Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Les mots manquent aux émotions /feat Aelred
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Petite Roussette

ϟ Parchemins : 58

MessageSujet: Re: Les mots manquent aux émotions /feat Aelred Dim 18 Sep - 17:14


 

 
Les mots manquent aux émotions.

 
“Il y a dans la vie des instants de bonheur qu'aucun poème ne peut résumer.”

 
 

13 avril

Saleté de dragueur songea Chrystabel tout en adressant un sourire rieur à Aelred. Le clin d'oeil de se dernier l'avait fait une fois de plus légèrement rougir et elle était absolument persuadée qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait. Cela l'amusait, c'était toujours amusant de flirtant gentiment avec un homme séduisant mais en même temps, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si Aelred était conscient au point de son sex appeal au point d'être ce que l'on appelait communément un coureur. Le genre de type qui n'hésiterait pas à séduire une jolie jeune femme un peu trop naïve avant de l'oublier dès qu'il aurait eu quitté son lit. Chrystabel en avait déjà connu des hommes comme cela mais elle se disait qu'elle serait bien dégoûtée si c'était aussi le style du beau vendeur qui se tenait auprès d'elle. Mais il était difficile de se faire une opinion sur lui, il n'était pas le genre de personne chez qui on lisait comme dans un livre ouvert. Et il y avait un point à ne pas oublier, il avait quand même une boutique dans l'Allée des Embrumes ! Ce n'était pas exactement un gage de stabilité et d'honnêteté ça en général, non ?

C'est chou-ette de tr... travailler en famille, répondit-elle sans se séparer de son radieux sourire. Mais je crois que si j'avais tr... travaillé avec un de mes frères il y aurait eu un... mort !

Chrystabel adorait ses frères adoptifs qui le lui avaient toujours bien rendu mais ils étaient épuisant à être toujours derrière elle. Avoir deux grands frères protecteur, c'était un rêve devenu réalité pour celle qui avait connu une enfance horrifiante mais ils étaient un peu trop protecteur en fait. Ils oubliaient parfois que leur petite soeur avait quand même déjà 27 ans. Elle n'était pas prête d'oublier l'air horrifié de l’aîné de la fratrie quand, 2 ans plus tôt, il avait débarqué à l'improviste chez elle sans frapper et l'avait trouvé en plein action avec son petit-ami de l'époque sur sa table à manger. Depuis, plus aucun de ses frères n'entraient chez elle sans sonner, c'était au moins ça.

Tu dois pas être doué en c... cuisine alors, plaisanta-t-il quand il lui expliqua que de rester à attendre qu'une potion mijote avait tendance à l'endormir. Après tout, la cuisine ou les potions, c'était du pareil au même sur la forme. Ça restait des recettes à suivre et à regarder bouillir.

Quand il lui demanda ce qu'elle faisait dans la vie, Chrysta ne put s'empêcher de rire.

Crois-le ou p...p... pas mais je suis vendeuse !


Elle riait car cela pouvait sembler tellement improbable ! Pour être vendeur, on demandait généralement à la personne de bien s'exprimer face aux clients. Ce qui n'était clairement pas le cas de la jeune femme. Mais sa bonne humeur et son caractère avait plus au propriétaire de la librairie qui avait décidé de lui offrir une chance plusieurs années plus tôt. À dire vrai, Chrysta travaillait surtout dans les rayonnages et aux commandes, plus qu'au conseil clients mais certains appréciaient la jeune vendeuse atypique et venaient volontairement chercher conseils vers elle.

Je travail à... Fleury and... Bott. Je suis très grande c'est... p... pratique pour ran-ger les livres, ajouta-t-elle avec humour en sautant de sa chaise pour prouver ses dires. Plantée sur ses talons, elle dépassait allégrement les 1m80. Tu vois ? Pas besoin d'un escabeau !

 
Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 122

MessageSujet: Re: Les mots manquent aux émotions /feat Aelred Lun 19 Sep - 17:04



Les mots manquent aux émotions


 


13 avril 2016

En fait, Aelred préférait ne pas se prendre la tête concernant son éventuelle, hypothétique future relation avec Chrysta. A quoi ça servait de se torturer ? De toutes façons personne ne pouvait prédire l'avenir et il verrait bien ce qui se passerait par la suite. Se demander quelle décision prendre pendant des heures n'allait pas l'aider, mais plutôt l'embrouiller et lui faire faire n'importe quoi. Il n'avait jamais été très porté sur le futur, il préférait vivre dans le moment présent. Advienne que pourra ! Pour l'instant, le sourire de la rousse lui donnait juste envie d'apprécier le moment qu'il passait. C'était définitif, il adorait la voir rougir.

-Pourquoi ? Rigola le brun à sa remarque. Ils sont du genre à passer leur temps à t'embêter ?

Il savait que parfois les grands frères prenaient un malin plaisir à trop taquiner les petites sœurs, même s'il n'avait jamais été dans ce cas là. En même temps, il était difficile d'énerver Lena, étant donné qu'elle était toujours de bonne humeur, et il n'avait jamais spécialement cherché à le faire, même s'il aimait bien la taquiner gentiment de temps à autre. Sur Noah par exemple. Comme ils s'entendaient bien et que leur travail respectif étaient liés, ils en étaient tout naturellement venus à devenir associés dans leur vie professionnelle. Mais bon son travail en famille s'arrêtait là, tout simplement parce qu'à part Lena, sa famille... Disons qu'elle avait tendance à ne plus vraiment exister pour lui, entre sa mère qui était partie dans son enfance et son père qui n'avait rien trouvé de mieux que de passer son temps à le dénigrer à l'enfermer dans le grenier. Depuis qu'il avait quitté Poudlard il ne l'avait plus revu et c'était tant mieux comme ça. D'ailleurs s'ils se revoyaient il ne donnait pas cher de sa peau étant donné qu'il avait bien volé la moitié de la fortune de son père avant de disparaître dans la nature.

Il éclata de rire à la plaisanterie de Chrysta. C'était pertinent, effectivement il aurait dû être nul en cuisine. Et pourtant il se débrouillait très bien ! Comme quoi parfois il ne fallait pas chercher où était la logique.

-Et bien figure toi que si, aussi étonnant que ça puisse être ! Me demande pas pourquoi, j'en sais rien. Sûrement parce qu'il a bien fallu que j'apprenne avant de mourir de faim !

Avant que Lena vienne vivre chez lui, Aelred avait eu un peu de mal à joindre les deux bouts au début. Il n'avait pas encore volé son père à cette époque, et il peinait à trouver un travail qui puisse lui payer le loyer, les courses... Du coup il n'avait pas l'argent pour s'acheter à manger dehors alors il avait bien dû s'y mettre. Et puis quand sa sœur était arrivée... Il avait préféré continuer à cuisiner lui-même. Elle était un génie des potions mais la cuisine... … Enfin personne ne pouvait être parfait non plus ! Et puis il devait reconnaître qu'elle faisait bien les soupes au moins. Douée en postions mais nulle en cuisine. Et lui c'était l'inverse. Cherchez l'erreur.

Effectivement, Aelred n'aurait pas pensé que la rousse était vendeuse. Mais au moins ça voulait dire qu'il y avait des gens qui ne la condamnaient pas pour son bégaiement, c'était une bonne chose. En la voyant se lever tout à coup avec un grand sourire aux lèvres et les yeux pétillants, en affirmant d'une voix toute joyeuse que sa taille remplaçait les escabeaux, le brun essaya de retenir son rire. Il essaya vraiment ! Mais ce fut plus fort que lui, et bientôt il fut pris d'un fou rire incontrôlable. Elle était vraiment incroyable elle ! Lancer ça sur ce ton alors que la plupart des femmes auraient sans doute complexé comme pas permis sur leur taille !! Elle lui plaisait bien, c'était clair et net !

Peinant à reprendre son souffle, Aelred ferma les yeux quelques instant pour se calmer. Se chopper une vraie crise de fou rire n'allait pas l'aider des masses et il n'avait pas envie de finir à l’hôpital à cause d'un bête fou rire. Se forçant à inspirer en tentant de ne pas repenser à la bouille réjouie de Chrysta quand elle s'était levée d'un bond, il finit par retrouver un peu de sérieux -même s'il avait encore un grand sourire aux lèvres, c'était toujours mieux que d'être plié en deux.

-Ouf... Tu veux me tuer, toi ! Désolé c'est juste que... Ta tête était vraiment drôle. Mais c'est vrai que t'es grande ! Au moins avec toi j'ai pas besoin de trop baisser la tête pour te regarder, ça te fait un bon point.


Il espéra que sa crise de rire n'avait pas refroidi la jeune femme, mais bon là il n'avait vraiment pas pu se retenir. Histoire de se rattraper et de tenter de paraître à peu près normal, il choisit d'embrayer sur un sujet plus sûr :

-J'imagine qui tu aimes les livres si tu bosses chez Fleury and Bott, non ?




© Aelyne





SEE WHAT YOU ARE, BE WHAT YOU WANT


Dernière édition par Aelred Kleegan le Dim 25 Sep - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Petite Roussette

ϟ Parchemins : 58

MessageSujet: Re: Les mots manquent aux émotions /feat Aelred Mar 20 Sep - 13:26


 

 
Les mots manquent aux émotions.

 
“Il y a dans la vie des instants de bonheur qu'aucun poème ne peut résumer.”

 
 

13 avril

Quand Aelred lui demanda si ses frères étaient du genre à 'embêter, Chrysta fit oui de la tête en riant.

En vérité, ses aînés et elle étaient comme n'importe quels frères et soeur. À la différence près qu'ils avaient dû apprendre à cohabiter alors que Chrystabel avait déjà 11 ans et non pas depuis sa naissance. Autrement dit, elle était apparue dans leur vie pile pour les débuts de la joyeuse période de l'adolescence et de la puberté. Heureusement que ses deux frères étaient plus âgés et donc déjà plus patients.

Des garçons quoi, finit-elle par dire avec son sourire rieur.

Deux grands frères protecteurs qui l'avaient dorloté leur petite soeur arrivée tardivement mais qui l'avaient aussi rendu folle. Et c'était toujours le cas aujourd'hui même si le plus âgé était désormais plus concentré sur ses propres filles que sur sa soeur heureusement. Il restait plus qu'à attendre que le second se décide aussi à fonder une famille avec sa compagne de longue date et Chrystabel aurait définitivement la paix.

Et voilà que en plus il savait cuisiner ! Il était beau, drôle, sympathique et savait cuisiner... C'était à se demander par quel miracle est-ce qu'il était célibataire celui-là. Mais peut-être qu'il avait un gros vice caché qui avait fait fuir les femmes les unes après les autres ? Il devait bien avoir des défauts quand même. Il en avait même certainement mais pour le moment, Chrysta ne les voyaient pas et c'était peut-être justement les pires les défauts que l'on pouvait cacher aux premiers regards.

Avec sa réflexion sur sa grande taille, Chrystabel avait eut espoir de faire sourire Aelred. Elle n'avait pas prévu de le tuer à moitié ! Et pourtant, c'était bien ce qui semblait être sur le point de se passer. Prit dans son fou rire, le bel asiatique semblait en perdre son souffle.

Sa taille, c'était comme son bégaiement, Chrystabel avait apprit à faire avec pour la simple et bonne raison qu'elle ne pouvait rien faire contre. Elle n'allait pas faire rapetisser ses jambes après tout. Surtout qu'elle les aimaient ses longues jambes interminables. Bon cela la rendait généralement plus grande que pas mal d'hommes, surtout avec des talons, mais à ses yeux, ce n'était pas grave. Elle n'était plus vraiment à cela près.

Heureusement, il finit par se calmer alors que Chrysta le regardait tranquillement, bras croisés mais avec un sourire sur les lèvres. Elle ne s'était pas vexée, au contraire au moins il semblait commencer à apprécier son humour après son bide avec la petite blague sur son bégaiement à son arrivée.

J'aime b... bien ça oui. C'est p.. p... pas forcément une passion mais... J'aime lire. Et puis sur-tout, c'était le seul tra-vail qu'on m'offrait qui soit p... pas cachée derrière un bu-reau toute la journée.

C'était vrai qu'elle aimait les livres et elle était heureuse de travailler à la librairie mais ce n'était pas non plus un rêve de petite fille devenu réalité. A cause de son bégaiement, Chrystabel n'avait pas vraiment fait des prouesses dans les cours demandant des incantations alors il était évident qu'elle n'avait jamais été destinée à faire une grande carrière chez les Aurors ou autre du style. Mais au moins à la librairie elle pouvait voir du monde toute la journée, elle n'était pas cachée dans un coin. Et cela lui suffisait amplement, elle était contente de son travail.

Et toi ? P... Pourquoi tu as installé ta bou-tique ici ?

 
Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 122

MessageSujet: Re: Les mots manquent aux émotions /feat Aelred Dim 25 Sep - 14:48



Les mots manquent aux émotions


 


13 avril 2016

Aelred eut un petit rire. Comment ça des garçons ? Tous les garçons n'étaient pas comme ça ! La plupart d'accord, il devait l'avouer. Cela dit il fallait comprendre, embêter sa petite sœur était vraiment amusant et ça faisait passer le temps. Même si lui-même n'avait jamais été un fléau pour Lena, il se contentait de la taquiner gentiment, et quand ils étaient enfants, ils passaient plus de temps à jouer qu'à se chercher des noises. En même temps, à cette période, il évitait de s'en prendre à Lena, parce que dès qu'il se passait des choses il se faisait punir, parfois même quand il ne se passait rien. Les rares fois où il avait eu le malheur d'être dans la même pièce que la blonde alors qu'elle pleurait, son père s'énervait contre lui et l'enfermait directement dans le grenier. Et il lui était même déjà arrivé de l'y mettre alors qu'il était à l'autre bout de la maison quand sa sœur s'était mise à pleurer. Du coup forcément, ça passait l'envie de l'embêter. Bien sûr il n'en avait jamais voulu à Lena pour ça, ce n'était pas sa faute.

Toutefois il laissa bien vite ses réflexions sur son enfance car la remarque de Chrystabel eut pour effet de lui faire oublier tout le reste. Plié en deux par son fou rire, il lui fallu quelque temps pour se remettre et reprendre son souffle. Il avait déjà eut des crises à cause de ça, et il n'avait pas envie de recommencer alors maintenant il essayait de faire attention à son souffle. Parce que rigoler et se retrouver soudainement à se rendre compte qu'on n'arrivait plus à respirer et qu'on venait de se déclencher une crise, ça ne donnait plus du tout envie de rire à personne. Une fois calmé, il releva la tête pour voir la jolie rousse tranquillement occupée à le regarder avec un petit sourire qui amusa Aelred. Bon au moins, elle ne le trouvait particulièrement stupide, c'était déjà ça.

-Je dois dire que tu m'impressionnes, avoua-t-il avec un sourire. T'as l'air de tout prendre avec positivité, y'a pas beaucoup de gens qui seraient capable de rire de tout ça.

Il n'avait jamais connu le problème de la taille parce qu'étant très grand, toutes ses copines avaient été plus petites -en même temps, difficile de trouver une femme qui dépasse le mètre quatre vingt dix. Il ne connaissait pas le problème de bégaiement non plus, même si finalement ce n'était pas un si gros problème que ça quand elle ne paniquait pas. Elle parlait juste un peu plus lentement que d'autres, et encore pas tant que ça. En revanche il avait d'autres soucis, comme sa maladie, et lui n'avait jamais réussi à en rire. C'était au-dessus de ses forces, même s'il savait que parfois, il devrait le prendre avec plus de légèreté plutôt que de s'énerver à cause de ça. C'était plus fort que lui. Mais que Chrysta y parvienne montrait qu'elle devait avoir du caractère.

-Ah oui, effectivement ça peut se comprendre ! Mais ça doit être sympa de travailler entouré de livres en tous cas.

Le brun avait toujours adoré la lecture. Étant très curieux de nature il s'intéressait à peu près à toutes les sortes de livres qui existaient, même la littérature moldue alors qu'il n'avait jamais mis les pieds de l'autre côté de  la frontière.

-Oh c'est tout bête ! Rigola Aelred à la question de Chrysta. Les prix étaient beaucoup moins chers dans l'Allée des Embrumes qu'ailleurs dans Londres.

Il fallait dire que la différence de prix était effectivement assez folle. Quand il avait voulu arrêter de travailler avec des patrons et tenir sa propre boutique, il avait cru devoir renoncer à son envie à cause des loyers trop chers dans Londres, et puis il avait découvert cette boutique qui était à louer alors il s'y était installé et avec le temps, avait fini par l'acheter. On aurait pu croire que tenir une boutique dans ce coin ci était dur mais en fait il avait pleins de clients. Finalement c'était utile d'être apothicaire !



© Aelyne





SEE WHAT YOU ARE, BE WHAT YOU WANT


Dernière édition par Aelred Kleegan le Ven 20 Jan - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Petite Roussette

ϟ Parchemins : 58

MessageSujet: Re: Les mots manquent aux émotions /feat Aelred Jeu 29 Sep - 20:07


 

 
Les mots manquent aux émotions.

 
“Il y a dans la vie des instants de bonheur qu'aucun poème ne peut résumer.”

 
 

13 avril

Chrystabel fut contente d'apprendre qu'elle impressionnait Aelred mais personnellement, elle ne se trouvait pas si impressionnante que cela. Si elle prenait les choses avec positivités c'était surtout et avant tout pour ne pas sombrer. Cela n'avait pas été facile de rire de tout cela, cela lui avait prit des années. Heureusement, elle avait pu compter sur une nouvelle famille aimante pour l'aider à cela car ce n'était pas vraiment gagné. Quand elle était arrivée à Poudlard, Chrysta était une enfant traumatisée, renfermée, timide et passablement dépressive. Accepter son bégaiement lui avait demandé un énorme travail sur elle-même et même encore maintenant, ce n'était de loin pas aussi facile qu'elle voulait en donner l'air.

Quant à sa taille, en revanche ce point-là n'avait jamais été un problème à proprement parlé. Oui, adolescente être plus grande que les garçons n'avait pas toujours été facile mais maintenant qu'elle était adulte, elle voyait plutôt sa taille comme un atout. Cela pouvait sembler superficiel mais elle comptait énormément sur son apparence pour compenser son élocution défaillante.

Vaut mieux ri-re que p... pleurer
, répondit-elle en haussant des épaules avec un sourire pétillant.

Elle omettait juste de préciser le nombre de soirée qu'elle passait à pleurer toute seule dans son canapé après avoir reçu des nouvelles insultes, marques de perte de patience ou de ruptures durant la journée. Elle ne parlait pas non plus des cauchemars concernant sa grand-mère qu'elle faisait régulièrement ou le nombre de fois où, après avoir couché avec un presque inconnu, elle se sentait incapable de se regarder dans la glace, prise de conflit avec les préceptes religieux très strictes dans lesquels elle avait été élevée. Mais ça, elle n'en parlait jamais à personne alors encore moins à un homme séduisant qu'elle connaissait à peine.

Et oui, c'était sympa de travailler entouré de livre. D'autant que dans le fond les livres étaient un peu la seule occupation possible le soir pour une célibataire vivant seule.

Les livres sont... sympas. Les clients p...p...parcontre...
, dit-elle avec la grimace typique et mondialement connue de la vendeuse qui filerait bien des baffes à certains clients-Rois particulièrement chiants.

Mais Chrysta voulait surtout en savoir un peu plus sur le mystérieux apothicaire. L'Allée des Embrumes avait une très mauvaise réputation mais pourtant, Aelred semblait être quelqu'un de bien à première vue. C'était plutôt étrange de le voir là.

Mais tu as ja... ja-mais eu d'ennuis ?

Les clients devaient quand même être parfois du genre plutôt louche dans le coin non ?

La simple idée d'imaginer son bel asiatique en danger la faisait frissonner. Mais il devait être capable de se défendre mine de rien non ? Il devait être sexy quand il se battait...

Sentant ses pensées un peu trop s'emballer, Chrysta se concentra à nouveau sur la réalité.

Et pendant ce temps, le temps continuait de défiler. Vu l'heure, il n'allait certainement pas tarder à fermer boutique et à vouloir rentrer chez lui. Alors il faudrait qu'elle trouve une nouvelle excuse pour passer le voir. Heureusement il était apothicaire, elle pouvait trouver une excuse lié à son commerce. Mais un jour, il faudrait bien qu'elle se décide à l'inviter s'il ne finissait pas par le faire lui-même. Quoi que s'il ne le faisait pas, c'était qu'il n'était pas intéressé non ? Il y avait des jours comme ça o?u la jeune femme envisageait très sérieusement de se lancer dans l'étude de la légilimencie.

 
Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 122

MessageSujet: Re: Les mots manquent aux émotions /feat Aelred Ven 20 Jan - 16:16



Les mots manquent aux émotions


 


13 avril 2016

Aelred eut un sourire à la réponse de la jolie rousse, car il avait souvent entendu cette phrase, mais dans la bouche de sa sœur. Il avait toujours admiré les personnes qui arrivaient à mettre ces cinq petits mots en pratique, pour lui. Il était bien obligé d'admettre que Chrystabel semblait posséder un caractère plaisant, en plus d'être sexy. Parce qu'il fallait l'avouer, avec ses jambes longues, sa fine taille et sa poitrine -il n'avait pas reluqué, il avait simplement regardé sa silhouette, nuance- elle avait tout d'une belle femme. En plus elle avait l'air d'avoir la peau douce... Mais le brun n'allait pas s'aventurer à le vérifier comme ça, de but en blanc. Après tout, la dernière fois qu'il l'avait vue, elle était poursuivie par un type plus que louche qui aurait fait frissonné n'importe quelle fille, il allait éviter de la plaquer sur le comptoir juste pour s'assurer de la texture de sa peau sinon c'était clair qu'il ne la reverrait jamais. Quoique... Maintenant, il savait où elle travaillait.

En voyant la grimace de Chrysta, Aelred ne put que faire la même tête. La tête de celui qui ne comprenait que trop bien... Oui, les clients, parfois, on s'en passerait bien... Malheureusement un vendeur sans client ne vendait pas grand chose. Toujours était-il qu'il avait, lui aussi, déjà fait l'expérience de sorciers atrocement exigeants, voire complètements dérangés ou simplement bêtes et méchants, qui faisaient des scandales idiots ou qui posaient des problèmes. En plus, dans le cas de la demoiselle, il imaginait bien qu'il devait y avoir des hommes à la fierté mal placée qui ne devaient pas apprécier de se retrouver face à une femme plus grande qu'eux. Sans compter le problème du bégaiement... Hum, ça ne devait pas être facile tous les jours, pour sûr.

-Oui, je te comprends... Le problème des clients c'est qu'on ne peut pas juste les refermer et les reposer sur une étagère quand ils ne nous plaisent pas, contrairement aux livres,
plaisanta-t-il avec un rire. C'est bien dommage d'ailleurs, y'en a à qui je ferais bien prendre la poussière pendant au moins deux siècles juste pour plus les entendre, crois moi !

Il y avait notamment une sorcière de la trentaine qui venait tous les mois pour la même chose, et qui, chaque fois, se plaignait exactement de la même manière que la consistance de la crème ne lui allait pas, et que ce n'était pas pratique, et qu'en plus ça lui laissait une impression désagréable sur les mains, le tout avec une voix telle qu'Aelred n'avait jamais entendu nulle part ailleurs -et heureusement parce qu'elle était tellement aigu que devoir la supporter une fois par mois était déjà une épreuve. Comme si elle avait lu le cheminement de ses pensées, Chrysta lui demanda s'il n'avait jamais de problème, ce qui le fit rire.

-Oh que si ! « Problèmes » et « Allée des Embrumes » sont presque synonymes tu sais ! Il y a souvent des clients assez... Particuliers pour pas dire louche en fait. Mais bon, ma politique c'est de vendre à tout le monde sans poser de question, et ça arrange les affaires de tout le monde alors on me laisse tranquille. Les gens ont bien compris que s'ils me causent des ennuis, ma boutique fermerait et y'a pas mal d'habitants du coin qui viennent régulièrement ici. Je pense qu'ils seraient embêtés que je ferme. Bon, ça a pas toujours été comme ça ! Au début j'ai galéré, c'est clair. Ils aiment pas trop les nouveaux venus par ici. Mais une fois que tu fais parti du paysage et qu'ils ont compris que c'était donnant-donnant ça passe mieux. Faut juste pas poser de questions ou mettre son nez dans ce qui nous regarde pas, mais on s'habitue.

Aelred n'avait pas de scrupules à vendre à n'importe qui, après tout il ne pouvait pas deviner les intentions des clients et il n'allait pas refuser de vendre sous prétexte que quelqu'un avait l'air mauvais, il y avait trop de gens comme ça dans les parages. Il n'y avait que quelques rares produits qu'il laissait toujours soigneusement rangés et en sécurité dans son arrière-boutique et qu'il vendait avec précaution. A part ça... Il ne faisait pas le difficile.

-Et puis au pire, tu sais,
continua-t-il, ne résistant pas à l'envie de frimer un peu, il suffit d'un sort bien placé et les ennuis disparaissent ! Je suis pas un expert, mais je me débrouille avec ma baguette...

Il lui adressa un petit sourire en coin charmeur comme si de rien n'était avant de remarquer que l'heure tournait. Il n'avait pas vu le temps passer depuis qu'elle était arrivée...

-Je vais pas tarder à fermer par contre, je pense pas avoir d'autres clients à cette heure-ci. Ça te dit un verre chez moi ? Je t'invite pour te remercier du gâteau.



© Aelyne





SEE WHAT YOU ARE, BE WHAT YOU WANT
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les mots manquent aux émotions /feat Aelred

Revenir en haut Aller en bas
Les mots manquent aux émotions /feat Aelred
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Les mots manquent aux émotions ∞ Ida
» Ginella - Quand les mots manquent, les larmes font le reste
» Des mots (à deux)
» Au delà des mots...
» les mots par joelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: L'Allée des Embrumes :: Goutte du Mort Vivant-