Arrivée sur place, elle salua les quelques personnes qu’elle croisa et se dirigea vers le bureau de Liam pour voir s’il était là.

-Tu ne devrais pas le déranger, il est en train de trier les archives je crois, l’informa une voix masculine alors qu’elle s’apprêtait à ouvrir la porte du bureau du chef de la résistance.

Elle remercia d’un signe de tête le résistant qui l’avait prévenue, mais dès qu’il eut le dos tourné, elle entrouvrit quand même la porte dudit bureau pour trouver Liam qui était effectivement en train de ranger des archives. Elle jeta un coup d’œil à sa montre et constata qu’il était 16h13. Bizarre pensa-t-elle, généralement à cette heure-là, il était encore au ministère en train de travailler comme un forcené. Peut-être que son patron en avait eu marre de voir sa tête et qu’il l’avait renvoyé chez lui pour qu’il prenne du repos, ça ne l’étonnerait guère. Si les choses s’étaient effectivement passées ainsi, alors Liam ne devait clairement pas connaître la signification du mot « détente ». D’un autre côté, il était tellement maniaque que ce devait être l’éclate totale de trier des archives pour lui.

Avec un haussement d’épaule, elle referma silencieusement la porte qu’elle venait d’ouvrir et se rendit dans son propre bureau pour lire les compte-rendu de mission que les membres de la résistance avait fait. Certains était très intéressant et plein d’informations sur le ministère grappillées au compte-goutte, tandis que d’autres ne servaient strictement à rien. Heureusement que c’était elle qui devait faire le tri dans les informations et non Liam, il deviendrait certainement fou en voyant des rapports mal présentés, mal rédigés, et certains même avec des traces de nourriture ou une empreinte de tasse de café sur un coin. Il fallait dire que les rapports de Liam avaient le mérité d’être clair et extrêmement bien présenté. C’était bien une chose qu’on ne pouvait pas lui reprocher : il était soigneux et consciencieux quand il s’agissait de rédiger des notes.

Finalement, son estomac la rappela à l’ordre alors que l’horloge indiquait vingt heures passées et elle quitta son bureau pour aller préparer à manger. Dans la cuisine, elle tomba sur une famille en train de cuisiner et elle se joignit à leur repas, les aidant à préparer ce dernier. Une fois le repas achevé, la petite fille de la famille lui demanda avec une petite bouille d’ange si elle voulait jouer avec eux. Se disant qu’elle en avait assez de lire des rapports, elle accepta de se joindre à la petite famille pour une partie de bataille explosive. Enfin…une partie qui devint vite une dizaine de partie en réalité ! Malheureusement, toutes les bonnes choses ayant une fin, la soirée prit fin quand la petite blonde dut aller se coucher et que ses parents décidèrent de retourner dans leur appartement. Après leur avoir souhaité une bonne nuit, Eden se décida à ramasser les restes de leur dîner quand elle constata que Liam n’était toujours pas sorti de son bureau alors qu’il était 22h passées !

Bien décidée à ne pas laisser ce monsieur-je-travaille-trop-pour-penser-à-me-nourrir s’en tirer indemne, elle mit ce qu’il restait du dîner, à savoir des pommes de terre sautées, dans une assiette sur laquelle elle lança un sort chauffant puis elle se tourna vers la cuisine où elle fit cuir un steak pour ce crétin, qu’elle appréciait pourtant beaucoup. Une fois la viande cuite, elle se dirigea d’un pas décidé vers le bureau de Liam Rosenbow. Lorsqu’elle entra, ce dernier ne la remarqua même pas, trop occupé qu’il était à écrire elle ne savait quoi sur un parchemin. Excédée par son comportement, elle posa l’assiette fumante de pommes de terre – accompagnée de son steak s’il-vous-plaît – sur une étagère et arracha la plume que le brun avait dans les mains. Mieux valait avoir les mains vides quand on décidait d’arracher Liam à son travail, on ne pouvait jamais savoir comment il réagirait. Elle se permit également de lui donner une tape derrière la tête en même temps qu’elle lui arrachait la plume, qu’elle abandonna sur le bureau sans plus de cérémonie, avant qu’il n’ait eu le temps de protester.

-Tu viens juste de commencer ?! répéta-t-elle abasourdie, son regard se faisant soudainement noir. Tu te fous de moi ou quoi ?! Je suis arrivée vers 16h et tu étais DEJA enfermé dans ton bureau en train de bosser !

Elle essaya de se calmer pour éviter de lui hurler – encore – dessus mais la tête qu’il lui servit ne fit que l’énerver davantage. Il osait réellement la regarder comme s’il n’avait rien à se reprocher alors qu’elle savait pertinemment qu’il avait conscience de ses bêtises ! Non mais il allait l’entendre lui ! Elle se tourna pour récupérer l’assiette qu’elle avait posée, et pour éviter de le frapper de nouveau, et posa cette dernière sur le bureau, juste devant Liam, avec des couverts.

-Important pour la résistance peut-être, mais ta santé l’est encore plus sombre crétin ! hurla-t-elle presque en lui lançant un regard assassin. Alors tu vas me faire le plaisir de lâcher ta maudite plume et de manger avant que je ne vienne te nourrir moi-même et d’une manière que tu n’apprécierais pas du tout, je peux te le garantir !!!!

Elle le regardait, les mains appuyées sur les hanches et le regard lourd de menace, pour s’assurer qu’il comprenne qu’il n’avait absolument pas intérêt à désobéir s’il ne voulait pas s’attirer des ennuis.

-Et je reste ici jusqu’à ce que tu es terminé ton assiette ! conclut-elle d’un ton autoritaire en posant une fesse sur un coin de son bureau.

En se plantant devant lui, elle pensa fugacement qu’heureusement que les appartements étaient loin, sinon elle aurait dérangé certainement quelques résistants.



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Noah Browning
Voir le profil de l'utilisateur

Faiseur de cookies

ϟ Parchemins : 219

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyLun 8 Fév - 21:25


“Scène de ménage”
Vendredi 4 mars 2016
Lors d’une dispute conjugale, la seule personne qui écoute attentivement la version de chaque époux, c’est le locataire de l’appartement contigu.
Noah émit un long gémissement alors qu'il s'étirait de tout son long dans son fauteuil de bureau après avoir enfin apposé sa signature à la fin de son dernier article en date. Il n'avait pas vu la journée passer et c'était maintenant qu'il s'apercevait à quel point il était criblé de courbatures après être resté des heures assit à son bureau devant sa machine à écrire magique.

Après s'être étiré, il jeta un coup d'oeil machinal autour de lui et son regard se posa sur la photo en gros plan d'une fillette aux boucles brunes et au nez constellé de tâches de rousseurs qui lui adressait un immense sourire en agitant joyeusement la main. Un léger sourire triste étira les lèvres de Noah qui effleura la photo du bout des doigts avant de relaisser tomber sa main sur l'étrange rectangle en plastique noir de plusieurs centimètres d'épaisseur sur lequel le cadre de la photo était posé. Son ordinateur portable lui avait longtemps été fidèle, une technologie qu'il avait découvert en partant étudier à Londres et qu'il avait tout de suite apprécié mais qui ne lui était plus d'aucune utilité à présent, Noah n'ayant plus accès à l'électricité pour le recharger. Ni même à un wifi actif dans les environs. Depuis, le pc restait posé là, inutile, tel un vestige de son passé.

Ce fut son estomac qui le rappela à l'ordre et Noah déplia enfin sa longue carcasse d'1m92 pour quitter son bureau et se rendre à la cuisine, ignorant qu'il venait juste de manquer Eden.

Il ne prêtait pas vraiment attention à ceux qui se trouvaient dans la pièce. La vie en communauté cela pouvait être sympa mais Noah n'avait pas forcément envie de taper la conversation avec tous le monde dès qu'il avait le malheur de quitter sa chambre ou son bureau. Alors, tout en sifflotant machinalement l'air de Heart of Gold de Neil Young qui lui tournait en tête, il entreprit de se préparer un sandwich, attrapa une pomme au passage et reprit la direction des salles de travail où il avait réussit à en trouver une à squatter pour y mettre son bureau et ceux des autres journalistes du Phénix.

Pour y accéder, il dû passer devant la salle où Liam avait installé lui aussi installé son bureau et Noah pila net en entendant les éclats de voix féminins. Une voix plus que familière.

Alors qu'il mordait dans son sandwich, Noah s'appuya d'une épaule sur le chambranle de la porte en regardant ces deux amis tour à tour, ne sachant pas trop s'il devait intervenir ou pas. Dans un premier temps, il hésita à faire purement et simplement demi-tour et les laisser se démerder. Après tout, leurs chamailleries, c'était leurs problèmes pas les siens. Sauf que les disputes des dirigeants risquaient toujours de déteindre sur les résistants. Surtout sur ceux qui vivaient dans la ville souterraine et ni Liam ni Eden vivant là, qui et-ce qui se retrouvait à devoir supporter les ragots, plaintes et autres doutes ? C'était lui.

S'passe quoi encore ?, articula-t-il difficilement la bouche encore à moitié pleine de sandwich.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Liam Rosenbow
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyMar 9 Fév - 22:21



Scène de ménage


     




Vendredi 4 mars 2016


Occupé à gratter la surface du parchemin qu'il remplissait consciencieusement, Liam ne voyait pas du tout le temps passer. Dans le silence de la pièce, on n'entendait que le bruit de sa plume qui s'activait, noircissant chaque nouvelle ligne d'une écriture propre et soignée. Bruit qui se suspendit brusquement. A qui le secrétaire du Ministre avait-il dit qu'il confiait le problème de la faille ouest déjà ? Il allait falloir qu'il mette la carte à jour d'ailleurs. Encore une brèche qui leur échappait... Il devrait en trouver une nouvelle. Ah, c'était Kenett. Dire que la moindre erreur pouvait engendrer un désastre... Bon, il ne pensait pas que cette information soit vitale, mais il valait mieux être prudent. Et il ne voulait surtout pas être à l'origine d'une catastrophe. Son pire cauchemar avait toujours été de faire une erreur. Une grosse erreur, du genre irréparable.

Auparavant, il y avait peu de risques. La plus grosse erreur qu'il aurait ou faire aurait été de dévoiler son secret par inadvertance, mais il ça n'engageait que lui et Louise, et il était trop organisé pour laisser échapper une information comme ça. Après il avait été nommé procureur au ministère et il avait commencé à craindre de se tromper. Parce que là, une seule faute de jugement et la vie d'un innocent pouvait changer du tout au tout... Pour le moment, il avait été juste, mais si un jour il faisait un faux pas et détruisait la vie d'une personne pacifique ? Et pire encore... A présent qu'il était chef de la résistance, il avait d'énormes responsabilités. Une seule bévue, une seule et c'était tout un monde qui menaçait de s'écrouler...

Bon il n'allait pas s'en plaindre. C'était lui, et lui seul qui avait choisi cette voie. Il avait décidé par lui-même de monter cette résistance. Mais qui l'aurait fait sinon ? Il s'était longtemps dis que d'autres s'en chargeraient. Ça n'avait pas été le cas. Or il ne pouvait supporter ces injustices grandissantes, ces familles séparées, la souffrances de ceux qui devaient vivre tout ça. Il y avait tant de gens qui souhaitaient passer ces frontières ! Lui le premier... Il avait ses parents derrière.
Cette fois-ci, il ne put retenir son soupir. Cela faisait maintenant plus de trois mois qu'il était sans nouvelles d'eux. Bien sûr, il connaissait des failles, il aurait ou aller les voir. Seulement voilà... En tant que dirigeant de la rébellion, il aidait certaines personnes à traverser la frontière clandestinement, parfois sans retour, parfois juste pour quelques heures. Mais tout ça était soigneusement contrôlé, car les opérations étaient délicates. Il n'autorisait pas les passages n'importe quand, et certaines famille ne pouvaient aller dans le monde moldu que rarement tant il était dangereux de faire ce passage. Il avait lui-même posé des conditions et des limites à ces traversées menées par des groupes fiables, ou par lui lorsqu'il en avait le temps, alors il devait les respecter... Il ne pouvait décemment pas dire à tout le monde qu'il fallait réduire au maximum les allées et venues entre les deux côtés de la barrière, pour au final la traverser n'importe quand... Même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait.

Passant sa main dans ses cheveux, un peu fatigué, il tira le dernier tiroir son bureau avant de lancer un sort qui annula l'illusion qu'il y avait lancé. L'image de la pile de documents soigneusement ordonnés céda la place à un smartphone qu'il avait acheté trois ans auparavant. Il avait toujours eu un téléphone sur lui, et ce depuis qu'il avait quitté Poudlard -puisque la technologie moldue ne marchait pas là-bas- afin de pouvoir joindre ses parents lorsqu'il le souhaitait, et vice versa. Il alluma le petit appareil, qu'il ne rechargeait que lorsqu'il retournait dans sa maison d'enfance. Il prenait donc bien soin de ne l'allumer que lorsqu'il en avait vraiment envie, ou besoin...

Il passa son doigt sur l'écran tactile. Parfois, il lui arrivait de vouloir le sortir devant des gens... Mais ça aurait été plus que suspect. Comment un sang-pur pourrait savoir se servir de ça sans connaître le monde moldu ? L’icône des images s'afficha et Liam pu faire défiler ses photos. La dernière était une image de Louise... Il la passa rapidement. Sa jumelle lui manquait trop et il ce n'était pas vraiment le moment de déprimer. Il avait du travail... Pour se donner du courage, il passa à la photo de son ami Théo. Ce dernier, intrigué de voir un appareil moldu, avait un jour pris son portable avant de triturer dans tout les sens, et s'était accidentellement pris en photo avec. Celle-ci montrait un gros plan de son nez, malheureusement pour lui on pouvait aussi voir ses yeux et une partie de sa joue et de son front, ce qui le rendait tout à fait identifiable. Cette image avait fait rire Liam très souvent... Surtout lorsqu'il l'avait vu pour la première fois.

Enfin... C'était encore à l'époque où la justice existait. En attendant... Il fallait se battre pour récupérer des droits pourtant fondamentaux pour l'homme. Et il devait se donner à fond dans cette bataille. Il rangea son téléphone et reprit sa plume... Juste à temps. Il avait à peine repris son écriture qu'Eden rentra dans la pièce.

Son cœur failli rater un battement. Il ne l'avait vraiment pas entendu arriver, concentré qu'il était... Et ça allait encore lui retomber dessus. Mais il fallait bien qu'il travaille ! La résistance demandait beaucoup d'investissement, et s'il voulait faire son boulot de dirigeant correctement, il devait se donner à fond. Argh... Il était déjà si tard et il n'avait rien vu venir ! Il n'avait même pas faim... Quoique. En voyant l'assiette au délicieux fumet que la brune venait poser sur son bureau, il se rendit compte que son estomac existait, finalement. Touché par son geste, Liam en oublia même le ton d'Eden. Après tout, il avait l'habitude de l'entendre râler, et avec le temps, il avait appris à ne plus s'en formaliser. C'était sa manière de lui montrer son affection, tout comme il avait la sienne.

-Oui bon... Concéda-t-il un peu embarrassé. D'accord, je n'ai pas vu le temps passer. Je vais manger, merci.

Il devait avouer qu'une pause ne lui ferait pas de mal... Il posa donc sa plume et attrapa sa fourchette pour piquer une pomme de terre qu'il allait porter à sa bouche lorsque la jeune fille continua sa tirade, qui, comme d'habitude, fit mouche. Il savait très bien que ce n'était pas en se privant de repas qu'il rendrait service à la résistance ! Mais il voulait faire de son mieux ! Il avait tellement de personnes sous sa responsabilité qu'il ne pouvait pas se permettre de faillir. S'il les décevait, il n'aurait plus sa place ici. Et s'il n'avait plus sa place ici... Il ne saurait plus vraiment quoi faire. Se battre contre ce gouvernement était sa raison de vivre, il ne devait pas échouer. Surtout pas.

-Tu exagères ! Tu sais bien que battre le gouvernement ne se fera pas tout seul, il faut bien que je fasse mon travail si on veut être capable d'avancer et de contrer O'Connor ! Le moindre détail est important, je ne peux juste pas rester assis à ne rien faire pendant que des familles sont déchirées tous les jours !

Il savait bien qu'elle avait le même but que lui, après ce qu'elle avait vécu, elle aussi réclamait justice ! Mais elle ne comprenait pas. Il était tous les jours au Ministère, il avait conscience que les choses étaient de pires en pires. Il avait conscience que la rébellion ne se ferait pas du jour au lendemain, mais justement... C'était une accumulation de petites choses qui ferait tout bouger !

Il allait renchérir lorsqu'une voix qu'il connaissait bien s'éleva derrière lui, manquant de le faire sursauter. Il se retourna pour voir Noah, nonchalamment calé contre la porte en train de manger un sandwich. Le voir si tranquille et posé fit retomber le début d'emportement de Liam comme un soufflet raté. Soudainement, il eut un peu honte d'avoir élevé la voix. Il était dirigeant, et il était au milieu des gens qu'il protégeait. S'il se mettait à se disputer avec la co-fondratrice... Les habitants allaient croire à une affaire grave. Décidément... Il devait être fatigué pour s'emporter de la sorte aussi facilement. Se sentant soudain très las, il repassa sa main dans ses cheveux avant de se rendre compte qu'il devait être affreusement ébouriffé et de s'empresser de recoiffer. Lui qui détestait ne pas être propre sur lui et être soigné, voilà qu'il se décoiffait tout seul...

-Rien rien, désolé Noah, fit-il en se reprenant. C'est juste que... Enfin c'est idiot.

Un peu honteux, le jeune homme préféra ne pas s'attarder en excuses peu crédibles. Il avait toujours admiré le journaliste pour son sang-froid. Il avait vécu des moments difficiles -ce n'était pas peu dire- et pourtant il arrivait à rester maître de lui. Il était calme et déterminé, et c'était ce qui lui avait tout de suite plu. Raison pour laquelle il l'avait engagé d'ailleurs... Mais du coup, maintenant il avait honte qu'il l'ait surpris ainsi. C'était un peu stupide, mais devant les personnes qu'il respectait, il avait envie de se montrer... Bien. Et là il se sentait puéril. Il soupira. Arf... Voilà qu'il soupirait devant des gens ! Lui qui mettait toujours un point d'honneur à être droit, charismatique et présentable... Apparemment ce n'était ce soir qu'il allait réussir. Bon, Noah l'avait déjà vu dans des situations où il n'était pas trop à son avantage, comme la fois où il s'était endormi sur ses papiers et où il avait eu une trace de feuille sur la joue, mais ce soir c'était vraiment le comble.

Pour se donner contenance, il attrapa sa pomme de terre et la fourra sans ménagement dans sa bouche, manquant de s'étouffer au passage. Bon, on pouvait repasser pour la contenance...

-Je crois que je devrais rentrer... Souffla-t-il après avoir toussé quelques secondes.

Mais il préférait encore rester ici à se ridiculiser que de rentrer chez lui pour affronter le vide son appartement.





© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth


Dernière édition par Liam Rosenbow le Dim 21 Fév - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyLun 15 Fév - 16:39



Scène de Ménage



Rassurée de voir Liam manger ce qu’elle lui avait apporté, Eden se détendit légèrement et se posa sur un coin du bureau du brun qu’elle était venue embêter. Au moins, elle devait reconnaître qu’il savait se montrer raisonnable et le voir abdiquer au lieu de se lancer dans un débat enflammé rassura quelque peu la barmaid. Enfin du moins…jusqu’à ce qu’elle ne continue sur sa lancée et que Liam renchérisse en haussant le ton lui aussi. Malheureusement, c’était quelque chose qui arrivait régulièrement entre eux, et elle savait très bien pourquoi. Elle voulait prendre soin des gens qu’elle aimait, mais parfois, elle était peut-être un peu dur dans ses paroles, elle en avait conscience, seulement elle avait – un peu trop – tendance à oublier de passer par la case « censure » de son cerveau quand elle disait quelque chose.

-En effet, battre le gouvernement ne se fera pas tout seul, mais justement, tu n’es pas tout seul Liam ! Il serait peut-être temps que tu apprennes à compter un peu sur les autres et à te reposer sur nous ! C’est pas à toi de tout faire voyons…conclut-elle sur un ton plus doux avec un petit sourire désolé.

Il ne servait à rien de crier, ce n’était pas ça qui arrangerait les choses, mais parfois, ça faisait du bien de monter le ton. Par contre, trop souvent, ça devenait fatiguant. Elle n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche pour renchérir ou pour s’excuser qu’elle entendait déjà une voix familière les interpeller, elle et Liam. Elle poussa un léger soupir en l’entendant demander ce qu’il se passait « encore » à croire qu’ils se disputaient tous les jours. Bon d’accord, ça arrivait souvent, mais quand même !

-Il se passe rien Noah, ou en tout cas rien de grave, répondit-elle à l’instar de Liam. Désolée de t’avoir alerté pour rien… On…discutait juste du dîner de Liam…qu’il prend tardivement, comme toi apparemment, soupira-t-elle en levant les yeux au ciel.

Etait-elle donc la seule de son entourage à manger à heure plus ou moins respectable ? Bon d’accord, quand elle travaillait au bar, elle dînait beaucoup plus tard, mais elle avait une bonne excuse ! Bon, elle avait plus ou moins hurler sur Liam et à présent, Noah pensait que quelque chose de grave s’était produit – ou pas – il allait falloir qu’elle se rattrape. Et vite apparemment, constata-t-elle en entendant Liam dire qu’il allait rentrer chez lui. Elle posa donc une main sur son épaule pour le retenir, et l’empêcher de se lever.

-Non, tu restes là et tu finis ton assiette, de toute façon, je sais que tu n’as pas envie de rentrer chez toi… ajouta-t-elle dans un murmure.

Elle savait bien que depuis que Louise avait disparu, Liam n’aimait pas se retrouver seul, alors elle préférait encore le retenir dans la ville souterraine pour l’occuper et chasser ses idées moroses.

-Et toi, commença-t-elle en se tournant vers Noah, tu pourrais manger quelque chose de plus consistants qu’un sandwich et une pomme sérieusement !

Ah les garçons…Qu’est-ce qu’ils pouvaient la désespérée parfois, mais bon, elle les aimait donc elle les pardonnait, mais tout de même ! Puisqu’ils n’étaient pas capables de prendre soin d’eux, elle allait le faire à leur place ! Sortant sa baguette magique, elle lança un sort et une bouteille du meilleur whisky qu’elle possédait au Helly Heaven apparut sur le bureau de Liam.

-Et si on passait une bonne soirée tous les trois au lieu de retourner bosser chacun de notre côté ? Après tout, on est vendredi soir, il y a mieux à faire non ? demanda-t-elle avec son sourire de séductrice, pour ne pas dire prédatrice.

De toute façon, même s’ils essayaient de refuser, elle ne leur demanderait pas leur avis.



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Noah Browning
Voir le profil de l'utilisateur

Faiseur de cookies

ϟ Parchemins : 219

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyMar 16 Fév - 15:53


“Scène de ménage”
Vendredi 4 mars 2016
Lors d’une dispute conjugale, la seule personne qui écoute attentivement la version de chaque époux, c’est le locataire de l’appartement contigu.
De voir Liam et Eden se disputer, cela lui rappelait ses propres disputes avec sa soeur. Et accessoirement, cela lui faisait aussi comprendre pourquoi cela avait tellement exaspéré leurs parents durant leur adolescence. Et encore, ils avaient pu s'estimer heureux, leurs enfants avaient passé la majorité de leur adolescence loin d'eux, à Poudlard. Et donc à se prendre la tête à Poudlard et non pas à la maison.

Mais en dehors de cela, Noah n'était pas particulièrement gêné ou mal à l'aise d'assister à la scène. Déjà parce qu'il en avait un peu l'habitude depuis le temps mais aussi parce que ce n'était pas comme s'il tombait en pleine crise conjugale non plus. Il était curieux de savoir pourquoi est-ce que ces deux-là étaient entrain de s'engueuler. Il ne craignait pas le pire. Malgré leurs querelles, il imaginait bien qu'il en faudrait plus pour dessouder les deux fondateurs de la Rébellion.

En fait, de eux trois, c'était finalement Liam qui semblait être le plus mal à l'aise alors qu'à ce qu'avait cru pouvoir en voir Noah, c'était lui qui, au départ, c'était fait attaquer par le Pittbull Eden. Et c'était Noah qui se retrouvait à jouer la troisième roue de bicycle là au milieu. Non, logiquement Liam aurait dû être le moins gêné de la bande. Mais c'était du Liam tout craché ça.

Et tout cela pour une histoire de repas tardif ? A la remarque d'Eden, Noah jeta un coup d'oeil piteux à son sandwich et en reprit une morse tel le gamin se faisant sermonner par sa mère à table.

Mais ce n'était pas de sa faute s'il avait perdu la notion du temps en travaillant pour son article pour le Phénix. Articles pour lesquels Liam et Eden elle-même l'avaient embauché alors qu'ils ne viennent pas se plaindre ensuite de ses horaires. Et puis au moins, tardivement ou pas, il avait prit la peine de se nourrir.

Pas aux goûts d'Eden visiblement. Noah prenait une nouvelle morse de son sandwich quand cette dernière énuméra son repas du soir.

Bah au moins ch'est preschque équilibré, répondit-il la bouche pleine en agitant sa pomme. Mais le fait était que la majorité des repas de Noah se composaient de sandwich et d'un fruit – quand même ! - pour le côté équilibré de la chose. Il n'était pas vraiment le Gordon Ramsay du monde des sorciers.

Il se retint d'appeler Eden « maman » et arrivait à la moitié de son sandwich quand elle fit apparaître une bouteille de whisky. Et après elle leur faisait la morale sur leurs habitudes ?

A sa proposition, Noah se contenta de hausser des épaules en mâchant tout en se dirigeant vers une chaise qu'il attrapa par le dossier pour la faire pivoter et s'y asseoir à l'envers, posant ainsi ses avants-bras sur le dossier.

J'ai fini de bosser. Mon article est bouclé, je dois juste le relire je te le filerai demain, expliqua-t-il à l'intention de Liam avant de mordre à nouveau dans son sandwich. Quelqu'un en veux une morche ?
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Liam Rosenbow
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyDim 21 Fév - 17:16



Scène de ménage


     




Vendredi 4 mars 2016


Liam ne savait pas trop quoi répondre. Il fallait toujours qu'il se fourre dans des situations pas possible... Au Ministère, c'était plus simple, il jouait les parfaits sang-pur, et ce masque lui permettait d'éviter les ennuis, au moins là-bas personne ne savait qu'il avait ses faiblesses -sauf Théo, mais lui c'était encore autre chose. Alors qu'ici, il avait beau essayer de cacher quand ça n'allait pas, personne n'était dupe. Et surtout pas Eden. Ce devait être ce qu'on appelait le « sixième sens féminin ». Les femmes étaient vraiment redoutables... Évidemment qu'il n'était pas seul, il le savait bien ! Et d'ailleurs, il avait conscience que, sans Noah et Eden, il se serait sûrement encore plus enfermé dans son travail. Alors que là... Régulièrement, les pauses qu'il faisait avec eux lui permettaient de se requinquer. Jouer aux cartes, boire un peu en discutant, toutes ces choses lui faisaient presque oublier la réalité.

Il voulu répondre à la brune que ce n'était pas parce qu'il n'était pas seul qu'il devait se reposer sur les autres, parce que justement, les autres comptaient sur lui, mais il se ravisa. Inutile de continuer la conversation, d'autant plus que ça ne servirait à rien d'autre qu'à contrarier la jeune femme. Il préféra donc laisser tomber, et eut un petit rire en voyant Eden tout aussi prise au dépourvue que lui par l'arrivée de Noah. Il avait l'impression de retomber en enfance, lorsque Louise et lui se faisaient prendre la main dans le sac en train de jouer avec le grand échiquier en verre de son père. Ou de voler les cookies du placard. Et puis, il trouvait assez drôle que le journaliste arrive avec un sandwich juste au moment ou la brune l'accusait de manger trop tard ! Finalement, il lui sauvait la mise. Il lui adressa un discret sourire reconnaissant dans le dos d'Eden, entre deux pommes de terres.

En tous cas, c'était typique de la brune de trop les couver. Sûrement un reste de l'ancienne Kendra, qui avait l'habitude de prendre soin de son petit frère... Même s'il doutait que Noah ait besoin de quelqu'un pour lui dire de manger quelque chose de plus consistant. Au moins il mangeait, lui ! Il faillit souligner cette information mais préféra s'en abstenir. Il n'avait pas envie que ça se retourne contre lui...

Par contre il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel en entendant la proposition de la jeune femme. Pour lui, le vendredi soir était un jour comme n'importe quel autre... Dire qu'il voulait terminer son rapport. Mais bon, il devait avouer qu'une petite soirée tranquille avec ses deux amis n'était pas pour lui déplaire. Tant pis pour son travail... Il continuerait en rentrant chez lui. Ça pouvait bien attendre quelques heures.

-Déjà ? Parfait alors. Bon, si je relis tout demain, il devrait pouvoir être imprimé d'ici dimanche...

Hum, pouvoir le distribuer lundi pourrait être une bonne chose. Il y avait une réunion au Ministère et ainsi, le journal ferait encore parler de lui, ce qui était le meilleur moyen pour que les gens le lisent, même si le Ministère faisait tout pour étouffer tout ce qui touchait à la Résistance. Et puis comme il pourrait peut être en introduire quelques exemplaires...

-Non merci, c'est gentil, j'ai mes pommes de terres, répondit Liam en désignant son assiette. Et puis après Eden va m'accuser de t'affamer si je...

Il fut interrompu dans sa phrase par une sonnerie et un bruit de vibreur impossible à ignorer. Un bruit qu'il connaissait peut être un peu trop bien. Non... Il n'avait pas pu être aussi négligent ! Il n'avait jamais oublié un seul détail... Comment avait-il pu oublier d'éteindre son téléphone alors qu'il économisait précieusement la batterie ??? Personne n'était censé savoir qu'il avait un lien avec le monde moldu... Enfin, pas plus de lien que ceux qu'il avait de par son statut de chef de la résistance. En plus, les seuls à avoir son numéro étaient ses parents, et s'ils l'appelaient si tard c'était qu'il devait y avoir une raison... Mais il ne pouvait pas décrocher ! Ses yeux se posèrent malgré eux sur le tiroir dans lequel était rangé le petit appareil avant de s'en détourner tout aussi rapidement. Il pouvait toujours prétendre qu'il ne savait pas ce que c'était ? Après tout, officiellement il était un sang-pur...

Il se tourna donc vers Noah comme si c'était de lui que venait le bruit, faisant semblant d'être surpris. En plus ça n'en finissait pas... Finalement la sonnerie s'arrêta, laissant la pièce dans un petit silence. Il hésita à pousser le vice jusqu'à demander au journaliste depuis quand il avait un portable mais il préféra ne pas amener le sujet sur le tapis, espérant que ça passerait inaperçu. Après tout, ce n'était qu'une simple sonnerie...

-Bon alors, juste un verre, fit il en se raclant la gorge comme si de rien n'était.

Il rangea soigneusement les papiers qui restaient sur son bureau dans une tentative d'ignorer la petite interruption.






© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth


Dernière édition par Liam Rosenbow le Sam 27 Fév - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden K. Winfield
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 224

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyMar 23 Fév - 18:34



Scène de Ménage


Presque équilibré ? Il osait lui sortir que son repas était presque équilibré ? Il se payait sa tête, c’était pas possible ! D’accord, elle voulait bien reconnaître qu’il y avait pire qu’un sandwich niveau diététique, mais tout de même ! Le repas qu’elle avait préparé pour Liam était bien plus complet ! Enfin bon, d’un autre côté, ce n’était pas à elle de préparer les repas de ces deux nigauds ! Ils étaient supposément assez grand pour s’occuper d’eux tout seuls, alors pourquoi était-elle obligée de les surveiller ? Décidant que s’énerver ne servirait à rien, Eden poussa un soupir et se tourna vers Noah.

-On va dire que tout est dans le « presque » hein, déclara-t-elle sur un ton légèrement plus sévère que ce qu’elle aurait voulu.

Et voilà qu’elle se mettait à se comporter comme une mère poule ! Il ne manquait plus que ça, elle s’exaspérait elle-même ! Qu’est-ce que ça serait quand elle aurait des enfants ! Enfin, si elle avait des enfants un jour plutôt, parce que pour le moment, Eden ne se voyait pas vraiment maman… Peu désireuse de penser à tout ça et surtout, ne voulant pas passer pour une mégère auprès de ses deux amis, Eden profita du fait que Noah parlait du Phénix pour se reprendre en main. Une fois les idées remises en place, elle conjura une bouteille de son meilleur whisky-pur-feu et proposa aux deux bruns qui occupaient la pièce de se détendre pour la soirée. Elle attendit sagement que Liam ait terminé de parler avant d’ouvrir la bouteille, malheureusement pour elle, le chef de la résistance ne termina jamais sa phrase.

Non, il fut coupé par une drôle de musique qui n’était pas spécialement mélodieuse, ni même entraînante. Pas le genre de musique qu’elle mettrait dans son bar quoi. Le plus curieux dans tout ça, était que la mélodie semblait provenir du bureau de Liam. Intriguée, les sourcils froncés, Eden descendit de son perchoir et se pencha vers le bureau du brun, plus précisément vers le tiroir d’où semblait émaner le bruit. Lorsqu’elle ouvrit ce dernier, Liam lui attrapa le poignet pour l’empêchait de poursuivre son expédition. Ce simple geste intrigua la brune et éveilla encore plus sa curiosité. Néanmoins, ne désirant pas contrarier son ami, elle se redressa et s’empara de la bouteille avec un air qui n’augurait rien de bon.

-On va faire un petit jeu tous les trois, commença-t-elle calmement, peut-être même un peu trop calmement.

Sortant de nouveau sa baguette magique, elle fit apparaître sur le bois sombre du meuble trois shooters parfaitement alignés qu’elle entreprit de remplir de whisky pur feu. Une fois qu’ils furent plein, elle en posant un en direction de Noah, un autre devant Liam puis elle prit le dernier.

-Puisque Liam propose de boire, autant rendre ça…instructif. Les règles sont très simples, un shooter pour une vérité, énonça-t-elle simplement en regardant les deux hommes tour à tour. Et comme vous êtes galants, je vais commencer.

Elle porta le petit verre à ses lèvres et le vida d’une traite, sans sourciller. Des vérités à dire sur son compte et que les deux autres ignoraient ? Il y en avait des tonnes. A commencer par sa véritable identité. Quoique, sur ce dernier point, Liam était au courant. Mais puisque le but du jeu était justement d’amener Liam à se confier, elle n’allait pas lâcher une bombe pareille dès le début de la soirée. Pas sûre qu’elle le fasse d’ailleurs, enfin elle verrait bien.

-J’ai beau vous faire la morale, il m’arrive aussi de sauter des repas, avoua-t-elle en reposant son verre sur le bureau.

C’était l’hôpital qui se foutait de la charité ? Sans doute, mais il lui arrivait de ne pas avoir faim, ou d’avoir tout simplement la flemme de cuisiner. Enfin bon, la plupart du temps, elle prenait quand même sur elle pour manger. Surtout maintenant qu’un cuisinier sexy travaillait au bar et lui préparait ses repas. Peut-être qu’un jour, il ferait plus.



Even if I don't want to,

You're already in my heart

Revenir en haut Aller en bas
Noah Browning
Voir le profil de l'utilisateur

Faiseur de cookies

ϟ Parchemins : 219

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptyJeu 25 Fév - 13:45


“Scène de ménage”
Vendredi 4 mars 2016
Lors d’une dispute conjugale, la seule personne qui écoute attentivement la version de chaque époux, c’est le locataire de l’appartement contigu.
A la réponse que lui fit Eden, Noah comprit qu'il aurait eu meilleur temps de passer sa route au lieu de s'arrêter voir pourquoi est-ce que les deux leaders se prenait la tête. Il était vrai qu'un sandwich et une pomme,cela composait un peu trop régulièrement ses repas mais déjà avec le boulot il avait tendance à oublier les heures de repas et aussi... La cuisine n'avait jamais été son point fort. Alors il faisait au mieux avec des recettes qu'il était sûr et certain de ne pas risquer de louper/brûler/empoisonner.

Pour le coup, il avait l'impression d'être le sale môme se faisant réprimander par sa mère parce qu'il refusait de manger ses brocolis. Mais un sale môme qui avait la chance d'avoir un frangin dans la même galère que lui. Quand Liam lui signifia qu'il avait la chance d'avoir ses pommes de terre, Noah jeta un coup d'oeil à son assiette.

Pas d'bol..., dit-il avant d'entamer la dernière moitié de son sandwich. Parce que à choisir, en tout môme indiscipliné qu'il était, il préférait encore son sandwich. Et pour cause, il avait quand même passé presque 10 ans de sa vie avec une fana de nourriture bio et invraisemblable tel que le quinoa ou le tofu grillé. Il ne pouvait toujours plus voir de hareng sans sentir naître en lui en vie sauvage de MacDonald.

Il était entrain de mâcher quand un bruit incongru se fit entendre. Pas étrange pour la simple et bonne raison qu'il était particulièrement familier à Noah même s'il ne l'avait pas entendu depuis bien longtemps. Eden entendit également le bruit mais alors que Liam la stoppait dans son élan, Noah,dans toute sa splendeur, observait son sandwich – ou plus exactement une tranche de tomate tentant de se tirer de là – tout en haussant les épaules.

Y a ton téléphone qui sonne, annonça-t-il le plus naturellement du monde avant d'enfin terminer son sandwich, visiblement nullement choquer par le fait qu'un téléphone portable, objet moldu et donc interdit, puisse sonner dans le tiroir d'un sorcier de sang-pur ne devant probablement même pas savoir ce qu'est un SMS.

Il reporta alors son attention sur Eden qui proposait de faire un jeu à boire et il termina son sandwich tout en l'écoutant. Annoncer des vérités pour boire ? Cela lui rappelait les soirées d'étudiants quand il était à l'Université à Londres.

Il regarda Eden faire et haussa des sourcils en la voyant vider son verre sans ciller. Il fallait qu'elle arrête de s’entraîner derrière son comptoir.

C'est du beau..., répliqua-t-il aussi bien pour sa révélation que pour sa descente.

Suite à quoi, il se redressa tout en gardant ses jambes de chaque côté du dossier de la chaise et attrapa un verre qu'il remplit. Il le vida à son tour d'un trait. La sensation de chaleur de l'alcool coulant dans son œsophage lui tira une vague et rapide petite grimace mais sans plus.

Je déteste devoir sortir des vérités à mon sujet, avoua-t-il même si cela n'avait rien de bien grisant comme révélation.

Ceci fait, il reposa son verre et se remit en position assise avant de frotter sa pomme contre son t-shirt et de mordre dans le fruit à pleines dents.  
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Liam Rosenbow
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah EmptySam 27 Fév - 22:52



Scène de ménage


     




Vendredi 4 mars 2016

Le bras d'Eden se tendit vers le tiroir, mais dans un réflexe de survie poussé, Liam parvint à poser sa main sur la poignée dudit tiroir pour empêcher la brune de l'ouvrir. Ouf... Il l'avait échappé belle. Bon, il n'était pas assez simple d'esprit pour croire qu'elle abandonner si facilement, mais au moins elle ne verrait pas son portable. Après tout, elle ne connaissait pas le monde moldu, alors elle devait sûrement ignorer d'où venait cette musique, pourtant si caractéristique d'un téléphone... Alors même si elle posait des questions par la suite, ça devrait aller. Il lui dirait simplement que c'était personnel.

Sauf que ses espoirs furent réduits à néant par la remarque de Noah, qui lui signalait le plus normalement du monde que son portable était en train de sonner. Oui, il avait remarqué... Il avait espéré qu'il ne reconnaisse pas le son, mais bon, il devait avouer que ça aurait été un peu gros... Après tout, il savait que Noah avait vécu longtemps dans le monde moldu, où les portables étaient monnaie courante. Donc il était plus que normal qu'il ait eu le réflexe de lui signaler poliment que son téléphone sonnait... Il ne savait pas s'il devait éclater de rire ou laisser tomber sa tête contre le bord de son bureau. Il valait mieux le prendre en riant... Après tout c'était tout de même drôle. Ça ne choquait personne qu'un objet si typiquement moldu ait sa place dans le bureau d'un sang prétendument pur...

-Oui... Je sais, fit Liam, mal à l'aise.

Il savait que ses petits secrets ne feraient ni chaud ni froid à ses deux amis, mais il n'avait jamais été très porté sur les confidences... La seule personne a qui il avait avoué qu'il était un né-moldu tout ce qu'il y avait de plus anglais, c'était Théo, et il lui avait fallu plusieurs années pour se décider à tout lui dire. Et encore. Il avait eu du mal. Il fallait dire qu'il n'avait pas du tout l'habitude des révélations théâtrales comme on en voyait dans les film, avec la musique dramatique en fond et une bouche ronde comme un « o » de la personne en face. D'ailleurs il n'avait pas l'habitude des révélations tout court. Même s'il savait qu'au final ça ne changerait rien à sa relation avec Noah et Eden. C'était juste.. Gênant. Il avait horreur de paraître faible devant les gens qu'il aimait.

Il était en train de tergiverser lorsqu'Eden sortit une bouteille et entrepris de les entraîner arbitrairement dans un jeu de vérité. Liam doutait vraiment que la brune soit une grande adepte de ce genre de pratique... Et il n'était pas dupe d'ailleurs. Surtout vu le regard qu'elle avait... Et qui indiquait clairement qu'elle faisait dans l'unique but de le faire parler. Même si sa confidence lui arracha une exclamation de protestation. Comment ça elle aussi des repas ? Et après elle allait lui tirer les oreilles parce qu'il ne mangeait pas ?! Il se promit de lui ressortir la prochaine fois qu'elle l'accuserait de se négliger. Même si au fond, il n'était pas mécontent quand la demoiselle le sortait de son travail pour le forcer à manger.

Il fut tenté une seconde de dire exactement la même chose que Noah. Il avait toujours admiré sa capacité à rester lui-même en toute circonstance, sans jamais s'affoler ni rien. Mais bon, il ne pouvait décemment pas lui voler sa réplique et il doutait qu'Eden se satisfasse d'une telle réponse de sa part. Il aurait sûrement droit à un nouveau verre... Il soupira avant de descendre le verre qui se trouvait devant lui.

-Je ne suis pas sang-pur, lâcha-t-il. Cela dit je suis quand même d'accord avec Noah.


Bon voilà, c'était pesé, emballé, dit, maintenant ils pouvaient passer à autre chose. Il avait l'impression d'être coincé à un interrogatoire. Pas qu'il ne voulait pas leur dire ses secrets, juste... Il avait l'habitude de tout contrôler, d'avoir toutes les clefs en mains et d'être maître de lui-même et là... Il lui semblait que tout lui échappait. Il fallait vraiment qu'il se reprenne...




© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty
MessageSujet: Re: Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah Empty

Revenir en haut Aller en bas
Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Scènes de ménage ~ Eden ~ Noah
» EVENT * Scènes de ménage [pv Lindsay]
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» Mickaël Eden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: Ville Souterraine :: Salles de Travail-