Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Oh god. Please not you ~ Logan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

MessageSujet: Oh god. Please not you ~ Logan Sam 17 Sep - 14:27



Oh god. Please, not you !


 


Jeudi 21 avril

S'il y avait bien une chose qui mettait Liam dans tous ses états, c'était de devoir travailler sur un cas comme celui-là. Ah il aimait son travail, ça oui, pas de problèmes ! Il aidait à faire la justice, c'était tout ce qu'il demandait. Sauf que dans ce cas là, ce n'était PAS de la justice. Juste une des conséquences d'un fou mégalomane et paranoïaque qui était arrivé au pouvoir à cause de la crétinerie de sorciers aveugles. Et ça le rendait fou. Il était obligé de suivre la loi, et selon la loi, l'accusée était coupable. Mais ça ne changeait rien au fait qu'au yeux du procureur, elle était parfaitement innocente. D'accord, Mallaury Swordfish avait traversé la Frontière. Et elle s'était faite prendre. Mais cette Frontière était une aberration !! Il ne comptait même plus le nombre de sorciers qui avaient été amenés à Azkaban parce qu'ils cherchaient à revoir leur famille. Dans les prison, un des rares droits des prisonniers était d'accorder des visites des proches. Et là, dans un monde censé être libre, ce même droit de voir les gens qu'on aimait était tout bonnement interdit !

Mais le pire dans tout ça, c'était qu'il avait dû lui-même s'occuper du cas de cette pauvre femme qui cherchait juste à aller voir ses parents, son frère et ses nièces. Or, Liam Rosenbow était officiellement un sang-pur pro-gouvernement. Pas forcément un pro-gouvernement fanatique qui allait proposer des initiatives anti-moldus, mais il était censé soutenir O'Connor. Ça évitait d'attirer l'attention sur lui, et il jouait assez bien son rôle pour que personne ne l'ait encore jamais soupçonné. En même temps, vu de l'extérieur, il était assez difficile de l'imaginer résistant. Il passait son temps à travailler, quittant le Ministère à des heures indues pour continuer à bosser chez lui, et quand il arrêtait de travailler c'était pour aller à des réceptions. Où trouver le temps d'organiser une résistance dans tout ça ? Alors certes c'était faisable, la preuve, il réussissait bien à le faire. Mais quand même. En plus il était connu pour son désir de faire respecter la loi. Bref.

Toujours était-il qu'il devait se montrer très prudent. Un seul faux pas et sa couverture ne servirait plus à rien. Or sa couverture était un atout pour la résistance. Elle lui permettait d'avoir accès à de précieuses informations. Mais à quoi cela servirait-il s'il n'agissait pas ? S'il n'aidait pas les gens qui en avaient besoin, alors qu'ils étaient innocents, alors sa lutte était vouée  l'échec. Il refusait de sacrifier des gens juste pour sa sécurité ! Même si d'un autre côté, s'il était découvert, il ne pourrait plus aider personne en tant que Procureur. Cette situation était un véritable casse-tête... Et en ce qui concernait Mallaury, il avait organisé une petite expédition longuement planifiée pour lui éviter un séjour à Azkaban. Alors qu'elle était sortie de sa cellule pour être amenée au Ministère pour son audience, une petite escouade avait été dépêchée pour la délivrer et la refaire passer dans le monde moldu. Là-bas, elle serait en sécurité même si elle ne pourrait jamais revenir du côté sorcier...

Résultat il devait s'occuper d'enquêter sur cette attaque qu'il avait lui-même organisée. Super ! Il aurait bien repassé le dossier à quelqu'un d'autre mais il valait mieux qu'il s'en occupe lui-même. Après tout, certains cas n'avaient juste pas de solutions, et étant donné qu'il était toujours très efficace dans les dossiers qu'il traitait il pouvait pour une fois se permettre de ne pas trouver de coupables. En plus ça n'était même pas suspect, parce qu'objectivement il n'y avait rien pour trouver des coupables. Pas une seule piste -il s'en était chargé personnellement. Mais il lui fallait jouer le jeu, et donc interroger les témoins. Il avait déjà discuté avec deux des trois patrouilleurs chargés d'escorter Swordfish, et il avait rendez-vous avec le troisième. Il jeta un coup d'oeil à sa montre. Il devrait arriver dans cinq minutes. Il profita de ce temps pour préparer un parchemin vierge sur lequel écrire le témoignage et mettre son dossier de côté, en une belle pile parfaitement droite. Voilà, son bureau était déjà mieux rangé ainsi ! Même si le tas de son rapport l'indisposait. Il le rangea donc dans son tiroir bien trié. Passant une main dans ses cheveux pour s'assurer que chaque mèche était  sa place, il attendit le témoin -Fateless, le pauvre, quel nom dur à porter- en commençant à remplir le parchemin avec les informations dont il disposait.

Il remplissait le nom de l'interrogé lorsque sa porte s'ouvrit.

-C'est vous Rosenbow ? Demanda une voix masculine.

Liam releva la tête... Et se figea. Oh non. Pas ça. Devant lui se tenait un homme de la trentaine, sexy, bien foutu, avec la mâchoire carrée, et un cul d'enfer. Et des yeux d'une couleur qui oscillait entre noisette et le gris, qui réfléchissaient la lumière comme des miroirs. Des yeux que le Procureur avait observé pas plus tard que deux jours auparavant, dans un club de strip-tease gay. Il avait beau avoir porté un masque, il était absolument certain qu'il s'agissait de la même personne. Liam était trop observateur pour passer à côté de cette évidence. Il l'avait vu presque nu, et même s'il avait à présent des vêtements, c'était les mêmes proportions. La même carrure. Oh mon dieu... Pourquoi ?! Pourquoi un patrouilleur avait eu la stupide idée de danser à moitié nu sur une scène de club gay ?! S'il le reconnaissait, bonjour la crédibilité ! Liam n'avait pas honte de son homosexualité, mais il préférait que ça ne sache pas au Ministère tout simplement parce qu'il avait horreur de mélanger vie privée et vie professionnelle. Alors si on venait à le savoir, et qu'en plus, on apprenait qu'il fréquentait des clubs de strip-tease alors qu'il était censé être droit, distant et propre sur lui en toute circonstance... Ce serait le déshonneur de sa vie !!!

Se rendant compte qu'il avait laissé stoppé son geste d'écrire à l'arrivée de Fateless et qu'il le fixait à présent avec sa plume en suspens au dessus de son parchemin, Liam reprit son air le plus naturel -à savoir un air distingué et sûr de lui- en essayant de se convaincre que de toutes façons, la salle était pleine quand il y avait été et qu'il y avait assez de clients pour qu'il ne se souvienne pas de lui.

-Oui, c'est moi, je vous en prie, asseyez-vous M. Fateless.

Il s'efforça de chasser ses pensées et de reporter son attention sur le brun. Bon dieu il était vraiment sexy ! Et gay. Merlin lui envoyait un cadeau ou est-ce que c'était juste une tentation à laquelle il devait résister ? De toutes façons ce n'était pas le moment de penser à ça. Heureusement, le Procureur avait la faculté de pouvoir passer en mode « travail » ce qui évacuait instantanément ses pensées parasites, parce que sinon il aurait passé son après-midi à baver.

-J'imagine que vous savez pourquoi vous êtes ici... Je vais commencer par vous demander juste votre date et lieu de naissance, s'il vous plait.

C'était un peu inutile comme informations mais bon, la paperasse, c'était la paperasse...



© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth


Dernière édition par Liam Rosenbow le Ven 20 Jan - 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 45

MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan Sam 17 Sep - 18:14

Here I am

Contrarié, Logan traversait l’atrium du Ministère de la Magie pour accéder aux ascenseurs qui permettaient d’accéder aux étages. Il était convoqué par un procureur du département de la justice magique et pourtant, il avait la – très – désagréable impression d’avoir été convoqué par le directeur de Poudlard parce qu’il avait fait une bêtise, comme cela le lui était déjà arrivé une fois par le passé. Le pire dans tout ça, était la raison de sa convocation : la fuite de la dénommée Mallaury Swordfish. Cette dernière était une sorcière qu’il avait appréhendé quelques jours auparavant alors qu’elle tentait de passer la Frontière. Autant être honnête, en étant patrouilleur, ce n’était pas tous les jours qu’on parvenait à un coincer un sorcier qui tentait de passer du côté moldu et avant cette fameuse Mallaury, il avait eu une longue période d’inactivité. Normal donc qu’il se soit réjoui d’avoir attrapé cette fausse blonde aux racines brunes apparente. Après tout, c’était son boulot, et cette Frontière n’avait pas été dressée pour rien.

Oui mais voilà, peu après l’arrestation de cette sorcière il avait été désigné, avec deux collègues patrouilleurs, pour l’escorter jusqu’en prison et cette garce s’était enfuie ! Sans qu’il ne comprenne comment, c’était ça le pire. Il l’avait coincée, elle avait été jugée et au moment de purger sa peine, elle s’était faite libérer et avait disparu, sûrement chez les moldus d’ailleurs. Qu’est-ce que ça pouvait être rageant ! En plus, à cause de ça, ils s’étaient fait passer un savon par Cooper ! Comme si c’était de leur faute tiens. Ils avaient été attaqués par surprise, de la poudre d’obscurité instantanée avait été utilisée et quand la fumée fut dissipée, il avait la très désagréable surprise de trouver son collègue ligoté à la place de Swordfish ! Alors qu’il n’avait pourtant pas lâché la corde qui la relier à lui. Impossible de savoir qui avait fait le coup mais, bien sûr, son supérieur n’avait rien voulu entendre et il avait écopé de rapports supplémentaires à faire – ce qui lui avait pris des heures ! Une vraie torture pour lui qui détestait la paperasse.

Pénétrant dans l’ascenseur, il appuya sur l’étage du département de la justice magique en essayant de se calmer. Il le savait, s’il s’énervait, cet entretien pouvait vite virer au cauchemar, alors mieux valait rester calme. Ce n’était tout de même pas de la faute du procureur – un certain Rosenbow dont il n’avait jamais entendu parlé, mais d’un autre côté, il ne s’intéressait pas à ces choses là – si Swordfish s’était enfuie et ce n’était donc pas à lui de subir sa mauvaise humeur. Quand la cabine s’immobilisa à nouveau, Logan avait retrouvé son calme et il s’avança à la recherche du bureau du procureur. Au bout de ce qui lui parut être une éternité – mais qui n’était en fait que trois minutes – il trouva enfin une porte portant le nom de Rosenbow. Il ne savait pas comment faisaient les types du département pour ne pas se perdre, ce dédale de couloir était un vrai labyrinthe. Après un bref coup à la porte, il entra, sans attendre qu’il n’y soit invité – le brun oubliait parfois ses bonnes manières, il fallait l’avouer.

-C’est vous Rosenbow ? demanda-t-il en avisant l’homme qui était en train de griffonner à son bureau.

Non parce que s’il s’était planté, il préférait le savoir tout de suite plutôt que de perdre un peu plus son temps dans ce bureau. Il avait entendu dire que les types de la justice magique étaient très à cheval sur la ponctualité et il ne voulait pas que son rendez-vous démarre du mauvais pied parce qu’il avait perdu du temps dans le mauvais bureau. Heureusement le brun l’informa que c’était bien lui et Logan s’avança dans la pièce, refermant la porte derrière lui, avant d’aller prendre place face au procureur qu’il détailla sans se soucier du fait que ça pouvait le gêner. La tête de ce type lui disait quelque chose, mais il n’arrivait pas à savoir où est-ce qu’il l’avait déjà vu. Les sourcils légèrement froncés, il scrutait son visage tout en fouillant sa mémoire pour retrouver le lieu de leur première rencontre. Parce qu’il était sûr de l’avoir déjà vu, ne restait plus qu’à savoir où et quand.

-On s’est déjà vu, non ? demanda-t-il à brûle-pourpoint sans le quitter des yeux.

Niveau politesse, on faisait clairement mieux, mais Logan avait toujours détesté ces pédants qui s’exprimaient avec des phrases grandiloquentes en prenant tout le monde de haut et, malheureusement pour lui, à en juger par la manière dont se tenait Rosenbow, il semblait être l’un de ceux-là. Il ne lui restait plus qu’à espérer qu’il se trompait, ou que le rendez-vous passe vite.

-A cause de la fuite de Swordfish, répondit-il sur un ton légèrement bourru.

Avant d’écarquiller les yeux en entendant sa question suivante. Il se fichait de lui là, non ?! Qu’est-ce que sa date et son lieu de naissance avait à voir là-dedans ? Enfin bon, c’était lui qui posait les questions après tout…

-Le 16 août 1986, à Canberra, lâcha-t-il en retenant un soupir exaspéré. Il y en a beaucoup d’autres des questions comme ça ?

C’était plus fort que lui, il n’avait pas réussi à retenir sa question. D’un autre côté, s’il tenait vraiment à avoir ce genre d’infos, il pouvait tout aussi bien aller lire son dossier du ministère.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan Lun 19 Sep - 18:11



Oh god. Please, not you !


 


Jeudi 21 avril

Liam se retint de corriger le nouveau venu de justesse. Il s'agissait d'un adulte après tout il n'allait pas le reprendre comme un enfants qui avait fait une erreur de grammaire. N'empêche que lorsqu'on appelait les gens par leur nom de famille et qu'on voulait être poli, on disait « M. Rosenbow ». Sauf bien sûr si on connaissait assez la personne pour se le permettre, ce qui n'était pas leur cas. Ce c'était pas parce qu'il avait vu le brun se déshabiller sur scène et rouler des hanches de manière terriblement sexy qu'ils avaient les élevés les verracrasses ensemble. Cela dit, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, parce qu'au Ministère il y avait de nombreux écart du genre, et fondamentalement ça ne le dérangeait même pas spécialement.

Liam désigna le fauteuil qui lui faisait face avec un sourire poli pour l'inviter à s'asseoir. Le plus important , c'était d'avoir l'air naturel. Détendu. Relaxé. Comme s'il n'y avait absolument aucun problème. Parce qu'après tout, il n'y en avait pas ! Il n'y avait pas de soucis. Fateless ne pouvait pas l'avoir reconnu donc tout allait bien. Ou pas, pensa-t-il en entendant la question de son interlocuteur. Comment ça déjà vu avant ? Il l'avait donc remarqué ? Non sinon il n'aurait pas posé la question. S'il demandait c'était forcément qu'il ne se souvenait plus où il l'avait rencontré. Donc tout n'était pas perdu ! A moins que ce soit un subterfuge pour endormir sa méfiance et qu'il fasse semblant, et qu'il l'interroge exprès pour qu'il s'humilie à dire lui-même qu'il fréquentait ce genre d'établissements ! Non non. Il s'emportait là. Mais il était quand même méfiant. Il devait se montrer prudent, s'il niait tout en bloc ce serait suspect, mieux valait jouer la carte du désintérêt pour faire comme le sujet n'avait aucune importance.

-C'est possible oui... Répondit vaguement le procureur. Peut-être chez Fortarôme.

Tout le monde allait dans cette boutique plus ou moins souvent, il était prêt à mettre sa main au feu qu'il avait déjà dû y aller aussi. Même Liam y allait ! Rarement, il devait l'avouer, en général c'était quand Théo l'y traînait pour l'empêcher de travailler qu'il se résolvait à y passer, mais y allait ! Le ton du patrouilleur lui fit presque lever un sourcil. Il avait l'air d'un élève à qui on faisait avouer sa faute. Il s'en voulait peut être d'avoir laissé la femme s'échapper ? Comme si la liberté d'une personne innocente pouvait être condamnable ! C'était très bien qu'elle ait pu fuir. Il s'agissait probablement d'un de ces sorcier pro-gouvernement pour qui courir après les innocents qui cherchaient juste à voir leur famille était un grand bonheur. Pourtant les moldus ne leur avait rien fait ! C'était fou ça.

Mais ses préoccupations prirent une tournure bien plus sérieuse que de savoir si oui ou non Fateless se souvenait de lui. Il était né à Canberra 1986 ?! Effectivement, maintenant qu'il savait qu'il était australien Liam décelait son accent. Plus fort que le sien d'ailleurs, mais bon ce n'était pas étonnant quand on savait qu'il s'était exercé pendant des jours et des jours pour l'avoir, ce fichu accent, alors qu'à la base il était parfaitement anglais. Mais s'il était originaire de Canberra, ville où Liam était censé avoir grandit, il devait très bien connaître les lieux et ses habitants... Alors d'accord, il y avait vraiment des Rosenbow en Australie, ils n'auraient pas inventé une famille ça aurait été trop dangereux. Louise et lui avaient normalement tout prévu. Les Rosenbow étaient une famille de sang-pur très riche, et toute la famille était décédée des années plus tôt, donc il n'y aurait personne pour dire qu'ils n'étaient pas des Rosenbow. Mais les proches de la famille, en revanche, savaient que leur enfants étaient morts aussi... Alors oui la famille n'avait pas été très aimé donc il n'y avait pas tant d'amis que ça. Mais quand même. Ça craignait un max comme situation ! Et Louise n'était pas là pour l'aider...

-Quelques unes encore, et ne me regardez pas comme ça, ce n'est pas moi qui ait créé ces formulaires, fit-il d'un ton dégagé. Dans quel hôpital ?

Si au moins il pouvait savoir de quel quartier il était issu ce serait déjà ça de pris...

-C'est rare de voir des australiens migrer en Angleterre, généralement ils sont attachés à leur pays. Ça fait longtemps que vous vivez là ?

Tant qu'à faire autant en profiter pour apprendre le maximum de choses sur lui. Mieux valait bien connaître ses ennemis comme on disait, et même si Fateless n'en était pas un maintenant rien ne lui disait qu'un jour où l'autre ce ne serait pas le cas...



© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth


Dernière édition par Liam Rosenbow le Ven 20 Jan - 18:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 45

MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan Lun 19 Sep - 23:16

Here I am

Rosenbow ne semblait pas se souvenir de lui, peut-être ne s’étaient-ils jamais vu en réalité. Quoique la possibilité de l’avoir croisé chez Fortarôme n’était pas improbable. Surtout que Logan y allait de temps en temps, principalement pour faire plaisir à Joy, bien qu’il ne disait pas non à une petite pâtisserie. Qui disait non aux pâtisseries de Fortarôme franchement ? Certainement pas grand monde. Généralement, il y emmenait Joy le mercredi ou les week-ends, après l’avoir emmené jouer dans le parc, et parfois, elle discutait avec le gamin qui était souvent là, Alex s’il se plantait pas, et qui faisait toujours des grands sourires. Apparemment, sa petite Joy l’aimait bien, du coup il la laissait discuter avec lui en achetant les gâteaux, tout en la surveillant du coin de l’œil. Quant à Rosenbow, il ne se souvenait pas l’avoir croisé là-bas.

-On se serait pas plutôt vu chez… commença le patrouilleur avant de retrouver là où il avait vu le procureur. Non laissez tomber, aucune importance.

Il venait de se souvenir de l’endroit où il l’avait vu, ce procureur ! C’était dans le club de strip-tease où il bossait certains soirs par semaine ! Et il était justement en train de profiter du spectacle – donnait par lui-même d’ailleurs – lorsqu’il l’avait remarqué. Entre sa chemise – impeccablement repassée – et sa cravate, il fallait dire qu’il sortait du lot le coco ! En tout cas, Logan n’aurait pas parié pour une noise que ce type était gay, comme quoi, il fallait de tout pour faire un monde. En tout cas, en cet instant, le patrouilleur bénit son employeur et sa politique de masquer les danseurs. Ainsi, il n’y avait aucune chance pour que Rosenbow le reconnaisse et fasse le rapprochement entre le patrouilleur qui avait laisser échapper Swordfish et le strip-teaseur dont il avait admiré le cul quelques jours plus tôt.

Swordfish justement, il était temps de se concentrer sur elle et sa putain de disparition qui l’emmerdait. Plus vite il aurait répondu aux questions de Rosenbow et plus vite il pourrait retourner au boulot et passer à autre chose. Quoique, si le procureur avait encore une flopée de question du style « date et lieu de naissance », il n’était pas sorti de l’auberge ! Franchement, qu’est-ce qu’il pouvait détester les papiers administratifs ! C’était une perte de temps monstre et bordel qu’est-ce que c’était casse couille à remplir ! Il fallait toujours remplir quarante fois la même chose et donner cinquante milles papiers différents. C’était beaucoup d’énergie pour pas grand-chose au final. Alors quand le procureur lui annonça qu’il y en avait d’autre, le patrouilleur poussa un soupir qu’il ne chercha même pas à camoufler.

-Dans un hôpital sorcier, j’sais plus l’nom mais doit pas y’en avoir trente-six à Canberra non ? fit remarqué Logan avec un soupçon d’impatience. Sinon, vous pouvez aussi me filer le formulaire et je le remplirais tout seul comme un grand.

En plus, ça leur ferait gagner du temps à tous les deux. Bien qu’il n’était pas sûr que le procureur le laisserait faire. Suffisait de voir l’état de son bureau pour comprendre que ce type était un vrai maniaque du contrôle. Ses piles étaient parfaitement droites, ses plumes soigneusement alignés, ses bouteilles d’encre aussi. On se serait cru dans une pub pour du mobilier chez les moldus. Et encore, dans les pubs, y’avait un minimum de bazar sur les bureaux et/ou dans les pièces, histoire de rendre le tout plus vivant. Là, c’était juste stérile. Il était prêt à parier qu’il n’avait absolument rien de personnel dans son bureau ! C’était quand même dingue ça, lui son bureau il était normal. Des dossiers en pagaille, des rapports plus ou moins rangés, une plume cassée qui traînait dans un coin et une photo de Joy, toute souriante, dans un cadre mis en évidence. C’était comme ça que devait être un bureau, et non pas comme celui de monsieur parfait qui posait des questions dont il ne voyait même pas l’intérêt avec l’enquête !

-Je suis venu en Angleterre quand j’avais dix ans, j’vous laisse faire le calcul, répondit-il avec un air détaché en haussant les épaules. Ma mère était anglaise au cas où vous poseriez la question, je suppose qu’elle avait le mal du pays oui. Mais, entre nous, je doute que cette question soit sur votre formulaire, j’me trompe ?

Parce que clairement, il ne pouvait pas y avoir une question pareille sur un formulaire standard d’interrogation d’employé. C’était censé être un entretien de routine, il pensait qu’il allait déballer comment l’évasion s’était passée et point barre. Non pas qu’il allait devoir raconter toute sa vie à un parfait inconnu.

-Et sinon, vous avez un elfe rien que pour ranger votre bureau ou vous faites ça tout seul ? Non parce que c’est un peu… trop parfait là. On croirait le bureau d’un psychopathe franchement.


Et il le pensait vraiment, y’avait un truc qui le mettait mal à l’aise dans ce bureau. A croire qu’il était entre les mains d’un dictateur ou d’un type qui se ferait une joie de trancher la gorge du premier imprudent qui aurait un pet de travers.  




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan Mar 27 Sep - 12:11



Oh god. Please, not you !


 


Jeudi 21 avril

Si Liam ne laissait rien paraître, intérieurement il n'en menait pas large. Et Fateless qui laissait sa phrase en suspens ! Ça avait beau être dit sur un ton parfaitement égal pour le procureur ça sonnait comme une menace. C'était sûr qu'il se souvenait de lui ! Voilà, il se souvenait de l'avoir vu dans un club de strip-tease gay et il devait bien rire sous cape maintenant qu'il savait ça ! Quelle horreur... Il savait bien que ça avait une mauvaise idée d'avoir mis les pieds là-bas ! Pourtant ce n'était pas le seul club du genre à Londres et il avait fait exprès d'en choisir un loin et pas très connu... Mais apparemment ce n'était pas assez ! Et puis zut d'abord il avait bien le droit de s'accorder un peu de détente, il bossait bien assez ! Il travaillait jusque tard dans la nuit, se levait tôt le matin pour retourner au Ministère et même le dimanche il s'attelait à ses dossiers toute la journée ! Alors personne ne pouvait lui reprocher d'aller s'accorder un peu de bon temps pour apprécier les muscles de beaux hommes sexy... Si ? Et puis il se montait peut-être la tête pour rien ! Il fallait qu'il reste lucide. Mais comment pouvait-il rester lucide en sachant que son interlocuteur était né à Canberra ? Et s'il perçait son mensonge à jour ? S'il découvrait le pot aux roses ? Si la couverture qu'il avait monté depuis des années s'effritait d'un seul coup ?! Il devrait alors se réfugier au quartier général de la Résistance mais sans son poste il serait bien moins facile d'avoir accès aux informations et d'organiser des coups montés !!

Liam s'échina au calme. Paniquer ne servirait à rien du tout qu'à lui faire perdre ses moyens, et justement il avait besoin de toutes ses capacités pour surmonter cette terrible crise. Il avait déjà rencontré des australiens et ça s'était toujours bien passé. Leur mensonge à Louise et lui était fait pour résister à tous les petits curieux qui iraient fouiner dans leur fausse vie ! Tout se tenait ; ils avait tout réfléchi pour que ce soit crédible et surtout, que tout se tienne. Alors d'accord tout n'était pas infaillible dans leur fausse identité, mais de là à être démasqué directement...

-Non ! Répondit-il un peu trop brusquement avant de se rattraper. Non, je le remplis, merci. C'est mon rôle.  

Pas question de lui donner le formulaire sinon il verrait bien qu'il lui avait posé des questions qui n'y figuraient pas et si Liam avait toujours détesté se servir de son travail à des fins personnelles -sauf pour ce qui concernait la Résistance bien entendu- là c'était un cas de force majeure. Il était né à Canberra quoi !

-Bon dans ce cas ce devait être l'hôpital de la Cochlée. Mais dans le doute je ne vais pas remplir ce champ.

Ne résistant pas à l'envie de s'assurer que sa couverture ne risquait rien, il décida de le questionner un peu. Mais il aurait mieux fait de s'abstenir. Bien sûr que cette question n'était pas sur le formulaire, c'était évident, il n'avait même pas cherché à le cacher ! Mais pourquoi est-ce que ça devait l'empêcher de se montrer un peu curieux ? Il fallait faire preuve d'humanisme et ne pas traiter des gens comme des machines ! Alors bon ce n'était clairement pas par soucis de préserver les sentiments de l'être humain irritant qui se trouvait en face de lui qu'il demandait mais quand même ! Qu'est-ce que c'était que cette façon insolente de répondre ? Avec cet air je m'en foutiste en plus ?! Liam avait envie de lui faire ravaler sa nonchalance à ce mec ! Et puis sa façon de mâcher les mots ! C'était insupportable ! Il mourrait d'envie de le secouer histoire qu'il soit un peu plus concerné par ce qui passait sous son nez au lieu de le regarder avec cet air bovin !!

-Non, ce n'était effectivement pas dans le questionnaire, fit Liam en s'efforçant de rester calme tout en sentant que sa patience s'effritait de minute en minute. J'étais juste curieux.

Et d'ailleurs puisqu'il faisait son malin il allait lui en rajouter des questions ! Même si celles du formulaire se contentaient de demander le nom et le rapport du témoignage, le brun avait bien d'autre projets et il comptait bien en apprendre plus sur cet intrigant. Et il ne pouvait pas nier qu'il se réjouissait d'avance de savoir que ses questions irriteraient Fateless. Douce vengeance !

-J'aurais besoin de votre adresse, votre ancienne en Australie et votre actuelle. Ainsi que vos diplômes et si vous avez des antécédents avec la justice.

Sur ce dernier point, Liam aurait pu le savoir très rapidement, mais ce n'était pas le but recherché. Ah il se croyait tout permis celui-là, avec ses beaux yeux et son allure sexy ? Et bien Liam ne l'entendait pas de cette oreille, lui ! Il n'aimait pas que l'on joue au plus malin avec lui. Surtout quand la personne en question avait peut-être le pouvoir de le faire tomber. Tout occupé à fulminer intérieurement, il fut tiré de ses pensées par la remarque ô combien pertinente et appropriée de Fateless. Un psychopathe ?! Lui qui ne vivait que pour la justice ?! Il releva la tête pour plonger ses yeux dans les siens.

-Vous êtes en train de comparer un Procureur à un psychopathe ?
Fit-il très calmement bien que son ton acide trahissait son agacement. Un Procureur qui s'occupe d'une affaire où vous êtes impliqué en plus. A votre place je ne ferais pas ce genre d'insinuation, et pour informations je déteste avoir un bureau en désordre. Bien ranger son lieu de travail c'est gagner en efficacité et non, je n'ai pas d'elfe de maison.

Pourquoi tout le monde pensait qu'il était maniaque ?! Il ne l'était pas ! D'accord ses alinéas étaient alignés au millimètre près, ses plumes parfaitement alignées, ses dossiers rangés en belles piles droites et ses cravates toujours bien mises, mais ce n'était pas une raison pour en conclure directement qu'il était obsédé par la propreté et l'ordre !



© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth


Dernière édition par Liam Rosenbow le Ven 20 Jan - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 45

MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan Sam 3 Déc - 18:34

Here I am

Apparemment, Logan ne s’était absolument pas planté en supposant que Rosenbow était un maniaque du contrôle. A peine avait-il suggéré de remplir lui-même le questionnaire qui l’emmerdait que le procureur s’empressât de refuser en arguant que c’était son travail. Bah tiens, comme s’il était incapable de remplir correctement un formulaire de questions le concernant ! Il n’était pas complètement stupide ou illettré non plus. Mais bon si monsieur-je-suis-parfait-mais-j’aime-reluquer-des-mecs-se-déshabiller voulait le faire lui-même et leur faire perdre leur temps au passage, grand bien lui fasse !

-Comme vous voulez, répondit le brun en poussant un soupir tout en haussant les épaules d’un air désintéressé. Mais j’maintiens que ça irait plus vite si j’le f’sais.

En vrai, le patrouilleur était prêt à mettre sa main – ou plutôt sa chemise – au feu que si Rosenbow voulait pas le laisser remplir son formulaire, c’était parce qu’il posait des questions qui n’avait rien à voir avec l’enquête ! Qu’est-ce que le ministère en avait à foutre de son hôpital de naissance sérieusement ? Absolument rien, il en était sûr ! Mais dans ce cas, pourquoi ce foutu Rosenbow lui posait-il une question pareille ?! Est-ce qu’il essayait d’en savoir plus sur lui dans le but de le draguer ? Après tout, il l’avait vu au club quelques jours plus tôt, il était peut-être en manque ! Mais si c’était un moyen de le draguer, il était vraiment pourri dans le domaine. Peut-être ne le draguait-il pas au final, vu comment il semblait être psychorigide, Logan n’aurait pas été étonné d’apprendre qu’il était, en plus, frigide !

-Comme s’il existait tiens… ne put s’empêcher de marmonner le danseur en regardant autour de lui.

Logan commençait sérieusement à en avoir marre de ces questions à la con que lui posait Rosenbow ! Est-ce qu’il l’emmerdait lui avec des questions pareilles ?! Non, alors il pouvait bien en faire autant et se contentait de l’interroger sur l’affaire qui les concernait et point barre. Mais non, au lieu de ça, il préférait lui faire perdre son temps en lui posant des questions qui n’avait aucun foutu rapport avec son questionnaire à deux noises. A croire qu’en fait, il s’intéressait vraiment à lui ! Agacé, le patrouilleur gigota sur sa chaise pour trouver une position plus confortable en croisant ses bras sur son torse, histoire de bien lui faire comprendre qu’il s’impatientait. Raaaah, il détestait vraiment ce genre de rendez-vous qui faisaient perdre un temps monstre et qui n’avait aucune utilité.

-Tu veux pas connaître mes mensurations aussi pendant que t’y es ? rétorqua-t-il avec un pointe d’agacement avant de fermer brièvement les yeux pour retrouver son calme et de répondre. J’habite 7 allée Norbert Dragonneau, à Londres, et mon adresse en Australie, je crois que tu t’en fous un peu en fait parce que ça n’a aucun rapport avec l’enquête. Sinon, j’ai eu mes BUSEs et mes ASPICs, comme tout le monde, j’ai un diplôme de danse aussi, et non, je n’ai pas d’antécédents avec la justice, mais ça vous deviez déjà le savoir, non ?

Il était procureur, il travaillait sur l’évasion d’une criminelle qui devait finir à Azkaban, et il interrogeait les patrouilleurs chargés de la conduire en prison, il s’était forcément déjà renseigné pour savoir s’il y avait un lien entre les agents du ministère et la criminelle ou si les patrouilleurs avaient déjà des antécédents avec la justice magique. Pourquoi poser la question dans ce cas ? Logan avait une théorie à ce sujet : il le faisait exprès pour l’emmerder, c’était clair maintenant ! Il avait bien vu que ses questions le gonfler et il cherchait à le punir parce qu’il était….sûrement tout ce que n’aimait pas ce procureur coincé avec un balai dans le cul ! Voilà, ça ne pouvait qu’être ça, sa tête ne revenait pas à Rosenbow alors il se vengeait en l’inondant de questions parce qu’il savait que ça le faisait chier. Arg, s’il avait pu il serait parti de ce bureau en claquant la porte avec la ferme intention de ne pas y revenir juste pour lui montrer à quel point il le trouvait chiant ce procureur à la noix. Mais il ne pouvait pas, autant se faire recouvrir de fiente de hiboux plutôt que d’avoir un comportement aussi suspect que ça. Il risquerait la suspension ou une enquête plus approfondie. Alors certes, il n’avait rien à voir dans cette évasion qui l’emmerdait plus qu’autre chose, mais tout de même.

Sans y penser, le patrouilleur donna son avis sur la propreté et l’ordre qui régnait dans le bureau de Rosenbow, glissant que ça ressemblait au bureau d’un psychopathe, ce qui ne plut pas du tout à monsieur le parfait petit procureur. Au moins, il tenait sa vengeance quant à ses questions chiantes et superflues. Enfin bon, c’était quand même pas de sa faute si son bureau faisait trop propre pour être vrai ! Il n’arrivait pas à croire qu’il existait vraiment des gens qui alignaient leurs plumes de cette façon ou qui soient capable de faire une pile parfaitement droite sans que rien dépasse, comme si les papiers étaient collés entre eux. Il voulait bien reconnaître que la magie permettait de faire des trucs fous, mais quand même pas à ce point-là.

-Y’a une différence entre ranger son bureau et…ça ! répliqua Logan en désignant le bureau d’un geste brusque de la main, faisant accidentellement voler une feuille au passage. Vous devez passer un temps monstre à faire tout ça, alors parlez pas de gain d’efficacité. Et si vous essayez de me menacer, monsieur le procureur-psychopathe, ajouta-t-il avec provocation en prenant une plume qu’il fit tourner dans ses mains, je pourrais franchement m’énerver. Surtout que je n’ai rien à voir dans cette fichue affaire à laquelle on pourrait peut-être revenir, non ?! termina-t-il en reposant la plume à l’opposé de l’endroit où il l’avait prise.

Parce que oui, il était temps qu’il lui pose des questions vraiment pertinente pour qu’il puisse sortir de ce bureau de fou et ne plus jamais revoir ce procureur de malheur !





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 163

MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan Ven 20 Jan - 18:43



Oh god. Please, not you !


 


Jeudi 21 avril

Liam haussa un sourcil aristocratique en toisant le grossier personnage qui lui faisait face, histoire de montrer un peu qui dirigeait ici. Il pensait peut-être que ce serait plus rapide s'il remplissait lui-même le papier, mais lui ne l'entendait pas de cette oreille ! Pas question de lui remettre le formulaire. En plus vu l'attitude du brun, ce serait à coup sûr illisible et il risquait de froisser sa feuille. Il n'avait pas l'air du genre très soigneux. Alors avec ou sans questions inventées, il ne lui aurait pas laissé le choix ! Même s'il devait avouer qu'il était presque tentant d'accepter juste pour le plaisir de ne plus l'écouter parler. En plus il osait mettre sa parole en doute ! Alors certes, à raison, mais quand même. Il était Procureur nom d'un niffleur !! Et ce comportement désinvolte commençait sérieusement à lui courir sur le haricot, comme disait son père. Il n'arrivait vraiment pas à le cerner. Est-ce qu'il était réellement aussi... Aussi... Mou et irritant que ce qu'il en avait l'air ou était-ce une couverture ? L'agent du Ministère plissa les yeux avec suspicion avant d'en conclure que ça avait l'air d'être naturel, chez lui. Quoique... Sur scène il avait bien plus... Impliqué. Il avait même un regard beaucoup plus torride, bien loin de l'expression courroucée qu'il arborait en ce moment. Mais ce n'était définitivement ni le lieu ni le temps de penser à ça !

-Bien sûr qu'il existe, soupira Liam en levant les yeux au ciel sans se préoccuper de mentir effrontément.

Après tout ce n'était pas comme s'il n'avait pas l'habitude des mensonges, il n'était plus à ça près. Surtout que là, ça pouvait s'avérer vital ! Il fallait connaître son ennemi pour le vaincre plus facilement, or ce Logan Fateless était dangereux. Il lui faudrait le surveiller du coin de l’œil. En plus il n'arrivait même pas à faire la différence entre de la curiosité et de la paperasse ! Mais il avait quoi dans le cerveau ? De la semoule ? D'un autre côté, il ne pouvait pas non plus être beau, sexy ET intelligent, sinon ça n'aurait pas été juste. Il n'y avait que les Crowford pour commettre aller contre ça. Pas étonnant qu'il soit tombé amoureux de Théo durant ses années à Poudlard ! Hu m... Cela dit même Théo n'avait pas de biceps pareils. Alors qu'il croisait les bras comme un enfant boudeur, le procureur ne put s'empêcher de se faire la réflexion qu'il était fichtrement musclé. Et qu'il retracerait bien les contours de ces muscles du bout des doigts...

Il faillit sursauter en entendant la voix impatiente de Fateless qui lui demandait s'il voulait ses mensurations. Quoi ?! Liam avait pourtant l'habitude de reluquer les hommes de façon très discrète ! Il s'y était entraîné longtemps parce qu'il n'avait pas envie qu'on fasse une fixette sur son homosexualité. Il n'en avait pas honte, mais le boulot c'était le boulot et ses collègues n'avait pas à savoir ce qui se passait dans sa tête et dans son lit. Alors comment avait-il pu remarquer qu'il l'observait ?! Est-ce que ça avait été si évident ? Ah ! Ou alors il se souvenait réellement de lui et donc il savait qu'il était gay, du coup il devait être à l'affût... Oh non... Le faux australien s'astreignit au calme. Bien sûr, il ne laissait rien paraître, mais il ne fallait pas donner de raisons à son interlocuteur d'être encore plus méfiant. D'abord il les connaissait déjà plus ou moins ses mensurations, il l'avait vu à moitié nu ! Il chassa rapidement l'image que cette pensée avait ramené à la surface de son cerveau et revint à l'instant présent en affichant son air le plus digne qui soit. Il était très doué pour ça, alors autant en profiter ! Affichant l'expression du type distingué et sérieux par excellence, il poussa un soupir exaspéré avant de répondre d'un ton un peu las :

-Gardez vos mensurations pour vous merci, nous sommes dans un bureau ici, pas dans votre salle-de-bain ou au Chaudron Baveur en train de jouer à qui a la plus grosse.

Il avait pris un ton condescendant pour la dernière partie de la phrase, histoire de bien montrer que oui, il se fichait bel et bien de ce qui se trouvait sous son haut. Dommage, dans un autre contexte ça l'aurait beaucoup intéressé... Mais bon.

-Vous savez le nombre de dossiers que j'ai en ce moment ? Bien trop pour me souvenir de toutes les têtes dans votre genre, alors vous poser la question l'épargne l'inutile perte de de temps de rechercher dans mes archives.

Bien sûr, il s'agissait encore d'un mensonge. Liam avait juste lu les questions à voix hautes et n'avait pas pris la peine de censurer celles dont il connaissait déjà la réponse. Ça permettait de noyer le poisson et de mieux faire passer des interrogations qui ne figuraient pas sur la liste... Parce que sinon effectivement, il n'aurait pas eu besoin de réponse. Son cerveau était à lui seul un immense bureau parfaitement trié et il en règle général, il n'avait aucun mal à se souvenir d'une information dont il avait besoin. Il nota soigneusement tout ce qu'il avait entendu sur le parchemin avant de relever la tête devant l'insulte de Fateless. Un psychopathe !! Et en plus il avait l'audace de répliquer alors que son ton ne souffrait aucune réponse !

En voyant une de ses précieuses feuilles s'envoler, Liam se jeta en avant et attrapa la feuille avant qu'elle n'atteigne le sol. Ouf ! Elle avait failli se froisser. Qu'aurait pensé Smith s'il lui avait rendu une feuille abîmée ?! Quelle horreur ! Heureusement que sa répulsion pour la poussière avait aiguisé ses réflexes ! Il foudroya Fateless du regard en déposant avec soin le document sur le haut de la pile où elle était quelques secondes avant. La feuille s'empila parfaitement sur les autres, comme si un sort l'avait obligée à s'aligner sur la pile. Pourtant ce n'était que l'habitude du procureur de faire de magnifiques tas qui avait réalisé ce mini-prodige.

-Je passe beaucoup moins de temps à ranger que d'autres à chercher partout ce qui se cache sous leur fouillis, répondit Liam qui commençait à sérieusement s'irriter, ce qui s'entendait dans sa voix devenue plus sèche, parce qu'au moins je connais la place de chaque chose et je n'ai pas à réfléchir avant de ranger ! Il y a une place pour chaque chose, et chaque chose est à sa place. Et je ne vois pas en quoi la propreté de mon bureau vous regarde.

Lui au moins il était ordonné ! Et c'était la base pour un employé du Ministère, il ne comprenait pas pourquoi on n'obligeait pas tous ceux qui avaient un bureau à le ranger au moins une fois par semaine ! Ça permettrait sans doute de réduire bon nombre de perte de documents ! Horripilé de constater qu'après l'incident de la feuille, le brun jouait à présent avec une de ses plumes -une plume offerte par Théo en plus ! De la qualité!- de manière tout à fait insolente.

-Vous énerver, vraiment ?
Répéta Liam en se redressant de toute sa prestance de -faux- sang-pur australien. Et vous croyez vraiment m'impressionner ? Ce serait plutôt à vous de vous inquiéter et de vous calmer. Je ne suis pas suspecté moi.

Au contraire, il était respecté et personne ne se doutait qu'il cachait des secrets. Il attrapa la plume reposée au mauvais endroit -soit il l'avait fait exprès, soit il était trop stupide pour se rappeler d'où il l'avait prise et le procureur se plaisait à croire qu'il s'agissait de la seconde option- et la reposa sèchement là où elle était avant, au millimètre près.

-Mais là-dessus, si vous êtes disposé à répondre aux questions au lieu de faire des remarques impertinentes, oui, nous pouvons reprendre.

Un sourire presque féroce et satisfait s'étala sur ses lèvres en continuant :

-Il vous reste un certain nombre de questions... Je vais faire tout mon possible mais ce genre de choses prend parfois du temps.

Et Liam avait l'habitude de travailler en dehors de ses heures de bureau, alors s'il prenait du retard -enfin, du retard sur son avance parce que Liam ne travaillait en retard- ce n'était pas lui que ça allait déranger.



© Aelyne


I just want justice
So I will do everything in my power to live by the truth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 45

MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan Ven 5 Jan - 22:44

Here I am

Bah tiens ! Le petit-procureur-parfait lui assurait que le champ demandant son hôpital de naissance existant ! Comme s’il allait le croire ! Mais bon, ce sale aristo avait l’air bien trop fier et coincé pour reconnaître qu’il était en train de mentir pour satisfaire sa curiosité personnelle. Bien que Logan ne vît absolument pas quel intérêt le maniaque pouvait avoir pour son hôpital de naissance… Peut-être faisait-il parti de ces fétichistes bizarres qui avaient des centres d’intérêts incompréhensibles ? Enfin bon, aucune importance, il se fichait bien de savoir ce qui faisait triper ce type tant qu’il sortait le plus rapidement possible de ce bureau à deux noises. Il commençait à en souper de ces questions interminables et de ce bureau trop propre, trop rangé et trop net pour n’avoir rien à cacher. Oui, ce Rosenbow de malheur avait forcément un truc à cacher derrière son ardent besoin de contrôle mais le patrouilleur se moquait bien de savoir quoi. De toute façon, il oublierait ce type dès qu’il aurait claquer la porte de son bureau – parce qu’il comptait bien la claquer, juste pour se venger ! Ou plutôt, dès qu’il serait rentré chez lui, histoire qu’il ait le temps de se calmer.

-Pourtant ça pourrait vous intéressait,
marmonna l’australien dans sa barbe en détaillant les murs du bureau, au moins eux ne l’énervaient pas.

Vu comment il l’avait reluqué au club de strip-tease, il semblerait qu’il soit au goût du représentant de la justice magique. Mais bref, ce n’était pas le moment de repenser à ça. Ce type pouvait faire ce qu’il veut de son temps libre tant qu’il était compétent pour faire son boulot, ou plutôt qu’il ne le retenait pas très longtemps. Ce qui ne semblait pas être le cas et qui agaçait passablement le père célibataire.

-Nan, j’ai aucun antécédent avec la justice, c’pas bien compliqué à r’tenir pourtant, s’impatienta le patrouilleur en s’exhortant néanmoins au calme. On peut passer aux trucs importants maint’nant ?

A défaut de pouvoir avancer dans cet interrogatoire – qui s’annonçait interminable – Logan pouvait toujours se consoler en foutant un peu le bazar sur ce bureau de chirurgien. En tout cas, ça semblait agacer le procureur, c’était toujours ça de pris. Même s’il n’appréciait pas vraiment d’être menacé comme ça. Bordel quoi ! Il n’avait rien fait de mal lui ! C’était quand même pas sa faute à lui si les aurors du ministère de la magie étaient des imbéciles incapables d’arrêter une résistance de plus en plus envahissante et entreprenante. S’ils faisaient leur boulot correctement au lieu de se goinfrer de fish’n’chips, peut-être que Swordfish se serait pas échappée !

-Pourtant, vous êtes pas capable de vous souvenir que j’ai jamais eu d’problèmes avec la justice, fit remarquer nonchalamment Logan. Vous avez l’air de faire vot’ boulot sérieusement, vous avez dû faire des r’cherches avant qu’je vienne nan ? Vous avez perdu vos notes peut-être ?

Mais le patrouilleur perdit rapidement de sa superbe en entendant la suite des paroles de Rosenbow. C’était quoi ce bordel maintenant ?! Suspecté ?! Lui ?!?!?! Par le caleçon de Merlin c’était quoi encore ces conneries ?!

-Suspecté ? Vous avez pas l’impression d’abusé ? J’suis suspect de rien du tout ! J’étais juste chargé d’escorter la criminelle à Azkaban ! C’est même pas aux patrouilleurs de faire ça normalement, ça s’est décidé à la dernière minute, aucun de nous trois n’aurait eu le temps de préparer l’coup avant le départ pour la mission. Alors non, j’crois pas que j’sois suspecté, j’suis juste là pour répondre à vos questions et vous permettre de faire vot’ boulot.

Si Cooper les avait suspectés, ses collègues et lui, ils auraient été mis à pied dès leur retour au Ministère. Vu comment il pouvait se montrer peu conciliant parfois ce chef – en leur collant des rapports supplémentaires par exemple – heureusement que sur d’autres points, il était plus arrangeant. Sinon, Joy passerait son temps chez son grand-père dès qu’elle tombait malade – et Merlin savait que ça arrivait un peu trop souvent. Comme tous papa qui se respecte, Logan s’inquiétait pour sa fille, mais en plus de ça, il avait fallu qu’il écope d’une gamine avec une santé fragile qui aurait été capable d’attraper une maladie théoriquement disparue en Angleterre depuis plusieurs dizaines d’années. Mais même s’il s’inquiétait un peu trop parfois pour elle, ça ne l’empêchait pas, au contraire même, d’aimer son petit rayon de soleil.

Penser à sa fille permit au patrouilleur de retrouver, un peu, son calme. S’il continuait à s’énerver de la sorte, le procureur allait continuer à se braquer et il ne sortirait jamais de ce bureau. Or, sa petite Joy l’attenait sagement chez Gavriil – ou Gabrielle, ça dépendait des moments – qui avait la gentillesse de la garder pendant qu’elle n’avait pas école. Allez Logan, on prend une grande inspiration, on se calme, on s’excuse – si si, on s’excuse ! – et on termine cet interrogatoire sans éborgner personne.

-Pardon, j’aurais pas dû m’énerver, s’excusa le brun avec une sincérité qui le surpris lui-même – à croire qu’il était réellement pressé de retrouver sa fille. Reprenez vos questions, j’y répondrais de mon mieux.

Oui, c’était bien mieux comme ça. Maintenant, il fallait juste qu’il arrive à garder son calme jusqu’à la fin – ce qui n’était pas garanti – et peut-être qu’il pourrait sortir, rapidement, du département de la justice sans qu’une réputation d’emmerdeur impatient et désagréable ne lui colle au train.





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Oh god. Please not you ~ Logan

Revenir en haut Aller en bas
Oh god. Please not you ~ Logan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Présentation de Logan Echolls
» Alice Logan [validée]
» Logan Wright
» Logan(X)
» Brooke Logan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: Le Ministère de la Magie :: Niveau 3 : Département de la Justice Magique-