Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Ruby Caminary ~ Le rêve est un joli chemin, mais il conduit souvent à une impasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Ruby Caminary ~ Le rêve est un joli chemin, mais il conduit souvent à une impasse Mer 3 Fév - 18:21



« Ruby Caminary »
Ce n'est pas si mal qu'il existe en ce monde des choses belles au point de paraître ridicules



Informations
AGE › 25 ans
DATE DE NAISSANCE › 1er janvier 1991
LIEU DE NAISSANCE › Maison secondaire des Clayne
ORIGINES › Anglaises
SANG › Pur
BAGUETTE › Bois de cerisier, plume de phénix, 27,7 cm
PATRONUS › Hérisson
EPOUVANTARD › L'océan
METIER › Fleuriste
STATUT › Célibataire
CARACTERE › rêveur - attentionné - lunatique - posé - charismatique - mystérieux - désintéressé - sensible - secret - réservé - altruiste
DON PARTICULIER › Voyant
GROUPE › Chemin de Traverse
AVATAR › Jared Leto
CREDITS › Aelyne

MA PERSONNALITE › Ruby est assez discret et réservé. Avec les années, il a appris à éviter les autres et à s'occuper seul. Ce n'est pas spécialement qu'il n'aime pas les gens, au contraire, il est très altruiste, mais il a gardé l'habitude de s'isoler pour minimiser le nombre de visions qui lui viennent à l'esprit quand des personnes sont à côté de lui. Étant de nature assez calme et tranquille, il aime lire, se promener tôt le matin ou tard le soir, lorsque les ombres donnent au monde un aspect fantastique et mystérieux et que le silence étend son règne jusqu'aux méandres les plus oubliés.

C'est quelqu'un d'assez simple qui se satisfait de peu et qui vit bien avec ce qu'il a, et ne demande rien d'autre qu'un peu de paix. Il est très attentif et attentionné envers les personnes qu'il chérit -et même les autres- et une fois qu'il donne son affection, il ne l'enlève jamais et serait près à tout pour aider la personne à qui il a offert son amitié. D'ailleurs, il a une fâcheuse tendance à tout faire pour venir en aide à son prochain, même si cela peut lui rapporter des ennuis.

Il n'hésite pas à tendre la main aux gens qui en ont besoin et il accorde facilement sa confiance aux autres -un peu trop même parfois. Il a tendance à toujours voir le meilleur des autres, ce qui l'amène parfois à accorder sa confiance aveuglément alors qu'il ne le devrait pas.


PRENOM/PSEUDO › Charly AGE › 21 ansLOCALISATION › Sur mon canapé PI OU SCENARII? ›PIDOUBLE COMPTE? ›Vi COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM? › Une révélation divine UN DERNIER MOT? ›





Dernière édition par Ruby Caminary le Mer 27 Avr - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Ruby Caminary ~ Le rêve est un joli chemin, mais il conduit souvent à une impasse Mer 3 Fév - 18:22




« Histoire »
La naissance de Ruby arriva avec une nouvelle décennie. Premier héritier de la seconde branche des Clayne, il fut fêté comme il se doit -même s'il avait privé sa mère de la réception organisée pour le nouvel an. Son père, en revanche, ne fut pas privé de quoi que ce fût, étant donné qu'il n'avait jamais voulu assumer sa paternité et avait coupé tout lien avec la jeune héritière des Clayne. Car oui, bien que fils de sang-pur, Ruby n'est pas considéré comme légitime, puisque né hors-mariage.

Bébé déjà, il n'agissait pas comme les autres. Il ne pleurait presque jamais et se contentait de fixer les gens avec de grands yeux curieux. Un nourrisson très calme, somme toute. Ce fut ce caractère discret qui décida le nouveau fiancé de sa mère à l'accepter. Etant donné qu'il était peu fertile et qu'il craignait de ne pas avoir de descendance, il préférait assurer ses arrières : s'il n'avait pas d'enfants, Ruby lui succéderait, s'il en avait un, il resterait illégitime.

Le petit nourrisson grandit en restant tout aussi tranquille, voir trop tranquille. Il ne parlait jamais, si bien que ses parents commencèrent à se demander s'il était atteint d'une quelconque anomalie. Pourtant, les médicomages affirmaient qu'il n'était pas différent des autres enfants. Il semblait juste plus renfermé. Cependant, quand son don commença à se manifester vers ses quatre ans, il fut évident qu'il n'était pas si normal que ça. Ce qui embarrassa bien son père adoptif et sa mère. Comment faire hériter un enfant qu'ils pensaient un peu attardé et bizarre ?

Finalement, son don de voyance fut mis au jour, et cette nouvelle les laissa complètement désemparés. Considérant leur fils comme anormal, M. et Mme Clayne décidèrent au début de garder Ruby isolé des autres, dans une aile de leur Manoir, pour qu'il ne soit pas effrayé par les invités quand ils venaient, et surtout pour qu'ils ne leur fassent pas honte.

Sa mère passait parfois du temps avec lui, mais quand il eut six ans, elle tomba de nouveau enceinte et de ce fait, elle se consacra à l'arrivée de son second enfant -qu'elle espérait normal- plutôt qu'à son premier né. Bien sûr elle continuait à lui rendre visite dans sa chambre, mais beaucoup moins régulièrement, trop heureuse qu'elle était de pouvoir enfin donner satisfaction à son mari. Se sentant trop seul, Ruby descendait parfois et errait dans la maison pendant la nuit, quand ses visions qu'il ne contrôlait pas l'empêchaient de dormir, et bientôt le manque de sommeil devint un réel problème. Dès qu'il fermait les yeux, il était envahi par des images qu'il ne voulait pas voir, et il refusait donc obstinément de se coucher.
Il fut donc décidé qu'il devait partir. A présent qu'ils avaient un héritier, ses parents n'avaient plus besoin de lui pour être héritier, et ce fut presque avec soulagement que sa mère et son père adoptif prirent la décision de le confier à sa grand-mère maternelle. Sa grand-mère, Elizabeth, possédait aussi ce don, à bien moins forte puissance, et elle vivait en pleine campagne, seule et recluse. Elle saurait mieux qu'eux lui apprendre comment maîtriser ces visions, et Madame Clayne, enceinte de sept mois, était trop préoccupée par Ruby pour le bon déroulement de sa grossesse. Alors, même si Elizabeth avait été éloignée de la famille depuis des années et qu'ils n'avaient plus de contacts avec elle, Ruby lui fut confié.

A partir de ce moment, même si sa mère et son père continuèrent de lui rendre visite -de plus en plus rarement au fil des années- il arrêta d’être leur fils et hérita du nom de famille de sa grand-mère. Pour le petit garçon, habiter chez elle se révéla être une véritable libération. Elle s'occupait toujours de lui, prenant soin de se tenir près de lui quand il faisait des cauchemars, lui apprenant à contrôler son don et lui contant l'histoire sorcière les nuits d'insomnie. Tous deux vivaient seuls, loin de tout, et à part elle et ses parents, qui venaient lui rendre visite occasionnellement, il ne voyait personne. Mais il était heureux comme ça. Quand il fut en âge, elle l’entraîna à supporter la foule sans être envahi par des visions parasites, mais cela pris du temps.

A onze ans, il reçut sans surprise sa lettre d'admission à Poudlard, mais il hésita longuement quant à la marche à suivre. Même s'il contrôlait mieux son don, il redoutait encore un peu la foule et une école entière... Mais il voulait voir de nouvelles personnes et sortir de chez lui, aussi finit-il par décider de s'y rendre, non sans une certaine appréhension.

Le trajet jusqu'au château se déroula sans anicroche, et il fit connaissance de plusieurs nouveaux élèves. La répartition commença, et il fut envoyé à serdaigle, où il commença ses études. S'il avait trouvé une amie merveilleuse en la personne d'Elaeh Ollivander, et s'il se mêlait aux autres, il préférait tout de même le calme, car la présence de tant de personnes le troublait, lui qui n'avait pas l'habitude de voir d'autres gens que sa grand-mère. A plusieurs reprises, il fit une pause de deux semaines, autorisées exceptionnellement par le directeur de l'école qui avait été mis au courant de sa situation, car le nombre d'élèves lui demandait une grande concentration pour contrer ses visions, ce qui lui donnait souvent d'affreuses migraines.

En troisième année cependant, un de ses amis laissa échapper l'information à propos de son don, et à partir de là, il fut rejeté par la plupart des élèves qui voyaient en lui ou un monstre, ou un tricheur, ou un présage de mauvaise fortune, quand il n'était pas harcelé par des curieux qui souhaitaient savoir leur avenir. Après quelques semaines, il se désinscrit de l'école et retourna vivre chez sa grand-mère. Il n'avait pas demandé à avoir ce don, et il détestait que des gens le lui reprochent, car ça le laissait à la fois triste de constater que des camarades pouvaient le blâmer pour ça, et blessé car ils n'essayaient même pas de se mettre à sa place et se contentaient de critiquer ce qu'ils ne connaissaient pas.

Il apprit de sa grand-mère le reste des cours qu'il aurait dû avoir, et même s'il n'avait pas un niveau spécialement remarquable, il atteignait la moyenne sorcière. A ses dix-neuf ans, il commença à chercher du travail, car il ne voulait pas vivre sur le dos de celle qui l'avait éduqué. Il trouva un emploi chez un botaniste, sur le chemin de traverse, comme assistant. C'était un travail qui lui plaisait, il était au calme et s'occupait des plantes dans l'arrière boutique.

Il resta 5 ans dans cette boutique, jusqu'au jour où il eut une vision de sa sœur Hélynah. Il avait déjà eu de nombreuses visions d'elle, mais il ne l'avait jamais vu en vrai. Souvent il avait eu envie de la rencontrer, car elle ignorait même son existence puisque leurs parents ne voulaient pas parler de lui, qui était né hors mariage et qui pourrait nuire à la réputation de sa mère. Il s'était longuement demandé s'il devait, ou non, désobéir à sa génitrice, avant de se décider. Il la rencontrerait, sans lui dire qu'il était son demi-frère. Il désirait juste la voir. Il avait souvent pensé à elle, se demandant comment elle était. Bien sûr, il avait vu des photos, mais c'était différent...

Il réfléchit donc à un moyen de la voir sans que ses parents soient au courant, et c'est ainsi qu'il trouva son nouveau travail. Il se trouvait que le professeur de divination de Poudlard avait décidé de prendre une retraite anticipée, suite à une envie soudaine de visiter l’Australie, et Ruby profita de l'occasion pour se présenter au directeur en tant que nouveau professeur en plein milieu de l'année. Il pourrait comme ça rencontrer Hélynah, tout en ayant un travail. Il n'avait jamais trop aimé la foule, mais étrangement, il sentait qu'il aimerait enseigner. Aussi arriva-t-il au moins de Janvier à l'école qu'il avait quitté dix ans auparavant. Pendant l'année, tout se déroula très bien, ses élèves l'appréciait, et c'était réciproque. Voir sa sœur parmi eux lui procura un grand bonheur.Bien sûr, il faisait attention à ne rien révéler qui puisse le trahir, même si cela lui pesait de mentir et l'attristait réellement.
Il démissionna de son poste d'enseignant afin de pouvoir veiller sur sa soeur et il se tourna vers une carrière de fleuriste. Il ne servait pas, ou peu, les clients au comptoir, restant surtout dans l'arrière boutique pour s'occuper de faire pousser les fleurs sous l'immense serre.




Dernière édition par Ruby Caminary le Mer 27 Avr - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 210

MessageSujet: Re: Ruby Caminary ~ Le rêve est un joli chemin, mais il conduit souvent à une impasse Mer 3 Fév - 19:39


« Don »
Le don de Ruby se manifesta très tôt. Dès ses quatre ans, il se mettait à pleurer dès que des invités franchissaient le seuil de la porte de la maison ou dès que l'on voulait l'emmener dans un endroit un peu fréquenté. Au début, cela avait beaucoup intrigué M. et Mme Clayne, qui ne comprenaient pas pourquoi leur fils d'ordinaire si calme s'agitait quand il fallait sortir. Mais après tout, s'étaient-ils dit, ce devait être dû à de la timidité. Il était vrai qu'il n'avait pas l'habitude d'aller hors de chez lui...

Cependant, les mois passaient et les choses empiraient. Ils avaient bien essayé de lui demander ce qui n'allait pas, pourquoi des larmes lui montaient aux yeux lorsqu'il voyait des gens et pourquoi il semblait si confus et effrayé, mais il refusait obstinément de parler. Il se contentait de les regarder avec un regard angoissé et perdu, et M. et Mme Clayne désespéraient de comprendre pourquoi leur unique enfant avait un comportement si bizarre. A ses cinq ans, les choses empirèrent, et les parents, qui n'en pouvaient plus d'être réveillés chaque nuit par leur garçon en pleurs, décidèrent que la situation ne pouvait plus durer. Ils firent donc appel à médicomage spécialisé qui discuta longuement avec Ruby, enfermé dans la chambre de l'héritier des Clayne. Lorsqu'il en sortit, l'homme avait l'air un peu fatigué, mais triomphant. Il expliqua calmement à la famille que leur enfant était voyant, qu'il voyait le futur des gens qu'il croisait par des visions dans sa tête et que lorsque ces gens devenaient trop nombreux, les visions se mélangeaient, s'entrechoquaient en lui dans un brouhaha incessant et tout à fait perturbant pour quelqu'un de son âge. Il leur avoua qu'il était rare d'avoir ce don et que cela pouvait devenir un atout s'il parvenait à maîtriser les visions, mais que pour le moment, il devait éviter la foule et rester au calme.

Ruby fut donc envoyé chez sa grand-mère maternelle, dans la campagne irlandaise, loin de ses parents. Pour éviter tout embarras, ces derniers décidèrent de ne parler de son don à personne et de le laisser loin d'eux. En grandissant, il réussit à limiter considérablement le nombre de visions qui s'imposaient à lui. Il arrive maintenant à les éloigner de lui de sorte qu'elles ne forment plus qu'un vague écran flou derrière lui quand il marche entouré de gens. Il reste toutefois des visions plus nettes qu'il ne peut pas ignorer, et lorsque l'une d'elle lui apparait, son regard devient vide et lointain comme s'il fixait un point très éloigné. Plus il y a de chances que la vision se réalise, plus elle est nette. Il a surtout des visions de gens proches de lui, physiquement -les contacts physiques peuvent parfois en déclancher, bien que la simple proximité suffise aussi- ou affectivement. Étrangement, il ne voit jamais rien qui le concerne lui, à part de manière exceptionnelle, et en réalité il trouve ça très bien. Il n'a aucune envie de savoir sa vie à l'avance....


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ruby Caminary ~ Le rêve est un joli chemin, mais il conduit souvent à une impasse

Revenir en haut Aller en bas
Ruby Caminary ~ Le rêve est un joli chemin, mais il conduit souvent à une impasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joli-Trou, une localité succulente
» FILOU JOLI X PEKINOIS 1 AN 1/2 FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» tv on the radio - un joli travail vocal...
» Ruby Caldwell - Be yourself and smile
» [Entrainement with Tyzy Ghost & Louise Ruby Lapin] Enterrement et Entraînement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Administration :: Bureau d'enregistrement d'identité :: Identités enregistrées-