Les liens utiles

ϟ Le Contexte
ϟ Le Réglement
ϟ Listing des avatars
ϟ Listing des métiers
ϟ Listing des pouvoirs
ϟ Les PV
ϟ Les Scénarios

ϟ Magic pas à pas

Partagez| .
La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 138

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Ven 8 Avr - 14:14


 

❝La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents❞
 Hély & Ian


19 mars

Pour être honnête, je ne sais pas trop, répondit-il avec un sourire alors qu'il évoquait son lointain voyages en Autriche. Mon père était là-bas pour le boulot et ma mère, je n'ai jamais trop su à quoi elle occupait ses journées. Les heures de manèges étaient chouettes au début mais après un moment... Je me sentais quand même un peu seul et oublié sur mon carrousel. Tous les autres enfants avaient leurs parents autour qui leur faisaient des coucous à chaque passage. Je me souviens qu'à un moment le forain m'avait prit en pitié et s'était mit à me faire coucou quand il a vu que je commençais à déprimer.

Tous les manèges du monde ne pouvait pas remplacer les parents au final. Ian avait voyagé  travers les cinq continents grâce au travail de son père mais au final, tous les souvenirs qu'il avait de ses pays concernaient des baby-sitters ou des camps de vacances. Jamais ses parents qui étaient toujours absents. C'était le prix à payer quand on était un enfant Holloway visiblement.

Le manège venait de se mettre en route et Ian, jusqu'à présent juste appuyé à son dragon, s'asseya dessus en travers. Il ne fut pas autrement surprit de constater que même une fois son siège en l'air, il parvenait encore à frôler le plancher du bout des pieds alors que les gamins avaient eu pour la plupart besoin d'aide pour monter sur les leurs. En même temps, même sa mère mesurait 1m80 alors rien d'étonnant à ce que Ian soit aussi grand. Une famille de top model avait un jour annoncé une de ses ex petite-amies en voyant Ian entouré de son père et de sa mère. Et même Ian lui-même devait admettre qu'elle n'avait pas vraiment exagéré, même si cela pouvait paraître vantard de sa part.

Il n'y a pas de mal à retomber en enfance de temps en temps, répondit-il avec un sourire radieux digne d'une pub pour dentifrice blanchisseur. Surtout avec le boulot que l'on fait. Il faut bien décompresser de temps en temps. Et je ne vois pas qui a décréter que les manèges et les barbe-à-papa étaient pour les enfants. Regarde, on n'est pas les seuls !, ajouta-t-il, passant machinalement du vouvoiement au tutoiement, en désignant un couple un peu plus loin qui riait joyeusement, assit dans un carrosse tiré par un sombral et qui justement se partageait une barbe-à-papa verte.

C'est alors que Ian aperçu un petit bonhomme haut comme trois pomme qui avait déserté son balai vernis à la recherche d'une monture bien plus impressionnante et qui lorgnait en direction de son dragon. Le médicomage se leva alors et, comme il l'avait fait plus tôt avec Hélynah, il souleva le gamin et l'installa à cheval sur la créature. Se retrouvant sans monture, Ian n'hésita pas un quart de seconde et grimpa, une jambe de chaque côté, derrière Hély, sur son dragon. La jeune femme n'étant pas très épaisse, ils avaient la place pour eux deux.

Tu accepte que l'on partage ?, lui demanda-t-il tout de même bien qu'il soit déjà installé.


 
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 281

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Dim 10 Avr - 18:29



La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleines dents


Ecoutant ce que lui racontait Ian, Hélynah parvint sans peine à imaginer le petit garçon qu’il avait dû être, seul sur le carrousel à jalouser les enfants qui l’entouraient. Elle avait beau ne pas connaître ce sentiment, elle se doutait bien que ça avait dû être horrible de se retrouver seul, dans une ville étrangère, sur un manège immense, à attendre que ses parents reviennent. Malheureusement, l’absence des parents étaient souvent le lot quotidien des enfants issus de famille de sang pur. Pour sa part, elle n’avait pas vraiment connu cette situation, même si son père s’était souvent absenté pour des congrès, des expositions ou des formations sur les créatures magiques, il lui avait toujours proposé de l’emmener. C’était elle qui refusait, de peur de se retrouver face à une bestiole terrifiante.

-Vous avez beaucoup voyagé avec vos parents ? Demanda-t-elle en détaillant le blond en face d’elle. J’espère que vos voyages ne se passaient pas toujours ainsi…

Quand le manège démarra, la brune s’accrocha un peu plus à son dragon, sans pour autant détourner ses yeux de Ian. Un sourire étira ses lèvres en l’entendant déclarer qu’il n’y avait pas de mal à retomber en enfance. Elle était bien d’accord, il n’y avait pas de mal à retourner sur les traces de son enfance, sauf qu’elle n’avait pas l’impression d’être en train de retomber en enfance justement, ses pensées étaient bien trop adultes et le sourire de Ian n’arrangeait en rien les choses. Quand il souligna qu’ils n’étaient pas les seuls, elle suivit des yeux la direction qu’il lui indiqua et tomba sur un couple, visiblement très amoureux, qui partageait une barbe à papa dans un carrosse. L’image que renvoyait ce couple fit sourire, avec douceur, la jeune infirmière.

Ce ne fut qu’après avoir porté son attention sur le couple – ce qui lui avait vaguement fait se demander si elle connaîtrait ça elle aussi un jour – qu’elle remarqua que Ian était soudainement passé au tutoiement. Non pas que ça la dérangeait, bien au contraire, elle était juste surprise par cette marque de familiarité. D’un autre côté, ça la réjouissait, car elle avait vraiment envie de se rapprocher du grand blond et d’apprendre à le connaître un peu plus.

-Je n’ai jamais dit que c’était mal de retomber en enfance, répondit-elle avec un sourire amusé aux lèvres en reportant son attention sur lui. Ils sont mignons tous les deux… ajouta-t-elle sur un ton plus doux et plus calme en jetant un nouveau coup d’œil au joyeux couple du carrosse.

Quand elle reporta son attention sur Ian, ce dernier était descendu de son dragon et soulevait un petit sorcier pour qu’il prenne sa place. La scène était anodine, pourtant la brune sentit une bouffée de tendresse la traversait. Ian était vraiment adorable, surtout avec les enfants, et il ferait sûrement un bon père, songea-t-elle tandis que le garçon était installé sur le dragon de bois, un grand sourire aux lèvres. Sauf qu’à présent, le médicomage se retrouvait sans monture. Elle eut à peine le temps de se faire cette réflexion, que, déjà, il s’installait derrière elle. Heureusement qu’il était dans son dos, sinon il l’aurait vu rougir instantanément !

-Oui bien sûr, répondit-elle dans un souffle avant de se reprendre. Je ne vais pas te laisser debout au milieu du carrousel quand même, dit-elle sur un ton taquin.

Ça ne la dérangeait pas de partager sa monture avec le blond, mais ça ne l’empêchait pas d’être troublée par cette proximité. Elle sentait sa chaleur dans son dos, elle n’avait que trop conscience de son corps, et, bizarrement, elle avait envie de s’appuyer contre lui, mais elle se retint de le faire, essayant de chasser cette envie de son esprit.





Dans tes bras, tout semble possible



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 138

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Lun 11 Avr - 15:53


 

❝La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents❞
 Hély & Ian


19 mars

Quand Hély lui demanda s'il avait beaucoup voyagé avec ses parents, Ian fronça des sourcils, fermant à moitié un oeil et regardant en l'air, clairement entrain de réfléchir à la réponse.

Beaucoup oui, surtout à partir de mes 11 ans. J'ai fais tous les continents et j'ai dû voir quelque chose comme 25 pays, facilement. Il faudrait que je calcul. Parfois, durant les 2 mois de vacances d'été, on arrivait à aller dans 3-4 pays différents. Certains étaient vraiment chouettes, d'autres moins mais ça reste une bonne expérience.


En vérité, ça l'était vraiment devenu dès le moment où il avait été en âge de pouvoir s'occuper plus ou moins seul c'est à dire à partir de ses 15 ans environs. C'était un regret qu'il avait désormais, ne plus pouvoir voyager autant. Son salaire de médicomage au service des urgences n'était pas mirobolant, surtout en comparaison de ceux avec des spécialités plus spécifiques ou ayant leur propre cabinet ou clinique, et depuis son arrestation il ne pouvait définitivement plus compter sur les petits apports discrets que son père lui avait toujours fait avant cela. C'était ça la dure vie d'ex riche héritier désormais déshérité. Mais Ian s'en fichait dans le fond de savoir qu'il ne toucherait finalement jamais les millions de gallions que son propre père hériterait avant lui du vieux Caleb. A choisir entre l'argent et ses convictions, Ian choisissait ses convictions sans la moindre hésitation. Sa conscience n'était pas à vendre, même pour une somme aussi élevée.

Après avoir cédé sa place au môme, ce fut tout naturellement qu'il s'installa derrière Hélynah. Après tout, elle lui plaisait vraiment et contrairement à elle, Ian ne souffrait pas de timidité maladive avec crises de rougissements. Il avait toujours été un charmeur, sans être forcément un séducteur, et il ne s'en cachait pas. Une de ses ex avait d'ailleurs un jour expliqué en riant que Ian était du genre à charmer machinalement tout ce qui bougeait autour de lui et elle jurait l'avoir même vu faire inconsciemment son numéro de charme à un labrador. Cela avait été une taquinerie mais qui trouvait racine dans la vérité. Ian était comme ça, il charmait toujours son entourage sans même sans rendre compte. À Sainte-Mangouste ses collègues étaient d'accord pour dire que c'était d'ailleurs ce qui le rendait si populaire auprès des patients.

Installé derrière la jeune femme, Ian se pencha légèrement en avant pour pouvoir la voir en lui parlant, plaquant ainsi son torse contre son dos. Même ainsi assit il faisait toujours plus d'une tête de plus qu'elle.

C'est très gentil à toi merci, lui répondit-il avec un sourire. Et toi alors ? Tu as fais des voyages ? Il n'y a pas besoin d'avoir fait de hautes études pour deviner que tu n'es pas Anglaise d'origine. Enfin pas entièrement du moins. D'où nous arrive ce joli visage ?

D'un pays asiatique, ça c'était certain, mais Ian était curieux d'en savoir un peu plus sur elle. Il resta alors un peu de côté et légèrement penché en avant et sur la droite pour pouvoir la regarder tout en lui parlant. Une position un peu acrobatique mais facile à tenir sur un manège aussi lent, heureusement. Sans même s'en rendre compte, il posa sa main gauche juste au-dessus de la hanche d'Hélynah pour garder un point d'équilibre.

 
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 281

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Lun 11 Avr - 17:58



La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleines dents


Visiblement, Ian avait eu une enfance, ou plutôt une adolescence, bien remplie et riche en découverte. Quand il annonça qu’il avait dû voir au moins 25 pays, elle se regarda surprise avant de sourire. Découvrir les cinq continents et voyager à travers le monde, ce devait être passionnant. Elle comprenait que Ian qualifie ses voyages de bonne expérience, ça l’était certainement. En tout cas, ça la laisser songeuse et quelque peu rêveuse. Elle aimerait bien voyager, peut-être pas autant, mais au moins découvrir autre chose que l’Angleterre ou l’Europe de l’ouest. Enfin, maintenant qu’elle était majeure et qu’elle vivait seule, elle aurait tout le loisir de voyager, même si la perspective de découvrir le monde seul la laissa perplexe, ça devait être mieux accompagné.

-Et parmi tous ces voyages, lequel as-tu préféré ? demanda-t-elle, réellement intéressée par la réponse.

Après avoir abandonné son dragon à un petit garçon, Ian s’était retrouvé assis derrière elle, pour partager sa monture. Si la proximité avec le blond l’avait troublée, elle le fut encore plus quand il se pencha en avant et que son dos se retrouva contre le torse de ce dernier. Au prix d’un effort incroyable, elle réussit à prendre sur elle et à ne pas rougir – ou du moins, à faire disparaître le rouge qui lui était monté aux joues – ce qui lui permit de tourner légèrement la tête, afin de pouvoir regarder Ian. Leurs visages étaient tout proches l’un de l’autre, à tel point qu’elle sentait son souffle sur sa joue, mais plutôt que de s’attarder sur cette proximité, elle préféra plonger ses yeux dans les siens et écouter ce qu’il lui disait. Un sourire amusé naquit d’ailleurs sur ses lèvres quand il lui demanda ses origines, la manière dont il avait amené le sujet était…particulière, mais amusante.

-Je n’ai pas beaucoup voyagé, répondit-elle en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille. J’ai visité l’Angleterre, la France et l’Italie, mais ce n’est rien comparé à toutes les destinations que tu as dû voir, fit-elle remarquer sur un ton amusé.

Tandis qu’elle parlait, Ian posa une main juste au-dessus de sa hanche, sûrement pour maintenir son équilibre, mais quand il la toucha, un frisson la parcourut toute entière et elle se retrouva à cligner bêtement des yeux pendant deux-trois secondes avant de se reprendre. Sans compter qu’elle était troublée par le « joli visage » dont l’avait gratifié Ian, mais elle préférait ne pas y penser, ce n’était pas le moment, elle le ferait quand elle serait rentrée chez elle et que le blond ne serait plus dans les parages pour l’empêcher de réfléchir correctement.

-Mon père a des origines japonaises, confia-t-elle une fois remise de son léger trouble, mais je suis née en Angleterre, et j’aimerais bien visiter le Japon. Ma mère est anglaise elle, ajouta-t-elle avec un léger sourire.

Avisant de la position du blond, un sourire amusé revint prendre place sur son visage. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était dans une position acrobatique, heureusement qu’il était grand, ainsi il avait moins de chance de tomber.

-Ce ne doit pas être très confortable comme position, fit-elle remarquer, tu as l’air tout tordu !

Enfin bon, elle osait tout de même espérait que s’il était mal installé au point de se faire mal, il changerait de position. Ce serait bête de se retrouver avec des courbatures pour un tour de manège.





Dans tes bras, tout semble possible



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 138

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Mar 12 Avr - 16:41


 

❝La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents❞
 Hély & Ian


19 mars

Lequel de ses voyages avaient été son préféré, la réponse était facile et il n'eut pas besoin de réfléchir pour y répondre.

Le Poudlard Express, en direction de l'Ecosse quand j'avais 11 ans, répondit-il du tac-au-tac avec un sourire malicieux.

Sa réponse pouvait sembler être une petite boutade mais en réalité, il n'en n'était rien. Ce trajet avait marqué un véritable tournant dans sa vie, à savoir le jour où il avait enfin pu fuir la tyrannie de son grand-père. Mais ça, il n'y avait que lui qui le savait et personne d'autres. Ses propres parents n'avaient jamais prêté attention à ses cauchemars, ses sursauts face aux gestes trop brusque ni même ses bleus. Partir pour Poudlard avait donc été une véritable délivrance pour lui.

Effectivement, Hélynah n'avait pas beaucoup voyager mais elle n'avait que 18 ans, elle avait encore largement le temps de le faire. Ian avait conscience d'avoir été réellement privilégié à ce niveau-là, tout le monde n'avait pas sa chance.

Et donc ses traits asiatiques lui venait du japon.

Joli mélange, dit-il doucement, presque plus pour lui-même que pour elle. Et il le pensait sincèrement, elle était réellement très jolie. Très attirante également malgré ses airs un peu d'adolescente timide. Ian n'arrêtait pas de tenter de se rappeler qu'elle n'avait que 18 ans, qu'ils avaient tout de même 17 ans d'écart. Il avait quasiment le double de son âge. Mais c'était plus fort que lui et plus il discutait avec elle, plus il était attiré car alors qu'au départ il avait surtout remarqué sa physionomie, il découvrait peu à peu qu'elle était également une jeune femme adorable et attachante, ce qui ne lui facilitait clairement pas les choses.

J'ai beaucoup aimé le japon, même si les japonais sont un peu... timbrés, reprit-il tranquillement. Mais j'ai préféré la Chine. Quoi qu'il en soit, j'espère que tu aura l'occasion d'y aller. Je pense que c'est important de découvrir ses origines. Enfin je dis ça mais je suis originaire, je suis né et j'ai grandit à Cardiff alors niveau dépaysement, on fait mieux, ajouta-t-il en riant.

En vérité, Ian avait bien quelques origines étrangères, Allemandes plus exactement, mais cela remontait assez haut dans son arbre généalogique. Et bon, même pour un sorcier, avouer avoir eu un arrière-grand-père allemand dans les années 1940... Surtout pour un sorcier de sang-pur et typiquement typé« arien » au vues des rumeurs circulant sur les agissements de certaines familles de sorciers de cette époque en Allemagne... Ian préférait simplement ne pas soulever le sujet.

Il éclata de rire à la réflexion d'Hély qui l'avait prit se court.

C'est bien la première fois qu'on me dit que j'ai l'air tordu, répondit-il, hilare, jouant volontairement sur les mots avant de reprendre un peu plus son sérieux. Mais tu as raison c'est pas très pratique... Je suis entrain de manger tes cheveux depuis tout à l'heure.

En effet, la légère brise lui renvoyait la fine chevelure de la jeune femme dans la figure. Il en fallait plus pour le décourager ceci dit.

Délicatement, de sa main libre, il vint alors repousser les cheveux d'Hély, frôlant son cou délicat du bout des doigts, jusqu'à repousser toute sa chevelure sur son autre épaule. Ceci fait, le cou gracile de la jeune femme était à découvert et la tentation fut trop grande.

Doucement, Ian pencha la tête et déposa un premier baiser dans son cou, suivit d'un second. Au pire des cas, il se prendrait une gifle et elle partirait après tout. Ce fut en tout cas ce qu'il se dit alors qu'il continua doucement ses légers baisers, laissant toujours s'écouler une bonne seconde entre chacun d'eux.
 
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 281

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Mar 12 Avr - 19:11



La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleines dents


La réponse quand lui donna le blond quand elle lui demanda lequel de ses nombreux voyages il avait préféré était tellement surprenante, inattendue, et à des lieux de ce qu’elle s’était imaginée qu’Hélynah ne put s’empêcher de rire, de bonne humeur, en l’entendant. D’un autre côté, c’était mignon que ce soit son voyage préféré.

-Tu étais si excité que ça à l’idée de rejoindre Poudlard ? demanda-t-elle amusée.

Elle se souvenait bien de son premier voyage à bord du Poudlard Express – qui ne remontait pas à si loin que ça au final. Durant tout le voyage, elle avait été un peu nerveuse à l’idée de se retrouver seule dans une si grande école où elle ne connaissait personne. Puis un drôle de garçon, un futur première année comme elle, était entré dans son compartiment et ils avaient discutés, ce qui l’avait détendu.

-Dans quelle maison étais-tu ? ajouta-t-elle quelques secondes après sa première question.

Quand il fut question de ses origines, qu’elle détailla à Ian, la réaction de ce dernier colora légèrement ses joues en rose, mais non pas de gêne, mais plutôt de plaisir. Oui, c’était un joli mélange et elle ne disait pas ça spécialement pour elle, mais plutôt pour ses parents, qui formaient un joli couple eux aussi. Même si parfois, ils n’étaient pas toujours d’accord, comme pour son choix de carrière d’ailleurs, ça n’empêchait pas Hélynah d’adorait ses parents. Un éclat amusé prit place sur son doux visage quand Ian qualifia les japonais de « timbrés » avant d’indiquer qu’il préférait la Chine. Elle aussi espérait pouvoir visiter le Japon un jour, et, pourquoi, une partie de l’Asie également, il faudrait vraiment qu’elle songe à s’organiser ça pendant ses vacances. Elle eut un sourire amusé quand il parla de ses origines, certes Cardiff ce n’était pas à l’autre bout du monde, mais ça restait une belle région.

-Pourquoi les japonais sont « timbrés » ? l’interrogea-t-elle en haussant un sourcil. En effet, Cardiff ce n’est pas très dépaysant, mais ça reste une belle région, souligna-t-elle, avec un très beau château en prime ! Quand on avait été le visiter, je devais avoir environ 6 ans, j’avais demandé à ma mère si on pouvait y vivre, se souvint-elle amusée, mais elle m’avait dit que non.

Elle lui fit ensuite remarquer qu’il n’avait pas l’air d’être dans une position confortable et l’entendre éclater de rire ainsi la fit se sentir bête. D’un autre côté, il avait vraiment un joli rire et elle était contente de l’entendre. Ce qui ne l’empêcha pas d’avoir une moue boudeuse quand elle l’entendit se moquer, gentiment, d’elle.

-Ce n’est pas gentil de se moquer de ma sollicitude, fit-elle remarquer sans se défaire de sa moue boudeuse, bien qu’elle partageait son amusement.

Par contre, elle entendant qu’il mangeait ses cheveux, elle perdit sa moue boudeuse pour lui lancer un regard navré. Elle allait remédier au problème, mais Ian la prit de court en dégageant son cou, effleurant sa peau au passage. Pour éviter que la brise, causée par le mouvement du manège, n’entraîne de nouveau ses cheveux dans la bouche de Ian, elle les entortilla pour les maintenir un minimum en place. Elle venait à peine de les laisser retomber sur son épaule qu’elle sentit un souffle sur son cou, bien vite suivit pas un baiser léger. Le moins que l’on puisse dire était qu’elle ne s’était pas du tout attendu à un tel geste de la part de Ian ! Et pourtant, malgré elle, à moins que ce ne soit son inconscient qui prenait les devants, elle pencha légèrement la tête pour qu’il puisse avoir un accès plus facile à la peau de son cou. Le geste avait beau la surprendre, elle n’en appréciait pas moins pour autant ces baisers, bien qu’elle préférait ne pas s’attarder sur les raisons qui poussaient Ian à agir de la sorte, elle n’avait pas envie de se faire de faux espoirs… Surtout que son cœur battait déjà à tout rompre dans sa poitrine.

-C’est agréable…lâcha-t-elle dans un souffle.

Surprise par cet aveu qu’elle ne s’était pas attendue à faire, Hélynah en oublia ce que lui avait dit le blond quelques minutes plus tôt et coinça sa lèvre inférieure entre ses dents, gênée de dévoiler aussi facilement et aussi soudainement le fond de sa pensée.





Dans tes bras, tout semble possible



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 138

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Jeu 14 Avr - 16:42


 

❝La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents❞
 Hély & Ian


19 mars

Excité n'était pas vraiment le mot. A vrai dire, il avait surtout été soulagé de pouvoir enfin échapper à son grand-père et à ses méthodes éducatives des plus strictes et – malheureusement – douloureuses. Mais ça, il n'en parlait jamais alors il se contenta d'un petit sourire en guise de réponse qui pouvait très bien laisser entendre que, en effet, il avait été surexcité à l'idée d'enfin rejoindra la fameuse école de magie. De toutes façons, tout cela était le passé maintenant. Ça remontait à si loin...

Quand elle lui demanda son ancienne maison, Ian fit une petite grimace comique avant de répondre.

J'étais à Poufsouffle. Et je ne veux aucun commentaire !, ajouta-t-il en riant. Il avait conscience de la réputation de la maison des « pouffy » mais à dire vrai, il n'avait aucun regret d'y avoir été. Il s'était vraiment plu là-bas. J'étais même le gardien de l'équipe de Quidditch si tu tiens à tout savoir, ajouta-t-il avec une touche de fierté. Il avait même quitté Poudlard en volant discrètement sa dernière tenue de gardien dans laquelle il n'entrait malheureusement plus d'ailleurs, ayant gagné d'avantage en masse musculaire depuis.

Et que dire au sujet des Japonais ? Le pays où l'on cuit des poussins dans leurs œufs pour les manger ainsi et où des gens étaient payés pour empêcher les suicidaires de se foutre sous le métro parce que cela mettait les travailleurs en retard...

Ils te saluent au moins 10 fois quand tu les rencontres, expliqua-t-il en se souvenant de son long moment de solitude devant l'homologue de son père qui n'avait pas cessé de se pencher devant lui en babillant dans ce langage qui était totalement inconnu au jeune anglais. Et ils ont en permanence l'air surexcités.

Cardiff était une jolie région, certes, mais qui ne lui manquait curieusement pas plus que cela. Peut-être parce que les souvenirs qu'il y avait étaient surtout rattaché à son grand-père justement et que sa famille avec qui il était plus qu'en froid y résidait toujours.

Le Pays de Galles est une jolie région c'est vrai mais je me sens plus chez moi en Angleterre. Ça doit être parce que je suis pas vraiment un vrai Gallois. Ma famille vit là-bas depuis plusieurs générations mais nous sommes anglais de nationalité. Une histoire d'impôts moins élevés je crois, ajouta-t-il avec humour.

La moue boudeuse de la jeune femme fit craquer Ian qui était persuadé que personne ne pouvait rien lui refuser quand elle faisait cette bouille. C'était peut-être aussi ça qui l'avait alors poussé à agir de la sorte.

En tout cas, aucun gifle à l'horizon. Au contraire, Ian eut le plaisir de voir Hélynah réagir en dégageant un peu plus son cou en penchant la tête de côté et son petit commentaire le fit sourire.

C'est fait pour, murmura-t-il avec une petite pointe d'amusement dans la voix avant de passer ses bras autour de la taille de la jeune femme pour l'attirer doucement tout contre lui. Il nicha alors son visage dans le creux de son cou durant plusieurs longues secondes. Jusqu'à ce qu'il sente le manège ralentir en fait. Il descendit alors de leur monture et, comme il l'avait fait à leur arrivée, il attrapa Hély par la taille pour la soulever et la reposer sur le plancher de carrousel. Cependant, une fois la jeune femme debout, il ne la relâcha pas pour autant, d'autant plus que le manège tournait encore très lentement, mettant encore quelques secondes pour pleinement s'arrêter.
 
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 281

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Jeu 14 Avr - 18:01



La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleines dents


Ainsi donc, Ian avait fait sa scolarité à Poufsouffle. Si elle ne s’était pas attendue à cette réponse, elle n’afficha cependant aucune expression de surprise ou d’amusement. Poufsouffle était une maison tout à fait correcte à ses yeux, elle avait d’ailleurs passé beaucoup de temps avec des filles de cette maison du temps de sa scolarité. Par contre, quand le blond l’informa qu’il ne voulait aucuns commentaires, Hélynah ne put s’empêcher de lui adresser un petit sourire amusé avant de lever les yeux au ciel. Comme si elle allait se moquer de lui ! Ce n’était pas son genre de toute façon. Il lui apprit ensuite qu’il était gardien dans l’équipe de Quidditch… Elle était prête à parier qu’il en faisait craquer des filles quand il était à Poudlard ! Enfin, ça n’avait pas vraiment changé ça… mais elle n’aurait pas été contre le voir sur son balai en plein match, juste pour voir l’allure qu’il avait.

-C’est douloureux les cognards ? demanda-t-elle sur un ton malicieux avec une petite bouille de chipie.

Bon, en vérité, elle était sûre qu’il s’en sortait très bien en tant que gardien, surtout si elle se fiait à la fierté qu’il y avait eu dans sa voix quand il le lui avait annoncé. Elle se souvenait que, pendant les matchs de Quidditch, le gardien était le deuxième joueur le plus visé par les batteurs après l’attrapeur. Forcément, sans personne pour protéger les trois anneaux qui servaient de but, il était plus facile de gagner des points. D’un autre côté, Ian était imposant, ce qui avait dû en dissuader certains de se frotter à lui.

Quand il lui parla des japonais et qu’il lui expliqua pourquoi il les trouvait timbrés, la brune lui répondit avec une petite grimace. Elle qui était timide, elle se voyait mal faire face à des gens surexcités à longueur de journée et qui avait des élans de politesse étouffants. Déjà à Poudlard, quand elle avait à faire à des élèves turbulents, elle avait du mal à gérer la situation, heureusement que son statut de préfète puis de préfète-en-chef lui accordait un tant soit peu d’autorité, alors devant tout un peuple comme ça ! Elle préféra donc se concentrer sur ce qu’il lui racontait à propos de sa région natale. Ce qui lui procura un petit rire amusé quand il parla d’impôts moins chers. Elle avait conscience qu’il plaisantait, mais elle savait aussi que la raison aurait pu être très sérieuse. Les sangs purs avaient parfois des comportements étranges…

-Donc, tu préfères Londres à Cardiff ? conclut-elle avec un petit sourire.

Après que Ian ait dégagé l’accès à son cou en repoussant ses cheveux, il s’était mis à y déposer des petits baisers, plus qu’agréable, sur sa peau. Elle savourait d’ailleurs chacun d’eux, se surprenant même à dévoiler le fond de sa pensée au blond. Blond qui lui murmura d’ailleurs que c’était fait pour avant de passer ses bras autour de sa taille pour la serrer contre lui. Hélynah ne se fit pas prier pour s’appuyer contre lui, tandis qu’il venait nicher sa tête dans son cou. Sans réfléchir, elle glissa sa main dans ses cheveux, savourant le contact avec ces derniers. Quand elle sentit le manège ralentir, elle fut presque déçue que ce moment prenne fin si tôt, mais elle relativisa en se disant que Ian ne disparaîtrait pas une fois descendu du dragon. Ce qu’il finit par faire, suite à quoi il l’aida à descendre de sa monture, de la même manière qu’il l’avait fait pour l’aider à y monter : en la prenant par la taille.

-Merci…lui souffla-t-elle tandis qu’il la reposait sur le sol.

Elle s’était attendue à ce qu’il la lâche, mais il n’en fit rien. Il gardait ses mains sur sa taille, attendant sans doute que le carrousel s’arrête complètement. Elle leva alors ses yeux vers lui, admirant son visage qui se trouvait proche du sien, tiraillée par une envie irrationnelle qu’elle ferait mieux de chasser de son esprit. La lèvre coincée entre ses dents, elle hésita un peu, peut-être une seconde ou deux, avant de craquer. Tant pis si ça se finissait mal ou s’il la repoussait, au moins elle n’aurait aucun regret. Prenant son courage à deux mains, elle se hissa sur la pointe des pieds et, fermant les yeux, alla poser sa bouche sur la sienne.





Dans tes bras, tout semble possible



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ Parchemins : 138

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Dim 17 Avr - 13:59


 

❝La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents❞
 Hély & Ian


19 mars

Poudlard lui semblait tellement loin. Et pour cause, d'ici – trop – peu cela ferait déjà 20 ans depuis la fin de sa scolarité. Et pourtant, il en gardait encore de nombreux souvenirs nostalgiques.

A la question d'Hély, il lui adressa un petit sourire énigmatique.

Uniquement quand on se le prend en pleine figure
, répondit-il en se rappelant encore trop bien la sensation de son nez cassant sous le coup d'un cognard lors d'un match contre les Serpentard. Incident qui lui avait valu de se retrouver avec Megan StClair en infirmière improvisée à l'infirmerie après le match. Comme quoi, à toutes choses malheur était bon.  Surtout quand on était ado et qu'un stupide accident permettait de devenir le petit-ami de la fille la plus populaire de l'école.

Le manège presque à l'arrêt et Hély à nouveau debout face à lui,Ian s'amusa de la manière dont elle devait lever le visage pour le regarder quand lui même avait la tête baissée. Cela n'avait rien de bien surprenant, il en avait même un peu l'habitude étant donné sa taille. Quand on faisait 1m94, on prenait l'habitude de devoir baisser la tête pour regarder les jeunes femmes. Mais Hélynah n'était clairement pas très haute sur pattes non plus.

Une fois de plus, elle se mordilla la lèvre et Ian prit une petite inspiration en la regardant faire. Soit elle faisait exprès, soit elle n'avait définitivement pas conscience d'à quel point ce petit geste était séduisant et sexy.  Mais alors que lui-même tentait de ne pas trop fixer ses lèvres, Ian fut un peu prit de surprise quand la jeune femme se redressa tout à coup sur la pointe des pieds pour venir l'embrasser. L'effet de surprise fut tout de fois de très courte durée et Ian lui rendit presque aussitôt son baiser de manière douce, embrassant délicatement ses lèvres pleines jusqu'à ce que le manège se stop complètement. Il ne s'écarta de ses lèvres que lorsqu’autour d'eux tout le monde commençait à bouger, descendant et remontant sur le carrousel.

On est au passage, annonça gentiment Ian an attrapant Hély par la main pour la conduire hors de manège d'animaux de bois. Il descendit le premier, se retourna et attrapa Hélynah dans ses bras, la soulevant pour la faire descendre. Tout de fois, il ne la reposa pas tout de suite. Ayant passé ses bras autour du haut de ses cuisses, il la gardait soulevée de sorte qu'elle le dépasse d'une tête.

Qu'est-ce que tu as envie de faire maintenant ?
, lui demanda-t-il sans la reposer avant de tourner la tête vers la foule et, surtout, vers le panneau d'affichage annonçant le bal organisé par le Ministère. Envie d'aller danser ?

A vrai dire, Ian ne savait pas trop de quel genre de bal est-ce qu'il s'agissait. Il était présenté comme « un bal populaire pour les sorciers de tous âges » mais cela pouvait être sympa après tout. Et au pire, ils pourraient toujours retourner profiter de la fête en extérieur si la musique était ennuyeuse.
 
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice

ϟ Parchemins : 281

MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély Dim 17 Avr - 21:15



La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleines dents


Se prendre un cognard en pleine figure, ça devait être douloureux en effet, et la demoiselle ne put s’empêcher de se demander si Ian avait déjà subi cette douleur ou non. Sa première pensée fut que non, il n’avait pas dû vivre ce genre d’expérience, mais son petit sourire mystérieux la fit douter. Peut-être que, finalement, il avait dû, à un moment ou à un autre, recevoir cette balle folle en pleine figure. Elle aurait pu lui poser la question, mais elle se laissa distraire par la proximité du blond et par la présence de sa bouche sur son cou. Le contact était trop agréable visiblement pour lui permettre de réfléchir ou même d’ouvrir la bouche.

Finalement, ce moment d’intimité prit fin de lui-même, quand le carrousel se mit à ralentir. Après avoir retrouvé le plancher du manège sous les pieds, grâce à l’aide de Ian, Hélynah avait levé la tête vers ce dernier, afin de l’observer, tandis que lui, baissait la tête pour pouvoir la regarder. Elle aurait pu trouver leur position amusante ou mignonne, si elle avait pris la peine d’y réfléchir un minimum, mais au lieu de ça, elle avait les yeux rivés sur les lèvres du médicomage, inconsciente du fait qu’elle était elle-même en train de maltraiter la sienne, de lèvre. Prise d’un élan de folie – ou de courage, tout dépendait du point de vue – elle se hissa sur la pointe des pieds pour poser ses lèvres sur celles de Ian. Si, l’espace d’une seconde, elle avait craint d’être repoussée et ensuite rejetée par Ian, toutes ses craintes s’envolèrent lorsqu’il lui rendit son baiser. Ou plutôt, qu’il prit le contrôle du baiser, ce qu’elle le laissa volontiers faire. Elle avait beau avoir pris les devants – elle en était d’ailleurs la première surprise – ça n’en restait pas moins son premier baiser. Aussi répondit-elle de son mieux, avec une touche d’inexpérience, à cet échange qu’elle avait attendu avec impatience – elle s’en rendait compte à présent.

Quand Ian détacha sa bouche de la sienne, elle le regarda, un joli sourire aux lèvres, bien que ses joues soient toutes rouges. Ils avaient beau être au milieu du manège et gêner le passage des gens qui voulaient descendre, elle s’en moquait bien en cet instant, elle était juste infiniment heureuse. Heureuse d’avoir eu le courage de faire ce dont elle avait envie, heureuse qu’il ne l’ait pas repoussée, heureuse qu’il ait répondu à son baiser. Sur son petit nuage, elle se laissa faire quand il lui prit la main, l’entraînant à sa suite pour descendre du carrousel. Elle le laissa descendre le premier, mais elle n’eut pas le temps d’esquisser un mouvement que, déjà, elle se sentait soulevée de terre, les bras de Ian s’étant refermés sur ses cuisses. D’instinct, elle posa ses mains sur ses épaules pour garder un minimum d’équilibre et, voyant qu’il ne la reposait pas une fois qu’il l’eut éloignée du manège, elle laissa échapper un petit rire amusé.

-Tu peux me reposer tu sais, lui fit-elle remarquer amusée en baissant la tête pour le regarder.

C’était étrange de le voir de haut, mais ce n’était pas déplaisant pour autant, au contraire même. Quand il demanda ce qu’elle avait envie de faire, elle ne sut pas quoi répondre. A vrai dire, elle ne serait pas contre le fait de rester dans ses bras, mais elle n’allait pas lui répondre ça. En plus, ils allaient finir par gêner à ne pas bouger comme ça, et Ian finirait par se faire mal à la porter ! En entendant parler de danser, elle suivit son regard des yeux et tomba sur un panneau annonçant le bal au ministère. Elle en avait entendu parler, mais elle ne s’était pas du tout imaginée y aller, encore moins avec le séduisant médicomage qui venait de lui en faire la proposition mais…et bien, maintenant qu’il en parlait, elle avait très envie d’y aller avec lui.

-Aller danser ? Avec plaisir ! répondit-elle d’une voix douce, un sourire tendre aux lèvres, avant de reprendre amusée. Tu crois qu’ils me laisseront rentrer en pantalon ou c’est robe de princesse obligatoire ?

En réalité, elle se moquait bien de sa tenue, tant qu’elle passait un bon moment avec Ian – et elle était persuadée que ce serait le cas – c’était le plus important.





Dans tes bras, tout semble possible



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély

Revenir en haut Aller en bas
La vie est une sucrerie qu'il faut croquer à pleine dents // pv Hély
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?
» "Il ne faut jurer de rien"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic is Might :: Place Nicolas Flamel-