Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Sam 13 Aoû - 19:22



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Gavriil ne comprenait vraiment plus rien. Pourquoi Keith aurait envie de le protéger ? A sa question il se contenta de soupirer et le bond se demanda si c'était tellement évident qu'il ne prenait même pas la peine de répondre. Sauf que pour le blond, ça n'avait rien d'évident. C'était peut être une sorte de solidarité entre lycanthropes... Toujours était-il qu'il ne se serait pas attendu de sa part. D'un autre côté il ne le connaissait pas alors ça n'avait rien d'étonnant. Alors qu'il écoutait son histoire, il sentait sa colère le quitter peu à peu pour laisser place à un sentiment de vide. Il était à la fois triste et touché que le brun prenne le temps de lui raconter ça alors que rien ne l'obligeait à le faire. Mais quelque part en lui il restait frustré contre lui même et cette nature qui lui pesait beaucoup trop. Il avait trop peur pour accepter.

Malgré sa panique et son désespoir, Keith ne bougea pas et ne fit pas mine de partir. Il resta patiemment et encore une fois Gavriil se demanda pourquoi. Pourquoi perdre son temps avec quelqu'un comme lui ? Ça ne lui rapporterait rien ! Il aurait pu tout aussi bien le jeter dehors et peut-être que comme ça sa vie aurait été écourtée et tout aurait été plus simple. Mais non. Voilà, il était gentil. Et le russe n'avait pas l'habitude que des inconnus soient gentils avec lui. En ce moment il fallait croire qu'ils s'étaient tous passés le mot ! D'abord Théo et maintenant Keith... Mais si tout le monde se mettait à être gentil, il allait finir par croire qu'il pouvait se pardonner pour ce qu'il était. Si personne ne le repoussait, il se dirait que peut-être il avait sa place quelque part... Sauf qu'il n'avait pas envie d'y croire parce qu'il avait peur de retomber ensuite de haut.

Il releva la tête avec un air piteux en entendant le brun lui dire de respirer. Il avait toujours envie de pleurer mais les larmes ne voulaient pas couler. En fait il avait envie de chaleur humaine et de câlin. Il lorgna le barman. Il ne donnait pas vraiment l'air du mec fan de contact physique... Mais il se sentait affreusement découragé et au bout de tout. C'était bien beau de dire qu'il fallait être en paix avec ce que l'on était, mais de là à le faire vraiment il y avait une énorme différence ! Déjà il n'était pas prêt à assumer qu'il était un monstre alors l'accepter... Essayer pourquoi pas, mais il en voulait terriblement au loup d'avoir blessé sa sœur.

-Comme si je pouvais devenir comme toi de toutes façons... Marmonna-t-il.

Ses pensées s'arrêtèrent brusquement. Keith avait été ethnologue ?? Il le dévisagea avec une expression carrément incrédule. Devenir loup-garou changeait beaucoup de choses, oui, mais de là à se reconvertir aussi radicalement ?! Il tenta d'imaginer le brun avec la panoplie d'ethnologue à la Claude Levi-Strauss. Mais maintenant qu'il en parlait... Effectivement, ça semblait logique. Enfin disons que Gavriil n'avait jamais réfléchi à la vie de Keith et à ce qu'il aurait pu être avant pour la simple et bonne raison qu'il refusait de penser à lui jusqu'à maintenant. Mais évidemment qu'il avait eu une vie avant... Et puis croire qu'il avait toujours été ainsi, comme ça avait été son cas, n'était qu'une preuve qu'il avait trop de préjugés. Pourtant le blond avait été assez victime des idées reçues, il aurait pu se douter que l'habit ne faisait pas le moine.

-Et comment t'as atterri ici ? Demanda-t-il parce que Gavriil ne serait pas Gavriil sans sa curiosité.

Et puis c'était une déformation professionnelle. Après tout il passait sa vie à récolter des informations pour s'en servir, alors même quand il ne comptait pas les revendre c'était plus fort, il avait la manie de question les gens sur tout pour tout savoir. Triturant la bouteille qu'il n'avait toujours pas ouverte, le blond se mordilla la lèvre en hésitant, puis finit par continuer d'une petite voix.

-Et... T'as réussi comment à... « faire la paix » toi... ?





© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Mar 16 Aoû - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Dim 14 Aoû - 17:14


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Keith n'avait pas pour habitude de raconter son histoire. Non pas qu'il en avait honte, que c'était difficile pour lui ou autre. C'était juste par manque d'envie la majeure partie du temps. Il ne voyait pas trop ce que cela pourrait changer dans le regard des autres de toutes manières. Mais parfois, dans de rares occasions, il faisait des exceptions. Il en avait bien été obligé dans le cas présent car à priori le seul moyen d'éviter de se prendre un nouveau coup de talon aiguille était encore d'engager la conversation.

Il ne se souciait pas particulièrement de Gavriil. En fait, c'était assez étrange même pour Keith. Ils n'étaient pas amis, c'était juste le grand machin blond qui venait parfois tapiner dans son bar, rien de plus. Mais malgré tout, il se reconnaissait un peu en lui. Keith était bien placé pour savoir ce que c'était que de vivre avec cette malédiction sur les épaules et il était plus qu'évident que Gavriil avait besoin de quelqu'un pouvant le comprendre. Et comme malgré ce qu'en disait la croyance populaire, il y avait quand même un vague reste d'humanité planqué quelque part sous le paquet de muscles...

Alors Keith se sentait un peu obligé de venir l'aider. Il allait pas le laisser partir en vrille et le regarder sans rien faire quand même. Ça c'était le sort qu'il réservait à la quasi totalité de ses clients. Mais quand il surprit le regard de teckel suppliant du grand machin blond, il se refrogna instantanément.

N'y pense même pas..., le menaça-t-il d'une voix sourde, voyant déjà visiblement bien Gavriil lui sauter au cou pour un câlin. Il voulait bien être sympa mais il fallait pas pousser non plus.

Quant à savoir si Gavriil pouvait devenir comme lui. Keith ne savait pas trop s'il faisait référence à la personnalité ou au physique mais dans un cas comme dans l'autre, effectivement cela semblait mal barré. Surtout pour le physique. En le gavant de potion éventuellement et encore. Et voilà que Keith avait l'image d'un Gavriil aussi balèze que lui perché sur des talons de 15cm maintenant. Autant dire que la vision était particulièrement traumatisante.

Keith annonça à Gavriil qu'il avait été ethnologue et le regard éberlué de ce dernier ne lui échappa quoi.

Bah quoi ?


Cela semblait vraiment aussi improbable ? Les gens en étaient-ils vraiment arrivé à se dire qu'il était un espèce de bourrin sans cervelles ? Keith n'y avait jamais songé jusqu'à aujourd'hui mais si c'était bien le cas, ça craignait quand même.

J'ai même écris un livre sur l'étude de la magie vaudou dans les différentes tribus de sorciers à travers les Caraïbes. Il est trouvable chez Fleury and Bott.

Bon ce n'était pas forcément le livre le plus intéressant qui soit pour les sorciers lambda mais il avait reçu de très bonnes critiques chez les autres professionnels du genre quand même.

Le reste des questions le fit soupirer. Il s'y était attendu il ne pouvait pas balancer une partie de son histoire et s'attendre à ce que cela passe comme ça. Encore moins avec Gavriil.

J'ai merdé... je te l'ai dis, le loup a prit le dessus. J'ai tué ma femme et notre enfant à naître.

Alors qu'il avait reprit la parole, le ton de Keith s'était radoucit et il regardait la bière qu'il tenait entre ses mains, comme perdu dans ses pensées.

J'étais furieux, je souffrais terriblement et alors je me suis mis en tête que tout cela était la faute de celui qui m'avait mordu et qu'il devait payer pour ce qu'il m'avait fait. Je suis rentré à Haïti, je l'ai retrouvé et je l'ai torturé à mort pendant des jours jusqu'à ce qu'il y reste.

A ce moment du récit, Keith releva les yeux sur Gavriil pour s'assure que, au choix, il ne s'évanouisse pas, ne cherche pas à fuir ou autre.

Et tu sais quoi ? J'étais toujours aussi en colère, même après sa mort. Alors j'suis rentré et j'ai attendu la mort en passant le temps à me battre dans les combats illégaux du coin. Je crois qu'à un moment, j'étais bien plus un animal qu'un humain. Et puis une nuit, j'ai fais un cauchemar. J'étais dans la forêt où j'ai grandis et j'ai vu un loup qui dévorait un aigle.


Pour Keith, cela était parfaitement logique et très clair mais il se souvînt que les sorciers européens n'avaient pas la même éducation ni les mêmes croyances.

Ici, les rêves tout le monde s'en fiche mais chez moi, on leur accorde une très grande importance. Ce sont les esprits de nos ancêtres qui nous guident par ce biais. A Poudlard, j'étais à Serdaigle. Le rêve voulait me dire que la bête en moi prenait le dessus sur l'homme et qu'il le tuerait si je le laissais faire. Alors j'me suis repris en main et j'ai fais la paix avec le loup.

Mais après évidemment, on ne pouvait pas être allé aussi loin que Keith et espérer ensuite redevenir pleinement le même qu'avant. Il avait parfaitement conscience qu'il ne serait jamais plus celui que tout le monde appelait affectueusement Noam, selon son second prénom et le nom qu'on lui donnait chez lui, quoi qu'il fasse. Cet homme-là était mort le jour où il avait laissé la bête prendre le dessus sur lui.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Mar 16 Aoû - 15:56



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Keith n'était pas ce que l'on pouvait le plus facilement associer au mot « engageant » et pourtant Gavriil se prenait à penser que finalement il n'était pas non plus si terrible que ça. En fait son attitude qui disait clairement « personne ne m'approche » lui faisait un peu songer à Alek. Au final aucun des deux n'était vraiment méchant. Le russe avait connu des gens cruel et mauvais, foncièrement mauvais. Assez pour qu'il puisse affirmer que même si le barman n'était peut-être pas la gentillesse incarnée, il n'était pas insensible, loin de là. Il était juste... Gentil à sa manière. Quelque chose comme ça. Et son air menaçant ne changeait rien à ce que pensait le blond.

-J'ai rien fait, répondit-il à son injonction avec un air qui oscillait entre le innocent et la protestation.

Après tout ce n'était pas comme s'il s'était levé pour aller coller le brun et le câliner ! Il y avait juste vaguement pensé. Juste un peu. Une idée comme ça... Mais il était bien sur sa chaise et s'il devait aller lui faire un câlin ce serait plus tard, et alors rien ni personne, pas même les menaces de Keith ne pourraient le refroidir et l'empêcher d'essayer. Gavriil n'avait absolument pas peur de lui. De personne d'ailleurs. Il avait fini par s'habituer à la douleur et il ne voyait pas vraiment ce qu'on pourrait lui faire de pire que ce qu'il avait déjà subi. Alors quand il voudrait un câlin, il tenterait, voilà tout.

Il eut toutefois d'autre matière à réfléchir lorsqu'il apprit que son interlocuteur avait été ethnologue. Ça, il ne s'y était clairement pas attendu... Pourtant c'était logique que Keith n'ait pas passé sa vie ici. Après tout on ne naissait pas barman. Il observa le brun en se demandant quel genre d'homme il avait pu être. Sûrement que s'il n'avait pas été mordu, ils ne se seraient jamais rencontrés. Et s'ils s'étaient quand même vu ils n'auraient probablement pas du tout eu la même relation. Combien de personne avaient changé de vie après avoir été mordues ? Personnellement ça ne lui faisait que détester encore plus les loups de savoir ça.

-Non mais je te crois tu sais... Après tout c'est pas si surprenant. Pourquoi t'as pas continué ? Tu aurais pu sortir d'autres livres et faire le tour du monde.

Il était sûr qu'il devait faire des heureuses à l'époque. Il était bel homme mais avec l'air farouche en moins c'était encore mieux. Il imagina son interlocuteur calé dans une chaise à rédiger son livre, avec un air sérieux. Tout aurait été tellement plus facile sans l'existence de loup-garou...

Il se résolut enfin à ouvrir sa bouteille et à boire, malheureusement ce fut ce moment là que choisit le brun pour annoncer qu'il avait tué sa femme et son enfant à naître. Il se figea, horrifié, sentant le sang quitter ses veines à la vitesse d'un hippogriffe en plein vol. Très lentement, il reposa sa bouteille en peinant à retrouver sa respiration. Il ne comprenait pas. Il ne comprenait vraiment pas. Il ne pouvait pas comprendre !! Il avait tué sa femme. Ou plutôt le loup l'avait tué. Et il lui avait PARDONNE !! Comment pouvait-on pardonner une telle chose ?! Comment pouvait-on accepter un monstre qui avait causé la mort de la personne que l'on aimait le plus au monde ?! Gavriil avait manqué de tuer sa sœur et aujourd'hui encore il portait le poids de la culpabilité à chaque fois qu'il voyait ses cicatrices. S'il devait un jour tuer une personne qu'il aimait... Il ne pourrait pas vivre avec ce fardeau. Jamais. Il ignorait comment Keith avait réussi cet exploit, et s'il pouvait laisser son passé derrière tant mieux pour lui, mais le russe n'en était pas capable.

Il comprenait déjà mieux la colère dont parlait le barman. Ça c'était quelque chose qui lui parlait. Lui aussi avait haï la personne qui l'avait attaqué, même s'il n'avait jamais su qui c'était. Mais rapidement c'était lui-même qu'il s'était mis à détester. Il comprenait cependant bien les raisons qui l'avaient poussé à le torturer et à le tuer. Il comprenait aussi que sa mort n'ait pas pu atténuer sa rage. Mais que cette rage se soit éteinte, comme ça, après un rêve ? Si c'était si simple pourquoi lui n'y parvenait pas ? Pourquoi ne pouvait-il pas retrouver un chemin plus calme, loin des complexes et de la colère ?

-Et... C'était combien de temps après ? Souffla le blond.

Combien de temps devait il encore attendre ? Ou alors il était trop tard et il était déjà irrécupérable. Après tout ça faisait huit ans qu'il avait été mordu... Il hésita un instant à poser la question qui le démangeait mais finit tout de même par se jeter à l'eau.

-Qu'est ce qui t'a empêché de te tuer ?

Il se doutait bien que Keith n'était pas comme lui. Il ressemblait plus à un battant qu'à quelqu'un qui baissait les bras. Il avait l'air décidé à vivre alors c'était peut-être idiot de lui demander ça, car certaines personnes vivaient aussi naturellement qu'elles respiraient. Pour Gavriil, ce n'était pas aussi simple. Il y avait beau avoir beaucoup de chances pour que le brun ne lui réponde pas, ou qu'il ne lui donne en tous cas pas de réelle réponse, il voulait quand même essayer. Même si ce n'était qu'une piste... Quelque chose à laquelle il pourrait se raccrocher quand il serait encore plus bas.



© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Dim 21 Aoû - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Jeu 18 Aoû - 20:42


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Pourquoi est-ce qu'il n'avait pas continué ? Ok, soit Gavriil faisait pleinement honneur à sa couleur de cheveux, soit il n'avait rien écouté ou comprit de son histoire. Comment est-ce qu'il aurait pu continuer comme de rien sa vie après le drame qui s'était déroulé ? A la mort de sa femme, Keith n'avait plus eu goût à rien, même à son travail qui, pourtant, l'avait passionné durant des années. Il avait tué sa femme, puis torturé à mort l'homme qui l'avait transformé, un peu difficile après ça de reprendre tranquillement les voyages et découvertes à travers les continents.

Donc il était vrai qu'il n'était pas entré dans les détails sur le coup mais il lui avait parlé d'un drame qui avait tout fait basculer mais visiblement, cela n'avait pas été assez explicite. Alors il entra plus dans les détails. Et le moins que l'on pouvait dire, c'est que cela eut son petit effet sur Gavriil. Pour peu, Keith eut peur de le voir tomber dans les pommes ! Il avait intérêt à tenir le coup la brindille parce qu'il était hors de question pour Keith de commencer à lui faire du bouche-à-bouche. Il préférait encore l'enterrer discrètement dans la cave.

Mais il avait l'air de survivre finalement. Heureusement parce que si Keith avait été obligé de l'enterrer dans la cave, à tout les coups Eden aurait rappliqué en furie pour lui demander s'il l'avait vu et viendrait encore et encore dans l'espoir que Gavriil réapparaisse un jour et ça, c'était au-dessus de ses forces.

Totuefois, Gavriil semblait avoir du mal à comprendre comment un rêve avait pu changer la voie de Keith. Évidemment, il n'était pas de la même culture que lui. Dans les îles, les présages, les rêves et tout ce genre de trucs étaient prit très au sérieux, surtout dans les clans de sorciers. En Europe, un rêve était juste un rêve et rien de plus. Mais chez lui, ils apprenaient à s'en souvenir et à les interpréter dès le plus jeune âge.

J'en sais trop rien, j'ai pas calculé... ça fait 18 ans que je suis un loup-garou et jusqu'au décès de ma femme, je vivais très bien ma condition.

Keith bu une nouvelle gorgée de bière... Et s'étouffa avec à la question suivante de Gavriil, recrachant devant lui sa gorgée, évitant de justesse le grand blond face à lui.

Elle est sérieuse ta question là ?


Ah bah oui, à voir sa tête, elle était bien sérieuse sa question.

J'en sais trop rien, qu'est-ce qu'y t'en empêche toi ? J'imagine qu'à l'époque où j'étais au plus mal je pensais que le fait de rester en vie était ma pénitence. Et puis, c'est pas trop mon truc le suicide je crois bien...

Keith s'imaginait assez mal allant se pendre ou s'ouvrir les veines, c'était un fait. Et finalement il en était content, sa vie était loin d'être parfaite mais ça restait sa vie et être en vie, c'était quand même un peu mieux que de plu avoir de vie du tout.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Dim 21 Aoû - 17:48



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Alors que quelques instants plus tôt, Gavriil était en train de jouer avec sa bouteille en la regardant vaguement, occupé à réfléchir, maintenant qu'il avait les yeux posés sur Keith son air sceptique qui disait clairement qu'il se demandait s'il était idiot ne lui échappa pas.

-Me regarde pas comme ça, je l'ai bien comprise ton histoire je suis pas totalement crétin ! Marmonna le blond avec une moue boudeuse. Je parlais de maintenant ! Qu'est-ce qui t'empêche de laisser ce bar et de redevenir ethnologue ? T'as perdu des neurones entre temps ?

Parce qu'il pouvait bien concevoir qu'après avoir vécu de telles choses il ait eu besoin de temps pour s'en remettre -et encore, remettre était un bien grand mot- mais maintenant il semblait aller mieux. Assez bien en tous cas pour traîner des gens dans des caves et leur faire la causette ! Manifestement le fait d'être loup-garou ne l'avait pas dérangé plus que ça s'il avait fait sa vie avec. Peut-être que ce travail lui rappelait trop son ancienne existence et sa femme et qu'il en souffrait. Ce serait même assez probable. Le russe peinait déjà à s'imaginer comment il pouvait vivre avec ce poids sur sa conscience alors effectivement reprendre son travail comme si rien ne s'était passé... Bon il admettait que ce devait être très éprouvant. Mais ce n'était quand même pas une raison pour le regarder comme s'il était le dernier des abrutis.

Ça faisait donc 18 ans qu'il était loup-garou garou. Gavriil n'avait, avant Keith, jamais rencontré d'autres personnes comme lui. Bien sûr qu'il savait qu'on pouvait vivre 50 voire 80 ans en tant que tel mais à entendre comme ça, c'était quand même impressionnant d'imaginer 18 ans de condition lupine... A l’échelle du russe, qui avait 22 ans, ça faisait presque toute sa vie ! C'était énorme ! Alors bien sûr il viendrait un jour où lui aussi aurait 18 années de cohabitation avec un monstre à son escient. Même plus. Il ne se faisait pas d'illusions, ça n'allait pas disparaître comme ça un beau matin. Mais se rendre compte d'à quel point c'était inéluctable... ça le rendait mélancolique. Il regrettait tellement l'époque où sa seule préoccupation était de se demander si on pouvait être à la fois une fille et un garçon.

Surpris d'avoir réussi le tour de force de faire s'étouffer le barman, Gavriil se promis d'aller raconter ça à Eden. Il avait conscience que ça question n'était pas forcément des plus attendues, clairement, mais il n'aurait quand même pas pensé qu'il puisse être étonné à ce point. Malheureusement comme il s'en était douté Keith n'était pas du genre à se poser les mêmes questions existentielles que lui. Ou en tous cas, pas celles qui concernaient la mort. Ce qui l'empêchait de se tuer, lui ? Gavriil savait très bien ce qui le retenait. Sa famille évidemment, et ses proches. Il ne voulait pas laisser derrière lui la peine d'une disparition. Il ne voulait pas infliger ça à ceux qu'il aimait. Et puis aussi, il y avait la peur, quelque part. La peur de se rendre compte que la mort n'était pas la fin de tout et qu'il y avait quelque chose après. Il haussa les épaules pour toute réponse, ne sachant pas trop quoi lui dire.

-J'ai pas envie de mourir...

Ce n'était pas tout ce qu'il y avait de plus vrai mais Gavriil n'avait jamais été très partant pour les confidences. Moins les gens en savaient sur lui mieux c'était, sans compter que Keith n'était pas le psychologue de service.  



© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Jeu 8 Sep - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Lun 29 Aoû - 15:07


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Keith eut un petit rictus en écoutant Gavriil. Il avait beau laissé entendre le contraire, il savait bien qu'il n'était pas totalement crétin sinon quoi, il n'aurait pas perdu son temps à tenter de lui mettre du plomb dans la cervelle au sujet de leur condition commune de loup-garous. Il l'était juste un peu, c'est tout. Mais quand Gavriil - qu'il tentait d'aider quand même merde quoi ! - lui demanda s'il avait perdu ses neurones, Keith émit un grognement sourd pas trop rassurant.

C'est ce que je commence à me demander ouais, répondit-il en regardant Gavriil à peu près comme s'il était soudainement un rat se baladant dans les réserves de bouffe. Non mais franchement, il prenait le temps de tenter de l'aider et l'autre réagissait comme ça, c'était plutôt agaçant. S'il l'avait su, il se serait contenté de lui servir une autre vodka en attendant qu'il suive dehors le premier ivrogne venu.

C'était une autre vie, répondit-il tout de même finalement avec un geste des plus étonnants venant de sa part. En effet, tout en répondant, Keith détourna le regard ! L'air de rien, comme s'il trouvait soudainement important de jeter un coup d'oeil rapide à l'étagère contre le mur avant de devoir se focaliser sur la bouteille qu'il tenait entre ses mains et de boire une longue gorgée.

C'était vrai que tout cela, c'était une autre vie. Cela lui semblait tellement lointain désormais. Il avait déjà envisagé la possibilité mais il n'y arrivait tout simplement pas. Pour lui, ce travail, les voyages, tout cela était étroitement lié à sa femme. C'était avec elle qu'il avait parcouru le globe et même s'il avait fait son deuil, recommencer maintenant, c'était encore trop tôt à ses yeux, cela ne ferait que raviver la douleur. Un jour, peut-être, il pourrait faire table rase et recommencer mais pas maintenant.

Et Gavriil n'en finissait pas de ses questions, Keith aurait dû se douter qu'il se contenterait pas de juste l'écouter bien sagement sans rien dire. C'était de sa faute, il aurait dû penser à le bâillonner arriver en bas de l'escalier et avant de commencer à lui parler. Cela dit, c'était encore faisable.

Mais au même moment, Gavriil lui répondit de manière toute simple qui trouva écho finalement dans l'expérience de Keith.

Bah voilà moi c'est pareil, pas envie de mourir.

C'était tout aussi simple que cela, inutile de chercher plus loin. Pourtant, Keith n'avait pas particulièrement peur de la mort, il savait que ce n'était qu'un autre monde se cachant derrière le leur. Mais la vie valait quand même la peine d'être vécue jusqu'au bout d'autant que dans ses croyances, le sort réservé aux suicidés n'étaient pas forcément le plus agréable. En tout cas pas plus agréable que la vie de lycanthrope, c'était presque sûr.

Mais toi, c'est pas l’impression qu'tu donnes..., répliqua tranquillement Keith en haussant vaguement des épaules. Tes clients, la moitié c'est des Jack l'Eventreur lattant. Y en a un qui va finir par t'achever un jour...  

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Jeu 8 Sep - 15:16



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Gavriil se mordit la lèvre en constatant que Keith n'avait pas l'air d'apprécier qu'il commente ses facultés neuronales. Il faudrait vraiment qu'il tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler un jour... Il n'avait pas voulu l'insulter, il avait surtout dit ça parce qu'il boudait. Certains habitués de l'Allée des Embrumes avaient beau dire que le barman était le genre d'homme à avoir tous dans les muscles et rien dans le crâne, le russe n'était pas d'accord. Même avant aujourd'hui, alors qu'il prenait soin de l'éviter, il avait toujours su que s'il avait été complètement idiot Keith n'aurait pas gardé son emploi bien longtemps. Pour arriver à gérer les clients d'un tel établissement ça ne suffisait pas d'avoir des muscles, il valait mieux se montrer plus malin que les criminels qui tentaient par tous les moyens de faire des mauvais coups. Et savoir qu'il avait été ethnologue lui avait bien prouvé que le brun n'était pas bête, au contraire. Pas bête et surtout... Pas méchant. Gavriil avait toujours pensé qu'il se moquait de lui par simple cruauté mais et pourtant... Il réalisait qu'il s'était complètement trompé. Il ne savait pas vraiment pourquoi, mais il comprenait que Keith, d'une certaine façon, cherchait peut-être tout simplement à l'aider... A sa manière certes, mais même s'il ne voyait pas pourquoi il se montrait prévenant avec lui, le blond était réellement touché. Et il venait tout gâcher avec sa manie de parler trop vite.

-C'est pas ce que je voulais dire...

Il ne cherchait pas à se justifier, plutôt à lui montrer qu'il ne pensait pas ce qu'il avait dit. Pour lui, être ingrat était un des pires défaut qu'une personne pouvait avoir et il n'avait pas l'intention de le devenir. Il n'eut cependant pas le loisir de s'attarder plus en profondeur sur ce sujet car il surprit Keith détourner les yeux. Ça ne dura qu'une seconde et Gavriil n'était pas même pas certain d'avoir bien vu, mais sa réponse parlait d'elle-même. Au final, lui aussi avait dû abandonner sa vie et s'en refaire une autre. Le russe regrettait presque de lui avoir posé cette question. C'était idiot. Il était bien placé pour savoir qu'on ne reconstruisait pas une vie comme ça. Les choses passées ne pouvaient pas être remplacées. On cherchait juste à trouver un nouvel équilibre, et parfois c'était dur, alors revenir en arrière... Ce n'était pas une option quand on avait changé.

-Ouais... Je comprends ça, souffla le blond, le regard perdu dans ses souvenirs.

Il aurait aimé pouvoir rester dans son petit village de Russie. Arriver à Londres lui avait peut-être apporté de bonnes choses, mais il aurait quand même tout donné pour rester normal et ne pas avoir subir de transformation toutes les pleines lune. Il avait dit l'inverse, mais plusieurs fois Gavriil avait songé à en finir pour de bon avec tout ça. Le jour où il avait blessé sa sœur, il avait même failli le faire mais il n'en avait jamais eu le courage. Il esquissa un sourire désabusé en entendant la remarque de Keith. Oui, il avait parfaitement que certains clients n'avaient rien de fréquentable. Il en avait déjà fait l'expérience. Il le savait même probablement mieux que Keith, tout bêtement parce qu'il avait déjà vu de quoi certains étaient capables. Il avait déjà passé des nuits dehors parce qu'il ne voulait pas rentrer chez lui dans le piètre état où s'était retrouvé. Il ne pouvait pas non plus frapper chez Eden car il savait qu'elle deviendrait folle. Déjà quand il avait quelque bleus il devait la retenir d'aller expliquer sa façon de penser à celui qui lui avait fait ça. Ce n'était pas pour autant qu'il arrêtait. Au fond de lui, il se disait que peut-être, un jour, un de ses client ferait ce que lui avait pas le courage de faire...

-Mais non ! Répondit-il avec un sourire qu'il voulu insouciant. S'ils me tuaient je leur manquerais trop ! Et puis je fais attention.

Préférant ne pas s'attarder sur ce sujet, Gavriil se pencha vers lui avec un air taquin.

-T'es mignon à t'inquiéter !

Si ça pouvait suffire à lui faire oublier ce sujet là le blond s'estimerait heureux. Autant éviter de parler des tendances violentes de certains de ses clients.



© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Sam 10 Sep - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Jeu 8 Sep - 20:36


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
La psychologie, ce n'était pas le truc de Keith. Cela n'avait jamais été son truc. Il avait beau avoir été un Serdaigle, il avait un côté fonce tête baissée malgré tout. Il avait toujours été nul pour réconforter les gens et mal à l'aise avec ce genre de chose d'ailleurs et ça, déjà bien avant sa transformation. C'était notamment pour cela qu'il était aussi maladroit au cours de cette conversation. Il avait déjà de la peine avec les confessions et autres avec ses proches alors avec Gavriil la Folle de l'Allée des Embrumes qu'il connaissait à peine... Ce n'était pas le plus évident des exercices.

Gavriil tenta d'ailleurs de rectifier le tir et Keith se contenta de hausser les épaules. Le grand machin blond n'était pas le premier à mettre en doute l'intelligence de Keith. Il fallait se rendre à l'évidence, les gros bras bossant dans les repaires de criminels de ce coin de la ville étaient rarement des génies. Et Keith ne faisait pas grand chose pour casser cette image non plus. D'un côté, cela l'arrangeait que les criminels du coin ne s'inquiètent pas trop de lui. Les gens trop malins étaient souvent mal vu dans les environs. Surtout quand ils restaient dans leur coin sans baigner dans des activités illégales en tout genre.

Pas vraiment le genre d'endroit où vivre quand on voulait effectivement rester en vie si possible plus ou moins longtemps. Et si on voulait mourir de vieillesse. Mais Keith était un loup-garou alors ses chances de mourir de sa belle mort étaient déjà plus restreintes. Mais ses chances de survies restaient plus élevées que celles de Gavriil.

Je suis PAS mignon, rétorqua-t-il en grognant avec une expression qui donnait plus l'impression qu'il allait bouffer Gavriil s'il continuait comme ça plutôt que de lui faire un câlin.

Tu fais attention ? Arrête tes conneries il y a pas 2 semaines je t'ai vu partir avec DiLando... Ce mec est recherché depuis des lustres pour en tout cas trois meurtres de sang-froid. Il a pété le poignet de Sullivan pas plus tard qu'hier parce que Sullivan a eut le malheur de faire tomber son manteau qui était posé sur le dossier de sa chaise alors qu'il passait juste derrière lui.

Keith faisait attention oui. Il avait mit tout en œuvre pour devenir effrayant, pour avoir la réputation du gars qu'il fallait pas venir emmerder afin d'avoir la paix mais la crevette blonde lui... Si au moins il jouait aussi sur son côté loup-garou, cela impressionnerait un peu plus.

Est-ce que t'as seulement la moindre idée du sort qu'il te fera subir s'il découvre un jour ce qui pendouille dans ton string en dentelle ? Et je te parle même pas de la crise que nous taperait ta furie de patronne si on trouvait ton cadavre dans une des ruelles du coin.


Keith espérait juste que si Gav devait un jour se faire tuer, ce serait loin du Dragon Enflammé sinon quoi, il la voyait déjà arrivée l'autre dragonne enflammée pour venir lui hurler dessus alors qu'il lui avait pourtant bien expliqué qu'il n'était pas le baby-sitteur du machin blond. Ce qui était contradictoire vu qu'il avait clairement dit à Eden qu'il se fichait royalement du sort de Gavriil et que maintenant ils en étaient là, avec Keith tentant de lui tasser un peu de plomb dans sa cervelle peroxydée.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 156

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Sam 10 Sep - 19:27



Et la bergère cria "au loup !!"


   


Mardi 5 Avril

Mignon n'était certainement pas le qualificatif le plus approprié pour désigner Keith mais Gavriil s'en moquait plutôt pas mal. Tout ce qu'il voulait c'était ne pas trop orienter la conversation vers lui, et surtout vers ses activités nocturnes. Il avait parfaitement conscience que ce métier était en train de l'attirer vers le fond, les regards inquiets d'Eden le lui rappelaient bien et même sans ça, il était assez lucide pour savoir qu'il n'avait pas les nerfs assez solides pour passer ses soirées avec des hommes pour qui il ne représentait que du sexe.

Mais il avait une famille à aider ! Ses grands-parents ne pouvaient pas travailler, ils étaient trop vieux. Sa mère faisait quelques activités de couture pour participer mais elle ne parlait pas un traître mot d'anglais ce qui ne facilitait pas les choses. Son père ne gagnait pas beaucoup, tout comme son grand frère. Son autre grand frère, qui, lui était un peu plus riche, avait quitté la maison pour fonder sa propre famille et même s'ils les aidaient dès qu'il le pouvait il ne pouvait malheureusement pas se le permettre souvent. Et avec ça, il y avait ses deux petites sœurs et son petit frère, trop jeunes pour ramener de l'argent. Gavriil voulaient qu'ils ne manquent jamais de rien, mais pour ça il fallait de l'argent et l'argent n'apparaissait jamais par magie.

-Si je dis que t'es mignon, t'es mignon, et ça sert à rien de me regarder comme ça, tu me fais pas peur, fit-il sans se départir de son sourire de chipie.

Sourire qui disparut bien vite. Il avait failli croire que Keith s'était laissé détourné du sujet... Mais bien sûr c'était trop beau pour être vrai. Et non content d'être observateur, il fallait que le barman ait en plus une bonne mémoire ! Sérieusement, il s'en était passé des choses en deux semaines, pourquoi fallait-il qu'il se rappelle justement de lui partant avec DiLando ? Le blond connaissait parfaitement ses antécédents il n'était pas stupide. Mais il savait aussi que c'était le genre de mec qu'il ne valait mieux pas contrarier, et quand ce mec en question arrivait avec la ferme intention de profiter de ses services, il ne pouvait pas simplement dire non ! La première fois que DiLando était venu le voir Gavriil n'avait pas fait le fier, c'était sûr, mais depuis ils avaient passés un accord qui restait à peu près stable, du moins pour le moment. Il lui faisait du bien, et en échange il était non seulement payé mais en plus il avait des infos qu'il pouvait revendre après. Ça marchait pour le moment, parce que DiLando avait l'air de bien l'aimer et qu'il avait toutes les filles qu'il voulait donc il n'en demandait pas plus avec lui... Mais les hommes comme lui pouvaient t'apprécier un jour et te faire tuer le lendemain.

-Au moins avec lui on sait à quoi s'en tenir, répondit-il en haussant les épaules. Je préfère les types comme lui plutôt que ceux qui se disent cleans et qui sont parfaits en apparence alors qu'au fond ils sont encore pire que DiLando.

Il grimaça à la réponse de Keith. Oui, évidemment qu'il le savait ! Il avait déjà eu des problèmes à cause de ça, tout le monde ne le prenait pas toujours bien. Il y avait les adeptes de la philosophie « un trou ça reste un trou » et les autres. Ces autres en questions... Eh bien disons que Gavriil en avait connu et qu'il espérait que DiLando s'en tiendrait à leur petite rengaine. Sinon... Au moins une fois mort il n'aurait plus aucun problème.

-Bah s'il le découvre au moins je t’ennuyerais plus avec mes soucis, tu devrais être content. Et puis Eden... Elle tapera pas de crise pour ça alors t'inquiète pas.

Ça c'était quelque chose dont il était à peu près sûr. La brune n'irait jamais hurler après Keith pour l'accabler de reproches qu'il ne méritait pas, parce qu'il était loin d'être le surveillant de Gavriil, donc s'il lui arrivait quelque chose il n'y serait pour rien. Non, s'il devait mourir il savait qu'Eden irait simplement tuer son assassin quitte à devoir y passer, et c'était ça qui l'inquiétait plus que le fait de mourir en lui-même. Il ne voulait pas qu'elle se salisse les mains, ou qu'elle meure pour lui. Elle ne méritait pas ça.

-Donc tu vois, pas besoin de t'en faire. Si je meurs y'a absolument rien qui changera dans ta vie.

Il secoua la tête avant de visser un sourire sur son visage pour continuer d'un ton joyeux :

-Enfin si, je te manquerais trop aussi, je le sais bien, mais t'auras qu'à penser à moi et ça ira mieux, mon petit agneau en sucre.


Il doutait que le surnom plaise à Keith mais il préférait encore l'énerver que de ressasser son insignifiance. Il avait beau savoir que sa mort ne changerait pas la face du monde, imaginer qu'à part sa famille et Eden il ne manquerait à personne était affreusement douloureux.



© Aelyne




Dernière édition par Gavriil A. Ivanovski le Ven 16 Sep - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 108

MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith Mer 14 Sep - 15:13


   
Et la bergère cria "au loup !!"
Gavriil & Keith
Plus la conversation allait de l'avant et plus Keith se demandait ce qu'il foutait là à tenter d'aider Gavriil qui, de toutes évidences, n'avait pas la moindre envie qu'on lui vienne en aide. Il avait peut-être vu juste dans le fond, peut-être que Gavriil aimait vraiment se prostituer auprès des pires sorciers que cette allée pouvait compter. C'était son trip, son fantasme devenu réalité. Après tout, les fantasmes de domination et soumission étaient plutôt répandu à plus ou moins grande échelle. Alors peut-être que c'était seulement comme ça que Gavriil parvenait à prendre son pied, en étant traité comme un moins que rien et en jouant avec le feu. Mais alors dans ce cas il était encore plus tordu que le pensait Keith au départ.

Ou tu pourrais arrêter tes conneries d'ado crétin et enfin penser à faire fonctionner ce truc qui te sert de cerveau ?, répliqua Keith du tac-au-tac. Tu as déjà un boulot. Tu gagne pas assez ? Demande à Eden de pouvoir faire plus d'heures ou trouve toi un second job ailleurs. Mais un vrai job.

Que les criminels qui lui seraient de clients foutent leur vie en l'air, Keith s'en foutait royalement. Mais Gavriil n'était pas quelqu'un de mauvais. Sérieusement il n'y avait qu'à voir comment il pleurnichait à l'approche de la pleine lune pour s'en apercevoir.

Tu sais quoi ? T'as raison, ça changera absolument rien dans ma vie à un détail près, j'aurai plus Eden pour venir me piquer des crises d'hystéries parce que tu as encore fini dans un état lamentable. C'est pas que je l'aime pas ta patronne mais elle a franchement une voix épuisante quand elle monte dans les aigus. Mais si j'ai bien pigé le truc, tu as de la famille qui comte sur toi et comment ils feront pour vivre dans DiLando ou un de ses copains t'aura massacré ?

Sa bouteille vide en main, Keith se releva et fit quelques pas au hasard dans la réserve souterraine.

T'aime pas être un loup-garou, tu estime devoir être puni par ce que les lycans c'est pas gentils blablabla et tu compte faire quoi ? Te voiler la face et te punir jusqu'au restant de tes jours pour un truc pour lequel t'y es pour rien en plus ? Ah moins qu'en réalité tu aime ça au point de ne plus pouvoir t'en passer mais là, je ne peux définitivement plus rien pour toi ! Mais si tu te décide à arrêter tes conneries, je peux me renseigner à droite à gauche pour te trouer un second boulot qui ne consisterait pas à travailler ton habilité à ouvrir un pantalon uniquement avec les dents.

Et pourquoi est-ce qu'il se fatiguait de la sorte de toutes manières ? Ce n'était pas son problème ce que foutait Gavriil de sa vie, il pouvait très bien la foutre en l'air si cela lui tenait tant à coeur de le faire. Keith ne comprenait pas vraiment pourquoi il se sentait ainsi concerné de son sort dans le fond. Ce n'est pas comme s'ils étaient amis non plus mais c'était plus fort que lui, cela l'agaçait de voir Gavriil faire des conneries pareilles !

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith

Revenir en haut Aller en bas
Et la bergère cria "au loup !!" ~ Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Londres Sorcier :: L'Allée des Embrumes :: Le Dragon Enflammé-